Insuffisance rénale aiguë chez le chat : Causes, symptômes et traitements essentiels

Article rédigé par le 10 juillet 2023

L’insuffisance rénale aiguë chez le chat est une affection soudaine et grave qui survient lorsque les reins cessent de fonctionner correctement, souvent à la suite d’un empoisonnement ou de l’exposition à des substances toxiques. Cette affection peut survenir à tout âge et touche les deux reins simultanément

Les symptômes de l’insuffisance rénale aiguë peuvent inclure des vomissements, des diarrhées, des difficultés à uriner ou encore un changement brutal de comportement du chat.

En général, cette maladie est aperçue par les propriétaires assez  tardivement car l’insuffisance rénale apparait lorsqu’environ 75% des reins sont détruits. Donc, Il est important de connaître les causes, les symptômes et les traitements de cette maladie afin de pouvoir réagir rapidement et efficacement si votre chat est touché . Lisez la suite pour comprendre plus cette affection…

Comprendre l’insuffisance rénale aiguë du chat

L’insuffisance rénale chez le chat est une défaillance des reins qui ne filtrent plus correctement le sang. Des toxines s’accumulent alors dans l’organisme et sont à l’origine des premiers symptômes d’une insuffisance rénale. Ces déchets sont inutiles et toxiques pour l’organisme s’ils ne sont pas éliminés. La maladie peut être de deux ordres : l’insuffisance rénale aiguë (IRA) et l’insuffisance rénale chronique (IRC) .

Bon à savoir : Le chat peut être touché par l’insuffisance rénale, car ses reins sont fragiles en comparaison de ceux d’autres espèces. D’ailleurs, les troubles rénaux (dont notamment l’insuffisance rénale) constituent la deuxième cause de décès chez les chats de plus de 5 ans (juste après les accidents), d’après une étude intitulée « Longevity and mortality of cats attending primary care veterinary practices in England » et publiée en 2014 dans le Journal of Feline Medecine and Surgery.

Définition de l’insuffisance rénale aiguë

L’insuffisance rénale aiguë se caractérise par une diminution brutale et rapide de la fonction rénale, généralement provoquée par une agression ischémique (la diminution de l’apport sanguin artériel à un organe) ou toxique sur les reins du chat. Sa prise en charge par le vétérinaire permettant généralement la guérison du chat.

Différence entre IRA et IRC

Les principales différences entre l‘insuffisance rénale aiguë (IRA) et l’insuffisance rénale chronique (IRC) résident dans la rapidité d’apparition et les causes. L’insuffisance rénale aiguë se manifeste soudainement, tandis que la chronique se développe progressivement.

Les causes de l’insuffisance rénale aiguë sont notamment l’ingestion de substances toxiques, comme de l’antigel, des liliacées ou certains médicaments, une infection rénale, des calculs urinaires ou un cancer du rein. L’insuffisance rénale chronique, en revanche, est souvent liée à des facteurs tels que l’âge, l’hérédité, l’usure naturelle des reins ou une maladie sous-jacente.

En résumé, dans le cas d’une insuffisance rénale aiguë, le rein ne peut soudainement plus assurer l’élimination des toxines produites par l’organisme. Les symptômes apparaissent brutalement et le mal est souvent réversible. Mais dans le cas d’une insuffisance rénale chronique, le rein est détruit progressivement et de manière irréversible. Les perturbations sont perceptibles seulement à un stade déjà avancé de la maladie.

Il est essentiel de distinguer ces deux types d’insuffisance rénale chez le chat, car leur prise en charge et leur traitement varient. Ainsi, il est important de consulter un vétérinaire dès que des symptômes d’insuffisance rénale sont détectés afin de poser un diagnostic précis et d’initier le traitement adapté.

Causes de l’insuffisance rénale aiguë chez le chat

Infections et inflammations

Les reins du chat peuvent être affectés par diverses infections et inflammations, telles que la néphrite interstitielle, l’amyloïdose et la pyélonéphrite (infection des reins ) . Ces maladies peuvent causer une insuffisance rénale aiguë et déclencher une défaillance rapide des fonctions rénales.

Parfois, une parasite ou une bactérie peut remonter jusque dans les reins et être à l’origine d’une pyélonéphrite, une infection urinaire, provoquant ainsi l’apparition de la maladie.

Intoxications et substances toxiques

L’ingestion de substances toxiques est une cause courante d’insuffisance rénale aiguë chez le chat. Certains produits vénéneux pour les reins du chat engendrent une insuffisance rénale aiguë., par exemple, les liliacées, l’antigel et de nombreux médicaments peuvent être toxiques pour les chats 4.

RECOMMANDÉ :  Cheval Poney Shetland: Harmonie et santé

Obstruction des voies urinaires et calculs

Les calculs urinaires peuvent provoquer une obstruction des voies urinaires et entraîner une insuffisance rénale aiguë. Ces calculs se forment dans la vessie, les voies urinaires ou les reins et perturbent l’élimination de l’urine.

L’obstruction urinaire, également connue sous le nom de « chat bouché« , est la cause la plus fréquente d’insuffisance rénale aiguë chez le chat. 50% des calculs urinaires constatés chez les chats sont des calculs de struvite et 45% sont des calculs d’oxalate.

Bon à savoir : Il est important de savoir de quel minéral le calcul est constitué, car il n’existe aucun traitement pour les calculs d’oxalate et il faut opérer le chat rapidement. Un changement d’alimentation spécifique peut dissoudre les calculs de struvite, mais à défaut d’amélioration sous 2 mois, une opération est inévitable.

Autres causes

Parmi les autres causes potentielles d’insuffisance rénale aiguë chez le chat, on peut citer les maladies génétiques et héréditaires, telles que la maladie polykystique chez certaines races comme les abyssins ou les persans.

Des facteurs externes, tels que les infections parasitaires telles que la maladie de Lyme, les hémorragies ou des traumatismes peuvent également provoquer une insuffisance rénale chez le chat. Des facteurs iatrogènes : aminosides (gentamycine, …), cisplatine sont aussi à l’origine des affections rénales aiguës.

Attention! AMINOSIDES (gentamycine) : est une cause fréquente d’IRA rénale iatrogène. Contre-indiqués en cas d’insuffisance rénale.

Signes et symptômes de la maladie

Les symptômes varient en fonction de la gravité de la maladie et de la cause sous-jacente. Il est essentiel de reconnaître les signes et symptômes pour consulter un vétérinaire rapidement et obtenir un traitement approprié.

Parmi les symptômes courants de l’insuffisance rénale aiguë chez le chat, on trouve:

  • Diminution de l’appétit : Les chats atteints d’IRA peuvent perdre leur appétit ou être incapables de manger, ce qui peut entraîner une perte de poids.
  • Vomissements : Les vomissements sont fréquents chez les chats souffrant d’IRA, en raison de l’accumulation de déchets dans le sang et d’autres problèmes gastro-intestinaux.
  • Diarrhée : Les chats atteints d’IRA peuvent présenter de la diarrhée, résultant d’une mauvaise digestion ou absorption des nutriments.
  • Diminution de l’émission des urines (=oligurie): Les chats atteints d’IRA peuvent éprouver des difficultés à uriner ou une réduction du volume d’urine, signe que les reins ne fonctionnent pas correctement.

D’autres symptômes moins évidents mais tout aussi importants peuvent inclure une déshydratation, fatigue accrue et une mauvaise haleine. Les chats atteints d’IRA peuvent également développer des maladies générales dues à un système immunitaire affaibli.

Diagnostic

Les informations précises sur l’historique de l’animal et un examen clinique général peuvent  orienter vers  le diagnostic. Cependant,  des  analyses sanguines (numération formule, analyse biochimique, analyse électrolytique) et urinaires doivent être réalisées pour établir le diagnostic de l’insuffisance rénale aiguë.  

Des examens complémentaires comme un examen échographique, une sérologie, une  biopsie rénale selon les hypothèses diagnostiques seront demandés afin d’établir  la cause primaire de l’insuffisance rénale aiguë.

Traitements pour l’insuffisance rénale aiguë du chat

Réhydratation et hydratation

L’un des premiers traitements pour l’insuffisance rénale aiguë du chat consiste à réhydrater l’animal et lui apporter des fluides pour aider à désintoxiquer l’organisme. Le vétérinaire peut perfuser le chat ou lui passer une solution de réhydratation par voie sous-cutanée (sous la peau). Il est important de surveiller le comportement de l’animal et de s’assurer qu’il boit assez d’eau pour éviter la déshydratation.

Médicaments et thérapies

En cas d’insuffisance rénale aiguë, le traitement commence par l’administration par perfusion de médicaments anti-vomitifs et diurétiques. Les diurétiques permettent de stimuler la production d’urine pour éliminer les toxines présentes dans l’organisme du chat. Les médicaments anti-vomitifs sont utilisés pour réduire les ulcères et améliorer la santé générale de l’animal.

Interventions chirurgicales et algiques

Dans certains cas, en particulier en cas d’obstruction des voies urinaires ou de problèmes rénaux sévères, des interventions chirurgicales et algiques peuvent être nécessaires pour traiter l’insuffisance rénale aiguë du chat. Ces procédures peuvent aider à éliminer les calculs rénaux ou à améliorer la fonction rénale de l’animal.

Traitement des causes sous-jacentes

Il est essentiel de traiter les causes sous-jacentes de l’insuffisance rénale aiguë du chat pour espérer guérir l’animal. Parmi les causes possibles figurent l’intoxication (par exemple, par l’éthylène glycol), l’infection rénale (pyélonéphrite), l‘inflammation ou les cancers. Le traitement des causes sous-jacentes peut inclure des antibiotiques pour les infections rénales, des médicaments anti-inflammatoires ou des médicaments spécialisés pour traiter les intoxications spécifiques.

RECOMMANDÉ :  Conjonctivite chez le chien : identifier à temps pour agir à temps

Dans certains cas, il peut être nécessaire de modifier l’alimentation du chat, en optant pour des croquettes spéciales pour les problèmes rénaux ou en réduisant l’apport en phosphore pour améliorer la santé des reins.

En résumé, le traitement de l’insuffisance rénale aiguë du chat repose sur la réhydratation et l’hydratation de l’animal, l’administration de médicaments et de thérapies spécifiques, et la prise en charge des causes sous-jacentes de la pathologie. Une prise en charge rapide et adaptée est essentielle pour assurer le bien-être et la santé du chat.

Surveillance et suivi post-traitement

Après le traitement d’une insuffisance rénale aiguë chez le chat, il est essentiel d’assurer une surveillance et un suivi post-traitement. Le suivi avec le vétérinaire est primordial afin de s’assurer de la récupération de l’animal et de prévenir les complications potentielles.

La surveillance du poids du chat est l’un des aspects importants du suivi post-traitement. Une perte de poids soudaine ou un gain de poids anormal peut indiquer un problème de santé sous-jacent, et il est important d’en discuter avec le vétérinaire. Le suivi régulier du poids permet de détecter rapidement les changements et d’adapter le traitement en conséquence.

Dans certains cas, une hospitalisation peut être nécessaire pour une surveillance plus étroite et un traitement intensif, surtout si l’état du chat ne s’améliore pas ou s’aggrave. Au cours de l’hospitalisation, le chat recevra un soutien médical et nutritionnel pour aider à la récupération et être étroitement surveillé par l’équipe vétérinaire.

En résumé, la surveillance et le suivi post-traitement de l‘insuffisance rénale aiguë chez le chat sont essentiels pour assurer la récupération de l’animal et prévenir les complications. Il est important de collaborer étroitement avec le vétérinaire pour suivre le poids, la fonction rénale et les autres paramètres cliniques du chat et d’adapter le traitement en fonction des besoins individuels de l’animal.

Prévention des futures épisodes d’insuffisance rénale aiguë

Pour prévenir les futurs épisodes d’insuffisance rénale aiguë chez les chats, il est essentiel de prendre en compte plusieurs facteurs, notamment l’alimentation, le diagnostic précoce et la gestion des problèmes de santé sous-jacents.

Une alimentation adaptée est cruciale pour maintenir la santé rénale de votre chat. Privilégiez une nourriture spécialement formulée pour les chats souffrant d’insuffisance rénale chronique (IRC), moins riche en protéines et en phosphore afin de réduire la charge sur les reins. De plus, assurez-vous que votre chat boit suffisamment d’eau pour favoriser la bonne fonction rénale et éviter la formation de calculs rénaux.

Un diagnostic précoce de l’insuffisance rénale aiguë est important pour augmenter les chances de rétablissement et améliorer le pronostic. Soyez attentif aux signes cliniques tels que si votre chat mange moins, présente des crampes, des troubles neurologiques ou des vomissements. En cas de suspicion, consultez rapidement un vétérinaire.

La prévention des facteurs de risque est essentielle pour éviter les épisodes d’insuffisance rénale aiguë. Les chats peuvent être exposés à diverses pathologies pouvant entraîner une atteinte rénale, telles que la glomérulonéphrite, les tumeurs rénales ou les infections. Il est donc primordial de surveiller la santé de votre chat et de consulter régulièrement un vétérinaire pour des contrôles de routine.

Dans certains cas, les médicaments peuvent être nécessaires pour gérer les symptômes associés à l’insuffisance rénale aiguë. Les médicaments anti-vomitifs et les suppléments d’Érythropoïétine peuvent être utiles pour limiter les effets indésirables de la maladie.

Enfin, éloignez les chats des plantes toxiques comme les liliacées, qui peuvent causer de graves problèmes rénaux s’ils sont ingérés. Veillez également à ne pas exposer votre chat à des produits chimiques ou des médicaments humains qui pourraient nuire à ses reins.

En suivant ces recommandations, vous pouvez contribuer à réduire les risques d’insuffisance rénale aiguë chez votre chat et améliorer sa qualité de vie.

Conseil important : arrivé à un certain âge (dès 8 ans en moyenne), un bilan de santé régulier pour votre chat de compagnie permettra de détecter d’éventuels problèmes rénaux et de prendre ainsi les devants. Une prise de sang peut suffire à détecter une insuffisance rénale naissante chez votre chat. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut