Infiltration pour l’arthrose du pied : tout savoir sur cette méthode

Article rédigé par le 29 juin 2023

L’arthrose du pied est une condition médicale courante qui affecte beaucoup de personnes, particulièrement les adultes plus âgés. Pour traiter cette condition, une méthode possible est l’infiltration de corticoïdes. L’infiltration vise à soulager la douleur et réduire l’inflammation causée par l’arthrose du pied.

Lors d’une infiltration pour l’arthrose du pied, un médecin injecte un médicament directement dans l’articulation affectée par l’arthrose. Cette méthode est généralement utilisée lorsque les traitements conventionnels, tels que les médicaments anti-inflammatoires ou les analgésiques, ne parviennent pas à soulager efficacement la douleur.

Dans cet article, découvrez comment l’infiltration pour l’arthrose du pied peut vous soulager de vos douleurs. Grâce à cette méthode efficace, obtenez un confort amélioré et continuez vos activités quotidiennes.

Articulation du pied : rappel anatomique

Le pied se compose de trois parties principales : l’avant-pied(les orteils), le médio-pied et l’arrière-pied(le talus ou talon)

Pour permettre une mobilité et une flexibilité, ces parties sont reliées par plusieurs articulations : 

  • L’articulation entre l’avant-pied et le médio-pied est appelée l’articulation tarsométatarsienne.
  • L’articulation entre le médio-pied et l’arrière-pied est appelée l’articulation transverse du tarse.
  • L’articulation entre l’arrière-pied et la jambe est appelée l’articulation de la cheville.

L’articulation du pied est essentielle pour la marche, la course et les autres mouvements du corps. Elle absorbe les chocs lors de la mise en charge du poids corporel et s’adapte aux différentes surfaces sur lesquelles nous marchons.

Arthrose du pied : rappel sur cette pathologie 

Définition 

L‘arthrose est une maladie dégénérative des articulations qui affecte le cartilage. Cette affection peut toucher différentes articulations du pieds causant des douleurs articulaires, de l’inflammation et une dégradation du cartilage

Généralement, cette dégénérescence affecte en premier lieu l’articulation de la cheville. mais elle peut affecter aussi différentes articulations du pied.

Causes

L’arthrose du pied se produit souvent en raison de :

  • Un mauvais alignement des surfaces articulaires.
  • Une biomécanique altérée du pied : Cela peut inclure des anomalies anatomiques, des problèmes d’alignement des articulations ou des déformations telles que les pieds plats ou les pieds creux.

Symptômes 

Les principales manifestations de l’arthrose du pied comprennent:

  • Douleur nocturne ou lors de la mobilisation et la mise en charge du pied
  • Raideur matinale
  • Gonflement de l’articulation avec épanchement
  • Réduction de la mobilité, difficulté à marcher

Les traitements pour l’arthrose du pied peuvent varier en fonction de la gravité de la condition et des symptômes ressentis. Plusieurs options de traitement s’offrent à vous, l’infiltration pour l’arthrose du pied en fait partie.

Infiltration pour l’arthrose du pied : qu’est ce que c’est?

L’infiltration pour l’arthrose du pied est une procédure médicale qui consiste à injecter un médicament dans l’articulation enflammée pour réduire l’inflammation et soulager la douleur. L’injection est souvent à base de corticoïdes, comme la cortisone.

RECOMMANDÉ :  Infiltration de hanche : Procédure et risques (tout savoir)

Voici quelques bénéfices de l’infiltration :

  • Élimination des inflammations ou gonflements
  • Réduction du temps de convalescence
  • Accélération du soulagement de la douleur
  • Imprégnation facile dans les tissus

Indications et contre indications

Les principaux indications de l’infiltration pour l’arthrose du pied : 

Les infiltrations pour l’arthrose du pied peuvent aider à soulager divers problèmes et troubles liés au pied. L’infiltration est indiquée dans les cas suivants : 

  • Rhumatismes: Ils représentent le vieillissement des articulations dû à l’usure et peuvent causer de la douleur et de l’inflammation.
  • Épanchement: Il s’agit d’un gonflement dû à un excès de liquide dans les articulations, pouvant découler de diverses causes, y compris l’inflammation.
  • Tendinites: Une inflammation des tendons, souvent causée par la répétition de certains mouvements ou des contraintes inhabituelles sur les tendons.
  • Poussées inflammatoires: Des épisodes ponctuels d’inflammation et de douleur, généralement causés par une exacerbation de l’arthrose ou d’autres pathologies articulaires.
  • Ténosynovites: L’inflammation du tendon et de sa gaine protectrice, souvent associée à des mouvements répétitifs.
  • Syndrome du canal carpien: Un trouble qui provoque des douleurs, des engourdissements et des problèmes de mouvement dans la main et le poignet.
  • Prise de poids: Un facteur pouvant contribuer à l’arthrose en augmentant la pression sur les articulations, rendant l’infiltration plus nécessaire pour soulager la douleur.
  • Diabétique: Les patients diabétiques peuvent être plus susceptibles de souffrir de problèmes articulaires et de douleur, rendant l’infiltration d’arthrose du pied potentiellement bénéfique pour eux.

Contre-indications : quand l’infiltration pour l’arthrose du pied n’est pas recommandée?

Cependant, certaines contre-indications pour les infiltrations doivent être prises en compte avant de procéder au traitement :

Cas délicats

Dans certaines situations, la réalisation de l’infiltration peut être plus complexe pour le médecin :

  • Articulations fortement déformées par l’arthrose ou les rhumatismes
  • Présence de vaisseaux et/ou de nerfs près du lieu de l’infiltration

Procédure d’infiltration pour l’arthrose de l’épaule : tout ce que vous devez savoir

Voici un aperçu des étapes clés de la procédure :

  • Anesthésie locale : Avant le début de l’infiltration, le médecin peut appliquer une anesthésie locale sur la zone à traiter pour réduire la douleur ressentie pendant l’injection.
  • Nettoyage et désinfectant : Le médecin nettoie ensuite la zone de la peau où l’infiltration sera réalisée à l’aide d’un antiseptique pour prévenir les infections.
  • Guidage radiologique ou échographique: Le médecin utilise des techniques d’imagerie médicale pour localiser précisément la zone à traiter.
  • Injection : Le médecin injecte une solution contenant des corticoïdes et parfois un anesthésique local directement dans l’articulation affectée. Cette injection permet de réduire l’inflammation et de soulager rapidement la douleur.
  • Pansement : Une fois l’injection terminée, un pansement stérile est appliqué sur la zone d’injection pour protéger la plaie et favoriser la cicatrisation.

Infiltration pour l’arthrose du pied : quels sont les risques ?

L’infiltration pour l’arthrose du  pied peut présenter certains risques et effets secondaires, bien que généralement bénins. 

  • Infection : Bien que rare, il existe un risque d’infection à la suite d’une infiltration. Les médecins prennent toutes les précautions nécessaires pour minimiser ce risque, notamment en utilisant des techniques d’asepsie.
  • Gonflement : Suite à l’infiltration, un gonflement temporaire de la zone traitée peut survenir. Ce gonflement devrait disparaître progressivement, mais si ce n’est pas le cas, consultez votre médecin.
  • Effets secondaires : Comme pour tout médicament, les corticoïdes utilisés lors de l’infiltration peuvent provoquer des effets secondaires. Parmi les plus courants, on trouve une légère douleur ou une rougeur au site d’injection. Ces effets devraient disparaître rapidement.
RECOMMANDÉ :  Infiltration de cheville : traitement ciblé contre la douleur articulaire

Le traitement présente aussi quelques effets secondaires plus graves, mais moins fréquent : 

  • Hyperglycémie (augmentation du taux de sucre dans le sang) : Si vous présentez un risque de diabète, informez-en votre médecin.
  • Atrophie de la peau et des tissus sous-cutanés : Cela peut survenir si l’infiltration est effectuée trop près de la peau ou des tendons. La sélection appropriée du corticoïde et de la technique d’injection contribue à minimiser ce risque.

Traitements alternatifs : explorez vos options

En plus de l‘infiltration pour l’arthrose du pied, il existe d’autres options de traitement qui peuvent aider à soulager les symptômes.

Traitement avec des médicaments

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : tels que l’ibuprofène et le naproxène, ils aident à réduire l’inflammation et la douleur.
  • Antalgiques : comme le paracétamol ou l’aspirine, ils permettent de soulager la douleur sans nécessairement agir sur l’inflammation.

Traitement chirurgicale

Si les traitements non-chirurgicaux tels ne parviennent pas à soulager la douleur et l’inflammation causées par l’arthrose du pied, la chirurgie peut être envisagée. 

Voici quelques-uns des types de chirurgie qui pourraient être recommandés en fonction de votre situation :

  • Arthroscopie : cette intervention permet de nettoyer les tissus endommagés dans l’articulation et d’extraire les fragments d’os ou de cartilage. 
  • Ostéotomie : Cette intervention chirurgicale vise à réaligner les os du pied ou du genou pour répartir le poids plus uniformément et soulager la pression sur l’articulation touchée par l’arthrose. Le chirurgien enlève ou ajoute du tissu osseux pour modifier la structure de l’articulation.
  • Arthroplastie : Communément appelée « pose de prothèse articulaire », cette intervention consiste à remplacer l’articulation endommagée par une prothèse en plastique, en céramique ou en métal.

Il est important de discuter de ces options chirurgicales avec votre médecin pour déterminer si elles sont appropriées pour votre situation. Après l’intervention, les patients peuvent s’attendre à des séances de rééducation pour améliorer leur mobilité rapidement.

N’oubliez pas que la chirurgie doit toujours être envisagée comme dernier recours lorsque tous les autres traitements ont échoué.

Précautions et conseils suite à l’infiltration pour arthrose de l’épaule 

  • Évitez de forcer sur l’articulation traitée dans les 24 heures qui suivent l’injection pour laisser le produit agir efficacement.
  • Surveillez attentivement la zone d’injection pour détecter d’éventuels signes d’infection, tels que rougeur, gonflement ou chaleur excessive.
  • Informez votre médecin de tout changement ou complication inattendue après la procédure. Surtout si vous éprouvez une douleur qui dure plus de 48 heures après l’infiltration.
  • Vous pouvez suivre un programme d’exercices adaptés et de rééducation  avec un kinésithérapeute pour vous aider à améliorer la mobilité et la force de votre pied.

Références

L’infiltration de cortisone: indications, procédure et résultats à attendre

https://www.doctissimo.fr/sante/arthrose/arthrose-pied-cheville

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut