Kyste synovial : Chaud ou froid ? (quoi choisir ?)

Article rédigé par le 3 octobre 2022

Les kystes synoviaux sont des grosseurs courantes qui peuvent se développer dans n’importe quelle articulation du corps. Ils sont généralement bénins (non cancéreux) et disparaissent le plus souvent d’eux-mêmes.

Toutefois, s’ils provoquent des douleurs ou d’autres symptômes, votre médecin peut recommander un traitement. Les options de traitement comprennent les thérapies par le chaud et le froid.  Alors, quelle est la meilleure option pour vous ? Continuez à lire pour le savoir !

Qu’est-ce qu’un kyste synovial ?

Les kystes synoviaux, également appelés « ganglions » ou « kystes ganglionnaires », sont une excroissance non cancéreuse assez courante qui est une forme de kyste synovial (ou tendineux).

Ils se développent le plus souvent au niveau du poignet, mais peuvent également se produire dans d’autres articulations telles que la cheville, le genou, le coude et l’épaule. Les kystes synoviaux sont remplis d’un liquide épais et collant, semblable au liquide qui lubrifie les articulations.

La plupart des kystes synoviaux sont petits et ne provoquent aucun symptôme. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une douleur, une raideur ou un gonflement dans l’articulation concernée. Dans de rares cas, les kystes synoviaux peuvent devenir volumineux et exercer une pression sur les nerfs voisins.

No post found!

Symptômes, signes et complications

Les kystes synoviaux sont immobiles, ont un diamètre moyen de 2,5 centimètres et la consistance d’une masse molle.

L’apparition définitive d’un kyste synovial générique peut être le résultat d’un processus de formation soudain ou progressif. En cas de formation soudaine, le gonflement peut apparaître du jour au lendemain, en revanche, en cas de formation progressive, la masse gonflée apparaît progressivement.

Parfois, il est possible qu’un kyste synovial qui semble avoir une taille stable devienne encore plus gros à un moment donné.

Provoque-t-il des symptômes ?

Dans la plupart des cas, les kystes synoviaux sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’ils ne provoquent pas de symptômes ou de troubles particuliers. Plus rarement, ils peuvent provoquer :

  • Des douleurs ;
  • Des fourmillements ;
  • Un engourdissement ;
  • Et/ou une faiblesse musculaire.
  • Des limitations fonctionnelles et professionnelles.

La symptomatologie susmentionnée se produit chaque fois qu’un kyste tendineux comprime les composants d’une articulation ou se développe à proximité d’une terminaison nerveuse et l’écrase.

Complications

Un kyste synovial symptomatique peut entraîner l’impossibilité d’effectuer certains mouvements avec l’articulation à proximité de laquelle il se développe.

Par exemple, en cas de kystes synoviaux symptomatiques au niveau des mains, les personnes concernées peuvent avoir des difficultés à plier le poignet ou les doigts. Ces difficultés peuvent donc avoir des répercussions sur certaines activités quotidiennes, comme tourner les clés d’une voiture ou d’une maison ou déboucher une bouteille.

Quand consulter un médecin ?

Les kystes synoviaux ne sont pas considérés comme des urgences médicales. Néanmoins, par mesure de précaution, leur apparition mérite toujours l’attention d’un médecin. Il faut absolument éviter les traitements par éclatement, surtout en absence de supervision d’un professionnel.

RECOMMANDÉ :  Fracture du poignet : opération (indications et procédure)

Il est particulièrement important de consulter un médecin si vous ressentez des symptômes tels que des douleurs, des fourmillements, etc. Votre médecin peut vous recommander un traitement en fonction de la gravité de vos symptômes.

Kyste synovial : Chaud ou froid ?

Il existe deux principales options thérapeutiques pour les kystes synoviaux. Les options de traitement comprennent les thérapies par le chaud et le froid. Alors, quelle option est la meilleure pour vous ? Examinons de plus près chacune d’entre elles :

Thérapie par le chaud

Il existe plusieurs possibilités de traitement des kystes synoviaux. L’une d’entre elles est la thermothérapie, qui peut contribuer à améliorer la circulation sanguine et à réduire l’inflammation. La thermothérapie peut être pratiquée de différentes manières, notamment à l’aide de :

  • Lampes chauffantes ;
  • Saunas infrarouges ;
  • et de compresses chaudes.

La zone concernée est exposée à la chaleur pendant 15 à 20 minutes à chaque fois. Certaines personnes peuvent ressentir des rougeurs, de la chaleur ou des sueurs pendant la thermothérapie, mais ces effets secondaires sont généralement légers et temporaires.

La thermothérapie est une option de traitement sûre et efficace pour les kystes synoviaux et peut être pratiquée dans le cabinet d’un médecin ou à domicile.

Thérapie par le froid

La thérapie par le froid, également appelée cryothérapie, est un traitement qui utilise des températures froides pour soulager la douleur et le gonflement. Elle est couramment utilisée pour traiter les kystes synoviaux, qui sont des poches remplies de liquide qui peuvent se développer dans les articulations.

La thérapie par le froid peut être utilisée pour réduire le gonflement et la douleur, et aider à rétablir l’amplitude des mouvements. Il existe plusieurs types de thérapie par le froid, notamment :

  • Les poches de glace ;
  • Les poches de gel ;
  • Et les chambres de cryothérapie.

Les poches de glace et les poches de gel sont les types de thérapie par le froid les plus courants et sont disponibles dans la plupart des pharmacies. Les chambres de cryothérapie sont disponibles dans certaines centres.

Au cours d’une séance dans une chambre de cryothérapie, le poignet est exposé à des températures extrêmement froides pendant une courte période. La thérapie par le froid est généralement sûre et bien tolérée. Les effets secondaires peuvent inclure une rougeur ou un engourdissement temporaire de la peau.

La thérapie par le froid ne doit pas être utilisée par les personnes souffrant de certains troubles médicaux, tels que la maladie de Raynaud ou les engelures. Il est important de parler à un médecin avant de commencer toute nouvelle thérapie.

Chaud ou froid : Quoi choisir ?

Alors, quoi choisir entre le chaud ou le froid pour traiter les kystes synoviaux ? De manière générale, il n’existe pas de bonne réponse, et chaque personne réagira différemment à ces modalités.

RECOMMANDÉ :  Doigt à ressaut : Définition et prise en charge (tout savoir)

Il est donc conseillé de tenter d’appliquer ces 2 modalités pendant 15 minutes chacune, à des intervalles différentes, et déterminer ce qui soulage le plus les symptômes.

Rappellons toutefois que ni la chaleur ni le froid ne pourra traiter la source du problème. Il est donc recommandé de consulter pour une prise en charge adaptée.

Traitements et autres remèdes

Les kystes synoviaux sont des formations bénignes qui, dans certains cas, peuvent même se résorber spontanément en quelques années :

  • 33 % se résorbent sans traitement en l’espace de 6 ans.
  • 50 % en 10 ans.

En l’absence de symptômes, ils ne nécessitent pas de traitement en soi.

Traitement non chirugical

Le traitement d’un kyste synovial commence généralement par des options non chirurgicales telles que le repos, la glace et les médicaments anti-inflammatoires, des exercices thérapeutiques, etc.

Si ces mesures n’apportent pas de soulagement, l’étape suivante est généralement la chirurgie, qui consiste à retirer le kyste. Il existe toutefois une nouvelle option de traitement non chirurgical qui donne des résultats prometteurs.

Ce traitement consiste à injecter un corticostéroïde dans l’articulation afin de réduire l’inflammation et la douleur. Cette injection peut également, dans certains cas, contribuer à réduire la taille du kyste.

Dans certains cas, l’aspiration peut être suivie d’une injection de cortisone. Cette nouvelle option de traitement offre de l’espoir aux personnes souffrant de kyste synovial et souhaitant éviter une intervention chirurgicale.

Traitement chirurgical

La chirurgie est utilisée lorsque la position rend l’aspiration impossible ou chez les patients dont les symptômes persistent malgré un traitement conservateur.

L’ablation chirurgicale se fait généralement en ambulatoire si elle est réalisée à ciel ouvert ou en hospitalisation si une arthroscopie est choisie.

Les remèdes de grand-mère

Les grands-mères ont toujours été connues pour leur sagesse et leur perspicacité, en particulier lorsqu’il s’agit de trouver des remèdes aux maladies courantes.

Pendant des générations, les grands-mères ont transmis leurs connaissances sur les traitements à base de plantes, les remèdes homéopathiques et autres thérapies naturelles.

De nombreux remèdes de grand-mère sont utilisés depuis des siècles pour traiter toutes sortes de maux, du rhume et de la grippe à des maladies plus graves comme le cancer. Les remèdes de grand-mère sont généralement sûrs et n’ont que peu d’effets secondaires.

Il est toutefois important de consulter un professionnel de la santé qualifié avant de prendre un remède à base de plantes, car certaines plantes peuvent interagir avec des médicaments.

Ressources

Kyste synovial ou tumeur : Quelle différence ?

Kyste synovial ou mucoide : Quelle différence ?

Références

https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/10-traitements-naturels-kyste-synovial-488

https://www.clinique-main-nantes.org/wp-content/uploads/2020/04/Fiche-Kyste-synovial.pdf

http://www.sims-asso.org/uploads/pdfs/monographies/12/1.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut