Insuffisance cardiaque : Remèdes et traitements naturels

Article rédigé par le 25 mars 2024

L’insuffisance cardiaque est une affection évolutive qui peut empirer malgré l’administration des meilleurs médicaments, dispositifs et interventions chirurgicales.

De nombreux symptômes peuvent être adéquatement gérés en recourant à des remèdes naturels et à un soutien supplémentaire, qui peuvent être utilisés en complément des traitements conventionnels.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de santé, vous en saurez davantage sur cette pathologie et ses traitement naturels.

Les 5 points importants à retenir

  • 1. Adopter un régime alimentaire riche en fruits, légumes, grains entiers, poissons gras et sources de protéines maigres peut contribuer à réduire la pression artérielle, le cholestérol et le poids corporel, aidant ainsi à gérer l’insuffisance cardiaque.
  • 2. La gestion de la pression artérielle est essentielle dans le traitement de l’insuffisance cardiaque. Des techniques naturelles telles que la réduction de la consommation de sel, la pratique régulière de l’exercice physique et la relaxation peuvent aider à maintenir une pression artérielle saine.
  • 3. Certains suppléments, tels que les acides gras oméga-3 et les vitamines (comme la vitamine D), peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé cardiaque.
  • 4. L’exercice physique modéré, tel que la marche, la natation ou le vélo, peut renforcer le cœur et améliorer sa capacité à pomper le sang. Il est important de suivre un programme d’exercice adapté à vos besoins individuels et sous la supervision d’un professionnel de la santé.
  • 5. Le stress chronique peut aggraver les symptômes de l’insuffisance cardiaque. Des techniques de gestion du stress telles que la méditation, la respiration profonde, le yoga ou la thérapie cognitivo-comportementale peuvent aider à réduire le stress et à améliorer la santé cardiaque.

C’est quoi l’insuffisance cardiaque ?

L’insuffisance cardiaque est une condition grave où le cœur ne parvient pas à pomper efficacement le sang dans tout le corps, ce qui entraîne une insuffisance d’apport en oxygène et en nutriments essentiels.

Cela peut conduire à des symptômes tels que la fatigue et l’accumulation de liquide dans les poumons, les jambes et l’abdomen.

Cette condition survient souvent chez les personnes atteintes de maladies cardiaques préexistantes telles que les maladies coronariennes, les antécédents de crise cardiaque ou l’hypertension artérielle, qui ont altéré la fonction cardiaque.

D’autres facteurs tels que les troubles valvulaires cardiaques, les cardiomyopathies ou les arythmies peuvent également contribuer au développement de l’insuffisance cardiaque.

Bon à savoir !
L’insuffisance cardiaque ne signifie pas que le cœur est sur le point d’échouer complètement. Au contraire, elle décrit les défis que le cœur rencontre pour répondre aux besoins du corps, en particulier pendant les activités physiques.

Quels remèdes naturels pour traiter l’insuffisance cardiaque ?

La prévention des maladies cardiaques, tout comme pour de nombreuses autres affections liées au mode de vie telles que le tabagisme, une alimentation déséquilibrée et l’obésité, le manque d’activité physique et la consommation excessive d’alcool, repose en grande partie sur des ajustements de l’hygiène de vie.

Même en présence d’une prédisposition génétique, des changements dans nos habitudes peuvent considérablement bénéficier à la santé cardiaque.

Il a été observé que l’arrêt du tabac, la réduction de la consommation de sel, l’augmentation de la consommation de fruits et légumes, la pratique régulière d’exercices physiques et la modération dans la consommation d’alcool peuvent contribuer à diminuer le risque de maladies cardiovasculaires.

RECOMMANDÉ :  Cardiomyopathie dilatée : un risque cardio-vasculaire à ne pas négliger

Pour gérer le stress, la Fédération Française de Cardiologie recommande diverses techniques :

  • Se focaliser sur la respiration en pratiquant des inspirations et des expirations jusqu’à atteindre un rythme de six respirations par minute.
  • Adopter des exercices de relaxation : relâcher progressivement les tensions musculaires en identifiant les zones de tension dans le corps pour parvenir à un état de calme.
  • S’engager dans des exercices de méditation : observer ses pensées, émotions et sensations physiques sans les juger ni chercher à les analyser ou à les éliminer.
  • Explorer la sophrologie, qui propose des exercices basés sur la respiration pour améliorer la conscience corporelle, vivre pleinement le moment présent, revisiter le passé et envisager l’avenir.
  • Pratiquer la cohérence cardiaque, une technique visant à synchroniser les rythmes cardiaques et respiratoires à l’aide de méthodes de relaxation et de méditation.
  • Recourir aux thérapies cognitivo-comportementales pour identifier les schémas de pensée automatiques ou irrationnels, ainsi que les comportements répétitifs qui entretiennent le stress ou limitent l’affirmation de soi.

L’alimentation constitue l’un des traitements naturels les plus efficaces pour lutter contre les maladies cardiaques, et de nombreuses études ont étudié ce sujet.

Le régime méditerranéen se distingue comme le plus adapté pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Il met l’accent sur les légumes, les légumineuses et les fruits, privilégiant l’utilisation d’huile d’olive et limitant la consommation de viandes.

Ce régime offre une richesse en vitamines, minéraux, fibres, acides gras polyinsaturés tels que les oméga-3 et acides gras mono-insaturés comme l’acide oléique, abondamment présent dans l’huile d’olive. De plus, les polyphénols comme le resvératrol du vin rouge jouent un rôle important en normalisant la pression artérielle, le profil lipidique et le poids corporel, tout en réduisant l’oxydation et l’inflammation.

Par ailleurs, il est conseillé de limiter la consommation de produits laitiers, de graisses saturées, de viande rouge, de boissons sucrées, de sodium et de grains raffinés.

Certains compléments alimentaires peuvent contribuer à maintenir une bonne santé cardiovasculaire et à réduire le risque d’infarctus du myocarde :

  • Magnésium : un minéral essentiel qui agit comme un anti-inflammatoire, régulateur de la tension artérielle et est nécessaire à la production d’énergie dans les cellules. Les apports alimentaires en magnésium sont souvent insuffisants dans notre régime occidental, car il se trouve principalement dans les céréales complètes, les légumes verts, les légumineuses et les oléagineux.
  • Vitamine D : outre son rôle dans la fixation du calcium, la vitamine D agit comme une hormone avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Un faible taux de vitamine D est associé à un risque accru de maladies cardiovasculaires, notamment chez les personnes âgées et obèses.
  • Oméga-3 : connus pour leurs effets bénéfiques sur la santé cardiaque, les oméga-3 sont anti-inflammatoires, vasodilatateurs, et réduisent les triglycérides. On les trouve notamment dans les poissons gras et sous forme de compléments alimentaires.

Ce que les études disent !
Une récente étude ethnopharmacologique en Algérie a révélé l’importance des remèdes naturels dans le traitement des maladies cardiovasculaires, identifiant 85 plantes médicinales couramment employées. Les familles des Lamiacées, Liliacées, Malvacées, et Rosacées se sont avérées prédominantes. Cette recherche met en avant le rôle vital de la médecine traditionnelle algérienne, soulignant la valeur des savoirs locaux dans la gestion des affections cardiovasculaires.

RECOMMANDÉ :  Syndrome de Brugada : L'essentiel à savoir

Quand consulter ?

Il est très importants de consulter un professionnel de la santé dès l’apparition de symptômes d’insuffisance cardiaque tels que l’essoufflement, la fatigue, le gonflement des membres, la toux persistante, les battements cardiaques irréguliers ou toute prise de poids soudaine.

Une attention particulière doit être accordée à tout changement soudain ou à une détérioration rapide des symptômes, nécessitant une intervention médicale immédiate.

Un diagnostic précoce et une prise en charge adéquate peuvent considérablement améliorer les résultats et la qualité de vie des patients atteints d’insuffisance cardiaque.

Qui consulter ?

Pour consulter en cas de symptômes d’insuffisance cardiaque, vous pouvez prendre rendez-vous avec différents professionnels de la santé, notamment :

  • Médecin généraliste : votre médecin de famille peut être votre premier point de contact. Il peut évaluer vos symptômes initiaux, effectuer des examens physiques et vous orienter vers un cardiologue si nécessaire.
  • Cardiologue : un spécialiste des problèmes cardiaques. Si vos symptômes sont suspectés d’être liés à une insuffisance cardiaque, votre médecin peut vous recommander de consulter un cardiologue pour des tests supplémentaires et une évaluation approfondie de votre état cardiaque.
  • Urgences médicales : en cas de détresse respiratoire sévère, de douleur thoracique intense ou de détérioration rapide de votre état de santé, il est conseillé de vous rendre immédiatement aux urgences médicales pour une évaluation d’urgence.

Il est important de communiquer ouvertement avec votre médecin sur vos symptômes et leur évolution, ainsi que sur tout facteur de risque cardiovasculaire que vous pourriez avoir, afin de recevoir les soins appropriés en temps voulu.

Avis du professionnel de santé

Bien que les remèdes naturels et la médecine alternative puissent sembler prometteurs, il est crucial de noter qu’ils manquent souvent de preuves médicales solides quant à leur efficacité dans le traitement de l’insuffisance cardiaque.

En fait, certains de ces remèdes alternatifs peuvent même interférer avec les médicaments prescrits pour l’insuffisance cardiaque et entraîner des effets néfastes.

Des produits tels que l’éphédrine, les herbes chinoises, l’aubépine, l’ail, le ginseng, le gingko et la coenzyme Q-10 sont parmi les remèdes naturels les plus couramment utilisés.

Toutefois, ils peuvent modifier l’action des médicaments contre l’insuffisance cardiaque et ainsi potentiellement aggraver la situation.

Il est fortement recommandé de discuter de tout traitement alternatif ou naturel avec votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien avant de les prendre.

Ils peuvent vous fournir des informations importantes sur les interactions médicamenteuses et vous aider à prendre des décisions éclairées concernant votre traitement contre l’insuffisance cardiaque.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

http://dspace.univ-tiaret.dz/bitstream/123456789/4741/3/TH.M.SNV.FR.2020.26.pdf

https://www.heartfailurematters.org/fr/comprendre-linsuffisance-cardiaque/quest-ce-que-linsuffisance-cardiaque/

https://laurapionnier.com/maladies-cardiovasculaires-les-solutions-naturelles/

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut