La start-up française EktaH développe un médicament contre l’obésité

Article rédigé par le 19 avril 2024

Un traitement innovant contre l’obésité porté par la start-up française EktaH se profile à l’horizon !

Cette entreprise née en 2021 développe actuellement une pilule qui trompe le cerveau en le persuadant qu’il a absorbé suffisamment de gras. Il y aura donc une satiété précoce et une réduction de l’appétit.

Zoom sur ce nouveau traitement dont les essais cliniques devraient débuter prochainement.

Les 3 points à retenir

  1. EktaH, une jeune start-up française fondée en 2021, développe un traitement innovant contre l’obésité.
  2. La pilule orodispersible qu’elle propose va leurrer le cerveau avec ces molécules qui n’apportent pas de calorie.
  3. Le médicament entrera prochainement en phase d’essais cliniques et pourrait être commercialisé d’ici 2030.

EktaH : la start-up française au cœur de ce développement

EktaH, la jeune start-up née en 2021 sur les terres dijonnaises, se lance dans une bataille ambitieuse. Elle intègre le « Le marché de l’obésité » qui concerne actuellement « 900 millions de personnes dans le monde », comme l’a dit Xavier Boidevézi, co-fondateur et président d’EktaH.

En France, l’obésité touche un adulte sur six, et les projections sont alarmantes : « Si on ne réagit pas, d’ici 2030, un Français sur trois sera obèse, » alerte le Pr. Naïm Khan, co-fondateur et conseil scientifique de la start-up. « Vous voyez la gravité de cette maladie et l’urgence de notre stratégie. »

Un produit qui va leurrer le cerveau

La découverte du professeur Khan réside dans l’identification de récepteurs spécifiques sur les papilles gustatives des personnes obèses. Ces récepteurs, sensibles aux lipides, s’avèrent hyperactifs chez les individus en surpoids.

C’est à partir de cette découverte qu’EktaH a développé son traitement. La start-up travaille actuellement sur ce qu’ils appellent des « leurres lipidiques ».

« On va leurrer le cerveau avec ces molécules qui n’apportent pas de calories, » explique le professeur Khan. « La personne qui va les utiliser aura l’impression d’avoir consommé du gras, mais sans en absorber les calories ! C’est du gras, sans gras. »

Cet article pourrait vous intéresser : Surpoids et obésité : 4 milliards de personnes seront touchées d’ici 2035

Ce ne sera pas un spray mais une petite pilule

EktaH a initialement envisagé un spray à appliquer sur les aliments, mais a finalement opté pour un format plus précis et contrôlable. Le médicament qu’il va proposer prendra alors la forme d’une petite pilule orodispersible.

RECOMMANDÉ :  Comment la méditation peut-elle ruiner votre santé mentale ? Découvrez les dangers cachés

Le professeur Khan justifie d’ailleurs ce changement : « Il peut y avoir des abus, on ne peut pas contrôler l’utilisation. La personne doit appuyer une fois, mais elle peut appuyer deux fois ou plus. Il y aura une manipulation de doses, et ça on doit éviter ».

Un traitement dédié uniquement aux personnes obèses

« On a démontré de façon claire et catégorique que ces molécules n’ont aucun effet chez une personne « normale » », affirme le professeur Khan. Cette spécificité ciblée écarte tout risque d’abus ou d’effets indésirables chez les personnes non concernées par l’obésité.

EktaH ne vise pas non plus les personnes en situation d’obésité morbide. Ses fondateurs affirment que d’autres approches thérapeutiques, comme la chirurgie bariatrique, sont plus adaptées.

Une étude plus approfondie est encore requise

EktaH a déjà réussi à valider l’innocuité de sa molécule chez l’homme. Pour confirmer l’efficacité du médicament et ouvrir la voie à une commercialisation, ses fondateurs lancent un appel à financement.

« Trois millions d’euros nous permettraient de financer cette étude », a précisé Xavier Boidevézi. À noter que la start-up s’est fixé comme objectif de mettre leur nouveau produit sur le marché d’ici 2030.

L’approche révolutionnaire et les résultats des études précliniques d’EktaH dans la lutte contre l’obésité incitent à l’optimisme. Cette start-up dijonnaise parviendra-t-elle à concrétiser ses ambitions en réunissant les fonds nécessaires ? Les prochains mois nous le diront.

Vous cherchez un professionnel de santé pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut