Infiltration pour lombalgie : traitement efficace et rapide

Article rédigé par le 1 décembre 2023
Partagez avec vos proches concernés
0
(0)

L’infiltration lombaire est une procédure médicale couramment utilisée pour soulager les douleurs lombaires, sciatiques et cruralgies. Elle consiste à injecter des médicaments anti-inflammatoires et des corticostéroïdes directement dans la zone affectée du dos.

Les types d’infiltrations pour lombalgie comprennent l’infiltration épidurale et l’infiltration des facettes articulaires, qui ciblent différentes sources de douleur. La lombalgie, une affection douloureuse touchant le bas du dos, peut considérablement affecter la qualité de vie et la mobilité quotidienne. Les douleurs persistantes peuvent rendre les tâches quotidiennes difficiles et entraîner une diminution de votre mobilité.

Heureusement, l’infiltration pour lombalgie est une solution efficace pour soulager ces douleurs. Êtes-vous fatigué de souffrir de lombalgie chronique qui vous limite dans votre vie quotidienne ? Ne cherchez plus ! Découvrez dans cet article comment l’infiltration pour lombalgie peut vous soulager rapidement et efficacement

Bref rappel 

Le rachis : rappel anatomique

Le rachis, également connu sous le nom de colonne vertébrale, est une structure complexe et essentielle du dos. Il est constitué de plusieurs éléments qui travaillent ensemble pour soutenir notre poids et nous permettre de bouger :

  • Vertèbres : Les vertèbres sont les os qui constituent la colonne vertébrale. Elles sont séparées en plusieurs groupes : cervicales, thoraciques, lombaires, sacrales et coccygiennes.
  • Disques intervertébraux : Ce sont des structures en forme de coussin situées entre les vertèbres. Leur rôle est d’absorber les chocs et de permettre une certaine mobilité entre les vertèbres.
  • Articulations : Les articulations intervertébrales, également appelées facettes articulaires, sont responsables de la connexion et du mouvement entre les vertèbres.
  • Canal lombaire étroit : Il s’agit d’un rétrécissement du canal rachidien dans la région lombaire. Ce phénomène peut provoquer une compression des nerfs, entraînant des douleurs et des problèmes de mobilité.

La lombalgie : court rappel

La douleur lombaire est une douleur située dans la région basse du dos, au niveau des vertèbres lombaires. Egalement appelée lombalgie, elle peut avoir plusieurs causes, notamment :

  • Inflammation des nerfs, des muscles, des articulations et des disques intervertébraux.
infiltration pour lombalgie
IRM lombaire (source)
Douleurs lombaire (source)
  • Arthrose ou usure des articulations lombaires.
  • Hernie discale ou saillie du disque intervertébral.
  • Facteurs génétiques prédisposant à la lombalgie.
  • Stress, tension musculaire et sédentarité.

Infiltration pour lombalgie : qu’est ce que c’est ? 

L‘infiltration pour lombalgie est un traitement médical qui vise à réduire l’inflammation et la douleur dans la région lombaire du dos.Les infiltrations pour lombalgie sont généralement utilisées lorsque les traitements antalgiques classiques, tels que les médicaments anti-inflammatoires ne suffisent pas à soulager la douleur. 

Voici les principaux éléments à connaître concernant cette procédure :

  • Infiltrations: L’infiltration consiste à injecter un médicament anti-inflammatoire, comme un corticoïde, directement dans la zone où se situe la douleur. Cette méthode permet de cibler précisément la cause de l’inflammation et de réduire rapidement la douleur.
  • Inflammation: l’infiltration pour lombalgie permet de contrôler l’inflammation et de réduire la douleur associée.
  • Antalgiques: les antalgiques sont des médicaments qui aident à soulager la douleur. Ils peuvent être utilisés seuls ou en complément d’autres traitements pour la lombalgie. L’infiltration pour lombalgie peut être plus efficace que les antalgiques oraux, car elle cible directement la source de la douleur.
  • Sciatiques: la sciatique est une douleur qui irradie le long du nerf sciatique, qui descend de la région lombaire jusqu’à la jambe et au pied. Elle est souvent causée par l’irritation (ou la compression) d’une racine nerveuse dans le bas du dos et peut être traitée efficacement par des infiltrations lombaires.
  • Racine nerveuse: les racines nerveuses sont les extrémités des nerfs qui sortent de la moelle épinière et se ramifient dans tout le corps. La compression ou l’irritation d’une racine nerveuse peut provoquer des douleurs. L’infiltration pour lombalgie peut aider à soulager les symptômes en réduisant l’irritation et l’inflammation autour de la racine nerveuse.

Indications et contre-indications de l’infiltration

Indications : quand l’infiltration pour lombalgie est la solution ?

Les indications pour l’infiltration du dos incluent:

  • Lombalgie chronique: Lorsque la douleur persiste depuis plus de 3 mois malgré un traitement conservateur (repos, anti-inflammatoires)
  • Hernie discale: Infiltration utilisée pour des douleurs provoquées par une compression nerveuse suite à une hernie discale qui ne répond pas au traitement conservateur
hernie discale (source)
  • Discopathie active: Infiltration indiquée en cas de douleur liée à une dégénérescence discale ou un rétrécissement du canal rachidien
  • Canal lombaire étroit 

Contre-Indications : quand l’infiltration pour lombalgie n’est pas recommandée?

Les contre-indications à l’infiltration du dos comprennent:

  • Infection: Présence d’une infection locale ou systémique qui pourrait se propager ou aggraver avec la procédure
  • Allergie: Hypersensibilité à l’anesthésique local (ex : xylocaïne) utilisé pour l’infiltration

Il faut également comprendre qu’une infiltration ne devrait pas être utilisée d’emblée suite à un épisode de lombalgie (sauf indication contraire). En effet, on tente d’abord des traitements moins invasifs avant d’opter pour une infiltration.

Procédure d’infiltration pour lombalgie : tout ce que vous devez savoir

Il existe plusieurs types d’infiltrations pour traiter les lombalgies, dont l’infiltration épidurale et l’infiltration interlaminaire. Voici les étapes clés de la procédure:

  • Consultation préalable: Un médecin évaluera votre condition et décidera si une infiltration lombaire est appropriée pour vous.
  • Préparation du patient: Le patient est couché sur une table d’examen, généralement sur le ventre. La zone à infiltrer est nettoyée et désinfectée.
  • Guidage radiologique ou échographique: Le médecin utilise des techniques d’imagerie médicale pour localiser précisément la zone à traiter. Le guidage radiologique utilise des rayons X, tandis que le guidage échographique utilise des ultrasons.
  • Injection des médicaments: Le médecin insère une aiguille dans la zone ciblée et injecte un mélange d’anesthésiques locaux et d’infiltrations de corticoïdes. Les corticoïdes réduisent l’inflammation et la douleur.
  • Surveillance post-infiltration: Après l’infiltration, le patient est surveillé pendant un court laps de temps pour s’assurer qu’il n’y a pas de complications ou d’effets indésirables.

Il est recommandé de se reposer pendant une journée ou deux après une infiltration lombaire afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Quels sont les risques de l’infiltration

Comme pour toute procédure médicale, il y a certains risques associés. Voici quelques-uns des risques potentiels que vous devriez connaître :

  • Infection : Bien que rare, une infection peut survenir lors de l’infiltration, généralement autour du site d’injection. Les symptômes d’une infection comprennent une rougeur, un gonflement et une douleur accrue au niveau de la zone concernée.
  • Saignement : Un saignement peut se produire sur le trajet de l’aiguille, avec un risque très faible (évalué à moins de 0,5%). Il est important de signaler tout saignement prolongé ou inhabituel à votre médecin.
  • Réactions allergiques : Dans de rares cas, il est possible que vous ayez une réaction allergique aux médicaments utilisés lors de l’infiltration. Les symptômes d’une réaction allergique incluent des éruptions cutanées, des démangeaisons, un gonflement ou des difficultés respiratoires.
Lésion cutanée (source)
  • Efficacité variable : Il est important de noter que les résultats de l’infiltration pour lombalgie peuvent varier d’une personne à l’autre. Bien que certains patients puissent ressentir un soulagement immédiat et durable de la douleur, d’autres pourraient constater des effets moindres voire pas d’amélioration.

Pour minimiser ces risques, il est essentiel de suivre les recommandations de votre médecin concernant la préparation, le déroulement de la procédure et les soins post-infiltration. 

Des résultats prometteurs : ce à quoi vous pouvez vous attendre avec l’infiltration

À quoi s’attendre ?

Après une infiltration pour lombalgie, l’apaisement des douleurs survient généralement dans les 48 heures. Néanmoins, les effets varient d’une personne à l’autre et le soulagement escompté n’est pas toujours garanti. 

Voici quelques aspects à considérer lors de l’évaluation des résultats :

  • Amélioration : Les patients peuvent ressentir une amélioration de la douleur et une réduction de l’inflammation après l’infiltration. Cela peut se traduire par une mobilité accrue, un confort et une capacité d’effectuer les activités quotidiennes sans gêne.
  • Fonction : L’infiltration peut aider à restaurer la fonction normale du dos, permettant aux patients de reprendre progressivement leur vie quotidienne et professionnelle. Cependant, il est important de suivre les conseils du médecin et d’éviter de forcer à l’excès.
  • Travail : Si le patient travaille dans un métier impliquant des mouvements répétitifs ou des charges lourdes, il est possible que l’infiltration ne suffise pas pour traiter la lombalgie. Un suivi médical est essentiel pour déterminer la meilleure stratégie à adopter.
  • Handicap: Les infiltrations pour lombalgie peuvent contribuer à réduire le niveau de handicap causé par les douleurs dorsales et faciliter la reprise des activités de la vie quotidienne. Toutefois, il est important de ne pas considérer l’infiltration comme une solution miracle, et il faut parfois recourir à d’autres traitements pour obtenir une amélioration durable.

Traitements alternatifs pour la lombalgie : explorez vos options

En plus des traitements médicamenteux et des infiltrations pour lombalgie, il existe plusieurs options alternatives que vous pouvez envisager. Ces options peuvent compléter le traitement prescrit et aider à soulager la douleur.

  • Thérapies manuelles : Des approches telles que la chiropractie, l’ostéopathie et la kinésithérapie ou physiothérapie peuvent aider à améliorer la mobilité et réduire la douleur.
  • Exercices : Des exercices ciblés de renforcement musculaire et d’étirement, tels que le yoga ou le Pilates, peuvent aider à améliorer la posture et diminuer la tension sur les muscles du dos.
Exercice Pilates
  • Acupuncture : Cette pratique de la médecine traditionnelle chinoise utilise de fines aiguilles pour stimuler des points précis du corps, afin de soulager la douleur et favoriser la guérison.
  • Thérapie par la glace : Elle consiste à appliquer de la glace ou des packs de glace sur la zone affectée du corps. La basse température peut réduire l’afflux sanguin et l’inflammation

En ce qui concerne les antalgiques, voici quelques options alternatives à prendre en compte :

  • Antalgiques de niveau 1 : Ces médicaments comprennent des analgésiques en vente libre, tels que le paracétamol ou l’ibuprofène.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : Ils aident à réduire l’inflammation et à soulager la douleur. Il est important de les utiliser selon les conseils de votre médecin traitant pour éviter les effets secondaires potentiellement graves.
  • Relaxants musculaires : Votre médecin peut également vous prescrire des relaxants musculaires, qui agissent en relaxant les muscles du dos et en réduisant la tension sur la colonne vertébrale.

Chirurgie et lombalgie : quand faut-il envisager une intervention ?

Si les infiltrations pour lombalgie ne soulagent pas efficacement la douleur, la chirurgie peut être envisagée. Cependant, cette décision doit être prise avec précaution et en tenant compte des avantages et des risques associés.

source

 La chirurgie est généralement recommandée pour les patients souffrant de douleurs persistantes malgré les traitements conservateurs et les infiltrations.

Parmi les différents types de chirurgie pour les patients lombalgiques, on peut citer:

  • La discectomie : consiste à retirer un fragment de disque intervertébral compressif.
  • La laminectomie : consiste à enlever une partie de l’os qui recouvre la moelle épinière.
  • La fusion spinale : consiste à fusionner deux vertèbres adjacentes pour limiter leurs mouvements et stabiliser la colonne vertébrale.

Il est important de noter que les résultats de la chirurgie varient en fonction des individus, et que ce n’est pas une garantie de guérison. Dans certains cas, la douleur peut persister même après la chirurgie, mais dans une moindre mesure.

Recherche et études : les avancées dans le traitement de la lombalgie

Au cours des dernières années, plusieurs recherches et études ont été menées pour comprendre et traiter la lombalgie.

 Voici quelques-unes des principales découvertes :

  • Une étude a montré l’efficacité d’une infiltration de corticoïdes directement dans le disque intervertébral lombaire chez les patients souffrant de lombalgies chroniques. Cette étude a permis de réduire la douleur après un mois de traitement.
  • Le Service de Rééducation-Réadaptation et Pathologies du Rachis de l’Hôpital Cochin AP-HP a mené plusieurs études pour améliorer la prise en charge des patients atteints de lombalgie. Leurs recherches mettent en évidence l’importance d’un traitement personnalisé pour chaque patient, en tenant compte de son histoire médicale et de ses symptômes spécifiques.

Références

Comment soigner une lombalgie : Conseils du kiné

https://www.lombafit.com/lumbago-a-z/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Auteur / autrice

  • Joanna R

    Passionnée par la médecine et l'écriture, je trouve l'équilibre en tant que rédactrice Web santé depuis plus d'une année maintenant. Rédiger des articles sur le thème de la santé me permet d'approfondir mes connaissances mais aussi de les partager. J'ai effectué des stages en neurologie et réanimation chirurgicale à l'hôpital universitaire d'Antananarivo, ainsi que des bénévolats en centres de santé de base. Mes expériences incluent également des stages pratiques en biologie, hématologie, biochimie, parasitologie et anatomie pathologique, en parallèle de mes cours à la faculté de médecine d'Antananarivo. Je suis Joanna Ray RAMAMONJIARISELINA et je prends fierté dans mon rôle de rédactrice santé.

Retour en haut