Infiltration pour épicondylite du coude : traitement efficace et rapide

Article rédigé par le 8 juillet 2023

Lépicondylite, communément appelée « tennis elbow« , est une inflammation douloureuse des tendons du coude, souvent causée par des activités professionnelles. 

Les traitements conservateurs tels que le repos et les médicaments peuvent parfois se révéler insuffisants. Dans de tels cas, l’infiltration pour épicondylite du coude est une option thérapeutique de plus en plus utilisée. Cette procédure consiste à injecter un médicament directement dans la zone douloureuse du coude, favorisant la cicatrisation des tendons et réduisant l’inflammation. 

L‘infiltration pour épicondylite du coude est une approche avancée qui peut offrir un soulagement efficace de la douleur et de l’inflammation. Dans cet article, découvrez comment l’infiltration pour épicondylite du coude peut vous soulager efficacement. 

L’épicondylite : court rappel 

L’épicondylite : définition

L’épicondylite, également appelée « tennis elbow » (à ne pas confondre avec l’épitrochléite), est une tendinopathie qui affecte les tendons de la face externe du coude. Cette pathologie se caractérise généralement par une douleur au niveau de l’extérieur du coude.

Rappel anatomique de la région concernée

Les principaux éléments anatomiques impliqués dans l’épicondylite sont :

  • Os: L’humérus est l’os principal du bras et forme la partie supérieure du coude.
  • Muscles: Les muscles se regroupent pour former un tendon unique, le tendon commun extenseur.
  • Tendons: Le tendon commun extenseur s’attache à l’épicondyle latéral de l’humérus.
  • Articulation du coude: Le coude est une articulation complexe qui permet de plier et d’étendre le bras, ainsi que de tourner l’avant-bras.

Voici un aperçu de l’anatomie de cette zone et des tendons concernés :

  • Les tendons sont des structures fibreuses qui relient les muscles aux os.
  • Dans le cas de l’épicondylite, les tendons touchés sont ceux qui permettent d’étendre le poignet et les doigts.
  • Ces tendons s’insèrent sur l’épicondyle latéral, une proéminence osseuse située sur la partie externe du coude
  • En cas d’épicondylite, l’inflammation et la douleur se concentrent autour de l’insertion du tendon commun extenseur sur l’épicondyle latéral. 

Les symptômes de l’épicondylite

Les symptômes de l’épicondylite sont les suivants:

  • Douleur et sensibilité au niveau de l’extérieur du coude
  • Faiblesse dans la main et le poignet
  • Difficulté à effectuer certains mouvements, tels que saisir ou soulever des objets

Infiltration pour épicondylite du coude : qu’est-ce que c’est ?

L’infiltration pour épicondylite du coude est une technique de traitement impliquant des injections de médicaments autour de l’insertion des tendons épicondyliens. 

L’objectif de ce traitement est de favoriser la cicatrisation des tendons et de soulager la douleur causée par l’inflammation.

Les types d’infiltrations 

Les infiltrations pour épicondylite du coude peuvent inclure:

  • Infiltration de corticoïdes: Utilisée pour réduire l’inflammation et soulager la douleur, cette option est souvent administrée en association avec de l’anesthésie locale.
  • Infiltration de PRP (plasma riche en plaquettes): Une alternative aux corticoïdes, ce traitement utilise les propres plaquettes du patient pour favoriser la guérison du tendon affecté.

Indications et contre-indications de l’infiltration

L’infiltration pour épicondylite du coude est une intervention médicale visant à réduire l’inflammation et la douleur associées à cette affection. Voici quelques indications et contre-indications que vous devez connaître avant de vous engager dans cette procédure:

RECOMMANDÉ :  Infiltration de l’épaule : Guide complet

Indications

L’infiltration est généralement recommandée pour les patients souffrant d’un épicondylite du coude qui:

  • Ont des douleurs persistantes malgré les traitements conservateurs tels que le repos, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la physiothérapie.
  • Souffrent d’une limitation fonctionnelle du coude, affectant la qualité de vie et la capacité à effectuer des activités quotidiennes.

Contre-indications

Il est important de connaître les situations où l’infiltration est déconseillée en raison de risques potentiels. Voici quelques contre-indications générales:

  • Infection au niveau de la zone à infiltrer
  • Antécédents d’allergies aux médicaments utilisés pour l’anesthésie ou la corticothérapie
  • Troubles de la coagulation
  • Utilisation d’anticoagulants, tels que les antiagréants plaquettaires, les héparines de bas poids moléculaire, qui peuvent nécessiter un arrêt temporaire du traitement avant la procédure.

En outre, les infiltrations de corticoïdes ont des contre-indications spécifiques, notamment:

  • Récurrence fréquente d’épicondylite après de précédentes infiltrations
  • Diabète mal équilibré, en raison du risque d’augmentation de la glycémie

Procédure d’infiltration pour épicondylite du coude : étapes et déroulement

Voici un aperçu des étapes clés de l‘infiltration pour épicondylite du coude  :

  • Nettoyage et désinfection : Le médecin nettoie la zone de la peau où l’infiltration sera réalisée à l’aide d’un antiseptique pour prévenir les infections.
  • Échographie : Dans certains cas, une échographie peut être réalisée avant l’infiltration pour évaluer précisément la zone à traiter et déterminer l’étendue des lésions tendineuses.
  • Anesthésie locorégionale : Avant l’intervention, une anesthésie locorégionale est souvent réalisée pour engourdir la zone du coude. Cela permet de minimiser la douleur pendant la procédure.
  • Injection : lors de l’infiltration, le médecin injecte un traitement directement dans la région des tendons atteints. Parmi les produits injectés pour traiter l’épicondylite du coude, on retrouve : le Plasma riche en plaquettes (PRP) et les corticoïdes 

Après l’intervention, il est essentiel de suivre les recommandations du médecin concernant le repos et les soins du coude pour permettre une récupération optimale.

Cette procédure ne doit pas être considérée comme une solution miracle, mais elle peut contribuer à soulager la douleur et à améliorer la fonction du coude chez les patients souffrant d’épicondylite.

Quels sont les risques de l’infiltration ?

Bien que cette méthode puisse aider à réduire les douleurs et l’inflammation, elle comporte certains risques :

  • Réactions allergiques : Dans de rares cas, il est possible de développer une réaction allergique à l’anesthésie locale utilisée pendant l’infiltration. Si vous êtes allergique, informez votre médecin en amont.
  • Infection : Comme pour toute procédure invasive, il existe un risque d’infection au site d’injection. Il est important de suivre les conseils de votre médecin pour minimiser ce risque, comme garder la zone propre et surveiller les signes d’infection.
  • Augmentation temporaire des douleurs du coude : Il est possible que vos douleurs au coude augmentent temporairement après l’injection. Cette situation, généralement passagère, peut être causée par l’irritation des tissus lors de l’infiltration.
  • Lésions tendineuses : L’injection de corticoïdes près des tendons peut potentiellement entraîner des lésions ou une rupture tendineuse, bien que cela soit rare. Les corticoïdes à demi-vie biologique courte sont souvent utilisés pour réduire ce risque.

Résultats de l’infiltration pour l’épicondylite du coude : À quoi vous pouvez vous attendre 

Après une infiltration pour l’épicondylite du coude, voici quelques points importants concernant la récupération et les résultats attendus :

  • Récupération : Il faudra généralement compter quelques semaines pour une nette amélioration. Durant cette période, il est conseillé de suivre attentivement les recommandations du médecin et éventuellement de recevoir de la kinésithérapie.
  • Activités sportives : La reprise des activités sportives doit être progressive. Il est essentiel de respecter le temps de repos nécessaire pour éviter d’aggraver votre condition. Votre médecin pourra vous donner des conseils spécifiques sur le moment approprié pour reprendre votre sport.
  • Arrêt de travail : Selon la gravité de l’épicondylite et votre profession, un arrêt de travail pourra être prescrit. La durée de l’arrêt variera en fonction de votre récupération et des exigences de votre travail.
  • Traitement médical : Outre les infiltrations, le traitement de l’épicondylite pourra inclure des anti-inflammatoires, du repos, de la glace, des compresses de chaleur et des exercices de rééducation. Une approche combinée permettra d’obtenir les meilleurs résultats possibles.
    .
RECOMMANDÉ :  Infiltration du coude : L’essentiel à savoir

Traitements alternatifs pour l’épicondylite du coude  : explorer d’autres options

Repos et modification de la charge

Le repos est un élément essentiel dans le traitement de l’épicondylite du coude. En cas de douleur, il est important de mettre votre coude au repos et d’éviter les activités responsables de l’épicondylite. 

N’hésitez pas à adapter la charge de travail et corriger les gestes et postures inadéquats. Cette approche permettra une guérison plus rapide.

Physiothérapie (kinésithérapie)

La physiothérapie (kinésithérapie)peut être bénéfique pour soulager les douleurs et améliorer la mobilité du coude. Un kinésithérapeute peut vous enseigner des exercices adaptés pour étirer et renforcer les muscles et tendons impliqués dans l’épicondylite.

 Ces exercices peuvent inclure des mouvements d’extension et de flexion du coude, ainsi que des massages pour détendre les muscles et les tendons.

Médicaments antalgiques

Les antalgiques tels que le paracétamol, l’ibuprofène, et le kétoprofène peuvent être utilisés pour réduire la douleur et l’inflammation causées par l’épicondylite du coude. Il est important de toujours suivre les recommandations de votre médecin concernant les médicaments, leur posologie et la durée du traitement.

Intervention chirurgicale

Lorsque les traitements non chirurgicaux pour l’épicondylite du coude ne soulagent pas suffisamment la douleur et l’inconfort, une intervention chirurgicale peut être considérée. Avant de discuter des options de traitement chirurgical, il est important de comprendre les différents éléments de cette procédure.

Arthroscopie ou chirurgie à ciel ouvert

La chirurgie pour l’épicondylite du coude peut être réalisée soit par arthroscopie, soit par une approche à ciel ouvert. L’arthroscopie est une technique moins invasive, utilisant de petites incisions et des instruments miniaturisés. En revanche, la chirurgie à ciel ouvert nécessite une incision plus grande et une récupération peut être légèrement plus longue.

Les étapes du traitement chirurgical

Voici les étapes courantes du traitement chirurgical de l’épicondylite du coude:

  • Débridement: Enlever les tissus cicatriciels et dégénératifs du tendon affecté.
  • Fenestration: Créer de petites perforations dans le tendon pour encourager la guérison et l’inflammation contrôlée.
  • Réséquer une partie du tendon, si nécessaire: dans certains cas, une section du tendon peut être enlevée pour faciliter la guérison.

Durée de récupération

La durée de récupération après une intervention chirurgicale pour l’épicondylite du coude varie en fonction de l’individu et de la technique utilisée. En général, la convalescence dure plusieurs semaines et peut s’étendre jusqu’à quelques mois. 

Références

https://groupesantepourtous.com/epicondylite/#Anatomie_du_coude

L’infiltration de cortisone: indications, procédure et résultats à attendre

https://groupesantepourtous.com/epicondylite-echographie-outils-diagnostiques-imagerie/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut