Infiltration pour canal lombaire étroit : guide complet

Article rédigé par le 1 juillet 2023

L’infiltration pour canal lombaire étroit consiste à injecter un anti-inflammatoire au plus près de la zone de rétrécissement du canal rachidien lombaire, avec pour objectif de soulager la douleur.

Ce traitement présente l’avantage d’être peu invasif et de procurer un soulagement rapide des douleurs. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’une solution temporaire et que, dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour traiter définitivement la pathologie.

Dans cet article, nous allons vous présenter cette technique thérapeutique en détail, en fournissant les informations nécessaires pour mieux comprendre son fonctionnement et ses potentiels avantages.

Rappel anatomique

Le canal lombaire étroit est une condition où le canal rachidien, qui abrite la moelle épinière et les racines nerveuses, se rétrécit. Ce rétrécissement peut entraîner une compression des structures nerveuses et provoquer des douleurs et des problèmes de mobilité.

Pour mieux comprendre cette pathologie, il est utile de passer en revue l’anatomie de la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale (ou rachis) est composée de vertèbres, de disques intervertébraux et de ligaments qui assurent la stabilité et la protection des structures nerveuses. Les vertèbres lombaires sont les vertèbres situées dans le bas du dos et forment la partie inférieure de la colonne vertébrale.

Le canal rachidien, également connu sous le nom de canal vertébral, est un conduit qui a pour fonction de protéger la moelle épinière. Il se forme par l’empilement des arcs vertébraux le long de la colonne vertébrale.

Son rôle est de soutenir la racine des nerfs vertébraux et les méninges.

L’espace dans le canal lombaire peut être restreint par diverses causes, telles que:

  • Des disques intervertébraux abîmés ou déplacés
  • Des ligaments épaissis
  • Des vertèbres arthritiques ou érodées

Canal lombaire étroit : causes, symptômes et options de traitement

Le canal lombaire étroit, également appelé sténose lombaire, est une pathologie qui se caractérise par un rétrécissement du canal rachidien lombaire, entraînant une compression des racines nerveuses.

Ce rétrécissement peut être associé à plusieurs facteurs, tels que l’arthrose, un disque intervertébral déplacé, ou encore à une anomalie congénitale.

Les symptômes ressentis lors de ce rétrécissement peuvent inclure:

  • Douleurs lombaires (lombalgie)
  • Douleurs irradiantes, comme la sciatique
  • Engourdissement, picotements, crampes ou faiblesse dans les jambes
  • Troubles sphinctériens

Les causes principales pouvant entraîner un canal lombaire étroit sont :

  • L’arthrose
  • Les hernies discales
  • Les facteurs constitutionnels : canal lombaire étroit présent dès la naissance.
  • Tumeur de la colonne vertébrale
  • Chirurgie antérieure de la colonne vertébrale
  • Polyarthrite rhumatoïde

Le traitement du canal lombaire étroit peut varier en fonction de la gravité des symptômes et de l’origine du problème.

Parmi les options de traitement, on peut citer:

  1. Traitements non chirurgicaux :
    • Anti-inflammatoires et analgésiques pour soulager la douleur
    • Kinésithérapie
    • Infiltration lombaire : injection de corticoïdes dans l’espace épidural pour réduire l’inflammation et soulager la douleur
  2. Traitements chirurgicaux:
    • Laminectomie : ablation d’une partie de la vertèbre pour décompresser les racines nerveuses
    • Arthrodèse : fusion de deux vertèbres adjacentes pour stabiliser la colonne vertébrale (traitement réservé à des cas particuliers)
RECOMMANDÉ :  Infiltration sacro-iliaque : Guide complet

Quand faut-il envisager une infiltration pour canal lombaire étroit ?

L’infiltration lombaire constitue une intervention médicale destinée à atténuer les symptômes douloureux liés au canal lombaire étroit.

Le concept fondamental de l’infiltration est de délivrer directement un médicament, généralement un corticoïde au niveau de la zone douloureuse.

L’objectif de cette procédure est d’acheminer l’agent thérapeutique en contact direct avec la région douloureuse afin d’en optimiser l’efficacité, tout en limitant sa diffusion dans l’organisme, contrairement à l’administration par voie orale.

L’utilisation de la tomodensitométrie (scanner) comme outil de guidage confère une précision considérable, garantissant ainsi un niveau d’efficacité maximal et une sécurité accrue.

Voici quelques indications de cette intervention :

  • Douleur: l’infiltration lombaire est principalement indiquée pour soulager la douleur de sciatique ou de cruralgie causée par le canal lombaire étroit.
  • Echec du traitement conservateur : lorsque les douleurs lombaires persistent malgré un traitement non chirurgical bien conduit (repos, antalgiques, kinésithérapie) , l’infiltration peut être envisagée.
  • Contre-indication à la chirurgie

Il est important de noter que linfiltration lombaire est une procédure thérapeutique et non un traitement définitif de la cause sous-jacente.

Quand faut-il l’éviter ?

Certaines contre-indications sont à prendre en compte avant de procéder à une infiltration pour canal lombaire étroit :

  • Infection active
  • Prise d’anticoagulants ou coagulopathie
  • Diabète non équilibré

Consultez toujours votre médecin afin de déterminer si cette procédure est appropriée pour vous et pour discuter des options alternatives de traitement.

Comment se déroule une infiltration pour canal lombaire étroit ?

L’infiltration pour canal lombaire étroit est généralement réalisée en ambulatoire, ce qui signifie que le patient rentre chez lui le même jour de la procédure.

Voici les étapes générales de déroulement de cette intervention :

  • Évaluation initiale: le médecin évaluera d’abord votre état général, vos symptômes et vos antécédents médicaux. Des examens d’imagerie tels qu’un scanner ou une IRM pourront être nécessaires pour confirmer la présence d’un canal lombaire étroit.
  • Préparation: avant l’infiltration, il est important de suivre les instructions données par le médecin, telles que l’arrêt de certains médicaments et la préparation du site d’injection. Le patient est installé en position allongée sur une table d’examen, généralement sur le ventre. La peau de la zone à infiltrer est nettoyée et désinfectée (à l’aide d’un antiseptique) pour réduire les risques d’infection.
  • Vérification de la position : une fois l’aiguille placée dans l’espace épidural sous contrôle radiologique , un produit de contraste est injecté. Cela permet de s’assurer que l’extrémité de l’aiguille se trouve dans l’espace épidural et non dans un vaisseau sanguin ou un autre tissu.
  • Procédure d’infiltration : le médecin injecte une combinaison de corticoïdes et d’un anesthésique local dans l’espace épidural, autour des nerfs comprimés.
  • Surveillance post-infiltration: après l’infiltration, vous serez surveillé pendant un court laps de temps pour s’assurer qu’il n’y a pas de complications. Il est possible que vous ressentiez un soulagement temporaire de la douleur en raison de l’anesthésique local.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour lumbago: traitement efficace et rapide

Il est important de noter que l’infiltration pour canal lombaire étroit peut être répétée si nécessaire, mais il existe généralement une limite au nombre d’injections (3 injections par an) que vous pouvez recevoir.

Quels sont les risques d’une infiltration pour canal lombaire étroit ?

L’infiltration pour canal lombaire étroit peut aider à soulager les douleurs lombaires et les troubles neurologiques associés, mais il est important de connaître les risques potentiels de cette procédure.

Voici quelques complications possibles :

  • Effets secondaires des médicaments : l’utilisation de corticoïdes et d’anesthésiques locaux, comme peut provoquer des effets secondaires tels que des sensations de brûlure ou des démangeaisons au site d’injection.
  • Infection : comme pour toute procédure invasive, il y a un risque d’infection. Il est important de suivre les conseils de votre médecin concernant la préparation et les soins postopératoires pour minimiser ce risque.
  • Saignement : un saignement mineur peut survenir au site d’injection. Si le saignement ne s’arrête pas rapidement ou s’il est excessif, contactez votre médecin.

Il est essentiel de consulter votre médecin si vous présentez l’un de ces symptômes ou si vous avez des préoccupations concernant les risques de l’infiltration pour canal lombaire étroit.

Quels sont les résultats attendus ?

Après une infiltration pour le canal lombaire étroit, voici ce à quoi vous pouvez vous attendre:

  • Soulagement des symptômes: les infiltrations lombaires permettent généralement de soulager les douleurs des membres inférieurs associées à cette condition, notamment la sciatique ou la cruralgie.
  • Amélioration des sensations: les fourmillements ou les troubles sensitifs que vous ressentez dans les jambes peuvent être réduits ou même éliminés grâce à ce traitement.
  • Troubles sphinctériens : l‘infiltration pour canal lombaire étroit peuvent également améliorer les problèmes d’incontinence urinaire et fécale liés à cette pathologie, bien que cela ne soit pas leur indication principale.

Il est important de noter que les résultats d’une infiltration pour canal lombaire étroit peuvent varier d’une personne à l’autre. Aussi, il est crucial de suivre les consultations post-traitement avec votre médecin pour évaluer l’évolution de votre état.

Traitements alternatifs

Médicaments

Il existe plusieurs médicaments pour traiter le canal lombaire étroit. Ceux-ci comprennent:

  • Analgésiques : pour soulager la douleur, tels que le paracétamol
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : pour réduire l’inflammation, par exemple ibuprofène

Kinésithérapie

Les séances de kinésithérapie sont une option de traitement non chirurgical qui peut aider à améliorer la force, la flexibilité et la posture. Ces séances peuvent inclure :

  • Exercices de renforcement : pour renforcer les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale
  • Exercices d’étirement : pour augmenter la flexibilité et réduire la tension musculaire
  • Posture : pour améliorer la posture et réduire la pression sur la colonne vertébrale

Chirurgie

En cas d’échec des traitements suscités, une intervention chirurgicale peut être alors envisagé.

Il est important de noter que la chirurgie comporte des risques et ne garantit pas toujours un soulagement complet des symptômes. Le choix d’une intervention dépendra de nombreux facteurs, tels que l’âge, la santé générale et la sévérité des symptômes.

Références

Canal lombaire étroit: Le guide complet | (lombafit.com)

Lumbar Spinal Stenosis | Johns Hopkins Medicine

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 8

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut