Anxiété de séparation chez le chien : savoir la reconnaître et la traiter

Article rédigé par le 31 août 2023

L’anxiété de séparation, un trouble comportemental chez les chiens, se manifeste par des signes de détresse lorsque les propriétaires s’absentent.

Ces signes incluent des hurlements, des tremblements, un halètement excessif, une vigilance accrue, des besoins dans la maison, et des comportements destructeurs.

Si votre chien présente de tels symptômes, consultez un vétérinaire comportementaliste pour identifier la cause spécifique et mettre en place une prise en charge adaptée.

Découvrez comment aider votre chien à surmonter cette anxiété de séparation pour assurer sa sécurité et son bien-être.

C’est quoi l’anxiété de séparation chez le chien ?

L’anxiété de séparation se présente comme une réaction de stress chez un chien lorsqu’il est séparé de la personne à laquelle il est attaché. On la nomme également trouble du détachement ou névrose d’abandon.

Cette condition affecte toutes les races de chiens, qu’ils soient mâles ou femelles, et peut survenir à n’importe quel âge, bien qu’elle ait souvent tendance à se manifester entre 6 mois et 1 an.

« Lorsqu’un chien souffre d’anxiété de séparation, cela ressemble beaucoup à une crise de panique chez un humain.
Par exemple, un être humain qui a le vertige et qui est placé au sommet d’un grand bâtiment peut avoir les paumes moites, la bouche sèche et un rythme cardiaque rapide.

De la même manière, chaque fois qu’un chien souffrant d’anxiété de séparation est laissé seul, son corps est inondé des mêmes hormones de stress« .
Par Tina Flores, KPA-CTP, CSAT

Quelle est l’origine de l’anxiété de séparation ?

La principale cause d’anxiété de séparation soit tout simplement le fait de laisser l’animal seul, il existe de nombreuses autres causes qui expliquent ce trouble:

  • Période de sevrage non respectée: Des chiots qui ont été séparés de leur mère et de leur fratrie soit prématurément (avant l’âge de 8 semaines) soit tardivement (après 14 semaines).
  • Abandon par un précédent maître: Des chiots qui ont été laissés seuls à des étapes cruciales de leur développement psychologique.
  • Défaut d’apprentissage du chien à rester seul : L’animal, souvent jeune, n’a jamais expérimenté la solitude auparavant, et les problèmes surgissent lorsqu’il se retrouve seul. Le chien devient excessivement anxieux, exprimant sa détresse par des comportements destructeurs et des aboiements.
  • Hyperattachement secondaire à un trouble émotionnel: L’anxiété, le stress ou la dépression peuvent conduire à un attachement excessif envers une personne ou un animal du foyer, dont la présence apaise l’individu. Cependant, le chien exprime une détresse lorsque séparé de cette source de réconfort.
RECOMMANDÉ :  Maladies oculaires chez le lapin : Guide complet

Bon à savoir: Certains événements peuvent déclencher l’anxiété de séparation chez les chiens prédisposés, surtout lors de changements de routine, d’environnement, tels qu’un déménagement, un changement d’horaire de travail, ou une séparation.

Signes révélateurs d’un chien souffrant d’anxiété de séparation

Les signes de l’anxiété chez le chien incluent:

  • une salivation excessive,
  • une dilatation des pupilles,
  • une respiration haletante,
  • des tremblements et de l’agitation.

Ces comportements peuvent se traduire par un appétit réduit, la destruction d’objets, des selles ou de l’urine à l’intérieur de la maison, une tentative d’évasion de la cage ou de la pièce, ou encore une réaction excessive au retour du maître, comme si son absence avait duré des années, accompagnée d’aboiements incessants en cas de solitude.

Le saviez-vous?

De nombreux propriétaires de chiens confondent les symptômes de l’anxiété de séparation avec de la désobéissance ou de l’irritabilité. En réalité, ces chiens vivent une détresse réelle et sont perturbés par l’absence de leur maître.

Traitement et prise en charge d’un chien souffrant d’une anxiété de séparation

Diagnostic et traitement

Si un chien présente des troubles du comportement lorsqu’il reste seul, il est nécessaire de consulter un vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste.

Le diagnostic prend en compte notamment :

  • les caractéristiques du chien (âge, sexe…),
  • les caractéristiques des troubles (depuis toujours ou non, permanents ou intermittents, leur nature…),
  • les relations avec les maitres (évaluation du degré d’attachement, des interactions sur le plan hiérarchique),
  • les résultats de l’examen clinique…

Lorsqu’une anxiété de séparation est confirmée, les mesures de prise en charge sont adaptées individuellement. La base de cette prise en charge repose sur une thérapie comportementale axée sur le détachement, visant à développer l’autonomie émotionnelle et la maturité sociale du chien.

Il est important de noter que la névrose d’abandon n’est pas une maladie, mais un trouble du comportement, et chercher des traitements médicaux n’est pas nécessaire. Cependant, en cas d’anxiété sévère, il est recommandé de consulter un vétérinaire et de recourir à l’accompagnement d’un comportementaliste canin.

Dans certains cas, une thérapie et des traitements médicamenteux sur plusieurs mois peuvent être envisagés pour réduire l’anxiété du chien, favorisant ainsi une meilleure acceptation des changements et de l’absence de son maître, facilitant ainsi l’apprentissage.

RECOMMANDÉ :  Cheval Morgan : de petite taille mais de grands talents

 Le saviez-vous?

Prenez le temps de comprendre votre chien pour identifier la source de ses préoccupations. Il pourrait simplement avoir besoin de réassurance, être effrayé par quelque chose dans la maison, ou être excessivement attaché à vous.

Des changements mineurs peuvent résoudre certains problèmes, mais souvent, un entraînement spécifique pour l’anxiété de séparation du chien sera nécessaire.

Prise en charge

Voici les idées que vous pouvez mettre en place pour aider votre chien:

  • Il est important de permettre chaque jour à votre animal de sortir se promener avec vous pendant au moins 30 minutes et de prévoir deux à trois plus grandes promenades par semaine. Il pourra ainsi se dépenser et courir pour évacuer son trop-plein d’énergie.
  • les chiens sont êtres particulièrement intelligents et sensibles. Donc si vous vous montrez trop émotif en les quittant, ils sentiront que quelque chose ne va pas. Il suffit de leur dire un simple au revoir quand vous partez et un bonjour quand vous revenez pour que votre absence ne soit plus considérée comme la fin du monde.
  • Habituez aussi votre chien à rester calme lorsque vous partez et que vous revenez.
  • Contribuez à diminuer le stress de votre chien lors de vos départs en proposant des jouets stimulants en votre absence. Optez pour des jouets qui sollicitent à la fois son intelligence et son physique, afin de le divertir, et veillez à les renouveler régulièrement.
  • Lorsque vous rentrez chez vous, évitez de punir votre chien pour ses méfaits. Il ne tente pas de vous provoquer, mais exprime plutôt son angoisse et sa souffrance, cherchant ainsi votre assistance.
  • Prenez l’initiative des caresses plutôt que de toujours répondre aux sollicitations de votre compagnon. Si votre chien vous suit constamment, encouragez-le à se rendre dans son panier de temps en temps.
  • Pour remédier à l’anxiété de séparation chez le chien, envisagez l’utilisation d’un calmant spécialement conçu. Ces produits contiennent souvent des ingrédients tels que la camomille ou la lavande, favorisant la détente et le bien-être de votre chien en votre absence.

Les traitements de l’anxiété chez le chien peuvent se présenter sous forme de compléments naturels ou de délicieuses friandises apaisantes.

Conclusion

L’anxiété de séparation chez les chiens adolescents se caractérise par une détresse lorsque séparés de leur maître, avec des manifestations telles que vocalises, destructions et malpropreté.

Si votre chien en souffre, il est crucial de l’aider à se détacher progressivement de vous. Cependant, évitez d’introduire de nouvelles habitudes trop brusquement pour éviter la désorientation et prévenir d’éventuels troubles comportementaux graves.

Référence

https://www.animigo.fr/anxiete-de-separation-chez-le-chien.html

https://www.humanesociety.org/resources/how-help-dog-anxiety

https://www.wanimo.com/veterinaire/comportement-du-chien/anxiete-de-separation-chez-le-chien.html

https://www.clement-thekan.fr/conseil/lanxiete-de-separation-chez-le-chien/

https://www.arl-iowa.org/news/pet-help/separation-anxiety/?gclid=EAIaIQobChMIm6TjkMaHgQMVSUZBAh1q-gPxEAAYASAAEgJWS_D_BwE

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut