Infiltration pour épine calcanéenne : Tout savoir

Article rédigé par le 9 juin 2023

L’infiltration pour épine calcanéenne se présente comme une approche thérapeutique prometteuse dans le domaine médical pour atténuer les symptômes de cette affection courante du pied, marquée par une douleur aiguë au talon et des limitations fonctionnelles significatives dans la vie quotidienne.

En offrant un soulagement ciblé, cette méthode suscite un intérêt grandissant en tant qu’option de traitement visant à améliorer la qualité de vie des patients affectés par cette pathologie.

Dans cet article, nous examinerons attentivement les avantages de l’infiltration et la procédure, fournissant ainsi une base solide pour les patients qui cherchent à trouver des solutions efficaces contre l’épine calcanéenne.

Épine calcanéenne, c’est quoi ?

L’épine calcanéenne (ou épine de Lenoir) est une excroissance osseuse pointue qui se forme sur l’os du talon (calcanéum).

Cette condition est fréquente et peut causer de la douleur et de l’inflammation au niveau du talon, en particulier pendant la marche ou la pratique de certaines activités physiques.

Explications

Ce problème survient lorsque le fascia plantaire, une bande épaisse de tissu qui relie l’os du talon aux orteils, subit un stress excessif. L’inflammation et la tension qui en résultent peuvent entraîner la formation d’une épine calcanéenne.

Le processus de formation de cette excroissance osseuse peut être dû à différentes causes, notamment le port de chaussures inadaptées, le surpoids, une pratique sportive intense ou des problèmes de posture.

Bon à savoir : une épine calcanéenne peut être asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne provoque pas de douleur ou d’inconfort. Selon une étude américaine, 11% d’adultes ayant une épine calcanéenne ne ressentent aucun symptôme et découvrent leur condition par hasard, lors d’un examen radiographique réalisé pour une autre raison.

Symptômes

Le maître symptôme d’une épine calcanéenne est la douleur généralement ressentie au niveau du talon, surtout lors des premiers pas après une période de repos ou le matin au réveil.

Elle peut être aigüe, et s’intensifier avec certaines activités, comme la marche prolongée, la course ou le saut. La douleur peut également être ressentie lors de la palpation du talon.

Pour réduire la douleur et l’inflammation causées par l’épine calcanéenne, plusieurs traitements sont possibles : port de chaussures orthopédiques, étirements, massages, kinésithérapie, infiltrations de cortisone, etc.

Le choix du traitement dépend de la gravité de la situation et de l’efficacité des méthodes non invasives.

Quand faut-il envisager une infiltration pour épine calcanéenne ?

L’infiltration pour épine calcanéenne est une procédure médicale visant à soulager la douleur et l’inflammation causées par cette affection. Les indications pour cette procédure incluent:

  • Douleurs persistantes au niveau du talon et de la plante du pied
  • Échec des traitements conservateurs, tels que le port d’orthèses plantaires, de semelles orthopédiques ou la kinésithérapie.
  • Gêne significative dans les activités quotidiennes en raison de la douleur au pied

Quand faut-il l’éviter ?

Malgré ses avantages potentiels, l’infiltration pour épine calcanéenne n’est pas recommandée pour tous les patients.

Voici quelques contre-indications à cette procédure:

  • Infection active de l’articulation
  • Diabète non équilibré
  • Anticoagulation et/ou coagulopathie

Il est important de consulter votre médecin pour déterminer si l’infiltration est appropriée pour vous, en tenant compte de vos antécédents médicaux et de la gravité de votre douleur.

Procédure

L’infiltration pour épine calcanéenne est une intervention réalisée par un médecin spécialiste, généralement un orthopédiste ou rhumatologue, pour soulager la douleur associée à cette affection.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour talalgie : l’essentiel à savoir

Voici les étapes clés de cette procédure :

  • Anesthésie locale : l’anesthésie locale est généralement préférable pour administrer une infiltration pour éviter tout inconfort au patient. Une solution anesthésiante est injectée autour de la zone douloureuse pour engourdir temporairement la région.
  • Imagerie : une radiographie du talon voire une échographie est utilisée pour identifier avec précision l’emplacement de l’épine calcanéenne.
  • Injection : le médecin utilise une aiguille fine pour injecter le corticostéroïde directement dans la zone douloureuse. Le corticostéroïde contribue à réduire l’inflammation et offre un soulagement de la douleur.
  • Surveillance : après l’injection, le médecin surveille le patient pendant un court laps de temps pour s’assurer qu’il ne présente pas de complications ou d’effets secondaires.

Il est important de noter que l’infiltration pour épine calcanéenne n’est pas une solution définitive, mais plutôt un traitement symptomatique permettant de soulager temporairement la douleur.

Le patient doit poursuivre d’autres traitements, tels que la kinésithérapie, les semelles orthopédiques ou les médicaments anti-inflammatoires, pour traiter la cause sous-jacente de l’épine calcanéenne et éviter sa réapparition.

Risques de l’infiltration

Comme tout acte médical, il existe certains risques associés. Voici une liste des principaux risques:

  • Infection : bien que le risque d’infection soit faible, il reste possible suite à l’injection. Il est important de suivre les recommandations du médecin pour minimiser ce risque.
  • Réactions allergiques : certaines personnes peuvent développer une réaction allergique aux médicaments utilisés lors de l’infiltration.
  • Atrophie de la graisse sous-cutanée et de la peau : l’injection de cortisone peut provoquer une diminution de la graisse et un amincissement de la peau à l’endroit de l’injection. Cette réaction est généralement temporaire et revient à la normale après quelques mois.
  • Calcification des tissus mous : une étude clinique révèle des calcifications des tissus mous dans le talon d’un patient, qui a reçu plusieurs injections de triamcinolone hexacétonide pour traiter une épine de Lenoir.
  • Altération de l’articulation : les infiltrations répétées de cortisone peuvent entraîner une détérioration de l’articulation du pied. Cependant, cette complication est rare et est généralement liée à un usage excessif des infiltrations.
  • Rupture du fascia plantaire : Une étude montre un lien entre des patients ayant subi une rupture du fascia plantaire et des traitements par infiltration au préalable.

Il est important de discuter de ces risques avec votre médecin afin de prendre une décision éclairée concernant le traitement de votre épine calcanéenne.

Quels sont les résultats attendus ?

Après une infiltration pour épine calcanéenne, il est important de comprendre les résultats et les attentes associés à ce traitement.

Voici quelques informations clés à garder à l’esprit :

  • Les résultats varient d’un patient à l’autre. Dans certains cas, l’infiltration peut soulager la douleur pendant plusieurs mois. Cependant, la douleur peut réapparaître et d’autres traitements, tels que la chirurgie, peuvent être nécessaires.
  • Il est recommandé de se reposer pendant les premières heures ou jours suivant l’infiltration. Cela permet à l’inflammation de diminuer et facilite la guérison.
  • La reprise progressive de la marche est encouragée après l’infiltration. Il est également recommandé de porter des chaussures confortables et adaptées pour soutenir vos pieds pendant votre rétablissement.

En résumé, une infiltration pour épine calcanéenne peut apporter un soulagement temporaire de la douleur, mais un suivi avec un professionnel de santé est nécessaire pour adapter votre prise en charge et garantir une guérison optimale.

Ce que disent les études : Dans une étude clinique randomisée publiée en 2013, Elisabeth Ball et ses collègues ont examiné l’efficacité des injections de stéroïdes dans le traitement de la douleur au talon, le plus souvent causée par une fasciite plantaire, sur 65 patients.

L’objectif était double : comparer l’injection de stéroïdes à une injection placebo, et évaluer l’efficacité de l’injection de stéroïdes guidée par ultrasons par rapport à l’injection non guidée.

L’étude conclut que l’infiltration de cortisone offre un avantage clair par rapport au placebo à 6 semaines post-infiltration, avantage qui persiste 12 semaines après le traitement. Par ailleurs, aucune différence n’a été observée entre les méthodes d’injection guidée et non guidée, suggérant que la précision de l’injection peut ne pas influencer significativement l’issue du traitement de la fasciite plantaire avec des stéroïdes.

RECOMMANDÉ :  Infiltration du poignet : l’essentiel à savoir

Traitements alternatifs

Il existe plusieurs traitements alternatifs pour l’épine calcanéenne, qui peuvent être envisagés en complément ou en remplacement de l’infiltration.

Voici quelques-uns des traitements courants :

Semelles et chaussures

  • Semelles orthopédiques : elles peuvent aider à répartir la pression sur le pied et réduire la traction sur le fascia plantaire, ce qui soulage la douleur causée par l’épine calcanéenne.
  • Chaussures adaptées : Il est important de porter des chaussures bien ajustées et adaptées à la forme de votre pied. Si vous avez un pied creux, des chaussures avec un bon support de la voûte plantaire peuvent aider.

Médicaments et kinésithérapie

  • Anti-inflammatoires : des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène, peuvent être utilisés pour réduire l’inflammation et la douleur causées par l’épine calcanéenne.
  • Kinésithérapie : des séances de kinésithérapie peuvent aider à renforcer les muscles du pied et à étirer les ligaments impliqués dans l’épine calcanéenne, réduisant ainsi la douleur.
  • Ondes de choc extracorporelles (shockwave) : bien qu’on n’observe généralement aucun changement radiologique après la thérapie par ondes de choc, ce traitement a montré des effets significatifs dans la réduction des plaintes de patients souffrant d’épine de Lenoir symptomatique.

Il est essentiel de consulter un médecin pour déterminer le traitement le mieux adapté à votre situation.

En complément des traitements médicaux, il est également important d’adopter de bonnes habitudes, telles que maintenir un poids sain, éviter les chaussures inadaptées et appliquer régulièrement du froid sur la zone douloureuse pour réduire l’inflammation

Témoignages

Bonjour,

Je dois subir une infiltration pour épine calcanéenne. Est-ce douloureux ? Je prends de la cortisone (PREDNISONE BIOGARAN 20mg) : 2 comprimés par jour pendant 5 jours, puis 1 comprimé par jour pendant 5 jours. Vais-je grossir ?

Merci de me répondre.

Voir la suite de la conversation sur Journal des Femmes Santé

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 27

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut