Dysplasie du coude chez le chien : peut-on y remédier ?

Article rédigé par le 22 septembre 2023

Votre chien refuse les promenades, boite ou il a des difficultés à se tenir debout ? Il est peut-être atteint de la dysplasie du coude chez le chien, une maladie assez courante chez les chiots en croissance.

Cette maladie se développe à la suite d’une croissance anormale de l’articulation du coude de votre chien, qui cause la plupart du temps le développement d’une arthrose. La cause est le plus souvent héréditaire mais d’autres facteurs peuvent faire apparaître la maladie.

Plusieurs atteintes articulaires sont regroupées pour désigner la dysplasie du coude chez le chien qui sont repérées à la suite d’examens cliniques et de techniques d’imagerie diverses. Le traitement de la dysplasie du coude du chien dépend essentiellement de la cause principale ; il peut viser à guérir totalement ou à améliorer son confort.

Un dépistage précoce peut se faire afin de découvrir la nature de l’atteinte, et ainsi adopter le traitement le plus adéquat. L’article ci-après vous explique tout ce que vous devez savoir sur la dysplasie du coude chez le chien et comment y faire face.

La dysplasie du coude chez le chien : les 5 points à retenir

  • 1.La dysplasie du coude chez le chien est une maladie touchant l’articulation du coude de ce dernier.
  • 2.Plusieurs facteurs peuvent engendrer cette affection dont le plus courant est l’hérédité.
  • 3.Cette dysplasie du coude chez le chien atteint principalement des chiens de grande taille, parfois les chiens de taille moyenne, mais assez rarement les chiens de petite taille.  
  • 4.Un passage chez votre vétérinaire est primordial pour confirmer l’origine et l’étendue de l’atteinte afin d’établir un protocole de traitement adapté (chirurgie, médicaments, rééducation, etc.). Le plus efficace est l’arthroplastie.
  • 5.Puisque cette maladie est héréditaire, vous devriez éviter de faire reproduire les chiens dont le diagnostic a été confirmé.

Quand est-ce qu’on parle de dysplasie du coude chez le chien ?

L’articulation du coude du chien fait intervenir trois éléments osseux : l’humérus, le radius et l’ulna (ancien cunitus).

Elle peut se décomposer en 3 articulations :

  • l’articulation huméro-ulnaire
  • l’articulation huméro-radiale
  • l’articulation radio-ulnaire proximale.

En termes générales, la dysplasie, du terme dys- qui veut dire fonctionnement défectueux et de -plasie qui qualifie ce qui a trait au développement d’un organe, désigne le développement, apparence et organisation anormaux des cellules. La dysplasie du coude chez le chien est donc une maladie dû aux troubles de développement de l’articulation du coude (huméro-radio-ulnaire) du chien.

Il existe trois (03) principales maladies rencontrées lors de la dysplasie du coude chez le chien :

  • La non-union du processus anconé (NUPA) : dès l’âge de 20 semaines (4-5mois), le processus anconé (fragment osseux au niveau du coude) doit se souder à l’ulna. Lors d’un défaut ou excès de croissance entre le radius et l’ulna (asymétrie) ou en cas de malformation de l’un de ces deux os, l’union ne se réalise pas. Le processus anconé reste mobile et les frictions tendent à provoquer une inflammation au niveau du coude du chien.
  • L’ostéochondrite disséquante : la fissuration du cartilage de l’humérus de votre chien qui ne s’est pas consolidé en tissu osseux provoque un détachement d’un fragment de ce même cartilage et cause une inflammation au niveau de l’articulation.
  • La fragmentation du processus coronoïde médial : une petite saillie osseuse au niveau de l’ulna de votre chien, appelée processus coronoïde vient se détacher à cause d’un défaut de croissance. Cette fragmentation engendre une irritation de la surface articulaire et use le cartilage adjacent de l’humérus.
  • L’incongruence articulaire : Des anomalies, comme un défaut de croissance osseuse ou encore une malformation d’un os de votre chien, peuvent empêcher les surfaces articulaires de s’emboîter parfaitement. Des pressions anormales surviennent alors sur l’articulation et provoquent une inflammation.
RECOMMANDÉ :  Chat sans poils Sphynx : Particularités, alimentation et santé

La survenue d’une ou de la combinaison de ces situations génèrent la dysplasie du coude chez votre chien.

La dysplasie du coude chez le chien : les causes principales.

Les causes de la dysplasie du coude chez le chien sont nombreuses et multifactorielles. Les plus souvent rencontrées sont :

  • Origine congénitale : la plupart des dysplasies du coude sont d’origine congénitale (génétique) et souvent héréditaires, les chiens de grandes races sont alors les plus touchés (Labrador, Mastiff, Berger Allemand, Golden Retriever, Cane Corso, Bouvier Bernois, Rottweiler, Saint-Bernard, Staffordshire Terrier).
  • Origine traumatique : un traumatisme (coup ou chute) lors de la croissance ou les activités physiques intenses (sauts répétés, trop longue promenade) peuvent également endommager l’articulation du coude du chien.
  • Origine nutritionnelle : un apport nutritionnel excessif ou déficient peut créer des anomalies au niveau de l’articulation du coude ou la croissance des os.
  • Origine pondérale : une croissance trop rapide du chiot et/ou un surpoids peut affecter le développement des os qui ne supportent plus la charge pondérale.

Comment se manifeste la dysplasie du coude chez le chien ?

La conformation anormale de l’articulation de votre chien va entraîner une perte progressive du cartilage articulaire, le développement de tissus fibreux autour de l’articulation et la formation d’arthrose dans l’articulation.

Ces atteintes favorisent les diverses inflammations et d’autres lésions du cartilage qui vont faire apparaître :

  • Boiterie : c’est le signe précurseur de cette maladie. Visible à la marche, cette boiterie affecte les membres avant (antérieur) et s’aggrave progressivement sur une période indéterminée (plusieurs semaines à plusieurs années), surtout après une longue marche ou des exercices.
  • Réticence à l’exercice ou même à une promenade simple.
  • Démarche anormale : votre chien a tendance à utiliser ses membres postérieurs
  • Difficulté à se lever
  • Inflammation visible et perceptible (rougeur, douleur, chaleur, articulation enflée)
  • Facilement fatigué, votre chien présente des spasmes (tremblements) au niveau des membres antérieurs

Diagnostiquer la dysplasie du coude chez le chien est-il possible ? Comment faire ?

Si votre chien présente un des symptômes cités ultérieurement, vous devez l’emmener sans tarder chez votre vétérinaire. La confirmation diagnostic d’une dysplasie chez le chien se fera exclusivement par un spécialiste de la santé animale.

Votre vétérinaire pourra effectuer :

  • Un examen clinique et orthopédique : il manipulera l’articulation et fera marcher et faire faire des exercices à votre chien afin d’évaluer sa démarche et faire des inspections à distance. La détection d’une inflammation ou d’une déformation sera fera lors de ces examens

Des techniques d’imagerie médicale pourront confirmer sa suspicion comme :

  • Une radiographie du coude
  • Un scanner ou tomodensitométrie (TDM), aussi appelé CT-Scan, qui est un examen radiologique qui capte des images détaillées en trois dimensions
  • Une arthroscopie qui est une technique d’imagerie médicale permettant de visualiser l’intérieur de l’articulation (structures) à l’aide d’une caméra.
RECOMMANDÉ :  Tétanos équin : tout savoir (explication vétérinaire)

Les clichés issus de ces techniques lui permettront de déterminer le type des lésions, et la gravité de la dysplasie.

La grille de notation de la dysplasie du coude comprend 5 grades, en fonction de la présence de lésions primaires et/ou de la présence d’arthrose :

  • Grade 0 = Coude normal, chien indemne
  • Grade SL = Stade Limite (presque normal) : coude avec de très légers défauts
  • Grade DC1 = Arthrose légère
  • Grade DC2 = Arthrose modérée et altération modérée du tissu osseux
  • Grade DC3 = Arthrose sévère et altération importante du tissu osseux

Existe-il un/des traitement(s) de la dysplasie du coude chez le chien ? Lesquels ?

Selon la nature des lésions, l’avancée de la maladie et des structures atteintes, votre vétérinaire peut vous prescrire :

  • Des antiinflammatoires : pour pallier aux inflammations et soulager l’animal aux douleurs aigues ou chroniques.
  • Des suppléments alimentaires (nutritifs) comme des chondro-protecteurs pour limiter la détérioration du cartilage (gélules à base de chondroïtine qui assure la structure et l’élasticité du cartilage).

Ces traitements médicaux visent à améliorer le confort de l’animal mais ne permettent pas une guérison totale de la maladie.

Selon BARDET et al, « Le traitement conservateur est la plupart du temps inefficace […]. L’arthroplastie huméro-radio-ulnaire […] a donné de bons et excellents résultats. Elle peut être recommandée sans hésitation chez tous les chiens atteints d’une arthrose sévère et invalidante du coude. »

Dans les cas les plus avancés, il peut également recommander une arthroplastie (interventions chirurgicales consistant à remplacer tout ou partie d’une articulation malade par une prothèse.) pour :

  • Correction de la mesure de l’articulation
  • Retrait de tout fragment de coronoïde et de cartilage flottant (rinçage)
  • Modification chirurgicale de l’articulation du coude pour déplacer le poids des zones endommagées
  • Fixation ou retrait d’un processus anconé non uni
  • Remplacement articulaire ou amputation si la lésion atteint un stade grave.

Pour la dysplasie du coude chez le chien d’origine pondérale ou nutritionnelle, un changement de mode de vie est conseillé pour éliminer la cause et ainsi permettre une guérison de l’articulation sollicitée (activités physiques adaptées, régime alimentaire). Une alimentation riche en chondroïtine est également conseillée.

Puisque la prévention est le meilleur des traitements, il faudra :

  • Effectuer un dépistage précoce afin de repérer la cause de la dysplasie et remédier ou limiter les dégâts. Le retrait des chiens atteints de dysplasie du coude de la reproduction doit être effectué afin de limiter sa propagation.
  • Éviter les exercices trop intenses ou susceptibles de provoquer des traumatismes
  • Donner une alimentation saine et équilibrée aux chiots pour qu’ils ne soient pas en surpoids-

Références

La dysplasie du coude

https://www.centrale-canine.fr/articles/la-dysplasie-du-coude

https://chien.ooreka.fr/astuce/voir/581453/dysplasie-du-coude-du-chien

https://centredmvet.com/wp-content/uploads/2013/09/Dysplasie-du-coude-chez-le-chien.pdf

La dysplasie du coude
Dysplasie du coude du chien • De la patte avant du chien

https://www.imaios.com/fr/vet-anatomy/chien/chien-coude

https://www.persee.fr/doc/bavf_0001-4192_2005_num_158_1_7489

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut