L’injection intra-osseuse : techniques et avantages en médecine

Article rédigé par le 10 juin 2023

L’injection intra-osseuse est une technique médicale innovante utilisée pour administrer des médicaments et des fluides directement dans la moelle osseuse.

L’injection intra-osseuse est généralement pratiquée lorsque les voies intra-veineuses traditionnelles ne sont plus accessibles ou inefficaces, notamment chez les patients souffrants de déshydratation sévère, de collapsus circulatoire ou en état de choc.

Cette méthode offre plusieurs avantages, tels qu’une administration rapide et efficace des médicaments, ainsi qu’une diminution des complications potentielles liées aux autres formes d’injections.

Cet article a pour but de vous fournir toutes les informations à savoir concernant l’injection intra-osseuse, à savoir : les procédures à suivre, les indications, les risques et bénéfices et même le prix.

Définition de l’injection intra-osseuse

L’injection intra-osseuse fait référence à l’administration d’un médicament ou d’un liquide directement dans la moelle osseuse, un tissu mou présent à l’intérieur de nos os.

La moelle osseuse est le tissu responsable de la production de nos cellules sanguines (globule rouge, globule blanc et plaquette), de ce fait, elle est richement vascularisée.

 Ainsi, les os sont capables de recevoir de grands volumes de liquide et de les envoyer rapidement dans la circulation centrale grâce à cette richesse en réseaux sanguins.

L’injection intra-osseuse est une alternative de la voie intraveineuse traditionnelle.  Elle est principalement utilisée lorsque l’accès aux vaisseaux sanguins est difficile (état de choc, déshydratation, collapsus).

D’autre part, l’injection intra-osseuse est également courante en pédiatrie et en dentisterie. De ce fait, elle peut être aussi bien réalisée chez les adultes que chez les enfants.

Utilité de l’injection intra-osseuse

Prélèvement et administration

L’injection intra-osseuse donne la possibilité de prélever du sang en urgence et d’administrer la médication durant une réanimation. Les substances qui peuvent être administrées par voie intra-osseuse sont :

  • Liquides, plasma, sang
  • Tous les médicaments nécessaires pour la réanimation : antibiotiques, anesthésiques, antiépileptiques, antiarythmiques.

Comme il s’agit d’une technique médicale, elle doit être réalisée par un professionnel de la santé (médecin, réanimateur, chirurgien).

Analyse

Le sang prélevé par la voie intra-osseuse peut être utilisé pour réaliser des examens biologiques, tels que : 

  • Numérotation des cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes)
  • Hémoglobine (éléments présents dans le globule rouge)
  • Hématocrite (volume occupé par les globules rouges dans un échantillon de sang total)
  • Urée, créatinine (marqueurs de la fonction rénale)
  • Glycémie (taux de sucre dans le sang)
  • Protéines totales, albumine dans le sang
  • Groupe sanguin, rhésus

Procédure de l’injection intra-osseuse (VOI)

A titre d’informations, voici les étapes clé pour réaliser unel’injection intra-osseuse:

Localisation du site d’injection

L’injection intra-osseuse est surtout réalisée au niveau des os longs, car ces derniers contiennent une grande quantité de moelle rouge comparée aux  os courts.

Parmi les os longs du corps, on peut citer :

  • Humérus : C’est l’os du bras, ce site d’injection est réservé aux adultes uniquement.
  • Tibia : C’est l’os long du genou, un prélèvement à ce niveau peut être réalisé chez les adultes et les enfants.
  • Fémur : C’est l’os long de la cuisse.
  • Sternum : Ce site d’injection est plus particulièrement réservé aux forces armées.

La réalisation d’une l’injection intra-osseuse se fait au niveau des épiphyses, c’est-à-dire, au niveau des extrémités de l’os. Cette région est plus facile d’accès, car la couche osseuse y est plus fine.

En dentisterie, le site d’injection est au niveau des muqueuses buccales, en pratiquant une anesthésie intra-osseuse. Un liquide anesthésique est directement injecté dans l’os à proximité de la dent à traiter.

RECOMMANDÉ :  Arthrodistension d’une capsulite rétractile : Guide complet

Le bon site d’injection varie en fonction de l’âge, de la situation clinique et des contre-indications potentielles.

Préparation du matériel

Les principaux éléments utilisés pour réaliser une l’injection intra-osseuse comprennent :

  • Aiguille pour perforer la paroi osseuse
  • Seringue pour le prélèvement
  • Solution antiseptique pour la désinfection de la peau. La désinfection doit être faite de façon minutieuse durant la réalisation d’une injection par voie intraosseuse.
  • Tubes d’analyses ou produit à injecter doivent être à proximité.

Nettoyage et préparation du site

Après que tous les matériels nécessaires soient rassemblés, le médecin procède maintenant à :

  • La palpation du repère
  • Désinfection du site d’injection avec un coton imbibé de solution antiseptique

Insertion

L’insertion de l’aiguille est réalisée avec soin pour éviter de percer les vaisseaux sanguins ou de causer des dommages aux structures environnantes.

  • Insertion de l’aiguille à un angle de 90 degrés par rapport à la peau (perpendiculairement à la peau).
  • Test d’aspiration avec la seringue pour obtenir un reflux sanguin
  • Enfoncement de l’aiguille vers le bas jusqu’à ce qu’il y a une résistance, indiquant que l’aiguille est bien positionnée dans l’espace médullaire.

L’aiguille positionnée dans la moelle est l’étape finale de la procédure d’une injection par voie intra-osseuse.

Indications et contre-indications

Comme toutes les injections, l’injection intra-osseuse comporte des indications et des contre-indications. Il est important de peser les avantages et les risques avant de se lancer dans cette méthode.

Les principales indications

  • Après des échecs répétés de la voie intra-veineuse.
  • Soins intensifs : La voie intra-osseuse est couramment pratiquée en soins intensifs, également appelés réanimation, pour administrer rapidement les médicaments aux patients en état critique.
  • Déshydratation sévère : Les veines se collapsent en cas de déshydratation, car il y a une hypovolemie.
  • Traumatismes : Les patients qui ont subi des accidents ou des blessures peuvent avoir besoin d’une administration rapide de médicaments.

L’injection intra-osseuse est indiquée dans ces cas-là, surtout si les zones d’injections intra-veineuses traditionnelles sont altérées (veine du bras, des jambes).

  • État de choc : L’injection intra-osseuse est souvent utilisée chez les patients en état de choc ( hypotension).
  • Arrêt cardio- respiratoire : L’administration rapide de médicaments est cruciale pour tenter de réanimer le patient en cas d’arrêt cardio-respiratoire.
  • État de mal épileptique : L’injection intra-osseuse peut être utilisée pour administrer rapidement des médicaments anticonvulsivants chez les patients souffrant de crises d’épilepsie prolongées ou répétées.
  • Brûlures : Les patients ayant des brûlures étendues avec des lésions cutanées peuvent rencontrer des difficultés à obtenir un accès veineux.
  • Sepsis : Le sepsis est une affection grave et potentiellement mortelle causée par une infection bactérienne, virale ou fongique qui se propage dans tout le corps.

Lorsque l’infection se propage et provoque des problèmes généralisés, la voie intra-osseuse est utilisée pour une administration rapide des médicaments.

Les contre-indications

Cependant, il existe certaines situations où l’injection intra-osseuse ne doit pas être utilisée. Les contre-indications comprennent:

  • Les troubles hémorragiques : L’injection intra-osseuse est formellement interdite chez  les patients souffrants de troubles hémorragiques  (trouble de l’hémostase) ou qui sont sous traitement anticoagulants. En effet, l’introduction de l’aiguille jusqu’au niveau de la moelle osseuse entraîne des saignements.
  • Infection au niveau du site d’insertion : Si le site d’insertion intra-osseuse présente des signes d’infection ou d’inflammation, la procédure doit être évitée.
  • Fracture ou maladie de l’os concerné : Les os fracturés ou malades (ostéoporotique) ne sont pas adaptés pour l’insertion de l’aiguille d’une injection intra-osseuse.
  • L’injection intra-osseuse récente de 24 heures au niveau du même site.
  • Obésité : En cas d’obésité, les repères osseux sont difficilement identifiables. Il est recommandé de ne pas réaliser cette méthode en cas d’obésité au risque de manquer le cible.
  • Ostéogenèse imparfaite : Il s’agit d’une maladie héréditaire qui entraine une fragilité anormale et généralisée des os.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour bursite de la hanche: Traitement efficace et rapide

Risques et bénéfices de l’injection intra-osseuse

Comme toute procédure médicale, la voie intra-osseuse présente des risques et des bénéfices.

Complications

  • Infection : Bien que rare, il existe un risque d’infection lors de l’utilisation de la voie intra-osseuse pour une injection. L’utilisation d’aiguilles stériles à usage unique et les bonnes pratiques d’hygiène aident à minimiser ce risque.
  • Œdème : Un gonflement peut survenir après l’injection, mais il est généralement peu sévère et disparaît en quelques jours.
  • Ostéomyélite (infections de l’os), sepsis secondaire :  Si les conditions d’asepsie ne sont pas respectées, des bactéries peuvent infecter l’os et même se propager dans tout le corps.
  • Syndrome des loges ou syndrome du compartiment :  si une extravasation (de grands volumes de liquides introduits accidentellement dans les tissus environnants et non dans la moelle osseuse) a lieu et que le dispositif intra-osseuse n’est pas retiré rapidement, une compression du muscle concerné dans sa loge peut se produire. 
  • Lésion des cartilages de croissance : Chez les enfants et les adolescents en phase de croissance.
  • Fracture iatrogène : fracture provoquée par un acte médical ou un médicament. Dans ce cas, la fracture peut être causée par un choc violent de l’aiguille.

Bénéfices

  • Aucune limite d’âge, tout le monde ne peut réaliser une injection intra-osseux, en passant aux enfants jusqu’aux adultes.
  • Le risque de blesser les vaisseaux sanguins ou d’extravasation sont minimisés durant une injection intra-osseuse.
  • Administration rapide et efficace des médicaments.   Le produit injecté arrive au niveau du ventricule droit du cœur en dix secondes. Les médicaments sont ensuite vite répartis dans tout le corps.
  •  La concentration de médicaments qui arrivent dans tous les tissus est le même que la concentration du produit injecté au départ. 
  • Diminution des complications potentielles liées aux autres formes d’injections

Il est important de discuter avec votre médecin des risques et des bénéfices de la voie intra-osseuse avant de procéder à cette technique pour vous assurer qu’elle convient à votre situation.

Après l’injection par voie intra-osseuse : Indications

Après l’acte, Il est important de suivre certaines étapes pour s’assurer de l’absence de toutes anomalies. Voici les étapes à suivre :

  • Surveillance des signes vitaux : Le médecin va régulièrement surveiller vos signes vitaux (Température, tension artérielle, fréquence cardiaque et respiratoire) tout au long du processus.
  • Suivi régulier : Un suivi régulier du site d’injection est nécessaire afin de détecter les signes d’infection ou de complications. Une gestion et un suivi appropriés sont essentiels pour le succès de l’injection intra-osseuse.

Prix de l’injection par voie intra-osseuse

Le coût de l’injection par voie intra-osseuse peut varier en fonction de divers facteurs.

Parmi les éléments qui peuvent influencer le prix de l’injection intra-osseuse, on peut citer :

  • Le médicament utilisé
  • Le matériel nécessaire pour la réalisation de l’intervention
  • Les honoraires du professionnel de santé
  • La clinique où la procédure a été réalisée.

Le coût de cette procédure est généralement plus élevé que celui des autres méthodes . Cependant, les avantages de l’injection intra-osseuse, tels que son efficacité rapide et son taux de succès élevé, peuvent compenser cette différence de prix.

Qui consulter pour une injection par voie intra-osseuse ?

L’injection intra-osseuse est une procédure médicale souvent utilisée en soins intensifs. Ainsi, elles sont effectuées par les médecins spécialisés en médecine de réanimation, appelés réanimateurs médicaux.  

Ces derniers ont la connaissance et l’expertise requises pour pratiquer l’injection intra-osseuse.

En dentisterie, le dentiste est le professionnel de santé qui peut réaliser l’injection intra-osseuse.

Références

https://sofia.medicalistes.fr/spip/IMG/pdf/La_voie_intra_osseuse_Dr_JM_Jacques_.pdf

https://sofia.medicalistes.fr/spip/IMG/pdf/Nouveautes_sur_la_voie_intra_osseuse_chezl_adulte_Dr_JL_Fortin_SAMU_25_.pdf

http://abilitatipracticecluj.ro/pdf/franc/MU_fr_08_La_voie_IO.pdf

https://www.espaceinfirmier.fr/media/5a6/9eccc32c7803c1aefda2ec08fc47f/articlesINM372.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut