IRM cardiaque : Comprendre l’essentiel de cet examen

Article rédigé par le 2 mars 2024

L’IRM cardiaque est une méthode d’imagerie médicale puissante qui offre une vue détaillée et dynamique du cœur, de ses valves, ainsi que des vaisseaux sanguins principaux.

Cette méthode est non invasive, sans douleur, et relativement abordable. Elle permet de détecter précocement les problèmes cardiaques, sans recourir à des rayonnements ionisants.

Vous découvrirez en suivant cet article l’intérêt, le déroulement et les caractéristiques d’une IRM cardiaque dans le cadre de votre maladie.

IRM cardiaque : Les 6 points à retenir

  • 1- Elle constitue la manière la plus précise de détecter les anomalies cardiaques et des éléments paracardiaques.
  • 2- L’IRM cardiaque représente la méthode de dépistage la plus performante pour les maladies coronariennes.
  • 3- Elle dure entre 20 à 60 minutes.
  • 4- L’IRM cardiaque, non douloureuse et non invasive, fournit des images de grande précision, facilement reconstituées en 2D ou 3D
  • 5- Les effets secondaires sont en rapport avec l’injection de produit de contraste.

IRM cardiaque : principes et utilité

Il s’agit d’une imagerie cardiaque qui facilite le diagnostic et l’évaluation de la maladie coronarienne, de l’insuffisance cardiaque et des anomalies cardiaques.

Elle fait appel à un puissant champ magnétique et à des ondes de radiofréquences pour produire des images détaillées du cœur. Aucune radiation n’est émise au cours de l’examen.

l’IRM cardiaque utilise une configuration similaire à celle d’une IRM conventionnelle. Vous serez allongé sur une table qui se déplace doucement dans l’ouverture d’un grand aimant annulaire pour l’acquisition des images.

Pendant l’IRM cardiaque, une bobine réceptrice est positionnée sur votre poitrine pour aider à recueillir des images de haute qualité. De plus, un électrocardiogramme est généralement utilisé pour surveiller le rythme de votre cœur pendant l’examen.

Il est essentiel d’injecter un agent de contraste, généralement à base de gadolinium, dans une veine du bras pour étudier la circulation sanguine du muscle cardiaque.

Suivre attentivement les instructions sur la respiration est crucial pour obtenir des images de qualité optimale. Ensuite, un système informatique traitera les images pour les reconstituer en 2D ou 3D.

Une IRM cardiaque complète fournit des informations sur différents aspects.

  • Une vision détaillée de l’anatomie cardiaque
  • Evaluation la fonction de pompage des cavités cardiaques,
  • observation du flux sanguin vers le muscle cardiaque et examine les vaisseaux coronariens.

l’IRM cardiaque offre une résolution élevée permettant de visualiser précisément les zones du cœur qui pourraient manquer d’oxygène

Quels sont les différents types d’IRM cardiaque ?

L’IRM standard

L’IRM standard permet d’évaluer le cœur et la région paracardiaque, particulièrement le médiastin et les gros vaisseaux.

Elle est indiquée pour visualiser des anévrismes, dissections, maladies cardiaques congénitales et sténoses.

l’IRM cardiaque synchronisée à l’ECG permet une analyse précise des images.

Cela offre une vision détaillée de l’épaisseur et du mouvement de la paroi du muscle cardiaque, des volumes des cavités cardiaques, ainsi que la détection de masses ou de caillots dans les cavités cardiaques, en plus de l’évaluation des valves cardiaques.

L’IRM séquentielle

Au cours de cette modalité, un produit de contraste paramagnétique, gadolinium-acide diéthylènetriamine penta acétique est injectée.

Ce technique permet la mesure des volumes ventriculaires et de la fraction d’éjection la plus précise et la plus fiable.

Cependant, les patients qui présentent une insuffisance rénale peuvent développer une fibrose systématique néphrogénique, pouvant mettre en jeu le pronostic vital.

L’IRM avec injection de produit de contraste

  • Grâce à l’injection, il est possible d’acquérir des informations tridimensionnelles sur l’emplacement et la taille d’un infarctus et les vitesses d’écoulement du sang dans les cavités cardiaques.
  • L’IRM peut évaluer la viabilité du tissu en déterminant la réponse de contraction à une stimulation inotrope par la dobutamine ou en utilisant un produit de contraste.
  • L’IRM peut différencier les cicatrices myocardiques et l’inflammation avec œdème.
  • Dans le syndrome de Marfan, les mesures IRM de la dilatation de l’aorte ascendante sont plus précises que les mesures échocardiographiques.
RECOMMANDÉ :  Échographie obstétricale : Guide complet

L’IRM de stress

L’IRM cardiaque peut aussi être pratiquée sous forme d’IRM de stress (reproduit les conditions d’un effort physique) qui permet de visualiser et calculer les débits du cœur ou la perfusion du myocarde.

L’examen nécessite l’injection d’un médicament vasodilatateur coronaire (regadenoson) pour accélérer le rythme cardiaque. Cet effet est l’équivalent d’une épreuve d’effort.

L’angiographie par résonance magnétique du cœur (ARM)

l’Angio-IRM (Angiographie par Résonance Magnétique) se concentre sur l’imagerie des vaisseaux sanguins, fournissant des images de haute qualité du flux sanguin.

Comparée à l’angiographie conventionnelle invasive, cette méthode offre des images comparables sans nécessiter de procédure invasive.

L’ARM peut être utilisée pour détecter des dilatations (anévrismes) de l’aorte, des sténoses ou obstructions des artères coronaires.

Elle nécessite l’injection de produit de contraste pour mieux visualiser les vaisseaux.

Quand est-ce qu’une IRM cardiaque est indiquée ?

Il s’agit actuellement de l’imagerie cardiaque la plus évoluée dans le monde.

  • Pour dépister une maladie coronarienne chez les patients présentant des symptômes tels que des douleurs thoraciques, une dyspnée ou d’autres signes, ou encore chez ceux ayant des facteurs de risque cardiovasculaire
  • L’IRM cardiaque est une méthode d’évaluation essentielle pour analyser le cœur après un infarctus du myocarde
  • Recherche de maladies inflammatoires du cœur ou du péricarde (myocardite, péricardite)
  • Caractérisation de l’atteinte du cœur en cas de maladie cardiaque génétique.
  • L’IRM cardiaque joue un rôle clé dans le diagnostic initial et le suivi post-chirurgical des malformations cardiaques congénitales
  • Lorsque des maladies auto-immunes, telles que le lupus érythémateux disséminé, affectent plusieurs parties du corps, y compris le cœur, l’IRM cardiaque peut être utilisée pour rechercher toute atteinte cardiaque.
  • Evaluation de la morphologie et de la taille des gros vaisseaux dans le thorax (aorte et artères pulmonaires)
  • diagnostic et caractérisation de tumeurs situées dans le thorax.

Comment votre IRM cardiaque va se dérouler ?

Lors de la prise du rendez-vous

  • Si vous êtes claustrophobe (intolérance inappropriée à l’espace clos), il est recommandé d’informer votre médecin pour une préparation psychologique spécifique.
  • Il est important de préciser aussi si vous avez des corps étrangers dans le corps, surtout s’il est métallique.

Avant votre examen

On réalisera une prise de sang pour des analyses visant à vérifier l’innocuité de l’administration du produit de contraste.

Ces examens sanguins incluront une évaluation de la fonction rénale par le biais de la créatininémie.

L’objectif est de déterminer si vos reins sont capables d’éliminer efficacement le produit de contraste de votre organisme.

Le jour de votre examen

  • Vous pouvez manger et boire avant votre examen. Dans certains types d’IRM cardiaque, un jeûne de 4 à 6 heures peut être nécessaire.
  • Les excitants comme le café, le thé et le chocolat doivent être évités.
  • Il est nécessaire d’apporter votre ordonnance et vos examens cardiaques antérieurs.
  •  Il faut éviter de prendre des médicaments vasodilatateurs si une IRM de stress est pratiquée.

Comment votre examen va se dérouler?

  • L’examen va durer entre 20 à 60 minutes.
  • À votre arrivée, on vous demandera de remplir un questionnaire pour éliminer les risques et les contre-indications à l’examen.
  • Vous allez signer un consentement éclairé avant de passer l’examen.
  • On vous guidera vers la cabine pour retirer tout objet métallique. Vous devrez enlever tous les accessoires en métal tels que les bijoux, montres, etc., et enfiler une chemise d’hôpital.
  • Vous allez vous installer sur la table d’examen en vous allongeant confortablement sur le dos.
  • Puisque l’appareil d’IRM produit normalement beaucoup de bruit, vous pouvez utiliser des bouchons d’oreille pour atténuer le bruit et un casque pour protéger votre ouïe.
  • On place également un tensiomètre pour évaluer votre tension tout au long de l’examen.
  • La bobine réceptrice spéciale sur la poitrine et les électrodes d’électrocardiogramme compatibles avec l’IRM seront aussi mises en place.

Il est courant d’utiliser un produit de contraste pour améliorer la qualité des images acquises pendant l’IRM cardiaque. Ce produit sera injecté par voie intraveineuse; pour ce faire, le technologue vous installera un cathéter dans une veine de votre bras.

  • La table glissera lentement à l’intérieur de l’appareil d’IRM. On vous demandera de demeurer immobile pour garantir la clarté des images.
  • Pour éviter que la qualité des images ne soit altérée par des mouvements respiratoires, leur acquisition s’effectue en apnée. On va vous demander de retenir votre respiration pendant 2 à 20 secondes de façon répétée tout au long de l’examen.
RECOMMANDÉ :  Echographie abdominale : Guide complet

Précautions à prendre après l’examen

Il est recommandé de boire environ 1,5 litre d’eau pour favoriser l’élimination du produit de contraste de votre organisme par l’urine.

Il est recommandé de ne pas allaiter dans les 24 heures après l’injection du produit de contraste.

Quels sont les inconvénients d’une IRM cardiaque ?

Les risques

Le produit de contraste à base de sel de gadolinium est différent des produits utilisés en radiographie. Comme il ne contient pas d’iode, le risque de réactions allergiques ou d’autres types de problèmes est très faible.

Dans des rares cas, cependant, le produit de contraste de l’IRM peut entraîner des effets secondaires pour le rein, une fibrose systémique dite néphrogénique.

L’injection de produit de contraste peut générer une sensation de chaleur, de picotement ou une difficulté respiratoire passagère.

Le médicament vasodilatateur de l’IRM de stress peut provoquer aussi des symptômes comme une chaleur dans le thorax ou une petite gène respiratoire rapidement régressifs à l’arrêt du médicament ou après injection de l’antidote.

Des effets plus sévères sont rares (1 cas sur 1500) comme une douleur thoracique, une hypotension ou une arythmie.

Les contre-indications

L’IRM cardiaque peut être absolument contre-indiquée dans certains cas et relativement contre-indiquée dans d’autres cas.

Contre-indications absolues

  • Vous ne devez pas bénéficier d’une IRM cérébrale dans le cas où vous avez des corps métalliques dans votre corps. Le champ magnétique peut les déplacer.
    • Des clips vasculaires ou cérébraux
    • Pacemaker ou pile cardiaque
    • Une valve cardiaque mécanique
    • Des implants oculaires ou auditifs
    • Des éclats métalliques dans les yeux
    • Un appareil auditif interne.
  • Vous ne devez pas bénéficier d’une injection de produit de contraste si vous avez une allergie aux sels de gadolinium.

Contre-indications relatives

  • Si vous avez été opéré ou si vous avez eu une biopsie dans les 2 derniers mois.
  • Si vous avez des allergies et que vous portez un patch transdermique, l’IRM peut causer une brûlure locale.
  • Si vous êtes enceinte dans les quatre premiers mois.
  • Si vous êtes claustrophobe.

Bon à savoir !
Depuis janvier 2018, les molécules de Gadolinium réputées potentiellement dangereuses chez les patients atteints d’insuffisance rénale sévère ont été retirées du marché.
Le produit de contraste actuellement utilisé est considéré comme sûr.

Quels sont les limites de l’IRM cardiaque ?

L’utilisation de l’IRM cardiaque comme premier outil diagnostique pour prédire une coronaropathie significative dans l’insuffisance cardiaque à FEVG réduite a été remise en question.

Une étude française appelée CAMAREC a montrée que l’IRM cardiaque de repos a un taux de faux négatifs de cardiopathie ischémique.

Elle ne constitue donc pas la meilleure réponse au diagnostic et pronostic de l’insuffisance cardiaque à FEVG réduite.

Où faire une IRM cardiaque près de chez moi ?

L’IRM cardiaque est de plus en plus utilisée actuellement pour obtenir des images nettes et précises de votre cœur.

Vous pouvez trouvez des centres d’imagerie médicale en consultant notre annuaire.

Quel est le prix d’une IRM cardiaque ?

Il est vrai que l’IRM cardiaque offre une vision détaillée du cœur sans nécessiter d’intervention invasive.

Cet examen permet un diagnostic précis et un suivi évolutif des affections cardiaques et des vaisseaux thoraciques.

En termes de coût, une IRM cardiaque peut varier entre 500 et 1200 €. Cependant, les avantages qu’elle offre par rapport à d’autres méthodes en valent souvent la peine.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

1- Imagerie cardiaque – Tests et procédures cardiovasculaires- MSD Manuals Professional Version

2- IRM cardiaque PRIMO MEDICO

3- Déroulement de l’IRM cardiaque

4- IRM cardiaque

5- IRM cardiaque university Ottawa

Nos processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  https://groupesantepourtous.com/a-propos/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut