Epitrochléite : Infiltration (indication, risques et procédure)

Article rédigé par le 9 octobre 2023

L’infiltration pour épitrochléite est un procédé médical visant à soulager les symptômes douloureux associés à cette condition. L’objectif fondamental de cette procédure est d’administrer directement un médicament, généralement un corticoïde, dans la zone douloureuse.

Comparativement à d’autres méthodes de traitement, l’infiltration offre un soulagement rapide et ciblé des symptômes de l’épitrochléite que vous présentez. Elle se fait sous des indications précises, telles que l’échec des traitements conservateurs, la répercussion sur la qualité de vie ou encore la douleur persistante, voire gênante au niveau du coude. 

Comme toutes les procédures invasives, l’infiltration pour épitrochléite présente des risques et des contre-indications. Mais une procédure bien entreprise contribue à diminuer considérablement l’apparition de ces risques. 

Trouvez toutes les informations concernant l’indication, les risques et la procédure détaillée de l’infiltration pour épitrochléite dans cet article. 

Infiltration pour l’epitrochléite : les 7 points importants

  • 1. L’épitrochléite est une inflammation du tendon au niveau de l’épitrochlée, touchant souvent les sportifs sollicitant excessivement leurs membres supérieurs.
  • 2. L’infiltration est recommandée en cas de douleur intense persistante, d’échec des traitements conservateurs, d’impact sur la qualité de vie ou pour améliorer la mobilité du coude.
  • 3. L’infiltration est déconseillée en cas d’allergie aux médicaments, d’infection, de saignement, de fracture du coude, d’instabilité articulaire ou pendant la grossesse.
  • 4. Risques de l’infiltration : les risques incluent l’infection, l’atrophie des tissus, la douleur, l’élévation temporaire de la glycémie, les lésions nerveuses et les réactions sévères nécessitant une consultation médicale.
  • 5. Précautions pour minimiser les risques : une évaluation minutieuse, l’utilisation d’aiguilles à usage unique et une injection précise sont essentielles pour réduire les risques liés à l’infiltration.
  • 6. Procédure de l’infiltration : la procédure comprend la préparation du patient, le nettoyage du site d’injection, l’injection précise du médicament au niveau de l’épitrochlée, suivie d’un repos recommandé pour la guérison.

Définition de l’épitrochléite : Qu’est-ce qu’une épitrochléite? (rappel) 

L’épitrochléite est l’inflammation du tendon qui s’insère au niveau de l’épitrochlée, appelé tendon commun du fléchisseur. Cette dernière est une petite excroissance osseuse qui se trouve du côté interne de l’humérus (os du bras), comme le montre le schéma ci-dessous : 

Une épitrochléite peut être aigüe ou chronique. Elle touche surtout les sportifs qui ont tendance à solliciter de manière excessive leurs membres supérieurs (joueurs de golf, tennis, ping pong, etc.), ainsi que les gymnastes ou même les adeptes de musculation. 

Infiltration pour épitrochléite : qu’est ce que c’est ?

L’infiltration est une procédure médicale consistant à injecter un anti-inflammatoire ou PRP au contact d’une zone douloureuse. Dans le cas d’une épitrochléite, l’infiltration se fait au contact du tendon commun du fléchisseur (à quelques millimètres près). 

Le produit injecté (anti-inflammatoire le plus souvent) va agir contre l’inflammation du tendon et va soulager la sensation de douleur presque instantanément. 

Infiltration pour épitrochléite : Les principales indications 

Avant de parler des indications d’une infiltration pour épitrochléite, il est utile de se rappeler d’abord ses symptômes. 

Comment savoir qu’on a une épitrochléite? 

Pour savoir que vous avez une épitrochléite, voici les signes évocateurs : 

  • Douleur lancinante à l’intérieur du coude (surtout du côté de votre petit doigt) 
  • Douleur aggravée par les mouvements, surtout le mouvement de préhension (tenir quelque chose avec la main) ou rotation du poignet. 
  • Faiblesse dans la région du coude 
  • Incapacité à effectuer les activités quotidiennes ou sportives à cause de la douleur. 
RECOMMANDÉ :  Syndrome de loges : opération (indication et procédure)

Les indications d’une infiltration pour épitrochléite ? 

Une infiltration pour epitrochléite est indiqué : 

  • Quand vous présentez une douleur intense et persistante, voire très gênante ; 
  • En cas d’échec des traitements conservateurs comme le repos, la physiothérapie, les médicaments anti-inflammatoires pris par voie orale, les remèdes de grand-mère, etc ; 
  • Si la douleur affecte votre qualité de vie (entrave votre capacité à travailler, à pratiquer les activités aux quotidiens, etc) 
  • Pour améliorer la mobilité de votre coude 

Les contre-indications d’une infiltration pour épitrochléite? 

Une infiltration pour épitrochléite comporte également des contre-indications. En effet, il existe des situations où l’infiltration serait inappropriée, tel que :  

  • Allergie à l’un des médicaments utilisés dans l’infiltration (ou réaction négative lors d’une infiltration antérieure) 
  • Infection de la zone autour du coude (autour du site d’infiltration) 
  • Saignement ou trouble de la coagulation par risque de saignement accrue
  • Fracture du coude ou instabilité articulaire
  • Grossesse 

Infiltration pour épitrochléite: Les risques 

Les risques d’une infiltration pour épitrochlée

Même si l’épitrochlée est généralement considérée comme une intervention efficace et sûre, elle présente tout de même certains risques : 

Infection du site d’injection

Même en étant un risque rare, l’infection du site d’injection est possible. Elle peut faire suite à une mauvaise asepsie après l’infiltration, ce qui favorise le développement des microbes

Atrophie de la peau ou du tissu

Si l’infiltration se fait de manière répétée sur une même zone, la peau et les structures environnantes risquent de s’atrophier, c’est-à-dire, de diminuer d’épaisseur. 

Douleur ou enflure 

Il se peut que vous ressentiez de la douleur ou de l’inconfort durant ou après votre infiltration. Une petite enflure figure également parmi les effets secondaires de l’infiltration pour épitrochléite. Cette douleur est causée par l’infiltration elle-même, mais disparaît après quelques jours.  

Élévation de la glycémie 

Il existe aussi un risque d’élévation temporaire de la glycémie, surtout si vous êtes atteintes de diabète. Il est important de surveiller votre taux de glycémie, notamment si des corticoïdes ont été utilisés.

Lésion nerveuse

Lors de l’infiltration, il se peut aussi que l’aiguille heurte le nerf cubital. Ce dernier passe tout près de l’épitrochlée, l’exposant aux risques. 

Faiblesse temporaire

Il existe aussi un risque de ressentir une légère faiblesse temporaire dans le bras traité juste après l’intervention. 

Réactions plus sévères

En cas de réactions plus sévères, telles qu’une augmentation significative de la douleur, un gonflement excessif, des rougeurs ou une chaleur au site d’injection, il est essentiel de consulter immédiatement votre professionnel de la santé.

Ces symptômes pourraient indiquer une réaction indésirable grave nécessitant une évaluation médicale immédiate.

Dans de très rares cas, selon une étude menée par A. Hajjioui et al :

« Les injections de médicaments anti-inflammatoires notamment le corticostéroïdes peuvent rarement provoquer un syndrome de Tachon, il est caractérisé par des douleurs lombaires, dorsales ou thoraciques intenses après l’injection, dues au passage du produit dans une veine endommagée. « 

Les précautions pour minimiser les risques après une infiltration pour épitrochléite

Les professionnels de la santé prennent diverses précautions pour minimiser les risques liés à une infiltration pour épitrochléite. 

RECOMMANDÉ :  Entorse du coude : Définition et prise en charge (tout savoir)

Risque lié à l’infiltration elle-même

Tout d’abord, ils effectuent une évaluation minutieuse de votre cas, en tenant compte de vos antécédents médicaux complets, de vos allergies connues ou si vous présentez ou non  des contre-indications. 

Risque lié à la procédure et technique 

Les professionnels de santé optent pour les aiguilles à usage unique afin de réduire les risques d’infections. Ils veillent également à injecter le médicament avec précision au niveau de la zone cible pour minimiser les dommages aux tissus environnants et les nerfs. 

Infiltration pour épitrochléite : procédures

L’infiltration pour épitrochléite suit une procédure simple, mais bien précise. 

1. Préparation 

Avant toute chose, vous allez vous installer. Le plus souvent, vous devez vous coucher sur le ventre, le bras en rotation interne avec le dos de la main coincée au niveau de l’aine. Cette position offre un accès plus pratique au médecin pour effectuer correctement l’injection. 

2. Nettoyage et asepsie

Le site d’infiltration (peau autour de votre coude) est soigneusement nettoyé avec de l’antiseptique. Cela va créer une zone stérile limitant les risques d’infection. L’utilisation d’une petite anesthésique local peut être nécessaire afin d’engendrer la zone et réduire l’inconfort.   

3. Infiltration 

 Le médecin va ensuite insérer une aiguille dans la zone douloureuse de l’épitrochlée, utilisant éventuellement des techniques d’imagerie comme l’échographie pour guider précisément l’aiguille.

La solution contenue dans l’aiguille est injectée lentement dans la zone affectée. Une fois l’injection terminée, l’aiguille est retirée, et un simple pansement sans compression est appliqué.

Recommandation après la procédure

Après l’infiltration, vous devez veiller à reposer votre coude pendant quelques heures à quelques jours, selon les recommandations de votre médecin. 

Pour prévenir les douleurs et favoriser la guérison, effectuer des étirements réguliers et fréquents des muscles de votre bras. 

Surveiller régulièrement la zone pour détecter précocement tous signes d’infections post-infiltration. N’oubliez pas de faire un contrôle technique selon les indications de votre médecin. 

Infiltration pour épitrochléite : Vos questions les plus fréquentes 

Quel repos après une infiltration au coude ?

Après une infiltration au coude, il est recommandé de laisser l’articulation au repos. Évitez de solliciter l’articulation suite à l’injection dans la mesure du possible.

Est-ce qu’une infiltration pour épitrochléite fait mal ?

Pendant l’infiltration, une petite douleur peut être ressentie. C’est le moment où l’aiguille pénètre la peau. Mais elle n’est pas plus douloureuse qu’une prise de sang. Vous pouvez ressentir un léger inconfort quand le produit est infiltré. 

Quelle est la durée d’efficacité d’une infiltration pour épitrochléite?

La durée d’efficacité d’une infiltration varie d’un patient à l’autre. En général, on peut observer une amélioration des symptômes dans les 24 à 48 heures suivant l’infiltration. Toutefois, il peut falloir jusqu’à une semaine pour ressentir un soulagement complet.

Est-ce que l’infiltration pour épitrochléite est efficace ?

Bien que l’infiltration vise à réduire l’inflammation et la douleur, les résultats peuvent varier d’un individu à l’autre. De plus, l’efficacité dépend entièrement de chacun. 

Quelles sont les précautions à prendre après une infiltration pour épitrochléite. 

Après une infiltration, il est recommandé de ne pas trop solliciter l’articulation traitée et de laisser l’articulation au repos. Il est généralement conseillé de ne pas dépasser trois infiltrations par an.

Références 

https://groupesantepourtous.com/epitrochleite/

https://imageriemedicale.fr/examens/infiltration/coude/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut