Parvovirose chez le chien : une gastro entérite virale grave et mortelle

Article rédigé par le 5 novembre 2023

La parvovirose chez le chien est une maladie infectieuse causée par un virus très résistant et très contagieux : Parvovirus canin. Elle se manifeste par des symptômes digestifs sévères, et est souvent mortelle pour un chiot ou un chien non vacciné. 

La parvovirose chez le chien est une urgence vétérinaire, qui nécessite une prise en charge rapide et intensive. Le traitement reste symptomatique. 

La prévention efficace de la parvovirose reste la vaccination du chien.Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail les causes, les signes, le diagnostic, le pronostic et la prévention de la parvovirose chez le chien.

Parvovirose chez le chien: 10 points à retenir

  • 1. La parvovirose chez le chien est une maladie virale très contagieuse et potentiellement mortelle, causée par le parvovirus canin.
  • 2. La parvovirose se transmet principalement par contact direct ou indirect avec les selles ou les urines d’un chien infecté.
  • 3. Parvovirus canin est très résistant dans l’environnement et peut survivre plusieurs mois sur des surfaces contaminées
  • 4. La parvovirose provoque une gastro-entérite hémorragique chez le chien, qui se manifeste par de la fièvre, de l’abattement, de l’anorexie, des vomissements, des diarrhées sanglantes et des douleurs abdominales
  • 5. La déshydratation et le choc septique peuvent entraîner la mort du chien en quelques jours si aucun traitement n’est mis en place.
  • 6. Le diagnostic de la parvovirose se fait par un test rapide sur un échantillon de selles ou par une analyse de sang.
  • 7. Le traitement consiste à réhydrater le chien par perfusion, à lui administrer des antibiotiques, des antiémétiques et des antalgiques.
  • 8. Le pronostic dépend de la rapidité de la prise en charge, de l’âge, de la race et de l’état général du chien.
  • 9. La prévention de la parvovirose repose sur la vaccination des chiens, qui doit débuter dès l’âge de 6 à 8 semaines.
  • 10. La parvovirose est considérée comme un vice rédhibitoire chez le chien, ce qui signifie que l’acheteur peut demander l’annulation de la vente ou une diminution du prix si le chien présente la maladie dans un délai de 5 jours après l’achat.

Qu’est-ce que la parvovirose chez le chien ?

La parvovirose chez le chien est une maladie virale très contagieuse, causée par le parvovirus canin de type 2 (CPV-2), qui appartient à la famille des Parvoviridae. 

Le CPV-2 a plusieurs variantes antigéniques, comme le CPV-2a, le CPV-2b et le CPV-2c, qui se distinguent par quelques mutations.

Ce virus infecte les cellules qui se divisent rapidement, comme les cellules intestinales, les cellules de la moelle osseuse et les cellules cardiaques. Il provoque ainsi une gastro-entérite hémorragique, une anémie et une myocardite, qui peuvent être mortelles pour le chien.

Comment se transmet la parvovirose chez le chien ?

 La parvovirose chez le chien se transmet principalement par contact avec les selles infectées, mais aussi par contact avec :

  • la salive, 
  • les vomis, 
  • le sang,
  • ou les urines d’un chien malade. 

Ces contacts peuvent être directs, c’est-à-dire, le chien lui-même est entré en contact avec les excrétions ou le sang du chien malade. Ils peuvent aussi être indirects via des matériels contaminés comme des vêtements, des chaussures….

Le virus est très résistant dans l’environnement et peut survivre plusieurs mois sur des surfaces contaminées. Ce caractère explique la forte contagiosité du virus.

RECOMMANDÉ :  Mon lapin peut-il manger des raisins ? (Explication vétérinaire)

La parvovirose chez le chien : des facteurs de risque

Certains facteurs de risque peuvent favoriser la transmission et la gravité de la maladie. 

L’âge du chien 

La parvovirose touche surtout les chiots entre 6 semaines et 6 mois d’âge, car ils n’ont pas encore développé une immunité suffisante contre le virus. Les chiots qui n’ont pas reçu les anticorps maternels par le lait ou qui ont été sevrés trop tôt sont également plus vulnérables.

Une étude faite par BELHADJ khaled et BENYAHIA Souleyman  a évalué que 27 des 33 chiens atteints de parvovirose étaient âgés de moins de 6 mois.

La race du chien  

Certaines races sont plus sensibles que d’autres à la parvovirose, comme : 

  • le Rottweiler
  • le Doberman 
  • ou le Pinscher. 

On pense que ces races ont une prédisposition génétique à la maladie ou qu’elles ont une réponse immunitaire moins efficace contre le virus.

L’état de santé du chien 

La malnutrition, l’infestation par des parasites digestifs, la présence d’autres maladies ou la prise de certains médicaments peuvent affaiblir le système immunitaire du chien et le rendre plus susceptible à la parvovirose.

L’environnement du chien 

La parvovirose est plus fréquente dans les lieux où les chiens vivent en communauté, comme les élevages, les refuges, les animaleries ou les parcs à chiens.

Comment se manifeste la parvovirose chez le chien ?

La parvovirose chez le chien se manifeste par des symptômes graves, tels que :

  • Vomissements 

Les chiens atteints de parvovirose peuvent présenter des vomissements répétés, parfois accompagnés de mousse ou de sang

La diarrhée est un symptôme fréquent et caractéristique de la parvovirose. Elle est souvent sévère, liquide et peut être sanglante, avec une odeur caractéristique.

  • Perte d’appétit 
  • Léthargie 
  • Fièvre 

La parvovirose peut provoquer une augmentation de la température corporelle au-delà de 39°C, ce qui se traduit par de la fièvre chez le chien.

  • Déshydratation

En raison des vomissements et de la diarrhée sévère, les chiens atteints de parvovirose peuvent se déshydrater rapidement. Les signes de déshydratation comprennent : 

  • une peau sèche, 
  • une perte d’élasticité de la peau 
  • et des gencives sèche

Une étude faite par BELHADJ khaled et BENYAHIA Souleyman  a montré que les signes cliniques observés sont: la diarrhée (84.84%), la déshydratation (84.84%), des vomissements ( 90.9% ).

Comment diagnostiquer la parvovirose ?

Si jamais vous suspectez que votre chien est atteint de parvovirose, amenez-le immédiatement chez un vétérinaire qui va tenir compte de plusieurs éléments.

L’examen clinique 

Le vétérinaire va observer les symptômes du chien, comme les vomissements, la diarrhée sanglante, la fièvre, la léthargie et la déshydratation. Il va également palper son abdomen pour détecter une douleur ou une distension.

Les antécédents médicaux et vaccinaux du chien 

Le vétérinaire va vous demander si le chien a été vacciné contre la parvovirose, s’il a été en contact avec des chiens malades ou s’il a fréquenté des zones à risque, comme les refuges, les élevages ou les parcs à chiens.

Les tests de laboratoire 

Le vétérinaire va effectuer des analyses sanguines pour évaluer l’état général du chien, son taux de globules blancs, sa glycémie, ses protéines sanguines, etc. 

Il va également réaliser un test ELISA spécifique pour détecter la présence du virus dans les selles du chien. Ce test est rapide et fiable, mais il peut être faussement négatif si le chien a reçu des anticorps maternels ou s’il a été vacciné récemment.

Un test PCR peut également être effectué pour détecter des ADN du Parvovirus canin. Le test est réalisé suite à un prélèvement de selle du chien.

Comment traiter un chien atteint de la parvovirose ?

La parvovirose ne se soigne pas par un antivirus spécifique. Le traitement repose sur : 

  • la réhydratation, 
  • la correction des déséquilibres électrolytiques, 
  • la lutte contre les infections secondaires 
  • et le soutien nutritionnel. 
RECOMMANDÉ :  Conjonctivite chez le chat : causes, symptômes, traitements

Le chien doit être hospitalisé en soins intensifs et placé sous perfusion. Il reçoit également : 

  • des antibiotiques
  • des anti-vomitifs
  • des antiacides
  • des anti-diarrhéiques 
  • et des pansements digestifs

Dans les cas les plus avancés, une transfusion sanguine peut être réalisée.

Une étude expérimentale sur l’effet de la lactoferrine bovine sur la parvovirose canine a été faite.

Cette étude a montré que la lactoferrine bovine, une protéine du lait de vache, a des propriétés antivirales et immunomodulatrices contre le parvovirus canin. Elle a permis de réduire la mortalité, la charge virale et les lésions intestinales chez des chiens infectés par le virus.

Parvovirose chez le chien : pronostic

La parvovirose est une maladie virale très grave et très contagieuse, qui peut être mortelle, en particulier chez les chiots non vaccinés ou dont le système immunitaire est affaibli. Selon le centre hospitalier universitaire de Montréal, le taux de mortalité peut varier de 10 à 90 % selon les cas.

En l’absence de traitement, le pronostic est réservé, surtout chez les chiots. Par contre, avec une prise en charge adéquate, le pronostic est bon avec environ 80 % de survie, même pour les cas très sévères.

Nos conseils vétérinaires pour la prévention de la parvovirose chez votre chien

La parvovirose est une maladie virale très grave et très contagieuse qui affecte les chiens. Elle peut être mortelle, surtout chez les chiens non vaccinés ou immunodéprimés. Il est donc essentiel de prévenir la parvovirose chez votre chien, en suivant ces conseils :

  • Faites vacciner votre chien contre la parvovirose dès son plus jeune âge et renouvelez la vaccination régulièrement. La vaccination protège votre chien contre les différents variants du virus.
  • Évitez les zones où la parvovirose est fréquente, comme les élevages, les refuges, les animaleries ou les parcs à chiens. 

Le virus est très résistant dans l’environnement et peut survivre plusieurs mois sur des surfaces contaminées. Le contact avec des selles, de la salive, du sang ou des urines d’un chien infecté peut transmettre la maladie

  • Nettoyez et désinfectez les objets qui ont été en contact avec un chien infecté, comme les gamelles, les jouets, les vêtements ou les chaussures. Utilisez de l’eau de javel diluée au 1/30e pour tuer le virus
  • Lavez-vous les mains après chaque contact avec un autre chien et avant de caresser le vôtre. 

Protocole de vaccination contre la parvovirose canine

Une étude a évalué l’efficacité de deux vaccins, l’un contenant le variant CPV-2a et l’autre contenant le variant CPV-2b, chez des chiots exposés au variant CPV-2c. 

Elle a conclu que les deux vaccins ont induit une protection satisfaisante contre le variant CPV-2c, sans différence significative entre eux.

Le protocole légal de vaccination contre la parvovirose canine varie selon les pays, mais il suit généralement les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OMSA) qui sont les suivantes :

  • La vaccination doit être effectuée avec un vaccin contenant le parvovirus canin de type 2 (CPV-2), qui est le plus pathogène pour les chiens. Le vaccin doit également couvrir les autres maladies virales courantes chez le chien, comme la maladie de Carré, l’hépatite de Rubarth et l’adénovirus canin.
  • La primo-vaccination doit être réalisée à partir de 6 semaines d’âge, avec deux injections à 3-4 semaines d’intervalle. La primo-vaccination permet de stimuler le système immunitaire du chiot et de le protéger contre le virus.
  • Le premier rappel doit être effectué à 12 mois d’âge, puis tous les 3 ans. Le rappel permet de maintenir le niveau d’immunité du chien et de le protéger contre les variants du virus.

Références

« La parvovirose canine » écrit par Jean-Pierre Cotard

« Parvovirose canine : guide pratique pour les propriétaires de chiens » écrit par Anne-Laure Tunc

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut