Infiltration sterno-claviculaire : L’essentiel à savoir

Article rédigé par le 3 mars 2024

L’infiltration sterno-claviculaire représente l’une des approches médicales pour traiter les pathologies de l’articulation sterno-claviculaire comme dans le cadre d’une arthrose sterno-claviculaire.

Cette technique consiste en l’injection, à l’aide d’une fine aiguille, d’un produit tel que la cortisone, visant à atténuer vos symptômes.

Il s’agit d’une procédure simple, à coût abordable, dont les bienfaits se manifestent pleinement une fois les contre-indications écartées et les normes d’asepsie scrupuleusement respectée.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de la santé, vous allez comprendre les indications, le déroulement et les caractéristiques d’une infiltration sterno-claviculaire.

Infiltration sterno-claviculaire : les 5 points à retenir

  • 1- Une infiltration est prescrite, lorsque les traitements anti-inflammatoires et antalgiques ne sont plus suffisamment efficaces pour soulager une crise douloureuse.
  • 2- Elle consiste à injecter un produit anti-inflammatoire à base de cortisone dans l’articulation.
  • 3- Bien réalisée, une infiltration ne fait pas plus mal qu’une simple prise de sang. Elle agit efficacement sur l’articulation douloureuse en seulement quelques heures et son effet persiste plusieurs mois.
  • 4- En général, l’infiltration est faite dans le cabinet du médecin, lors d’une consultation.
  • 5- Après l’infiltration il peut y avoir des effets indésirables qui disparaissent en quelques heures ou quelques jours

L’arthrose sterno-claviculaire

L’arthrose sterno-claviculaire est le résultat d’une usure du cartilage qui recouvre votre clavicule et votre disque articulaire.

La pathologie est le plus souvent localisée à droite et concerne davantage les femmes que les hommes.

Cette pathologie reste globalement peu symptomatique. Elle peut se manifester par :

  • Une douleur qui se déclare par poussée et rend certains de vos mouvements difficiles à exécuter, notamment les mouvements d’abduction de votre bras.
  • Localisée autour de votre articulation sterno-claviculaire, la douleur irradie parfois vers votre épaule, votre cou ou encore votre sternum, ce qui complique un peu le diagnostic.
  • Une déformation, qui est une saillie de l’extrémité interne de la clavicule.

À quel moment votre médecin préconisera-t-il une infiltration sterno-claviculaire ?

Elle est recommandée en cas de pathologies affectant votre articulation sterno-claviculaire, tel que mis en lumière dans une étude menée par C. M. Robinson et al., en 2008, intitulée « Disorders of the sternoclavicular joint ».

  • Si vous souffrez d’une arthrose sterno-claviculaire.
  • En cas de pathologies intéressant vos tendons et vos ligaments, comme la tendinite.

Quand vous souffrez de ces maladies, votre médecin vous prescrira :

  • Des antalgiques ou des anti-inflammatoires comme les AINS, d’usage courant et les dérivés de la cortisone réservés pour les maladies inflammatoires chroniques rebelles.
  • Des traitements de fond de la maladie inflammatoire chronique, agissant sur le long terme.
  • Une rééducation pour préserver une certaine souplesse de votre articulation et entretenir votre musculature.
RECOMMANDÉ :  Infiltration du point gâchette: comprendre et traiter efficacement

L’infiltration sterno-claviculaire vient en complément de divers traitements de fond pour la maladie inflammatoire chronique.

Si l’inflammation persiste malgré ces traitements ou s’ils sont contre-indiqués, l’injection d’un corticostéroïde à action immédiate et prolongée dans l’articulation devient nécessaire.

Quelles seront les préparations nécessaires avant l’infiltration ?

Une infiltration est un geste tout à fait simple. Il n’y a aucune préparation particulière à mettre en place.

Toutefois, des situations peuvent conduire votre médecin à reporter cet acte, ou à prendre des précautions particulières, ou encore à adapter votre surveillance.

Ainsi, lors de la prise de rendez-vous, vous devez signaler toute affection ou symptôme dont vous pourriez souffrir à votre médecin notamment :

  • Si vous êtes diabétique.
  • Si vous suivez un traitement pour une hypertension artérielle ou pour une maladie cardio-vasculaire.
  • Si vous suivez un traitement anticoagulant ou fluidifiant du sang.
  • Si vous avez actuellement une maladie infectieuse ou si vous avez eu récemment de la fièvre ou une infection cutanée.
  • Si vous êtes allergique ou sujet aux malaises. Un traitement préventif, le matin de l’injection, peut vous aider à vous détendre et à faciliter le déroulement de l’infiltration.
  • Si vous souffrez ou avez souffert d’un ulcère gastrique ou duodénal.
  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.
  • Si vous venez être vacciné.

Quelles sont les étapes de la réalisation de votre infiltration sterno-claviculaire ?

L’infiltration de corticoïdes s’effectue au sein du cabinet médical.

Avant de donner votre accord éclairé, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous préoccupent à votre médecin. Une fois prêt, vous retirerez votre chemise, permettant à votre médecin un accès optimal à votre articulation sterno-claviculaire, située dans la partie supérieure de votre thorax.

Une fois installé confortablement sur le lit d’examen, généralement assis avec les jambes pendantes, votre médecin peut opter pour l’utilisation de l’échographie afin de guider l’infiltration.

Après la désinfection de la zone pour assurer une asepsie rigoureuse, il peut décider d’appliquer une légère anesthésie locale, bien que cela ne soit pas toujours nécessaire.

L’introduction de l’aiguille au site d’injection est réalisée avec précision, suivie de l’injection du produit. Une fois cette étape terminée, l’aiguille est retirée, et un pansement est appliqué sur le site d’injection.

Vous pourrez retirer ce pansement vous-même quelques heures plus tard.

Quelles seront les précautions à prendre après l’infiltration ?

Évitez de solliciter excessivement votre articulation dans les 24 heures suivant l’infiltration. Il est essentiel de ménager cette période pour permettre au produit d’agir efficacement et d’assurer une amélioration durable de votre état.

Il n’est pas nécessaire de suivre un régime spécifique, car la quantité de cortisone absorbée dans la circulation sanguine est trop faible pour entraîner une prise de poids, à moins d’une condition de diabète où elle pourrait provoquer un déséquilibre passager.

Important !
Il est recommandé de limiter le nombre d’infiltrations à trois par an et par articulation. Si les trois premières n’ont pas produit l’effet escompté, la probabilité que la quatrième soit plus efficace est faible.

Pour un suivi précis, notez dans un carnet la date, le produit injecté et l’efficacité de chaque infiltration. Cette information sera précieuse lors des échanges avec votre médecin lors de nouvelles séances d’infiltration.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour lombalgie : traitement efficace et rapide

Quels sont les résultats à attendre après votre infiltration sterno-claviculaire ?

La cortisone agit rapidement, généralement dans les 24 à 48 heures, offrant une diminution, voire une disparition, de la douleur et de l’inflammation au niveau de l’articulation, du tendon ou du nerf.

Son effet se prolonge sur une période de 3 à 6 semaines, permettant une amélioration qui peut perdurer pendant plusieurs mois, voire devenir permanente.

Quels sont les effets secondaires d’une infiltration sterno-claviculaire ?

Dans les heures suivant votre infiltration, il arrive parfois que la douleur soit majorée mais disparaitra spontanément au bout de quelques heures et ne contre-indiquera en aucun cas de nouvelles infiltrations.

A l’inverse, une douleur qui se manifeste 48 heures après l’infiltration, doit vous amener à consulter immédiatement votre médecin pour éliminer une possible infection.

Même si ce risque est très faible (1 cas sur 50 000 infiltrations), il faut être particulièrement vigilant.

Après votre infiltration il peut y avoir d’autres effets indésirables qui disparaîtront en quelques heures ou quelques jours : rougeurs du visage ou sensations de chaleur, maux de tête.

Quelles sont les contre-indications à éliminer avant de procéder à votre infiltration ?

L’infiltration sterno-claviculaire peut être contre-indiquée dans certains cas :

  • Si vous êtes sous anticoagulants. Ces médicaments doivent être cessés quelques jours avant l’infiltration.
  • Si vous avez de la fièvre ou ayant présenté une fièvre au cours de la dernière semaine.
  • En cas de pathologies immunosuppressives telles que le VIH ou des cancers, cette procédure pourrait nécessiter une évaluation approfondie et une consultation médicale préalable
  • Si vous êtes enceinte ou allaitante.
  • Si vous venez de recevoir un vaccin surtout un vaccin vivant atténué.
  • Si vous avez une affection cutanée au site d’injection.

Quels sont les limites de l’infiltration sterno-claviculaire ?

L’infiltration n’a pas pour objectif de guérir votre articulation affectée. Son rôle consiste à contrôler partiellement ou totalement l’inflammation, permettant ainsi de gérer une poussée de manière efficace.

Il est possible de renouveler une infiltration, cependant, en cas de récidives fréquentes, il peut être nécessaire d’envisager d’autres options de traitement, telles que la synoviorthèse (injection d’un produit radioactif à faible diffusion et durée de vie dans l’articulation) ou la synovectomie (ablation chirurgicale ou sous arthroscopie de la membrane synoviale).

Quel est le tarif d’une infiltration sterno-claviculaire ?

En général, votre infiltration permettra d’obtenir un bon résultat étant donné que la majorité du produit injecté reste dans l’articulation.

Pour en bénéficier, vous pouvez dépenser environ 30 à 50 €. Elle prise en charge par les assurances maladies.

Pour découvrir promptement des professionnels de la santé spécialisés dans les traitements par acide hyaluronique pour les articulations, y compris le genou, explorez notre annuaire en ligne.

Cet outil est conçu pour vous aider à localiser des médecins qualifiés, notamment des rhumatologues et des spécialistes en médecine physique, compétents dans le domaine des infiltrations sterno-claviculaires.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

1- Infiltration à la cortisone

2- Articulation sterno-claviculaire

3- Infiltration sterno-claviculaire

4- Infiltration articulaire

Nos processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut