Gale du lapin : causes, symptômes et traitement

Article rédigé par le 18 septembre 2023

La gale du lapin est une affection dermatologique courante chez ces petits rongeurs adorables, provoquée par de minuscules acariens, mais souvent méconnue des propriétaires de lapins. Cette maladie, qui peut rapidement devenir un problème de santé sérieux pour nos compagnons à fourrure, mérite une attention particulière.

Dans cet article, nous allons plonger dans le monde de la gale du lapin, en explorant ses causes, ses symptômes et les différentes options de traitement disponibles pour assurer le bien-être de nos amis à longues oreilles. Découvrons ensemble cette maladie, afin de mieux comprendre comment la prévenir, la diagnostiquer et la traiter pour offrir à nos lapins une vie saine et heureuse.

Les 09 points à retenir de cet article

  • 1. La gale du lapin est causée par un acarien microscopique appelé Sarcoptes scabiei. Ces acariens creusent des galeries dans la peau du lapin, provoquant des démangeaisons intenses et des lésions cutanées.
  • 2. Les lapins atteints de la gale présentent des symptômes tels que des démangeaisons sévères, des pertes de poils, des croûtes, des lésions cutanées, et parfois même des infections bactériennes secondaires.
  • 3. La gale du lapin se transmet principalement par contact direct entre les lapins infectés. Elle peut également être transmise par des objets contaminés.
  • 4. Le diagnostic de la gale du lapin est généralement basé sur l’examen clinique par un vétérinaire. Des échantillons de peau peuvent parfois être prélevés pour confirmer l’infection.
  • 5. Le traitement de la gale du lapin implique l’administration de médicaments antiparasitaires.
  • 6. Les lapins infectés doivent être isolés des autres pour éviter la propagation de la maladie. Les cages et l’environnement doivent être soigneusement désinfectés.
  • 7. La prévention de la gale du lapin passe par une bonne hygiène, la séparation des animaux nouvellement acquis jusqu’à leur examen par un vétérinaire, et la gestion appropriée de la population de lapins pour éviter la surpopulation et le stress.
  • 8. Les lapins atteints de la gale doivent être suivis régulièrement par un vétérinaire pour s’assurer que l’infection est complètement éradiquée et pour surveiller toute récidive.
  • 9. Bien que la gale du lapin ne soit pas directement transmissible à l’homme, il est essentiel de prendre des mesures d’hygiène appropriées lors de la manipulation des lapins infectés pour éviter tout risque de contamination.

Types de gales chez le lapin

La gale chez le lapin est une affection cutanée causée par des parasites externes. On distingue deux sortes de gale du lapin :

  • la plus courante est la gale des oreilles (ou gale psoroptique).
  • la gale du corps, qui est beaucoup plus rare.

Gale des oreilles (ou gale psoroptique)

Les causes

Plusieurs types de gales ont été décrits chez le lapin, mais la plus fréquente est la gale des oreilles. Cette maladie est due à un acarien microscopique (un proche parent des araignées) appelé Psoroptes cuniculi. Celui-ci creuse des galeries dans le derme des oreilles. On parle de gale auriculaire du lapin, une maladie contagieuse affectant particulièrement les élevages caractérisés par une grande promiscuité des animaux et une mauvaise hygiène.

Les sources de parasites sont essentiellement les animaux porteurs, mais aussi des supports inertes, voire l’éleveur lui-même. Les formes infestantes sont les larves, les nymphes et les femelles fécondées. Les animaux sains se contaminent par contact direct mais aussi indirectement à partir d’objets souillés et contaminés. Le diagnostic se fait après raclage du conduit auriculaire et observation au microscope des oeufs, des larves et des adultes.

RECOMMANDÉ :  Engorgement chez le cheval: tout savoir sur cette affection

Les symptômes

Initialement, les symptômes sont très discrets et peuvent ne pas être détectés si les parasites sont en faible nombre. Les lésions sont alors quasi invisibles. Seul un peu de cérumen peut être observé au fond de l’oreille. Lorsque les parasites se multiplient, le lapin secoue souvent la tête et se gratte à cause des démangeaisons.

Le conduit auditif se remplit d’une pâte jaunâtre et molle, mélange de cérumen, d’acariens et de petits débris de peau. Le conduit peut se remplir et le mélange forme alors des croûtes grisâtres, disposées en feuillets, pouvant tapisser toute la conque (ou cavité) auriculaire.

La gale des oreilles n’atteint pas l’oreille interne mais si elle n’est pas traitée, l’oreille peut se surinfecter. Dans ce cas, l’infection peut prendre la forme d’une otite interne. Les complications inflammatoires de l’oreille et les lésions nerveuses peuvent entraîner des torticolis. La tête est alors inclinée, on note parfois des convulsions.

Gale du corps et de la tête

Les causes

Il s’agit de maladies dues à deux acariens différents, Sarcoptes scabei et Notoedres cati, tous les deux pouvant s’installer au niveau de la peau, dans les différentes parties du corps, avec une forte propension à atteindre les extrémités du corps (tête, extrémités des pattes, etc.)

Les symptômes

S. scabei creuse des galeries dans l’épiderme alors que N. cati creuse de simples nids. Ces deux parasites provoquent de fortes démangeaisons qui affectent fortement l’état de santé général du lapin, avec inflammation des zones touchées.

Les lésions commencent sur les bords des lèvres, des narines et des yeux, puis s’étendent autour des oreilles avant de se propager à la tête et aux pattes antérieures. Cela se produit parce que l’animal devient agité et se gratte fréquemment la tête. Les lésions ont également la possibilité de s’étendre à d’autres parties du corps, provoquant ainsi des zones où la fourrure disparaît, des desquamations cutanées et la formation de croûtes. Dans les cas graves où un traitement n’est pas administré, cela peut malheureusement entraîner la mort des animaux.

Plusieurs éléments peuvent provoquer l’apparition de la gale :

  • L’introduction de nouveaux lapins dans le clapier: la gale est hautement contagieuse. Si de nouveaux lapins sont infectés, ils peuvent rapidement la transmettre aux lapins déjà présents chez vous.
  • Un environnement humide et boueux: lorsque les lapins se déplacent dans un parc sale et humide, ils rentrent ensuite dans le clapier en le souillant et en humidifiant la litière. Cela crée des conditions favorables à l’émergence de la gale.

Diagnostic

Le diagnostic est effectué à partir des signes cliniques, de l‘examen dermatologique et microscopique de la peau prélevée sur la région touchée.

Un simple examen visuel ne suffit pas toujours pour confirmer la présence de parasites. Par conséquent, on peut recourir à d’autres méthodes telles que l’utilisation de ruban adhésif ou le raclage de la peau.

L’échantillon obtenu à partir du raclage ou de l‘aspiration ou des échantillons de poils est ensuite déposé sur une lame de verre, dilué dans du KOH, et examiné au microscope. Cette approche offre une forte probabilité de détecter au moins un parasite, une larve ou des œufs. En cas de résultat négatif, il est nécessaire de répéter l’examen sur une autre zone du corps. source

Comment traiter la gale ?

Lorsque vous avez des incertitudes, il est crucial de prendre contact avec votre vétérinaire sans délai. Le vétérinaire effectuera un raclage cutané, voire une biopsie, afin de détecter la présence de parasites.

Pour traiter efficacement la gale du corps, le vétérinaire peut recommander l’utilisation d’ivermectine. Le traitement se fait en deux injections (exclusivement sous cutanées) de 15 jours d’intervalle dans le cas d’un produit (Alfamec par exemple) injectable.

RECOMMANDÉ :  Leucémie féline : causes, symptômes et options de traitement

Lorsqu’il y a accumulation de cérumen dans les oreilles, il faut curer le cérumen, désinfecter l’intérieur à l’aide de l’alcool ou la teinture d’iode et injecter de l’ivermectine selon le même principe pré-détaillé. Si le lapin souffre de douleurs, un médicament analgésique (qui enlève la douleur, par ex., carprofène, kétoprofène, méloxicame) doit être administré.

Dans les cas les moins graves, on utilise des produits à base de roténone à instiller dans les oreilles, deux à trois fois, à dix jours d’intervalle. Toutefois, en cas d’infection sévère et généralisée, l’Ivermectine® est, de loin, le produit le plus efficace.

Bon à savoir : selon une étude J Parasit Dis. publiée en 2019 sur le traitement de l’infestation par la gale sarcoptique chez le lapin avec de l’ivermectine injectable à action prolongée. Cette étude indique que la guérison clinique et parasitologique complète produite par une seule dose d’Ivermectine injectable à longue durée d’action chez des lapins naturellement infestés ainsi que l’absence d’effets indésirables suggèrent que les formulations d’Ivermectine à longue durée d’action (3,15% w/v) sont l’alternative la plus efficace, la plus sûre, la plus économique et la plus pratique pour le traitement de l’infestation par la gale sarcoptique chez les lapins.

Prévention de la gale chez le lapin

En suivant ces mesures de prévention, vous pouvez aider à maintenir la santé de vos lapins et à prévenir la propagation de la gale dans votre élevage:

  • Mise en quarantaine des nouveaux lapins : si vous introduisez de nouveaux lapins dans votre élevage ou si vous en adoptez un, mettez-les en quarantaine pendant au moins 2 semaines avant de les introduire parmi les autres lapins. Cela permet de s’assurer qu’ils ne portent pas de parasites ou de maladies.
  • Maintenir un environnement propre : assurez-vous que la cage ou l’enclos de votre lapin est propre et sec. Nettoyez régulièrement la litière, les mangeoires et les abreuvoirs pour éviter l’accumulation de débris et d’humidité, qui peuvent favoriser le développement des acariens.
  • Isolation des animaux malades : si l’un de vos lapins présente des signes de gale, isolez-le immédiatement des autres pour éviter la propagation de l’infection.
  • Examen régulier : inspectez régulièrement la peau de votre lapin pour repérer tout signe de gale, tels que des démangeaisons, des croûtes, des zones sans poils, ou des rougeurs. Plus tôt vous détectez les symptômes, plus tôt vous pourrez agir.
  • Consultation vétérinaire : emmenez régulièrement votre lapin chez un vétérinaire pour des examens de routine. Les vétérinaires peuvent diagnostiquer la gale et vous recommander un traitement si nécessaire.
  • Traitement préventif : dans certaines régions où la gale est fréquente, votre vétérinaire peut recommander un traitement préventif pour vos lapins. Cela peut inclure l’application de médicaments antiparasitaires.
  • Hygiène personnelle : assurez-vous de laver vos mains soigneusement après avoir manipulé vos lapins, leur cage ou tout matériel associé.

Attention ! il est essentiel d’éviter complètement l’utilisation de produits anti-acariens vendus en magasin sur les lapins. La plupart de ces produits contiennent de la pyréthrine, une neurotoxine capable de provoquer une stimulation excessive des nerfs. Cela peut entraîner divers problèmes chez les lapins, tels que la paralysie des membres, des tremblements, des crises, un état de coma, voire dans les cas les plus graves, la mort.

Références

http://www.medirabbit.com/FR/Skin_diseases/Parasites/Earmite/Psorop_fr.htm

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9308540/#:~:text=Mange%20in%20rabbits%20is%20a,of%20this%20disease%20in%20rabbits.

https://lapin.ooreka.fr/comprendre/gale-lapin

https://www.vetetnous.com/en/tips/the-rabbit/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut