Kyste synovial : Traitement par éclatement (est-ce justifié ?)

Article rédigé par le 1 juillet 2023

Les kystes synoviaux sont fréquents et généralement bénins, mais peuvent parfois être gênants. Ces kystes sont généralement asymptomatiques, mais peuvent provoquer des douleurs et un gonflement de l’articulation.

L’un des traitements des kystes synoviaux est le traitement par éclatement, mais est-il vraiment justifié ?

Dans cet article, nous discutons du traitement des kystes synoviaux par éclatement et vous donnons quelques informations sur la manière de prendre la meilleure décision dans votre situation.

Kyste synovial : Définition

Les kystes synovial, également appelé kystes ganglionnaires sont des tuméfactions bénignes de structure kystique, généralement situées dans une zone proche d’une gaine articulaire ou tendineuse.

Dans 70% des cas, les ganglions apparaissent au niveau du poignet, bien qu’ils puissent également être présents dans d’autres articulations, comme par exemple :

  • Doigts ;
  • Pieds ;
  • Genoux ;
  • Coudes ;
  • Hanches ;

Bien que les kystes synoviaux soient généralement asymptomatiques, certains ganglions du poignet peuvent provoquer des douleurs, une mobilité limitée ou une faiblesse.

Dans les cas plus complexes, le ganglion peut comprimer les nerfs voisins, provoquant une douleur, un engourdissement ou des picotements dans la zone affectée. Les ganglions du poignet apparaissent généralement de manière soudaine, et il est possible que certains des facteurs suivants soient liés à leur apparence :

  • Hypermobilité des articulations ;
  • Mouvements répétitifs ;
  • Traumatisme ;
  • Stress au niveau des articulations ;
  • Maladie inflammatoire ou dégénérative des articulations.

No post found!

Kyste synovial qui explose

Les kystes synoviaux sont généralement des formations bénignes et la rupture complète d’un kyste synovial est relativement rare. Cependant, si un kyste synovial subit une rupture ou une fuite importante, cela peut entraîner certains symptômes et complications.

Lorsque le kyste synovial se rompt, le liquide synovial contenu à l’intérieur du kyste est libéré dans les tissus environnants.

Cela peut provoquer une réaction inflammatoire locale, entraînant des symptômes tels qu’une augmentation de la douleur, un gonflement, une rougeur et une chaleur dans la zone touchée.

La rupture d’un kyste synovial peut également provoquer une sensation de « pop » ou de libération soudaine de liquide.

Il est important de noter que la rupture d’un kyste synovial ne signifie pas nécessairement que la condition disparaîtra d’elle-même. Dans certains cas, la rupture peut soulager temporairement les symptômes en libérant la pression exercée par le liquide synovial accumulé.

Cependant, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour évaluer la situation et discuter des options de traitement appropriées.

RECOMMANDÉ :  Fracture de phalange (doigt) : Combien de temps ça dure ? (Pronostic)

Kyste synovial du poignet : Traitement par éclatement

Tel que mentionné, un kyste synovial est un sac rempli de liquide qui se forme dans les articulations. Lorsque le kyste éclate, il est généralement très douloureux. L’éclatement peut également endommager les tissus voisins.

Comme dit, l’éclatement du kyste ne permet pas de traiter la cause sous-jacente, et le kyste a de fortes chances de se reformer. Cette approche n’est donc pas conseillée.

Si vous souffrez d’un kyste synovial, il est important de consulter un professionnel de la santé afin de déterminer le meilleur traitement possible.

Kyste synovial du poignet : Que faire alors ?

En supposant que vous ayez un kyste synovial du poignet, la première étape consiste à commencer par un traitement adapté.

Cela peut inclure des mesures conservatrices et naturelles, et l’infiltration ou la chirurgie comme dernier recours.

La décision d’opérer dépendra d’un certain nombre de facteurs, notamment la taille du kyste, la gravité de vos symptômes et votre état de santé général. Il en est de même pour l’arrêt de travail.

Quel que soit le traitement que vous choisissez, il est important de consulter un professionnel de la santé qualifié pour vous assurer que vous prenez la meilleure décision pour votre situation personnelle.

Quels traitements pour un kyste synovial du poignet

Les kystes synoviaux sont plus fréquents au niveau du poignet et de la main. Dans la plupart des cas, le ganglion disparaît de lui-même en quelques mois. Toutefois, si le ganglion est à l’origine de douleurs ou d’autres symptômes, certains traitements peuvent être utiles.

Chirurgie

Le traitement le plus courant, cependant, est la chirurgie. Celle-ci peut être réalisée de différentes manières, en fonction de la gravité du kyste. Par exemple, un petit kyste peut être retiré par un procédé connu sous le nom de chirurgie arthroscopique.

Il s’agit de pratiquer une petite incision dans le poignet et d’y insérer une minuscule caméra.

Le chirurgien utilise ensuite des instruments spéciaux pour retirer le kyste. Dans les cas où le kyste est plus gros, une procédure chirurgicale ouverte peut être nécessaire.

Cela implique de pratiquer une incision plus large afin d’accéder directement au kyste. La chirurgie est souvent efficace pour traiter les kystes synoviaux du poignet, mais une récidive est toujours possible.

Aspiration

L’aspiration est une procédure peu invasive au cours de laquelle une aiguille est utilisée pour retirer le liquide d’un kyste. Cette procédure est souvent réalisée en conjonction avec l’injection d’un corticostéroïde pour réduire l’inflammation.

L’aspiration est généralement sûre et présente peu d’effets secondaires. Cependant, il existe un risque d’infection, qui peut être minimisé par la prise d’antibiotiques avant la procédure. L’aspiration est généralement réalisée en ambulatoire, et les patients peuvent généralement reprendre leurs activités normales le jour même.

RECOMMANDÉ :  Rupture du ligament scapho-lunaire : Quel arrêt de travail ?

L’objectif de l’aspiration est de soulager les symptômes et d’améliorer la fonction de l’articulation concernée. Dans certains cas, des traitements répétés peuvent être nécessaires pour maintenir le soulagement des symptômes.

L’aspiration est un traitement efficace pour de nombreuses personnes atteintes de kystes synoviaux du poignet. Elle peut apporter un soulagement significatif des symptômes et permettre aux patients de maintenir leurs activités normales.

Injection de stéroïdes

Une injection de corticostéroïdes est une procédure peu invasive au cours de laquelle une aiguille est utilisée pour administrer un médicament directement dans la zone affectée.

Les corticostéroïdes sont de puissants anti-inflammatoires qui peuvent réduire la douleur et le gonflement.

Les injections de corticostéroïdes sont généralement sûres et ont peu d’effets secondaires.

Médicaments anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont un type de médicament qui peut être utilisé pour réduire la douleur et l’inflammation. Les AINS existent sous forme orale et topique.

Les AINS oraux sont pris par la bouche, tandis que les AINS topiques sont appliqués directement sur la zone affectée.

AINS sont généralement sûrs et ont peu d’effets secondaires. Cependant, ils peuvent provoquer des saignements gastro-intestinaux et des lésions rénales, et doivent donc être utilisés avec prudence.

Port d’une attelle ou d’un appareil orthopédique

L’utilisation d’une attelle ou d’un appareil orthopédique peut aider à immobiliser l’articulation touchée et lui permettre de se reposer. Cela peut contribuer à réduire la douleur et à inflammation.

L’attelle ou l’orthèse est généralement sûre et a peu d’effets secondaires. Cependant, il est important de s’assurer que l’attelle ou l’orthèse n’est pas trop serrée, car cela peut provoquer une douleur et une inflammation supplémentaires.

Thérapie physique

La kinésithérapie (physiothérapie) est souvent recommandée comme traitement conservateur des kystes synoviaux. L’objectif de la physiothérapie est de réduire la douleur et l’inflammation tout en améliorant l’amplitude des mouvements et la force.

Les traitements peuvent inclure l’application de chaud ou froid, des exercices, des étirements, des massages et des ultrasons.

La kinésithérapie (physiothérapie) est généralement sans danger. Cependant, il est important de s’assurer que les exercices sont effectués correctement afin d’éviter de nouvelles blessures.

Ressources

Kyste synovial ou tumeur : Quelle différence ?

Kyste synovial ou mucoide : Quelle différence ?

Références

http://www.sofarthro.com/medias/files/15-KYSTES_SYNOVIAUX_GV.pdf

https://www.clinique-main-nantes.org/wp-content/uploads/2020/04/Fiche-Kyste-synovial.pdf

https://www.la-main.ch/wp-content/uploads/2014/12/Kyste-synovial.pdf

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut