Injection d’acide hyaluronique dans la hanche : Tout savoir

Article rédigé par le 16 février 2024

L’infiltration d’acide hyaluronique, également désignée sous le terme de viscosupplémentation, se profile comme une option thérapeutique à action progressive pour les affections de la hanche, notamment la coxarthrose.

Cette approche, bien que prometteuse, nécessite une exploration approfondie.

Notre article rédigé par une professionnel de santé, dissèque cette technique, fournissant des réponses éclairées pour une compréhension approfondie.

Les 4 points importants à retenir

  • 1. L’injection d’acide hyaluronique est un traitement symptomatique à action lente des arthroses.
  • 2. Appliquée au niveau de la hanche, cette technique permettra de réduire les douleurs occasionnées lors de la coxarthrose, améliorer la mobilité, retarder la pose de prothèses articulaires  et minimiser la prise d’antalgiques.
  • 3. L’infiltration se fera sous contrôle échographique, dans les conditions d’asepsie les plus rigoureuses, et sous prescription médicale d’un spécialiste.
  • 4. Les effets s’observeront pendant 12 à 26 mois environ avec la possibilité d’un renouvellement du traitement sous la supervision du médecin traitant.

Rappel anatomique de la hanche

La hanche, également connue sous le nom d’articulation coxo-fémorale, est la connexion entre la cuisse (fémur) et le bassin (os coxal).

La tête du fémur s’emboîte sur le côté dans une cavité de l’os coxal appelée acétabulum. Les éléments qui maintiennent cette jonction comprennent les capsules articulaires, les ligaments et les muscles, avec une implication mineure de la pression à l’intérieur de l’articulation.

La surface articulaire est entourée d’un liquide élastique et visqueux, agissant comme un amortisseur et un lubrifiant : le liquide synovial.

Ce liquide, provenant des cellules du cartilage, joue un rôle essentiel dans la mécanique des mouvements et la nutrition des cellules.

Injection d’acide hyaluronique dans la hanche : Définition et généralités

L’infiltration d’acide hyaluronique dans une articulation, également appelée « viscosupplémentation », représente l’une des approches pour traiter les manifestations physiques de l’arthrose.

Cette approche est conçue pour réduire la douleur que vous ressentez lors de cette affection en améliorant l’élasticité et la viscosité du liquide synovial.

Coxarthrose : à quoi la reconnait-on ?
– La coxarthrose, ou arthrose de la hanche, est une affection de l’articulation coxo-fémorale caractérisée par des douleurs articulaires. Elle se manifeste généralement après l’âge de cinquante ans, et est fréquemment liée à un problème architectural de la hanche dans la moitié des situations.
– Les symptômes se présentent sous la forme d’une douleur localisée au pli de l’aine, avec possibilité d’irradiation vers la face antéro-externe de la cuisse sans dépasser le genou.
– Cette douleur mécanique est accentuée par l’effort et soulagée par le repos. Elle s’accompagne également d’une raideur matinale de courte durée, généralement de 15 à 20 minutes.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour arthrose zygapophysaire : Efficace ?

Elle offre également l’avantage de retarder la nécessité d’une intervention chirurgicale pour la pose de prothèses articulaires, tout en réduisant votre dépendance aux analgésiques.

Ce traitement est réservé à des spécialistes tels que les orthopédistes, les rhumatologues et les radiologue qualifiés.

Appliquée au niveau de votre hanche, l’injection d’acide hyaluronique complète la quantité déjà présente dans l’articulation, favorisant ainsi des mouvements fluides et sans contraintes. Cette approche contribue également à l’entretien de vos structures osseuses en assurant une communication efficace entre elles.

L’utilisation de l’acide hyaluronique est désormais reconnue comme un traitement symptomatique à action lente des maladies arthrosiques. Selon les conclusions de F. Eymard, cette approche est idéale dès le premier stade d’évolution ou à la phase modérée de l’arthrose, résultat de ses propres études.

L’efficacité indéniable de cette méthode a été constamment observée au cours de nombreuses études, alimentant ainsi la recherche pour explorer ses applications dans d’autres domaines.

La durée de son action est d’environ 12 à 26 mois, et l’injection peut être renouvelée après 1 an, voire moins (6 mois), fonction du résultat ou du stade d’évolution de l’arthrose, mais également du viscosupplement utilisé.

Bon à savoir !
Le recours à une intervention chirurgicale pour traiter les coxarthroses sera envisagé uniquement si la maladie entraîne des impacts significatifs sur le plan fonctionnel. Cette évaluation sera effectuée en utilisant un indice spécifique, à savoir l’indice de Lequesne.

Quels sont les risques d’une injection d’acide hyaluronique dans la hanche ?

Cette technique, bien qu’indéniablement efficace pour la prise en charge des coxarthroses, ne vous épargne pas de quelques risques, bien qu’ils soient rares et temporaires. La bonne nouvelle est que ces risques n’auront aucune influence sur l’efficacité de votre traitement.

La douleur

Il est possible que vous ressentiez une douleur au niveau de l’articulation après l’infiltration d’acide hyaluronique. Cette douleur peut être apaisée en utilisant des antalgiques tels que le PARACETAMOL ou par cryothérapie (glaçage).

Dans certains cas, vous pourriez également observer un œdème (gonflement), mais rassurez-vous, celui-ci se résorbera spontanément.

L’infection

Lors des procédures impliquant une effraction de la barrière cutanée, il est impératif de souligner le risque fréquemment rencontré.

Ainsi, il devient essentiel de réaliser l’infiltration dans des conditions d’asepsie conformes aux normes réglementaires.

L’hématome

Une circonstance inquiétante que vous pourriez également observer à la suite de cette intervention est la formation d’un hématome, communément appelé « bleu ».

Il est rassurant de noter que cette marque disparaitra spontanément avec le temps.

Déroulement d’une injection d’acide hyaluronique dans la hanche 

Pratiquée exclusivement par des orthopédistes ou rhumatologues, cette intervention, d’une durée de 15 à 20 minutes, se distingue par sa faible sensation douloureuse, souvent comparée à une simple prise de sang.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour lumbago: traitement efficace et rapide

Voici comment se déroule cette intervention :

  • Le médecin préalablement s’assure de l’absence de contre-indications, telles qu’une infection dans la zone d’infiltration, une thrombophilie, ou une hémopathie.
  • Le praticien commence par une asepsie stricte et rigoureuse de la zone d’infiltration.
  • Une ponction préliminaire est effectuée au niveau de l’articulation avant l’injection proprement dite.
  • Le médecin, avec des mouvements doux et simples, mobilise l’articulation pour répandre l’acide hyaluronique dans toute l’enceinte de l’articulation.
  • Un pansement sec est appliqué sur le site d’injection.

Suite à l’injection, nous vous conseillons d’éviter une sollicitation excessive de votre articulation pendant quelques jours. Il est généralement recommandé d’envisager une nouvelle infiltration chaque année.

Avis du professionnel de santé

L’injection d’acide hyaluronique est en effet une technique très intéressante en ce qui concerne la prise en charge des douleurs arthrosiques.

Elle est maintenant considérée comme étant un médicament permettant de contrôler ces souffrances ressenties lors des arthroses de la hanche, traitement qui agira lentement dans le temps.

Notez bien qu’il faut l’avis d’un spécialiste avant de décider d’entamer le traitement. Lui seul sera en mesure de déterminer l’apport que cela donnera dans la prise en charge de la maladie.

De plus, afin d’éviter les complications et les risques liés a l’infiltration, il serait mieux de consulter chez un personnel qualifié dans le domaine.  

Foire aux questions (FAQ)

Quel est le coût d’une viscosupplementation ?

Le prix du service oscille dans les 50 à 200 Euros. Il va dépendre de plusieurs paramètres, comme le type de viscosupplement et l’honoraire du médecin.

L’injection d’acide hyaluronique n’est pas prise en charge par l’Assurance Sante.

Quand recourir à la viscosupplementation ?

C’est un traitement symptomatique à action lente des arthroses. On aura recours à cette technique dans les circonstances suivantes :

  • Résistances ou contre-indications aux antalgiques ou autres traitements de la douleur ;
  • Chirurgie difficile ou impossible ;
  • Arthrose débutante ou modérée.

Pourquoi aspirer avant d’injecter ?

La coxarthrose s’accompagne souvent d’une hydarthrose (épanchement a l’intérieur de l’articulation), ce qui risquerait de diluer l’acide hyaluronique qui va être injecté, source de l’inefficacité du traitement.

Références

Les articles et ressources utilisés dans la rédaction de cet article
Le processus de création d’articles chez le Groupe SANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3.7 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut