Irritation de la vulve après rapport : Quelles solutions ?

Article rédigé par le 18 février 2024

L’irritation de la vulve après un rapport sexuel peut être une expérience inconfortable et dérangeante pour de nombreuses femmes.

Cette condition, souvent accompagnée de symptômes tels que démangeaisons, rougeurs, et parfois douleurs, peut avoir diverses causes.

En cas de persistance des symptômes, une consultation spécialisée s’impose pour un diagnostic précis. Votre bien-être vulvaire est notre priorité.

Dans cet article rédigé par un professionnel de santé, nous explorerons les possibles origines de l’irritation vulvaire post-coïtale, les symptômes associés, et l’importance de consulter pour un diagnostic précis et des conseils adaptés.

Les 4 points importants à retenir

  • 1-L’irritation de la vulve après un rapport sexuel est une condition courante pouvant être causée par plusieurs facteurs.
  • 2-Les symptômes incluent généralement des démangeaisons, des rougeurs, une sensation de brûlure, parfois des douleurs, et une sensibilité accrue dans la région vulvaire.
  • 3-Les causes possibles comprennent un manque de lubrification, des réactions allergiques aux spermicides ou aux préservatifs en latex, des infections vaginales, ou même des conditions médicales telles que la dermatite.
  • 4-Pour soulager l’irritation, il est recommandé d’utiliser un lubrifiant, d’éviter les produits irritants, et de consulter un professionnel de la santé !

Anatomie vulvaire en bref

La vulve, située à l’entrée du vagin, englobe tous les organes génitaux externes de la femme, notamment les grandes lèvres, les petites lèvres, le clitoris, le méat urinaire et l’ouverture du vagin.

Les grandes lèvres sont les plis cutanés externes, tandis que les petites lèvres sont des plis plus fins à l’intérieur. Elles ont pour rôle de protéger le clitoris, l’urètre et l’ouverture du vagin.

La vulve bénéficie d’une protection essentielle assurée par plusieurs éléments:

Les poils pubiens agissent en retenant les germes indésirables, en particulier grâce aux glandes sébacées et sudoripares abondantes dans les grandes lèvres, limitant ainsi les frottements.

Une flore composée de milliards de bactéries et de levures, principalement les lactobacilles, joue un rôle crucial en neutralisant les germes qui parviennent malgré tout à atteindre la vulve.

De plus, nos sécrétions fournissent une protection précieuse pour les muqueuses délicates.

Toutefois, la vulve peut être affectée par divers déséquilibres en raison de sa sensibilité.

Quels sont les symptômes de l’irritation vulvaire ?

Symptômes physiques

L’irritation vulvaire présente des symptômes physiques distinctifs, dont le premier est une démangeaison persistante, accompagnée de douleurs et d’une sensation de brûlure.

Ces symptômes sont souvent plus prononcés pendant les mictions ou pendant les rapports sexuels.

La vulve, enflammée, exhibe des rougeurs étendues, tant sur sa surface que sur les lèvres. De plus, un gonflement peut se produire au niveau des lèvres, accompagné de douleurs et de sécrétions blanchâtres. Dans certains cas, les plis cutanés peuvent même adhérer les uns aux autres en raison des gonflements et des sécrétions.

RECOMMANDÉ :  Bartholinite : définition et prise en charge

Symptômes secondaires

Les douleurs associées à l’irritation vulvaire peuvent être fréquentes, spontanées, et accentuées lors du toucher, en particulier pendant les rapports sexuels.

L’irritation vulvaire peut également influencer les méats urinaires, entraînant des problèmes urinaires tels que des infections, des douleurs et des brûlures pendant les mictions.

De plus, elle peut induire une augmentation des besoins de mictions.

Précautions à prendre en cas de démangeaisons vulvaire

Si vous manifestez les symptômes mentionnés précédemment, il est probable que vous souffriez d’irritation vulvaire.

Dans cette situation, il est fortement conseillé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis et exclure tout risque de maladie grave.

Ce dernier réalisera un examen physique ainsi qu’un prélèvement mycobactériologique pour identifier la cause des démangeaisons et proposer un traitement adapté

Cela peut inclure l’utilisation de nettoyants apaisants spécialement conçus pour l’hygiène intime féminine, des antifongiques, des antibactériens, ou des analgésiques pour soulager la douleur associée aux démangeaisons.

Le maintien de l’équilibre de la flore vaginale est essentiel, et des mesures simples d’hygiène intime peuvent contribuer à prévenir cet inconfort.

Ce que disent les études !
– Une étude menée par deux médecins spécialisées en gynécologie obstétrique, Andreas Günthert et Urs Kalberer, révèle que le lichen scléreux, une maladie inflammatoire chronique auto-immune, peut se manifester par une vulve qui brule et démange lors des rapports sexuels.
– Sans traitement, le lichen scléreux conduit progressivement à la disparition complète de la vulve et à une augmentation du risque de cancer de la vulve d’où l’importance de consulter un médecin au moindre symptôme.
L’étude est documentée dans la revue Obstetrica 12/2018  » Quand la vulve brule et démange « 

Irritations vulvaires post-coïtales : causes et solutions

Si vous ressentez une irritation vulvaire après un rapport sexuel, plusieurs facteurs peuvent être responsables :

Lubrification insuffisante

Les douleurs ou démangeaisons post-coïtales peuvent résulter d’un manque de lubrification. Si c’est la cause de votre irritation, les symptômes doivent disparaître en quelques jours sans nécessité de traitement.

– Pour prévenir ce problème, l’utilisation d’un lubrifiant à base d’eau et des préliminaires adéquats sont recommandés.

Allergie au sperme

l’hypersensibilité au plasma séminal, une réaction allergique rare, peut affecter le vagin, la bouche et la peau.

Une personne peut développer une réaction allergique au sperme d’un partenaire, mais pas d’un autre, ou même de manière soudaine avec un partenaire de longue date.

En cas d’allergie au sperme, l’utilisation systématique de préservatifs est conseillée pour éviter toute irritation vaginale.

Allergie au latex

une réaction allergique aux protéines présentes dans le latex peut causer des démangeaisons et des douleurs vaginales après l’utilisation de préservatifs en latex ou d’autres produits contenant du latex.

En cas d’allergie, il est recommandé d’utiliser des préservatifs sans latex lors des rapports sexuels pour éviter toute irritation.

Sécheresse vaginale

fréquente chez les femmes ménopausées, la sécheresse vaginale peut entraîner des irritations et des douleurs post-coïtales.

Utiliser un lubrifiant à base d’eau pendant les rapports sexuels et essayer une crème hydratante vaginale peuvent aider à lutter contre la sécheresse vaginale.

RECOMMANDÉ :  Bouton sur la vulve : causes possibles (que faire ?)

Déséquilibre du pH

Un pH vaginal supérieur à la normale (entre 3,8 et 4,5) peut favoriser le développement de bactéries nuisibles, entraînant des infections vaginales comme la vaginose bactérienne.

Pour maintenir un équilibre optimal du pH vaginal, il est recommandé d’éviter les douches vaginales, d’utiliser des méthodes de protection pendant les rapports sexuels, et de prendre régulièrement des probiotiques.

Les complications liées aux démangeaisons

Les irritations vulvaires peuvent entraîner diverses complications, notamment des infections secondaires, une gêne persistante et des problèmes sexuels.

Les irritations prolongées de la vulve peuvent augmenter le risque de développer des infections fongiques ou bactériennes, telles que la vaginose bactérienne ou la candidose.

De plus, les symptômes persistants tels que des démangeaisons sévères ou des brûlures peuvent avoir un impact négatif sur la qualité de vie et le bien-être émotionnel.

En outre, les irritations vulvaires non traitées peuvent entraîner des difficultés dans la vie sexuelle, en raison de la douleur et de l’inconfort qu’elles provoquent.

Quand consulter ?

Dès l’apparition des symptômes, il est recommandé de consulter un médecin généraliste, un gynécologue ou un dermatologue pour obtenir un traitement approprié dans les plus brefs délais.

Il est impératif de consulter un professionnel de la santé dans les situations suivantes :

  • Si les irritations ou les démangeaisons persistent au-delà de quelques jours.
  • En présence de symptômes supplémentaires tels que de la fièvre, des douleurs significatives, ou des pertes vaginales inhabituelles, suggérant la possibilité d’une infection.

Avis du professionnel de santé

En abordant le thème de l’irritation vulvaire, nous voulons souligner l’importance d’une approche précise et individuelle en fonction de la cause sous-jacente du prurit.

Ignorer les symptômes persistants peut entraîner des complications et des risques pour votre santé, tels que l’inflammation chronique, l’infection secondaire, ou un impact négatif sur votre qualité de vie.

Il est donc crucial de ne pas minimiser systématiquement les problèmes de démangeaissements persistants et de rechercher des soins médicaux en cas de besoin.

En plus de la recherche de soins médicaux, il est important que vous pratiquiez des bonnes pratiques hygiéniques et vous débarrassiez de facteurs de risque potentiels, tels que l’utilisation de produits chimiques irritants ou de mousses douches.

Il est également essentiel que vous mainteniez une bonne hygiène génitale, en vous lavant doucement avec de l’eau et du savon neutre, et en évitant l’utilisation de produits parfumés ou colorants.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

https://multi-gyn.com/be/fr/a-propos-de-la-sante-intime-fr-be/symptomes-vaginaux-fr-be/irritation-vaginale/#:~:text=Si%20vous%20ressentez%20des%20d%C3%A9mangeaisons%20vaginales%2C%20vous%20souffrez%20tr%C3%A8s%20probablement,pas%20des%20maladies%20sexuellement%20transmissibles.

https://www.medecindirect.fr/maladies/vulvite

https://www.lichensclerosus.ch/custom/data/ckEditorFiles/Literatur/Franzosisch/Obstetrica_12_2018_Guenthert_Kalberer_F.pdf

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut