Kyste dentaire : c’est quoi ?

Article rédigé par le 28 septembre 2023

Dans l’imaginaire populaire, le kyste dentaire est un abcès dentaire. Pour cause, il n’est pas rare qu’un abcès se forme près ou à l’intérieur même d’un kyste dentaire. Quoi qu’il en soit, le kyste dentaire, classé “tumeur bénigne”, est loin d’être une pathologie anodine.

Le kyste dentaire est un sac de tissus fermé localisé au niveau de l’os de la mâchoire. Il peut avoir une origine génétique ou acquise. Dans les deux cas, le kyste dentaire augmente de volume au fil du temps avec des conséquences désastreuses.

Dans cet article, nous allons mettre un coup de projecteur sur le kyste dentaire. Après une description détaillée du kyste dentaire, vous verrez les différentes causes de cette pathologie. S’ensuiveront ensuite les symptômes, les complications ainsi que les traitements et les mesures préventives du kyste dentaire.

Les 7 points essentiels

  • 1. Le kyste dentaire est un sac de tissus se développant sur l’extrémité dentaire au niveau de l’os de la mâchoire.
  • 2. Le kyste dentaire est à ne pas confondre avec un abcès dentaire.
  • 3. Il y a plusieurs types de kyste dentaire.
  • 4. Le kyste a deux principales causes : génétique et acquise.
  • 5. La tuméfaction est un symptôme constant du kyste dentaire.
  • 6. La cellulite cervico-faciale est une complication redoutable d’un kyste dentaire.
  • 7. Le kyste dentaire s’enlève par l’exérèse.

Kyste dentaire : description

Kyste dentaire : définition

Le mot “kyste” vient du grec ancien “kústis” qui signifie “sac” ou “poche”. Le kyste dentaire se rapporte à un sac de tissus clos formé au niveau de l’os de la mâchoire. Il s’agit d’une tumeur bénigne qui se développe à l’extrémité d’une dent malade ou d’apparence normale.

Généralement, le kyste dentaire se présente sous forme arrondie ou ovale. Quant à son diamètre, il grossit progressivement au fil du temps.

Kyste dentaire : quelle différence avec l’abcès dentaire ?

Comme dit précédemment, le kyste dentaire est souvent confondu avec l’abcès dentaire. Et pourtant, le kyste dentaire est rempli soit du liquide soit de l’air ou même des deux. Contrairement à l’abcès dentaire qui est une accumulation de pus. Toutefois, un abcès dentaire peut se développer aux alentours voire à l’intérieur d’un kyste dentaire.

Kyste dentaire : les différents types 

Kystes épithéliaux odontogéniques

Ce sont les kystes dentaires les plus courants. Ils sont liés à un problème de développement d’une dent. Il peut s’agir de : 

  • kyste gingival du nouveau-né ;
  • kyste gingival de l’adulte ;
  • kyste d’éruption, entourant la couronne d’une dent prête à sortir ;
  • kyste dentigère, en rapport avec une dent incluse ;
  • kératokyste odontogénique ;
  • kyste périodontal latéral ;
  • kyste glandulaire odontogénique ;
  • kyste odontogène calcifié, des cas très rares qui représentent environ 2% des kystes odontogènes selon la publication émanant du Service d’odontologie chirurgicale du CHU Ibn Rochd de Casablanca au Maroc.
RECOMMANDÉ :  Bicarbonate de sodium pour les dents : Quels bienfaits ? 

Kystes épithéliaux non odontogéniques

Ils regroupent le : 

  • kyste nasopalatin ;
  • kyste nasolabial ;
  • kyste globulo-maxillaire.

Kystes odontogéniques inflammatoires

Ils résultent habituellement d’une complication d’une infectieuse de la pulpe dentaire. Ce sont  le :  

  • kyste radiculaire latéral ;
  • kyste apical ;
  • kyste résiduel ;
  • kyste paradentaire.

Kyste dentaire : quelles sont les causes ?

Origine congénitale du kyste dentaire

Une prédisposition familiale au kyste dentaire est établie. Il s’agit le plus souvent de kyste dentaire de types épithéliaux odontogéniques.

Origine acquise du kyste dentaire

En dehors de la génétique, il existe deux autres causes du kyste dentaire. Ce sont une infection bactérienne et un traumatisme.

Infection bactérienne

Les kystes dentaires d’origine infectieuse sont toujours inflammatoires. Les bactéries incriminées peuvent  provenir : 

Traumatisme

Un kyste dentaire peut apparaître à la suite d’un choc au niveau de la joue ou de la bouche notamment lors d’une fracture de la mâchoire.

Kyste dentaire : qu’en est-il des symptômes ? 

Habituellement, un kyste dentaire de diamètre inférieur à 5 mm est asymptomatique. Dans ce cas, il est découvert fortuitement lors d’un examen radiographique dentaire sous forme d’une petite masse circulaire.

Source

Au fur et à mesure que le kyste dentaire grossit, une multitude de symptômes peuvent apparaître selon le type du kyste. Néanmoins, l’existence d’une tuméfaction est constante.

Tuméfaction

Il s’agit d’un gonflement sous forme d’une petite boule blanche ou rouge vive, mobile, au niveau de la gencive. Elle est douloureuse au toucher ou lors de la mastication.

Autres signes

Le gonflement peut être accompagné de : 

Kyste dentaire : quelles sont les complications ?

Si le kyste dentaire n’est pas pris en charge suffisamment tôt, il peut provoquer : 

  • une perte osseuse au niveau de la racine dentaire ;
  • une perte de la dent ;
  • une cellulite cervico-faciale, qui peut avoir une issue fatale.

Source

Kyste dentaire : comment se traite-t-il ?

Traitement de première intention

Pour traiter le kyste dentaire, le dentiste commence par un traitement des symptômes, à savoir un antalgique pour calmer la douleur et un antipyrétique en cas de fièvre.

En outre, il traite les causes du kyste comme une prise d’antibiotique s’il y a un foyer infectieux ou un acte thérapeutique approprié au degré de gravité des pathologies bucco-dentaires responsables du kyste dentaire (dévitalisation ou reprise de dévitalisation, extraction dentaire ou autres actes thérapeutiques).

RECOMMANDÉ :  Mauvaise haleine chez les enfants : Causes et prévention 

Exérèse

L’exérèse du kyste dentaire est un acte chirurgical visant à enlever le kyste. Pour ce faire, le chirurgien-dentiste incise la gencive de la dent incriminée et va chercher le kyste au niveau de l’extrémité de la racine dentaire.

L’exérèse doit être effectuée en dehors de tout contexte infectieux afin d’éviter la dissémination des bactéries.

Kyste dentaire : quid de la prévention ?

Si vous voulez prévenir l’apparition d’un kyste dentaire, vous pouvez : 

  • faire une visite régulière chez votre dentiste, pour détecter tôt un kyste dentaire ou traiter les pathologies susceptibles de provoquer le kyste dentaire ;
  • observer une bonne hygiène bucco-dentaire, pour justement éviter ces pathologies. La recommandation est le brossage des dents au moins deux fois par jour avec utilisation d’un fil dentaire ou de brossettes interdentaires.

Références

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=kystes-dentaires

https://www.doctissimo.fr/sante/maladies/sante-bucco-dentaire/problemes-dentaires/tout-savoir-sur-les-kystes-dentaires/9f126e_ar.html

Les kystes dentaires

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut