Gale chez le cheval : définition et prise en charge

Article rédigé par le 9 novembre 2023

La gale chez le cheval est une maladie parasitaire de la peau qui touche aussi d’autres animaux. Elle est causée par des acariens microscopiques qui creusent des galeries sous l’épiderme et provoquent des démangeaisons intenses, des lésions cutanées et parfois des complications graves. 

La gale est très contagieuse et peut se transmettre par contact direct ou indirect avec un cheval ou un autre animal infecté. Il existe différents types de gale chez le cheval, selon les zones du corps affectées et les espèces d’acariens responsables. 

La gale chez le cheval peut être prévenue par des mesures d’hygiène et de désinfection, et traitée par des produits antiparasitaires. Dans cet article, nous allons vous présenter les causes, les symptômes, les traitements et les moyens de prévention de la gale chez le cheval.

La gale chez le cheval : 7 points à retenir

  • 1. La gale chez le cheval est une maladie de la peau causée par des acariens parasites qui se nourrissent de la peau ou du sang du cheval. 
  • 2. La gale chez le cheval provoque des démangeaisons intenses, des pertes de poils, des croûtes et des plaies
  • 3. La gale est très contagieuse et peut se transmettre à d’autres chevaux ou à l’homme par contact direct ou indirect.
  • 4. Il existe différents types de gale chez le cheval, selon l’espèce d’acarien et la zone du corps affectée : la gale sarcoptique, la gale chorioptique, la gale psoroptique et la gale démodécique.
  • 5. La gale est une maladie qui peut avoir des conséquences graves sur la santé et le bien-être du cheval, ainsi que sur sa performance et sa valeur économique.
  • 6. Pour éviter la gale chez le cheval, il faut respecter des règles d’hygiène et de surveillance
  • 7. Dès que la gale chez le cheval est soupçonnée, il est primordial de faire appel à un vétérinaire.

Qu’est-ce que la gale chez le cheval ?

La gale chez le cheval est une maladie de la peau causée par des acariens, qui sont de petits parasites qui se nourrissent de la peau ou du sang du cheval. Il existe 4 types de gale qui affectent différentes zones du corps : gale sarcoptique, psoroptique, chorioptique et démodectique. 

La gale est très contagieuse et peut se transmettre à d’autres chevaux ou à l’homme. Elle nécessite un traitement vétérinaire rapide et efficace, ainsi que des mesures de prévention pour éviter les ré-infestations.

Un bref rappel descriptif sur la peau du cheval

La peau du cheval est l’organe le plus étendu et le plus exposé aux agents pathogènes. Elle se compose de trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. 

L’épiderme est la couche externe qui protège le cheval des infections, des blessures et de la déshydratation. Le derme est la couche moyenne qui contient les vaisseaux sanguins, les nerfs, les poils et les glandes. L’hypoderme est la couche interne qui sert de réserve énergétique et de coussin thermique. 

La peau du cheval est également le siège de nombreuses maladies, dont la gale, qui est une infestation par des acariens parasites.

Quelles sont les causes de la gale chez le cheval ?

La gale chez le cheval est une maladie de la peau causée par des acariens microscopiques qui se nourrissent du sang, des cellules ou des sécrétions de l’animal. Il existe différents types de gale chez le cheval, selon les espèces d’acariens responsables et les zones du corps affectées. 

Gale sarcoptique

La gale sarcoptique est provoquée par Sarcoptes scabiei, un acarien qui creuse des galeries sous l’épiderme du cheval et provoque des démangeaisons intenses, des lésions cutanées et parfois des complications graves. 

RECOMMANDÉ :  Sida félin : Tout savoir (explication vétérinaire)

Ce type de gale peut toucher tout le corps du cheval, mais commence souvent par la tête, le cou, la croupe et l’échine. C’est la plus grave et la plus contagieuse des gales du cheval.

Gale psoroptique

La gale psoroptique est causée par Psoroptes equi, un acarien qui vit à la surface de la peau du cheval et se nourrit de son sang. Ce type de gale affecte principalement les zones où les poils sont plus longs, comme les crins, les oreilles, les aisselles et les plis du corps

La gale psoroptique provoque des démangeaisons, des croûtes, des pertes de poils et des infections secondaires. Elle est moins grave que la gale sarcoptique, mais elle peut causer des gênes importantes. 

Gale chorioptique

La gale chorioptique, ou gale des pieds, est due au Chorioptes equi, un acarien qui se nourrit des cellules mortes de la peau du cheval. Ce type de gale touche surtout les membres et les sabots du cheval, et se manifeste par :

  • des démangeaisons
  • des rougeurs
  • des squames 
  • et des fissures de la peau. 

La gale chorioptique est plus fréquente en hiver, lorsque le cheval est exposé à l’humidité et à la boue. Elle est la plus fréquente et la moins grave des gales du cheval.

Gale démodectique

La gale démodécique est provoquée par Demodex spp, un acarien qui vit dans les follicules pileux du cheval et se nourrit de son sébum. 

Ce type de gale est rare chez le cheval, et se caractérise par des nodules, des pustules, des ulcères et des pertes de poils sur tout le corps. Il est souvent associé à une immunodépression ou à une maladie chronique.

La gale chez le cheval : des facteurs de risque

Une étude réalisée en Belgique a analysé les facteurs de risque associés à la gale chez le cheval. Les auteurs ont utilisé un questionnaire envoyé à des propriétaires de chevaux, et ont identifié plusieurs facteurs liés à la gale, tels que :

  • le nombre de chevaux, 
  • le type de logement, 
  • le contact avec des renards, 
  • le partage du matériel 
  • ou la présence de nouveaux arrivants. 

Une autre étude réalisée en Australie a analysé les facteurs de risque associés à la gale chez le cheval. Les auteurs ont utilisé un questionnaire envoyé à des propriétaires de chevaux, et ont identifié plusieurs facteurs liés à la gale, tels que : 

  • le climat, 
  • le type de logement, 
  • le contact avec des renards, 
  • le partage du matériel 
  • ou la présence de nouveaux arrivants. 

Une étude réalisée en Iran a évalué la prévalence de la gale chez le cheval dans différentes provinces du pays. Les auteurs ont trouvé que la gale était plus fréquente dans les zones montagneuses et froides, et que la gale psoroptique était le type le plus répandu.

Comment se transmet la gale chez le cheval ?

Elle est très contagieuse et peut se transmettre à d’autres chevaux ou à l’homme par contact direct ou indirect.

Le contact direct entre les chevaux

Par exemple lorsqu’ils se grattent, se frottent ou se mordent entre eux. Les acariens peuvent passer d’un cheval à un autre par le biais des poils, de la peau ou du sang.

Le contact indirect avec des objets ou des surfaces contaminés

Par exemple :

  • les brosses, 
  • les couvertures, 
  • les selles, 
  • les licols, 
  • les mangeoires, 
  • les abreuvoirs, 
  • les clôtures, 
  • les abris 
  • ou les litières. 

Les acariens peuvent survivre dans l’environnement pendant plusieurs jours et infecter les chevaux qui entrent en contact avec eux.

Le contact avec des animaux sauvages infestés

Par exemple les renards, qui peuvent être des réservoirs du parasite. Les chevaux qui vivent en extérieur ou qui ont accès à des zones boisées peuvent être exposés à la gale par le biais des renards.

Comment se manifeste la gale chez le cheval ?

La gale chez le cheval se manifeste par des signes cliniques variés, selon le type d’acarien responsable et la zone du corps atteinte. Les symptômes les plus communs sont :

•  Des démangeaisons intenses, qui poussent le cheval à se gratter, se frotter ou se mordre la peau.

•  Des pertes de poils, qui laissent apparaître des zones dépilées, souvent de forme circulaire ou irrégulière.

•  Des croûtes, qui se forment à la surface de la peau, parfois accompagnées de pus ou de sang.

•  Des plaies, qui résultent du grattage ou du frottement excessif, et qui peuvent s’infecter ou s’ulcérer.

•  Une altération de l’état général, qui se traduit par une perte de poids, une baisse de performance, une dépression ou une anémie.

RECOMMANDÉ :  Top 13 des races de chats les plus chères

Comment diagnostiquer la gale chez le cheval ?

Pour diagnostiquer la gale chez le cheval, il faut consulter un vétérinaire qui pourra réaliser un examen clinique et un prélèvement de la peau affectée pour une observation directe du parasite au microscope.

Comment prendre en charge la gale chez le cheval ?

La prise en charge de la gale chez le cheval nécessite une intervention vétérinaire rapide et efficace, ainsi que des mesures de prévention pour éviter les ré-infestations.

Traitement médical

Appliquez un traitement acaricide, antiparasitaire, par voie orale, injectable et/ou locale. Le vétérinaire pourra prescrire le produit le plus adapté en fonction du type de gale et de l’état du cheval. 

Remarque : 

Le traitement de la gale chez le cheval peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon la gravité de la maladie. Il est important de suivre le traitement jusqu’à la guérison complète du cheval et de contrôler régulièrement l’évolution de la maladie.

Une étude réalisée en Allemagne a comparé l’efficacité de trois traitements acaricides contre la gale chorioptique chez le cheval : le moxidectin oral, le fipronil en spray et le perméthrine en lotion. 

Les auteurs ont conclu que les trois traitements étaient efficaces, mais que le moxidectin présentait l’avantage d’être plus simple et plus sûr à administrer.

Isolement

Isolez le cheval infecté et traitez tous les chevaux en contact. La gale est une maladie très contagieuse qui peut se transmettre à d’autres chevaux ou à l’homme par contact direct ou indirect.

Désinfection

Nettoyez et désinfectez l’environnement, le matériel et les accessoires du cheval à l’aide d’un désinfectant acaricide comme des produits à base d’iode, car l’acarien peut y survivre. 

Hygiène

Adoptez des mesures d’hygiène et de surveillance pour prévenir des surinfections et éviter la propagation de la maladie.

Comment prévenir la gale chez le cheval ?

Pour prévenir la gale chez le cheval, il faut adopter des mesures d’hygiène et de surveillance.

  • Évitez la surpopulation des chevaux, qui favorise les contacts permanents et le risque de contagion.
  • Faites attention aux nouveaux arrivants, qui peuvent être porteurs de la maladie sans le savoir. Il faut les isoler et les examiner avant de les introduire dans le groupe.
  • Fournissez une bonne alimentation aux chevaux, pour leur assurer une bonne défense immunitaire et une peau saine.
  • Nettoyez régulièrement la peau des chevaux, en utilisant des produits adaptés et en éliminant les croûtes et les saletés.
  • Désinfectez l’environnement, le matériel et les accessoires des chevaux, en utilisant des produits acaricides 
  • Évitez le partage des brosses, des couvertures ou des selles.
  • Surveillez régulièrement l’apparition de symptômes, tels que des démangeaisons, des zones sans poils, des croûtes ou des plaies. 
  • En cas de doute, consultez immédiatement un vétérinaire.

Des avis vétérinaires sur la gale chez le cheval

  • La gale chez le cheval est une maladie qui peut avoir des conséquences graves sur la santé et le bien-être du cheval, ainsi que sur sa performance et sa valeur économique. Il faut donc la prendre au sérieux et la traiter rapidement et efficacement.
  • La gale chez le cheval est une maladie qui peut être évitée en adoptant des mesures d’hygiène et de surveillance.
  • La gale chez le cheval est une maladie qui nécessite une intervention vétérinaire rapide et efficace.
  • Il faut également isoler le cheval infecté et traiter tous les chevaux en contact, ainsi que désinfecter l’environnement, le matériel et les accessoires du cheval.
  • La gale du cheval est une maladie qui peut se transmettre à l’homme par contact direct ou indirect avec le cheval infecté. Il faut donc se protéger en portant des gants, des vêtements couvrants et des lunettes ; et en se lavant les mains après avoir manipulé le cheval. 
  • Il faut également consulter un médecin en cas d’apparition de lésions cutanées.

Références

www.planeteanimal.com

www.classequine.com

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut