Infiltration radioguidée pour hernie discale : Traitement efficace et ciblé

Article rédigé par le 19 avril 2024

Dans le présent article, nous plongeons dans un sujet qui touche de nombreuses personnes : les douleurs dorsales et, plus précisément, les hernies discales.

Ces dernières peuvent être extrêmement douloureuses et souvent, elles limitent significativement votre quotidien. Mais quels sont les traitements disponibles ? Est-il toujours nécessaire de passer par la chirurgie ?

Parmi les méthodes les moins invasives et les plus avancées se trouve l’infiltration radioguidée. C’est une technique médicale innovante qui permet de soulager la douleur en injectant un corticoïde directement dans l’espace épidural, l’exact emplacement de l’inflammation causée par la hernie.

Recommandée pour les symptômes tels que la sciatique, la cruralgie, ou les lombalgies, l’infiltration radioguidée offre une solution prometteuse pour ceux cherchant à éviter la chirurgie.

Dans les lignes qui suivent, découvrez comment l’infiltration radioguidée peut changer la gestion de la douleur liée aux hernies discales et pourquoi elle pourrait être la meilleure option pour vous !

Les 5 points importants à retenir

  • 1- L’infiltration radioguidée permet une injection extrêmement précise de corticoïdes directement dans l’espace épidural, au site exact de l’inflammation causée par une hernie discale.
  • 2- Cette précision est assurée par l’utilisation d’une technique de guidage telle que la scintigraphie ou le scanner, qui aide à visualiser la moelle épinière et ses racines en temps réel.
  • 3- L’infiltration échoguidée est une alternative non-chirurgicale dans le traitement de la hernie discale.
  • 4- L’infiltration radioguidée n’est pas seulement limitée à traiter les hernies discales ; elle est aussi utilisée pour adresser diverses affections douloureuses du rachis, incluant la sténose du canal lombaire et le spondylolisthésis.
  • 5- Les patients peuvent généralement reprendre leurs activités normales peu après l’infiltration.

Colonne vertébrale : rappel anatomique

Le dos est composé de plusieurs éléments essentiels pour le bon fonctionnement et la stabilité du corps. Parmi ces éléments, on trouve la colonne vertébrale, la moelle épinière, les disques intervertébraux et les nerfs.

La colonne vertébrale est une structure osseuse qui soutient le corps et protège la moelle épinière. Elle est constituée de vertèbres empilées les unes sur les autres.

Chaque vertèbre présente une ouverture centrale permettant le passage de la moelle épinière, une extension du cerveau qui transmet les messages nerveux du cerveau au reste du corps.

Les disques intervertébraux sont des structures en forme de coussin situées entre les vertèbres. Ils jouent plusieurs rôles, dont :

  • L’amortissement des chocs subis par la colonne vertébrale ;
  • Le maintien de la souplesse et de la mobilité du dos ;
  • La protection de la moelle épinière et des nerfs contre les pressions et les frottements.

Les nerfs spinaux sont issus de la moelle épinière et traversent les espaces entre les vertèbres. Ils sont responsables de la transmission des messages nerveux entre le cerveau et le reste du corps.

Une hernie discale se produit lorsque le revêtement solide d’un disque intervertébral se déchire, permettant à la partie interne molle et gélatineuse de sortir de la capsule. Cette hernie peut provoquer une douleur en exerçant une pression sur les racines des nerfs spinaux adjacents.

En cas de hernie discale, une infiltration radioguidée, qui consiste à injecter des corticoïdes sous contrôle scopique précisément dans la zone affectée, peut être envisagée pour soulager la douleur et l’inflammation.

Infiltration radioguidée : c’est quoi ?

Comme mentionné plus haut, la hernie discale est une pathologie rachidienne qui provoque des douleurs et une inflammation de la colonne vertébrale. Elle est caractérisée par la saillie d’un disque intervertébral hors de sa position normale et peut comprimer les structures avoisinantes, comme les nerfs de la moelle épinière, provoquant ainsi des douleurs.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour névralgie pudendale : Guide complet

L’infiltration radioguidée pour hernie discale est un traitement non-chirurgical permettant de soulager la douleur et l’inflammation associées à cette condition. Comment ça se passe concrètement ?

D’abord, le médecin, généralement un radiologue, choisit la technique de guidage la plus adaptée en fonction de la pathologie et des éventuelles contre-indications. L’infiltration peut se réaliser sous deux formes : la scintigraphie (ou scopie) ou sous scanner.

Ensuite, sous guidage (visualisation en temps réel des structures internes), le médecin injecte à l’aide d’une fine aiguille un anti-inflammatoire (corticoïde) directement au niveau de la hernie discale. Résultat, cela supprime les phénomènes inflammatoires locaux et donc la douleur.

Attention, vous devez savoir que l’infiltration pour hernie discale ne vise qu’à traiter les symptômes et ne résout pas la cause sous-jacente de la pathologie rachidienne.

Pour la majorité des patients, l’infiltration radioguidée pour hernie discale permet d’éviter la chirurgie. Elle permet de soulager la douleur du patient de manière satisfaisante, avec une récupération plus rapide, tout en évitant les effets secondaires lourds d’une intervention chirurgicale !

Bien entendu, cette technique n’est pas indiquée pour tous les patients souffrant de hernie discale. Seul le médecin peut juger de sa pertinence en fonction de différents paramètres (degré de la compression nerveuse, sévérité des symptômes, retentissement sur la qualité de vie, état de santé général…).

Quelles sont les indications de l’Infiltration radioguidée ?

L’infiltration radioguidée est un traitement utilisé pour soulager la douleur liée à diverses affections de la colonne vertébrale. Voici quelques-unes des indications associées à ce traitement :

  • Sciatique : l’infiltration peut être efficace pour traiter la douleur sciatique résultant d’une hernie discale ou d’une sténose du canal lombaire, comme le prouve cette étude française objectivant une amélioration des symptômes d’une lombosciatique chez deux tiers (67 %) des patients après deux infiltrations radioguidées de corticoïdes à 8 jours d’intervalle.
  • Lombalgies : elle est indiquée pour les douleurs lombaires influencées par des affections telles que l’arthrose ou le spondylolisthésis.
  • Cruralgie : cette procédure aide également à soulager la douleur du nerf crural.
  • Hernies discales : l’infiltration peut être une option de traitement pour les hernies discales non déficitaires (n’entrainant aucun déficit neurologique : une hernie légère à modérée).

Bon à savoir !
L’infiltration radioguidée ne se limite pas uniquement à la colonne vertébrale ; elle est également utilisée pour traiter les douleurs dans diverses articulations périphériques : doigts, poignets, coudes, épaules, articulations sacro-iliaques, hanches, genoux, chevilles, et même les pieds.

Quelles sont les contre-indications de l’infiltration radioguidée ?

Il existe un certain nombre de situations qui peuvent contre-indiquer la réalisation d’une infiltration radioguidée. On peut citer :

  • Allergie au produit de contraste : si vous êtes allergique au produit de contraste iodé, l’infiltration radioguidée n’est pas recommandée.
  • Diabète : les corticoïdes injectés lors de l’infiltration peuvent perturber l’équilibre de votre glycémie. Vous devez informer votre médecin si vous êtes diabétique.
  • Infections : en cas d’infection près du site d’injection ou dans le corps, il est déconseillé de suivre ce traitement.
  • Grossesse : les examens radiologiques associés à l’infiltration radioguidée (scanner) sont contre-indiqués pour les femmes enceintes (risque d’irradiations pour le fœtus).

Il existe d’autres situations plus spécifiques qui contre-indiquent l’infiltration radioguidée. Il est donc très important de consulter votre médecin pour discuter de vos antécédents médicaux et déterminer si cette procédure est adaptée à votre condition !

Comment se déroule une infiltration radioguidée ?

L’infiltration radioguidée pour hernie discale est une procédure médicale effectuée pour soulager la douleur provoquée par une hernie discale. Voici les étapes clés de la procédure :

  1. Préparation du patient : le patient est positionné sur une table de radiographie, généralement allongé sur le ventre.
  2. Anesthésie locale : une anesthésie locale est appliquée sur la zone de la peau où l’aiguille sera introduite pour insensibiliser la région.
  3. Guidage échographique : le médecin utilise l’échographie pour visualiser et guider l’aiguille vers la zone de la hernie discale.
  4. Insertion de l’aiguille : sous guidage radioscopique, l’aiguille est insérée à travers la peau et avancée jusqu’à la zone de la hernie discale.
  5. Injection : une fois que l’aiguille est correctement positionnée, une solution médicamenteuse est injectée dans la région de la hernie discale pour réduire l’inflammation et la douleur.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour arthrose zygapophysaire : Efficace ?

Evidemment, chaque étape peut varier en fonction des spécificités de chaque patient, et il est essentiel d’en discuter avec votre médecin pour déterminer la meilleure approche pour vous !

Bon à savoir !
Une séance d’infiltration radioguidée pour hernie discale dure en moyenne une vingtaine de minute. Durant toute la procédure, le médecin (radiologue) suit en direct sur un écran de scopie les mouvements de l’aiguille afin d’administrer le médicament exactement où il faut, tout en veillant à ne léser aucune structure voisine !

Quels sont les risques de l’infiltration radioguidée ?

L’infiltration radioguidée pour hernie discale est généralement une procédure sûre, mais comme tout acte médical, elle comporte certains risques.

Voici quelques-uns des problèmes potentiels que vous pourriez rencontrer après une infiltration radioguidée :

  • Étourdissements, maux de tête et sensations de mal de ventre : ces effets secondaires sont généralement passagers et inoffensifs. Ils sont dus à la réaction du corps à l’introduction du médicament et aux manipulations effectuées lors de l’infiltration.
  • Risque d’infection : la probabilité d’une infection est très faible (moins de 1 sur 70 000). Toutefois, en cas de fièvre ou d’inflammation après le geste, il est essentiel de consulter votre médecin.
  • Réactions allergiques : les patients allergiques au produit de contraste iodé doivent éviter les infiltrations radioguidées. Les contre-indications usuelles des examens radiologiques s’appliquent également.
  • Infarctus médullaire : bien que rarissime, un risque plus élevé d’infarctus médullaire a été observé après infiltration lombaire par voie foraminale radioguidée sur rachis opéré chez certains patients.

Nous vous rassurons, ces risques sont généralement rares et l’infiltration radioguidée pour hernie discale est une procédure éprouvée et efficace pour soulager les douleurs et les symptômes liés à cette pathologie.

Votre médecin prendra toutes les précautions nécessaires pour minimiser les risques et garantir la sécurité de la procédure.

Avis du professionnel de santé

En tant que professionnels de la santé, on a fréquemment recours à l’infiltration radioguidée pour le traitement des hernies discales. Cette méthode moins invasive que la chirurgie utilise généralement le scanner pour assurer une injection précise des corticoïdes, maximisant l’efficacité et minimisant les risques.

Bien qu’elle ne traite pas la cause sous-jacente de la hernie, l’infiltration radioguidée est excellente pour réduire l’inflammation et la douleur, améliorant ainsi la qualité de vie.

Elle est particulièrement utile pour les patients souffrant de douleurs sévères où d’autres traitements conservateurs n’ont pas fonctionné, avant d’envisager la solution extrême qu’est la chirurgie.

Références

Les articles et ressources ayant servi dans l’élaboration de cet article

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0221036304977633
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1169833008001014
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1166341313001577
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1169833007003419
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1762420704000328

Le processus de rédaction d’articles chez le Groupe SANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut