Kyste synovial ou mucoide : Quelle différence ?

Article rédigé par le 6 octobre 2022

Les kystes synoviaux ou mucoïdes sont de petites tuméfactions bénignes qui peuvent apparaître notamment dans la main. Ces gonflements se trouvent souvent dans les articulations arthritiques et sont remplis d’un liquide translucide et visqueux.

Vous vous demandez toutefois quelle est la différence entre un kyste synovial et un kyste mucoïde ? Dans cet article, nous abordons les différences entre les kystes synoviaux et mucoïdes.

Kyste synovial : Définition

Un kyste synovial est un type de tumeur bénigne qui apparaît notamment sur la main ou le poignet et qui se caractérise par une petite boule, une bosse ou un renflement. Le gonflement est rempli d’un liquide appelé synovie, qui ne s’écoule pas dans la capsule articulaire.

Par conséquent, une bosse surélevée est visible sur le dos ou la paume de la main. Les kystes synoviaux sont généralement asymptomatiques et découverts fortuitement. Cependant, lorsqu’ils sont suffisamment gros, ils peuvent comprimer les nerfs de la main et du poignet, provoquant :

  • Des douleurs lorsque la personne concernée tient la main ou effectue des mouvements avec la main, par exemple en faisant des pompes ou dans le cadre d’un métier manuel.
  • Contrairement aux processus inflammatoires, la région touchée n’est pas surchauffée ni rouge.
  • La douleur peut irradier vers les coudes, le bout des doigts et le haut des bras.
  • Si le kyste exerce une pression sur les nerfs environnants, il peut également provoquer un engourdissement, des picotements ou une faiblesse dans la main.
  • Si un ganglion comprime un tendon, une tendinite douloureuse peut se développer.
  • À un stade avancé, la mobilité de l’articulation est réduite et s’accompagne d’une perte de force, de sorte que la personne concernée ne peut plus saisir correctement.

Les options de traitement comprennent des mesures conservatrices telles que la pose d’attelles, la kinésithérapie (physiothérapie) ou l’ergothérapie, les remèdes naturels, etc. Il est déconseillé d’utiliser des traitements par éclatement du kyste synovial.

Si celles-ci ne parviennent pas à soulager les symptômes, des mesures invasives comme une infiltration ou une intervention chirurgicale peuvent s’avérer nécessaires pour retirer le kyste et soulager la pression sur les structures environnantes.

No post found!

Kyste mucoïde : Définition

Un kyste mucoïde se présente comme une cavité contenant une substance épaisse, incolore, filable et semblable à du mucus, recouverte d’une peau translucide. Il s’agit d’une tuméfaction toujours bénigne.

RECOMMANDÉ :  Fracture du scaphoïde : Classifications (tout savoir)

Les kystes mucoïdes se développent autour de la dernière articulation du doigt, appelée articulation interphalangienne distale, près de la base de l’ongle, sur le côté dorsal de la main. Ils peuvent d’ailleurs migrer de l’articulation vers l’ongle et le déformer. Dans la plupart des cas, l’articulation concernée est arthrosique, c’est-à-dire qu’elle souffre d’une usure du cartilage.

Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, la taille du kyste augmente généralement, car la peau qui le recouvre s’amincit. Une blessure de la peau peut créer un lien direct entre la peau et l’articulation, ce qui entraîne le risque d’une inflammation purulente de l’articulation. Pour cette raison, il faut s’abstenir d’ouvrir le kyste soi-même.

Plus le kyste est gros, plus la pression sur le lit de l’ongle voisin augmente, ce qui peut alors entraîner un dysfonctionnement de la croissance de l’ongle.

L’apparition d’un kyste est insidieuse et son évolution est imprévisible. Il est possible qu’il disparaisse spontanément en quelques semaines ou mois, ou que sa taille augmente ou se stabilise.

Provenance

Un kyste mucoïde est un type d’excroissance qui peut se développer à la suite d’une arthrose. L’arthrose est une affection qui provoque l’usure du cartilage, et cette usure peut entraîner la formation d’ostéophytes.

Les ostéophytes sont des pointes osseuses qui peuvent affaiblir et percer le tendon extenseur, qui est situé à l’extrémité de l’articulation. Lorsque cela se produit, le liquide synovial de l’articulation peut s’écouler et créer un kyste mucoïde.

Chirurgie

La chirurgie est le seul moyen d’enlever un kyste mucoïde. Le kyste infiltre toutes les couches de la peau et du tissu sous-cutané, il est donc nécessaire d’exciser tous les tissus infiltrés. Cela entraîne une perte de peau et de tissu sous-cutané qui devra être couverte.

L’objectif de la chirurgie est de fournir une peau et un tissu sous-cutané sains sur la zone d’excision. Le type de chirurgie dépendra de la taille et de la localisation du kyste mucoïde.

Les kystes mucoïdes de petite taille peuvent être retirés par une excision locale, qui consiste à enlever le kyste et une petite marge de tissu environnant. Les kystes mucoïdes plus volumineux peuvent nécessiter une intervention chirurgicale plus importante, telle qu’une greffe de peau ou une chirurgie par lambeau.

Comment différencier entre kyste synovial et kyste mucoïde ?

Les kystes synoviaux et les kystes mucoïdes sont tous deux des excroissances qui peuvent se produire près des articulations. Ils sont généralement bénins, mais peuvent devenir problématiques s’ils grossissent suffisamment pour comprimer les nerfs ou entraver le mouvement des articulations.

RECOMMANDÉ :  Canal carpien et guitare : Quel lien ?

Les kystes synoviaux sont remplis d’une substance épaisse et huileuse appelée liquide synovial. Ce liquide est produit par la membrane synoviale, qui tapisse les articulations.

Les kystes mucoïdes, quant à eux, sont remplis d’une substance épaisse ressemblant à du mucus. Les deux types de kystes se développent généralement lentement et sont indolores. Cependant, les kystes mucoïdes sont plus susceptibles de se rompre, ce qui peut provoquer une douleur et une inflammation.

Les kystes synoviaux se développent souvent lentement et ne provoquent généralement aucun symptôme. Les kystes mucoïdes, en revanche, peuvent se développer rapidement et provoquer des douleurs, des gonflements et des difficultés à bouger l’articulation.

Les examens d’imagerie tels que les radiographies ou l’IRM permettent généralement d’identifier les kystes synoviaux. Les kystes mucoïdes, cependant, peuvent ne pas être visibles sur ces tests. Une biopsie peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Lors de l’examen d’une excroissance près d’une articulation, il est important de considérer attentivement l’apparence du kyste et le type de liquide qu’il contient afin de poser un diagnostic précis.

Ressources

Kyste synovial ou tumeur : Quelle différence ?

Références

https://www.sos-mains-trappes.com/pathologies-main-et-membre-superieur/main/kyste-mucoide/

http://www.handsurgerytutorials.com/assets/tumeurs-mains-kystes-opti.pdf

https://www.la-main.ch/wp-content/uploads/2014/12/Kyste-muco%C3%AFde.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut