Injection PRP genou : L’essentiel à savoir

Article rédigé par le 25 janvier 2024

Bien que l’injection de PRP, ou plasma riche en plaquettes, n’ait été réservée autrefois qu’au traitement des maladies rencontrées en médecine du sport, cette technique est maintenant à la disposition d’autres branches de la médecine, à savoir, la rhumatologie et la médecine esthétique.

En effet, cette pratique est, de nos jours, très utilisée afin de réduire les douleurs articulaires ou même éviter d’avoir recours à la chirurgie.

Parmi ces douleurs articulaires, on citera celle de la gonarthrose, une pathologie handicapante touchant le genou, due à l’usure du cartilage occasionnant l’inflammation au sein de l’articulation.

Tout au long de cet article, rédigé par une professionnelle de la santé, vous découvrirez davantage d’informations concernant ce fameux procédé, notamment sur son application lors des gonarthroses.

Injection PRP genou : Les 5 points clés

  • 1. L’injection de PRP au niveau du genou est une pratique médicale permettant de réduire les douleurs et les raideurs articulaires, mais également éviter d’avoir recours au traitement chirurgical lors des pathologies intéressant cette partie du corps, notamment la gonarthrose.
  • 2. C’est une méthode peu invasive, réalisée sous contrôle échographique, parfois combinée à l’acide hyaluronique pour des résultats synergiques.
  • 3. Ce procédé est très bien toléré; les risques de rejets et d’allergie sont quasi nuls parce que la préparation injectée au patient est issu du patient lui-même, son sang.
  • 4. Si aucune amélioration n’est constatée deux semaines après le début du traitement, envisagez une alternative, car il semble que cette injection ne soit pas adaptée.
  • 5. L’injection de PRP n’est pas prise en charge par des Mutuelles de Santé.

Injection PRP genou : Définition et généralités

L’injection de PRP (plasma riche en plaquettes) au niveau du genou réduit les douleurs et les raideurs articulaires. Le PRP, riche en facteurs de croissance produits par les plaquettes, favorise la cicatrisation des cellules lésées.

Cette technique peut être appliquée toutes les deux semaines pendant deux mois, avec une durée d’action de six mois ou plus. L’ajout d’acide hyaluronique améliore encore les résultats.

Cependant, même administré seul, l’acide hyaluronique s’avère très efficace dans le traitement de cette maladie, selon certaines études.

L’injection sera réalisée sous contrôle échographique pour garantir une pénétration précise dans l’articulation.

En effet, 30% des injections réalisées à l’aveugle n’ont pas été effectuées correctement, et cette approche risque d’entraîner des traumatismes supplémentaires, entraînant une gêne pour le patient.

Cette méthode est recommandée pour traiter les blessures ligamentaires et méniscales, les tendinopathies, en particulier dans le cas de la gonarthrose.

RECOMMANDÉ :  Infiltration péridurale pour hernie discale : Traitement efficace et rapide

Moins invasive que la chirurgie, elle se limite à une simple piqûre, éliminant ainsi la nécessité de recourir à une procédure plus redoutée

La gonarthrose : Parlons-en un peu

La gonarthrose est une forme d’arthrose du genou, une maladie dégénérative souvent liée à l’âge, caractérisée par l’usure des cartilages et l’inflammation de l’articulation.

Les différents types

En fonction de la localisation de l’atteinte au niveau de l’articulation, pouvant être uni- ou bilatérale, on distinguera :

  • Les gonarthroses fémoro-tibiales, probablement la plus courante et la plus douloureuse ;
  • Les gonarthroses fémoro-patellaires, qui se rencontrent chez le sujet jeune, surtout ;
  • Les gonarthroses tricomparitmentales, qui vont donc intéresser le genou dans sa totalité.

Les causes

La survenue de la gonarthrose est liée à plusieurs facteurs, à savoir :

  • Le « genu varum » (sujet à jambes arquées) ou « genu valgum » (sujet à genou cagneux ou en X) ;
  • La rotule instable ou trop plate, voire luxée ;
  • La rupture des ligaments croisés intérieurs ;
  • Les lésions méniscales ;
  • Les fractures localisées au niveau de cette articulation.

D’autre part, il y a aussi les facteurs de risque qui font suspecter l’éventuelle survenue de cette pathologie, à prendre en charge et corriger. On citera :

  • L’âge avancé contribue à une mauvaise cicatrisation des cellules du cartilage, d’autant plus que celui-ci est déjà bien usé pendant la vieillesse;
  • Le surpoids, encore plus de charge à supporter pour le genou ;
  • Les professions à risque, ceux qui imposent plus de travail au genou;
  • Le genre, les femmes sont plus susceptibles de développer cette maladie;
  • Les maladies inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante;
  • Les maladies du métabolisme, comme la goutte ou la chondrocalcinose.

Les symptômes

Les manifestations cliniques de la gonarthrose varient selon le stade d’évolution de la maladie.

En effet, au tout début de cette affection, la symptomatologie sera surtout marquée par des douleurs de moindre intensité, encore supportables, occasionnant des gènes au cours de la marche et s’estompant au cours des repos.

La gonarthrose sera perçue comme une sorte de rouille au niveau du genou.

Puis, à un stade plus avancé, la douleur sera plus lancinante et perdurera même lors des repos. Le genou augmentera de volume et des craquements se feront entendre.

Qu’en est-il du traitement ?

Le traitement dépend de l’intensité des douleurs. En cas de diminution de l’inconfort, le paracétamol sera initialement prescrit. En cas d’inefficacité de ce médicament, on peut recourir aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou éventuellement aux opioïdes.

À un niveau d’intensité plus élevée, on peut envisager une viscosupplémentation, une technique consistant à injecter de l’acide hyaluronique en intra-articulaire pour compenser la raréfaction du liquide synovial.

Dans des cas plus graves, la pose d’une prothèse articulaire par chirurgie demeure la seule option.

RECOMMANDÉ :  Infiltration du genou pour fissure du ménisque : L’essentiel à savoir

Injection PRP genou: Préparation et déroulement

Tout commence par la prise de rendez-vous, au cours de laquelle vous discuterez de votre état de santé avec le médecin. Il est crucial d’évaluer les risques potentiels pouvant affecter l’examen.

Vous serez questionné sur des éléments tels que les maladies liées à la coagulation, les hémopathies, le diabète, ou tout traitement médicamenteux avec des anticoagulants.

Le médecin vous conseillera d’arrêter la prise d’anti-inflammatoires avant et après l’examen pour ne pas compromettre l’action de la préparation (sans inflammation, pas de cicatrisation). De plus, il recommandera d’augmenter l’apport hydrique à 3 litres dans les deux jours précédant l’examen.

Lors de l’examen, le praticien effectuera un prélèvement sanguin traditionnel de 15 ml, qu’il placera dans un tube de laboratoire soumis à la centrifugation à 1500 tours par minute. Cela permettra de séparer les plaquettes et le plasma à partir du culot sanguin obtenu.

Parallèlement, une échographie de contrôle est effectuée, et l’injection, réalisée sous asepsie stricte, se fait sous contrôle échographique.

Quels sont les risques et les précautions à considérer après l’injection de PRP ?

Après l’injection de PRP au genou, une légère douleur peut persister pendant 2 jours, mais elle s’atténuera progressivement. Les sportifs sont conseillés de prendre un repos strict de 2 semaines.

En cas de rougeur ou de fièvre post-injection, il est recommandé de contacter les urgences. Les résultats devraient être visibles après 6 à 8 semaines, et en l’absence de réponse après 2 semaines, un changement de traitement pourrait être envisagé.

En cas de réponse positive, même partielle, des injections supplémentaires peuvent être envisagées, espacées de 2 à 4 semaines.

Coût d’une injection PRP genou

Selon l’honoraire du praticien, le coût de l’infiltration de PRP au niveau du genou sillonne aux alentours de 300 Euros.

Ce geste ne peut être fait que par un rhumatologue ou un chirurgien orthopédiste, et n’est pas pris en charge par des Mutuelles de Santé.

Annuaire des spécialistes

Pour trouver rapidement des spécialistes dans votre région, vous pouvez consulter notre annuaire en ligne.

Cet annuaire est conçu pour vous aider à localiser des rhumatologues et d’autres professionnels de la santé.

Annuaire des spécialistes

Références

Les articles et ressources utilisés dans la rédaction de cet article
Le processus d’élaboration d’articles chez le Groupe SANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.8 / 5. Nombre de votes 8

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut