Gingivite chez le chat : description, prévention et prise en charge

Article rédigé par le 17 août 2023

La gingivite chez le chat est un motif de consultation fréquent. Elle est caractérisée par l’inflammation des gencives. Ses symptômes peuvent être très douloureux pour le félin. 

La gingivite chez le chat est une maladie dont les causes sont multiples. Elles peuvent être banales comme la présence de tartre, de corps étrangers, ou être plus grave comme l’insuffisance rénale. Des moyens de prévention efficaces existent toutefois.

La gingivite, si elle n’est pas maîtrisée et prise en charge à temps, peut évoluer vers une maladie parodontale. Cette maladie s’étend dans toute la bouche du chat et attaque le tissu de soutien dentaire. La gingivite chez le chat est responsable d’une altération de la qualité de vie de l’animal voire parfois d’une possible agressivité lors du repas.

Des traitements existent pour la plupart des formes de gingivite chez le chat. Pour mieux comprendre cette maladie qui altère la qualité de vie de votre animal, lisez la suite de notre article.

En quoi consiste la gingivite chez le chat ?

Définition et description de la maladie

Une gingivite est une inflammation de la muqueuse épaisse qui recouvre la base des dents appelée « gencive ». La gingivite se caractérise par des lésions rouges qui sont parfois ulcérées. Ces lésions peuvent concerner également l’intérieur des joues, la langue, le palais en cas de gingivo-stomatite.

La gingivite peut concerner les chats de tous les âges. C’est souvent la première étape d’une maladie plus grave appelée maladie parodontale. Cette dernière est une destruction des tissus dans et autour des gencives.

La photo qui va suivre montre une gingivite chez le chat

Facteurs et causes de la gingivite chez le chat

Plusieurs facteurs sont identifiés à l’origine de la gingivite chez le chat. La maladie peut être due à des causes mécaniques, ou être révélateurs de maladies systémiques plus sérieuses. Les causes les plus fréquentes de la gingivite chez le chat sont :

  • Les corps étrangers 
  • Les tumeurs 
  • Les agents viraux infectieux (calicivirus, herpesvirus)

Des virus qui sont souvent à l’origine des maladies respiratoires comme le coryza favorisent les gingivites chez le chats

  • L’insuffisance rénale: les toxines non éliminées par le rein ainsi que la modification du pH à l’intérieur de la cavité buccale attaquent les muqueuses, provoquant leur ulcération
  • Un problème immunitaire chez le chat peut également être un facteur de la gingivite
  • La formation et la présence de tartre au niveau des dents. Le tartre est un dépôt vert et marron au niveau des dents.

Il est toutefois à noter que la gingivite n’est pas une maladie contagieuse.

Quels sont les symptômes de la gingivite chez le chat ?

La maladie peut se présenter sous plusieurs formes et avec divers symptômes:

La gingivite catarrhale

Il s’agit d’une inflammation des muqueuses accompagnée de production de sécrétion. On la reconnaît par une rougeur et un gonflement douloureux de la gencive du chat. 

RECOMMANDÉ :  Lapin hollandais lop : Guide complet

Cette forme de gingivite survient le plus souvent avec des maladies dentaires.

Les chats peuvent développer cette forme de gingivite suite à l’infection par le virus de l’immunodeficience féline (FIV)

La gingivite érosive

Comme son nom l’indique, on note une érosion de la muqueuse superficielle de la gencive chez le chat. Cette forme de gingivite est provoquée par certains virus comme la panleucopénie féline (FPV), le calicivirus félin (FCV) ou l’herpèsvirus félin (FHV-1).

La gingivite éosinophile

Il s’agit d’une forme de gingivite assez fréquente chez le chat. Cependant sa principale cause reste inconnue.

La gingivite lymphoplasmacellulaire

Pour cette forme de gingivite, les causes exactes restent indéterminées à ce jour. On dit alors que c’est une gingivite d’origine idiopathique. On la reconnaît par les rougeurs, la présence des tumeurs et d’ulcères sur les gencives.

La gingivite chez le chat présente également des symptômes communs, à savoir :

  • Des douleurs prononcées lors de la prise de nourriture
  • Un état de santé qui se dégrade incluant une perte de poids 
  • Une perte d’appétit : le chat éprouve une réticence à manger à cause de la douleur. Il peut même s’énerver à la vue de la nourriture, ou au contraire être anxieux. Il peut également pousser un cri de douleur et s’enfuir après avoir été en contact avec la nourriture.
  • Une mauvaise haleine de l’animal
  • Une salivation excessive

Comment est diagnostiqué la gingivite chez le chat ?

L’observation des symptômes cités précédemment, surtout si cela s’accompagne de changement de comportement du chat en face de la nourriture, doit alerter le propriétaire.

La gingivite est une maladie qui détériore petit à petit la santé de l’animal et affecte son bien-être. En cas de gingivite chez le chat, il est indiqué d’emmener le chat chez le vétérinaire.

Le vétérinaire établira son diagnostic sur base de l’examen de la cavité buccale de votre chat. Une anesthésie sera nécessaire si le chat est agressif ou s’il ne se laisse pas facilement ouvrir la bouche. 

Il pourra également prescrire des examens plus spécifiques comme des radiographies des structures osseuses ou une biopsie en cas de tumeur.

Quelles sont les options de traitement en cas de gingivite chez le chat ?

Les traitements de la gingivite dépendent des facteurs identifiés de la maladie. 

  • En cas de corps étrangers : une ablation chirurgicale peut s’avérer nécessaire
  • En cas de tumeurs de la gencive : le traitement peut comprendre une chimiothérapie, une radiothérapie ou une chirurgie. Ceci dépend de la nature et du type de la tumeur.
  • En cas d’agents pathogènes viraux : des antiviraux peuvent être administrés pour votre animal.

Le vétérinaire pourra être également amené à : 

  • Prescrire des antibiotiques et des médicaments qui vont soulager la douleur du chat
  • Extraire les dents les plus atteints : c’est une démarche incontournable lors de gingivite grave
  • Prescrire des solutions pour la bouche pour la désinfection
  • Faire un détartrage des dents de l’animal sous anesthésie générale
  • Stimuler l’appétit du chat 
RECOMMANDÉ :  Un lapin reconnaît-il son maître : Point de vue vétérinaire

Pronostic en cas de gingivite chez le chat

Il faut savoir qu’une gingivite peut rester une maladie légère. Elle n’entraîne pas nécessairement des complications et des douleurs insoutenables. 

Les cas les plus critiques sont ceux qui peuvent entraîner la maladie parodontale, c’est-à-dire celle qui atteint une grande partie de la structure osseuse de l’animal.

Ci-après les schémas de l’évolution d’une gencive saine vers une maladie parodontale:

Les cas les plus graves nécessitent cependant un avis vétérinaire. Les expositions des racines dentaires, les dents qui tombent ou la présence d’une inflammation qui s’étend à d’autres parties de la bouche du chat nécessitent une consultation.

 Il est donc raisonnable de faire un bilan de santé de votre animal dès suspicion de gingivite afin d’écarter les cas de gingivites sérieuses.

Le pronostic de la gingivite reste excellent si aucun facteur de gravité comme une atteinte rénale ou une tumeur maligne n’est identifiée. Le pronostic reste favorable si aucune évolution vers la maladie parodontale n’est identifiée.

Comment prévenir la gingivite chez le chat ?

La prévention de la gingivite repose sur :

  • La prévention de l’apparition du tartre 

Ceci peut se faire grâce à une alimentation adaptée du chat. Les croquettes, par leur action mécanique abrasive sur les dents, seront à privilégier. 

Un brossage régulier des dents du chat est une bonne option si le caractère du félin le permet.

L’éducation du chat peut aider pour lui faire accepter le brossage. Donner des récompenses à votre animal à chaque brossage réussi peut être une bonne option pour l’habituer. 

Il est également possible de lui donner des jouets à mâchonner ou des dentifrices à croquer qui vont nettoyer ses dents.

  • La vaccination contre les maladies d’origine virale

Suivre consciencieusement le calendrier vaccinal de votre chat peut lui éviter bien des soucis de santé. Plusieurs maladies dont la gingivite du chat d’origine virale peuvent être ainsi évitées. Ces mêmes vaccinations protègent également contre d’autres maladies comme le rhume du chat ou la parvovirose féline.

  • Une vérification systématique de l’état de la gencive du félin (son odeur et sa couleur)
  • Un bilan de santé au moins annuel pour votre chat

La gingivite chez le chat est une maladie fréquente. Il s’agit de l’inflammation de la gencive du félin à l’origine d’une réduction de son bien-être lors du repas. Cette maladie se caractérise par une mauvaise haleine, une atteinte de l’intérieur des joues, voire de la structure osseuse qui soutient les dents dans sa forme grave.

La gingivite chez le chat est une maladie multifactorielle. Elle peut être inoffensive chez l’animal ou bien être révélateur de troubles plus graves comme une insuffisance rénale. La distinction de ces facteurs auprès d’un vétérinaire reste la meilleure option, afin d’être sûr que la vie de votre félin préféré n’est pas menacée.

Des traitements existent selon les facteurs en cause de la gingivite chez le chat. Cela comprend l’administration de médicaments qui éliminent les agents pathogènes, et peut aller vers l’extraction d’une ou de plusieurs dents en fonction de leur atteinte.

Référence

https://www.zooplus.fr/magazine/chat/sante-et-bien-etre-du-chat/la-gingivite-chez-le-chat

https://www.vetocanis.com/blogs/infos/la-gingivite-chez-le-chat

https://chats.ooreka.fr/comprendre/gingivite-chat

Le rhume du chat : tout savoir

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut