Injection de PRP pour tendinite : L’essentiel à savoir

Article rédigé par le 26 février 2024

En médecine de sport, les lésions tendineuses sont assez fréquentes. Elles concernent 30% des coureurs à pieds et 40% des joueurs de tennis.

Si vous êtes un passionné de sport, vous pouvez vous retrouver dans ces statistiques. Ces atteintes sont souvent liées à des micro-traumatismes, résultant de lésions de surcharge ou de facteurs intrinsèques.

La médecine étant en pleine évolution, de grands chercheurs ont mis au point des méthodes afin de mettre fin à ces vilains accidents : l’injection de PRP (Plasma Riche en Plaquettes).

Dans le présent article rédigé par une professionnelle de la santé, découvrez les détails de cette technique, ses indications, son déroulement, ainsi que les précautions à prendre.

Injection de PRP pour tendinite : les points 5 clefs à retenir

  • 1. L’injection de PRP est une technique qui va permettre d’accélérer la régénération tissulaire en introduisant du plasma riche en plaquettes au niveau de la zone concernée.
  • 2. Ce geste se fait sous contrôle échographique pour ne pas occasionner de lésions des structures avoisinantes.
  • 3. Le risque de rejet lors de cet examen est quasi nul, il en est de même pour les allergies car la préparation est obtenue à partir du sang même du patient.
  • 4. Les praticiens qualifiés pour cette tache sont les rhumatologues ainsi que les médecins et chirurgiens orthopédiques.
  • 5. Cette pratique n’est pas prise en charge pas des Mutuelles de Santé.

Injection de PRP pour tendinite : Définition et généralités  

Lorsque vous optez pour une infiltration de PRP, vous choisissez une méthode peu invasive. Elle implique l’injection de plasma riche en plaquettes (PRP) directement dans la zone affectée, visant ainsi à soulager la douleur et à favoriser la cicatrisation tissulaire.

Le PRP, extrait du sang, renferme une concentration plus élevée de facteurs de croissance que le sang total, ce qui explique son pouvoir accéléré de guérison.

Cette injection peut être réalisée en repérage manuel ou, de manière idéale, sous contrôle échographique, assurant une intervention plus sûre.

Le personnel médical qualifié pour cette procédure comprend les spécialistes de l’appareil locomoteur tels que les médecins orthopédistes, les chirurgiens, les rhumatologues et les praticiens de la médecine du sport.

Pratiquée en ambulatoire ou dans des établissements de soins, cette méthode présente l’avantage d’être un remède naturel contre la douleur, sans risque de rejet ni d’allergies.

Tendinite (tendinopathie) : Parlons-en un peu

Définition et terminologie

Le terme « tendinite » est souvent utilisé pour décrire les problèmes au niveau des tendons. Néanmoins, bien que ce mot suggère une inflammation, les problèmes tendineux ne présentent que rarement, voire très rarement, des signes microscopiques d’inflammation lors de leurs lésions.

C’est pourquoi on préfère souvent utiliser le terme plus précis « tendinopathie » pour décrire ces atteintes tendineuses.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour névralgie pudendale : Guide complet

Il est important de noter que les vraies tendinites, caractérisées par une inflammation, sont généralement associées à des maladies inflammatoires rhumatismales telles que les spondyloarthropathies, les polyarthrites rhumatoïdes, les arthropathies microcristallines ou les arthrites réactives.

La physiologie des tendons

Il est essentiel de comprendre le fonctionnement normal et les facteurs qui provoquent les tendinopathies pour bien appréhender leur prise en charge et leur traitement.

Même si le tendon a une élasticité, il ne peut s’étirer que de 4% au maximum. Outre les ruptures de fibres, les surcharges peuvent également causer des lésions tendineuses.

La plupart des charges exercées restent en deçà du seuil de rupture (élongation de 7 à 8%), mais les traumatismes du tendon peuvent survenir en raison de la répétition de ces « surcharges ».

Par ailleurs, les activités physiques libèrent des facteurs pro-inflammatoires et vasodilatateurs au niveau du tendon, favorisant ainsi la production de collagènes et réduisant leur dégradation pendant les périodes de récupération.

Traitement

Ainsi, les tendinopathies ne s’accompagnent pas de réactions inflammatoires, et par conséquent, l’utilisation d’anti-inflammatoires n’est pas justifiée.

Le traitement de ces affections se fait plutôt avec des antalgiques, une mise au repos (relative, mais pas absolue) pour permettre la mobilisation précoce du tendon. On peut également recourir à la cryothérapie ou au massage par glace.

Avec l’évolution de la médecine, d’autres techniques émergent pour réduire les douleurs et guérir les lésions au niveau du tendon.

Parmi les diverses approches étudiées dans le domaine médical du sport, l’injection de PRP (plasma riche en plaquettes) émerge comme un sujet particulièrement scruté par les chercheurs.

Selon les observations rapportées par Jean-Luc Ziltener, Maxime Grosclaude et Lara Allet dans une revue médicale dédiée à la médecine du sport, l’intérêt de cette technique demeure au cœur des investigations scientifiques.

Le saviez-vous ?
L’immobilisation prolongée va entrainer la rigidité du tendon, diminuant sa résistance mécanique (estimé à 40% pour une immobilisation de 4  semaines).écanique (estimé à 40% pour une immobilisation de 4  semaines).

Injection de PRP pour tendinite : Préparation et procédures

Préparation

Si vous envisagez cette thérapie, il est crucial de prendre quelques précautions pour éviter les complications liées à l’examen et pour garantir l’efficacité du « médicament » qui vous sera administré.

Lors de la prise de rendez-vous, le médecin s’assurera que vous ne souffrez d’aucun trouble lié à la coagulation du sang, de maladies des cellules sanguines telles que :

  • Hémopathies,
  • Thrombophilies.

Il vérifiera également si vous êtes diabétique, enceinte ou en période d’allaitement.

En plus de ces recommandations, il vous sera demandé d’éviter la prise d’anti-inflammatoires dans les jours précédant l’examen et pendant les 3 semaines suivant cette procédure.

Procédure

Pour débuter, le professionnel de la santé effectuera une ponction veineuse classique, prélevant environ 15 ml de sang.

Ce sang sera ensuite centrifugé pour séparer ses différentes composantes, isolant ainsi le plasma et les plaquettes pour l’injection dans le tendon.

Simultanément, l’échographie permettra de scruter le site d’infiltration. L’injection du produit suivra une asepsie rigoureuse (maintien de propreté médicale) de la zone, sans recourir à l’anesthésie pour éviter d’altérer l’action du PRP.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour tendinite sus-épineux : Traitement efficace et rapide

Cette injection, toujours sous contrôle échographique, cible précisément le tendon malade, préservant les structures environnantes.

À la fin de la procédure, un pansement sec sera appliqué, et vous attendrez environ 20 minutes pour permettre la diffusion du PRP.

Bon à savoir !
Les plaquettes, comme les globules rouges et globules blancs, sont des cellules retrouvées dans le sang.  À l’intérieur de ces plaquettes se trouvent des granules contenant des facteurs de croissance, comme :
– Le TGF (Transforming Growth Factor)
– L’IGF (Insulin-like Growth Factor)
– Le VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor);
– Le VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor);
– Le PDGF-AB.
Ces facteurs de croissances jouent un rôle très important dans l’angiogenèse (formation de nouveaux vaisseaux sanguins), la réorganisation tissulaire, et la production de collagène.

Avis du professionnel de santé

Si vous êtes aux prises avec des pathologies du tendon, sachez que l’injection de PRP se positionne comme le traitement idéal. Contrairement à d’autres affections, ces problèmes ne s’accompagnent généralement pas de réactions inflammatoires selon le mécanisme de la maladie.

C’est pourquoi l’utilisation fréquente d’anti-inflammatoires ne semble pas adaptée dans le cadre des tendinopathies.

Un détail crucial à retenir : l’immobilisation excessive peut favoriser l’apparition de ces affections ! Il est donc conseillé d’adopter un style de vie actif dès maintenant, tout en évitant tout excès qui pourrait entraîner des traumatismes.

Par ailleurs, restez attentif à votre niveau d’activité physique. Une routine régulière d’exercices ciblés peut renforcer les tendons et contribuer à prévenir les blessures. N’hésitez pas à consulter votre professionnel de santé pour élaborer un programme d’activités adapté à votre condition.

Enfin, en cas de douleur persistante, de gêne importante ou d’autres symptômes inquiétants, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un spécialiste pour une évaluation approfondie.

Votre bien-être musculo-squelettique est notre priorité !

Coût d’une injection de PRP

Les praticiens qualifiés pour cela sont les spécialistes de l’appareil locomoteur (médecins ou chirurgiens orthopédistes), les rhumatologues, et sans oublier, ceux de la médecine du sport.

Cette pratique n’est pas prise en charge par des Mutuelles de Santé, et selon les honoraires du praticien, le prix sillonne aux alentours de 400 Euros.

Si vous faites face à une tendinite et que vous envisagez une injection de PRP, notre annuaire en ligne est un outil précieux pour localiser rapidement des professionnels de santé qualifiés dans votre région

Références bibliographiques

 Les articles et ressources utilisés dans la rédaction de cet article

Le processus d’élaboration d’articles chez le Groupe SANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut