Infiltration pour bursite sous-acromiale : Tour savoir

Article rédigé par le 20 juin 2023

L’infiltration pour bursite sous-acromiale est une technique thérapeutique consistant à injecter un médicament, généralement un mélange de cortisone et d’anesthésie locale, au niveau de la bourse sous acromiale.

En bloquant la transmission des signaux douloureux, cette procédure offre un soulagement significatif aux patients qui n’avaient plus d’autres options thérapeutique.

Dans cet article, nous explorerons le rôle essentiel de l’infiltration pour bursite sous-acromiale dans le soulagement des patients, mettant en avant cette solution prometteuse pour ceux qui se retrouvent sans alternatives efficaces.

Bursite sous-acromiale, c’est quoi ? 

La bursite sous-acromiale est une inflammation de la bourse sous-acromiale, qui est une petite poche contenant du liquide synovial située entre les tendons de l’épaule et l’os acromion.

Cette inflammation peut provoquer des douleurs chroniques et affecter le fonctionnement normal de l’épaule. Elle est fréquemment observée chez les personnes âgées de 45 à 70 ans.

Les causes principales de la bursite sous-acromiale peuvent inclure :

  • Mouvements répétés de l’épaule
  • Contusions ou traumatismes
  • Tendinopathie des tendons de la coiffe des rotateurs

Les symptômes de la bursite sous-acromiale sont souvent similaires à d’autres troubles de l’épaule, notamment :

  1. Douleur lors de la mobilisation de l’épaule
  2. Sensibilité ou inconfort au repos
  3. Difficulté à effectuer certains mouvements, tels que lever le bras au-dessus de la tête

Pour traiter la bursite sous-acromiale, les médecins privilégient généralement un traitement médical conservateur, qui peut inclure :

  • Repos et modification des activités
  • Kinésithérapie
  • Application de glace sur la zone affectée
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • Infiltration de corticoïdes en cas de douleurs sévères

La chirurgie de l’épaule n’est envisagée qu’en dernier recours si le traitement médical ne parvient pas à soulager les symptômes.

Quand faut-il envisager une infiltration pour bursite sous-acromiale ?

Linfiltration pour bursite sous-acromiale est généralement indiquée dans les situations suivantes :

  • Douleurs persistantes et invalidantes malgré le traitement médicamenteux et les mesures conservatrices (repos, kinésithérapie).
  • Bursite sous-acromiale due à une inflammation ou une tendinopathie provoquant une limitation des mouvements de l’épaule.
  • Dans certains cas, l’infiltration peut être un premier choix de traitement lorsque les autres options sont contre-indiquées ou inefficaces.

Selon la substance à infiltrer, 3 types d’infiltration sont possibles :

  • L’infiltration de PRP (plasma riche en plaquettes) : elle consiste à prélever du sang au patient, pour y recueillir les plaquettes. Ces dernières contiennent des facteurs de croissance qui favorisent la réparation des tissus endommagés.
RECOMMANDÉ :  Infiltration de l’épaule : Guide complet

Quand faut-il l’éviter ?

Il existe cependant des situations où l’infiltration pour bursite sous-acromiale n’est pas recommandée :

  • Infection locale ou générale (l’infiltration pourrait aggraver l’infection)
  • Allergie aux corticoïdes ou aux anesthésiques locaux utilisés pour l’infiltration.
  • Instabilité de l’articulation de l’épaule.
  • Patients sous traitement anticoagulant (augmentation du risque de saignement).
  • Diagnostic différentiel : Il faut s’assurer que le diagnostic de bursite est juste, et qu’il ne s’agit pas d’une autre condition (comme la tendinite de la coiffe des rotateurs, une calcification, une capsulite, de l’arthrose, etc.)

L’infiltration pour bursite sous-acromiale doit être réalisée avec prudence chez les personnes souffrant de diabète, d’hypertension, d’insuffisance cardiaque ou ayant des antécédents de problèmes gastro-intestinaux.

Il est important de consulter un professionnel de la santé pour évaluer les indications et contre-indications dans chaque cas particulier.

Comment se déroule une infiltration pour bursite sous-acromiale ?

L’infiltration de bursite sous-acromiale consiste à injecter un médicament directement dans la bourse séreuse présente dans l’épaule, généralement dans le but de soulager la douleur et l’inflammation.

Voici les principales étapes de cette procédure médicale.

  • Préparation du matériel : le matériel nécessaire comprend une seringue, une aiguille, un antiseptique et le médicament à injecter (généralement un anti-inflammatoire stéroïdien).
  • Désinfection de la zone : avant l’injection, il est important de nettoyer la peau à l’aide d’un antiseptique pour prévenir les infections.
  • Identification du site d’injection : localiser la zone de douleur et identifier le point d’injection optimal. Cela permet d’assurer que le médicament atteint la bourse sous-acromiale de manière précise.
  • Infiltration : insérer l’aiguille dans la zone identifiée et injecter lentement le médicament dans la bourse sous-acromiale. La bourse sous-acromiale est située en position supérieure et latérale par rapport au tendon sus-épineux, et en position inférieure par rapport à l’arc coracoacromial.
  • Retrait de l’aiguille : une fois l’injection terminée, retirer délicatement l’aiguille et presser légèrement la zone d’injection avec un pansement ou une compresse pour limiter les saignements éventuels.

Concernant les infiltrations, voici quelques points à prendre en compte :

  • Il est recommandé de limiter à deux ou trois infiltrations par année pour éviter les effets secondaires liés à l’utilisation prolongée de stéroïdes.
  • Les patients doivent être informés des possibles effets secondaires, tels que la douleur temporaire au site d’injection ou une possible réaction allergique au médicament.
  • Le repos de l’épaule est recommandé dans les 24 à 48 heures suivant l’infiltration pour permettre une meilleure absorption du médicament.
  • Un suivi médical est nécessaire pour évaluer l’efficacité du traitement et ajuster la prise en charge si nécessaire.
RECOMMANDÉ :  Infiltration de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM ou mâchoire)

Traitements alternatifs

Outre l’infiltration pour bursite sous-acromiale, plusieurs traitements alternatifs peuvent être envisagés pour soulager la douleur et réduire l’inflammation de la bourse sous-acromiale.

Ces traitements incluent :

  • Repos et immobilisation
  • Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • Application de glace
  • Thérapie physique
  • Modification des activités

En plus des traitements médicamenteux et non médicamenteux, il est crucial de consulter un médecin pour discuter de votre situation et élaborer un plan de traitement adapté à vos besoins.

Le respect des recommandations médicales et l’adaptation de votre mode de vie contribueront à une guérison plus rapide et à la prévention d’une récidive de la bursite sous-acromiale.

Références

Infiltration pour bursite d’épaule : ce qu’il faut retenir avant – TMS Membres Supérieurs (tms-membre-superieur.com

Comment injecter une bourse sous-acromiale – Troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif – Édition professionnelle du Manuel MSD (msdmanuals.com)

Épaule : Infiltration d’une bursite sous-acromiale | Santé Orthopédique (orthodz.com)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut