Cataracte chez le chien : peut-il en guérir ? (explication vétérinaire)

Article rédigé par le 17 septembre 2023

Votre chien ne perçoit pas de façon précise les objets fixes mais distingue bien les mouvements même de très loin. Même si l’odorat est le sens le plus développé chez le chien, la vue joue un rôle tout aussi important. L’une des affections pouvant la compromettre est la cataracte chez le chien.

La cataracte chez le chien est une des maladies les plus courantes l’affectant pouvant l’aveugler progressivement. C’est une atteinte oculaire qui affecte les chiens âgés le plus souvent mais elle peut aussi être d’origine génétique, congénitale, traumatique, métabolique ou secondaire à une autre affection oculaire.

Un changement de couleur au niveau de l’œil de votre chien est perceptible lorsqu’il est atteint de cataracte. Vous devez l’emmener chez le vétérinaire le plus tôt possible pour écarter d’autres maladies mais aussi pour une prise en charge rapide dont la plus courante et la plus efficace est la chirurgie.

Dans cet article vous découvrirez toutes les données utiles pour comprendre la cataracte chez le chien.

Les 5 Points à retenir

  1. La cataracte est une maladie qui rend l’œil/ les yeux du chien opaque(s) au niveau du cristallin et lui détériore la vue
  2. La cataracte chez le chien peut être congénitale mais peut aussi apparaître au fil du temps (héréditaire, choc, vieillissement)
  3. La forme de la cataracte la plus répandue chez le chien est la cataracte sénile : celle qui atteint les chiens âgés
  4. La cataracte est facilement reconnaissable par la couleur blanche/bleutée inhabituelle de l’œil/des yeux du chien
  5. Les dégâts causés par la cataracte sont généralement irréversibles, la chirurgie est la prise en charge la plus efficace.

Quelques mots sur l’un des plus importants organes de sens du chien : la vue

L’œil, les nerfs optiques, le chiasma optique, le tractus optique, les radiations optiques, le corps genouillé latéral et le cortex visuel forment les organes qui sont impliqués dans la vision du chien : c’est le système visuel du chien. Captant la lumière pour ensuite l’analyser afin d’interagir avec son environnement, c’est l’œil qui est l’organe principal de la vision du chien.

L’œil du chien est alors formé de plusieurs parties (cornée, conjonctive, iris, cristallin, rétine) dont le cristallin qui est composé d’une capsule biconvexe extérieure et d’une matrice intérieure.

C’est l’organe touché par la cataracte. Il joue le rôle de lentille convergente naturelle principale, donc, permet l’accommodation pour avoir des images claires.

La cataracte chez le chien : qu’est-ce exactement ?

La cataracte chez le chien est une maladie causée par la dénaturation de la matrice du cristallin, initialement transparent, qui devient alors progressivement opaque. En temps normal, il agit comme une lentille chargée de dirigée les rayons lumineux sur la rétine. Cette opacification empêche alors les images d’être transmises car la lumière ne peut plus traverser correctement.

RECOMMANDÉ :  Conjonctivite chez le chien : identifier à temps pour agir à temps

Elle peut causer une diminution considérable de la vision du chien allant même jusqu’à une cécité (rendre aveugle). La cataracte du chien peut être, selon :

La cause

  • Héréditaire : présente dès la naissance (génétique, congénitale)
  • Acquise : causée par un facteur extérieur (diabétique, traumatique, sénile, toxique)

Le nombre d’œil atteint

  • Unilatérale : un seul œil atteint
  • Bilatérale : les deux yeux atteints

Qu’est ce qui pourraient générer la cataracte chez le chien ?

Nombreuses sont les causes de l’apparition de la cataracte chez le chien, mais les plus répandues sont et que vous devez savoir sont :

  • L’âge : appelée également cataracte sénile, cette forme de cataracte atteint les sujets âgés de 8 à 12 ans. Elle s’explique par un vieillissement des cellules du cristallin et un épuisement en glutathion (élément du cristallin) de celui-ci.
  • Un traumatisme : des traumatismes mécaniques (contusion ou choc) ou physiques (rayon X ou gamma) peuvent également causer l’apparition de la cataracte chez le chien.
  • Congénitale : elle peut également être présente à la naissance suite à une anomalie de la structure oculaire (secondaire à la persistance de la membrane pupillaire, secondaire à la persistance de l’artère hyaloïde ou microphtalmie)
  • Héréditaire : d’origine génétique, cette forme de cataracte chez le chien est liée à la race du chien dont certaines sont prédisposées à cette maladie (le Yorkshire, la Caniche, le Golden Retriever, le Labrador)
  • Métabolique : ce type de cataracte métabolique correspond à des modifications de la composition du cristallin, en particulier de la proportion d’eau. La plus courante est la cataracte chez le chien diabétique : une hyperglycémie (l’augmentation du taux de sucre dans le sang) provoque une augmentation proportionnelle du taux de glucose dans l’humeur aqueuse (le liquide dans l’œil). Le glucose pénètre ensuite dans le cristallin par diffusion où il commence par se stocker sous une forme (sorbitol) qui provoque ensuite la dégradation de la lentille.
  • Intoxication : certains médicaments sont toxiques et provoquer une cataracte chez le chien comme le naphtalène, le cyanate, le bisulfon, le dinitrophénol, la chlorpromazine. Les deux yeux sont toujours atteints dans ce cas.
  • Secondaire à une affection primaire : des maladies spécifiques ainsi que des cas d’inflammations de l’œil faire apparaitre la cataracte chez le chien comme la luxation du cristallin, le glaucome, l’atrophie ou encore l’uvéite.

Comment percevoir les manifestations cliniques de la cataracte chez le chien ?

Les manifestations de la cataracte chez le chien sont nombreuses et dépendent principalement du stade de développement et de la localisation de l’affection dans l’œil. Votre chien est peut-être atteint de cataracte quand il y a :

  • La présence d’un reflet de couleur blanche à bleutée au centre de l’œil : correspondant à l’opacification du cristallin de votre chien, qui s’amplifie au fur et à mesure de l’évolution de la maladie.
  • Un changement de comportement du chien : une prostration ou une agressivité soudaine peuvent être des signes de la cataracte chez le chien. Votre chien est frustré et déstabilisé par sa nouvelle condition (ne perçoit plus les mouvements) et agit de façon anormale.
  • Une démarche chancelante : une perte de vision brutale peut emmener votre chien à buter contre des objets quand il se déplace ou à hésiter avant d’avancer.
  • Un refus d’avancer dans le noir : votre animal refuse d’avancer quand il fait plus sombre, notamment à la tombée de la nuit et refuse d’aller où que ce soit.
RECOMMANDÉ :  Oreilles chaudes chez le chat : quand s’inquiéter ? Conseils vétérinaires

Quel diagnostic est fiable pour confirmer que votre chien est atteint de cataracte

Selon Bouhanna et al : « La leucocorie (reflet blanchâtre de la pupille) est le signe sur lequel repose le diagnostic ». Différents examens complémentaires peuvent également être effectués pour confirmer le type exact de la cataracte chez le chien :

  • Appréciation du réflexe photomoteur : il se recherche en éclairant la pupille de votre chien avec une lumière douce et permet d’explorer les voies visuelles.
  • Biomicroscopie : l’examen biomicroscopique à la lampe à fente est utilisé pour examiner finement les différentes structures oculaires et périoculaires au cours de la consultation de votre chien.
  • Ophtalmoscopie : elle peut détecter des opacités du cristallin chez le chien, et identifier les modifications rétiniennes et vasculaires à l’aide d’un ophtalmoscope.
  • Tonométrie : c’est un examen permettant de mesurer la pression oculaire et ainsi de dépister, entre autres, un éventuel glaucome causant la cataracte chez le chien.
  • Électrorétinographie (ERG) est un examen électrophysiologique permettant de diagnostiquer certaines anomalies de la rétine chez votre chien. Il est réalisé grâce à un électrorétinographe et donne un électrorétinogramme.

La cataracte chez le chien est-elle traitable ? Quel est le pronostic de guérison ?

Comme toute maladie, une prise en charge précoce augmentera les chances de guérison de la maladie. Cependant, pour le cas de la cataracte chez le chien, les dommages sont irréversibles et les traitements sont prescrits seulement pour ralentir la progression de la cataracte et éviter la cécité totale.

Selon les recommandations de votre vétérinaire, vous pouvez également accepter de procéder à la chirurgie de l’œil qui est le moyen le plus sûr pour rétablir une vision correcte chez votre chien mais elle est très onéreuse.

Cette opération consiste à remplacer le cristallin par un implant artificiel par un microchirurgien ophtalmologue vétérinaire et demande du matériel très spécifique, tel qu’un microscope ophtalmologique, des outils miniatures et un appareil pour lyser et aspirer la matrice du cristallin.

Encore selon Bouhanna et al : « Les cataractes sont généralement irréversibles. […] Cette affection est grave car elle peut abolir totalement la vision, puis entraîner à plus long terme des complications intra-oculaires irréversibles (glaucome, uvéite, luxation du cristallin). »

Toutefois, certains gestes peuvent aider à prévenir l’apparition et/ou le ralentissement de la cataracte chez le chien comme :

  • Une alimentation riche en antioxydants, vitamines antioxydantes, bêta-carotène (carottes, choux, légumes verts), pour lutter contre les agents responsables de la détérioration des protéines du cristallin.
  • Des prises de compléments nutritionnels riches en acides aminés nécessaires aux besoins du cristallin
  • Une utilisation de collyre à action antioxydante, limitant les proliférations microbiennes et freinant la dégradation des systèmes de protection naturelle de l’œil.
  • Éviter le plus possible la prise de médicaments toxiques, les traumatismes handicapants.
  • Traiter les maladies oculaires et les maladies métaboliques (surtout le diabète) déjà présente pour éviter les complications en cataracte.

Pour le cas d’une cataracte sénile survenant petit à petit, votre chien a heureusement la possibilité de compenser cette perte par l’ouïe et l’odorat. Ces deux sens importants vont l’aider à se situer dans l’espace, à se guider pour un meilleur confort de vie. En tant que propriétaire, vous devez l’y aider en le dirigeant avec patience.

Références

Anatomie de l’œil • yeux du chien

https://www.veto-compagnon.com/cataracte-chien-chat-traitement-naturel-pxl-362_911.html

https://www.lacompagniedesanimaux.com/conseil-veterinaire/la-cataracte-chez-le-chien.html

https://www.purina.fr/articles/chien/sante/symptomes/cataracte-symptomes-traitements#:~:text=La%20cataracte%20chez%20le%20vieux%20chien.&text=Il%20s’agit%20d’une,des%20tissus%2C%20s’opacifie.

https://www.passeportsante.net/fr/sante-animale/Fiche.aspx?doc=cataracte-chien

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-2106-cataracte-chien.html#:~:text=Sympt%C3%B4mes%20de%20la%20cataracte%20du,la%20vision%20du%20chien%20diminue.

https://psychaanalyse.com/pdf/CATARACTE%20CHEZ%20LES%20CARNIVORES%20DOMESTIQUES%20ARTICLE%20VETERINAIRE%20(7%20Pages%20-%202%20Mo).pdf

+

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut