Lapin malade : comportement et signes à ne pas manquer

Article rédigé par le 21 novembre 2023

Les lapins, bien que silencieux dans leur détresse, peuvent révéler beaucoup à ceux qui les observent attentivement. Un changement subtil dans leur comportement peut être le signal d’un malaise imminent. Si un lapin est malade, il deviendra maussade, silencieux et se repliera sur lui-même. En tant que propriétaire d’un lapin, vous devez être attentif à tout changement de comportement.

Dans cet article, découvrons les signes de maladie chez les lapins, les modifications de comportement et d’autres signaux qui devraient vous mettre en alerte et vous inciter à consulter rapidement votre vétérinaire.

Les 05 points clés de cet article

  1. Étant donné que les maladies chez les lapins sont souvent difficiles à identifier, ces signes fiables vous permettront de réagir dès les premiers symptômes et de consulter rapidement un vétérinaire pour votre compagnon.
  2. Si votre lapin semble apathique, adoptant une posture repliée toute la journée ou se tenant isolé dans un endroit inhabituel alors que d’habitude il est très actif c’est un signe de douleur ou de faiblesse.
  3. Constipation et diarrhée ainsi que des changements de quantité ou de taille de crottes ne sont pas à prendre à la légère.
  4. Une respiration difficile, bruyante, très rapide ou par la bouche est totalement anormale.
  5. Si vous avez un lapin de compagnie, il est important de lui faire passer régulièrement des examens de santé pour vous assurer qu’il est en bonne santé.

Un trouble du comportement

Un lapin malade peut adopter une étrange quiétude, contrairement à sa vivacité habituelle, affichant un air abattu avec les yeux à demi clos, voire complètement fermés, son regard témoignant d’une vacuité. Il a tendance à se retrancher dans un coin de la pièce, se dissimulant sous un meuble ou retrouvant refuge dans sa cage.

Sa posture peut devenir inhabituelle, se manifestant par une courbure du cou avec le dos voûté, demeurant étendu sur ses quatre pattes et replié sur lui-même, par exemple. Il peut éprouver des difficultés à se mouvoir ou à se relever, développant même une grande crainte et se redressant au moindre bruit.

Exemple: en cas de fracture ou de luxation chez le lapin, observez attentivement son comportement. Un lapin blessé peut éviter de bouger normalement et même tenter de vous fuir. Soyez prudent lors des manipulations pour éviter d’aggraver la situation.

Il pourrait également manifester de l’agressivité envers ses congénères ou envers vous-même (les réactions d’un animal souffrant étant imprévisibles), refusant les caresses et rejetant toute approche des autres animaux de la maison.

Les signes alimentaires et digestifs

Comme les humains, les lapins en détresse perdent souvent leur appétit. L’anorexie (une cessation de l’ingestion alimentaire) ou la dysorexie (un changement dans les habitudes alimentaires) peut être un indicateur de malaise chez le lapin. De plus, cela peut entraîner de nouveaux problèmes de santé pour votre petit compagnon.

RECOMMANDÉ :  Mon lapin a un double menton : Tout savoir sur le fanon

Les changements dans l’alimentation sont souvent liés à des troubles du transit : le lapin peut produire des crottes de taille réduite et de consistance inhabituelle, présenter des symptômes de constipation ou de diarrhée. Il est crucial de noter qu’une diarrhée totale avec des selles liquides chez un lapin est un signe très inquiétant de maladie.

Inspectez régulièrement les crottes de votre lapin dans sa cage. Des crottes sèches et dures indiquent une bonne santé, car les lapins ingèrent les crottes molles pour obtenir de la vitamine B. Des crottes humides ne sont pas normales.

Au fil du temps, une perte de poids peut devenir apparente : en caressant votre lapin, vous pourriez sentir ses côtes et sa colonne vertébrale. Soyez attentif à ces signes pour agir rapidement et assurer le bien-être de votre lapin.

Les signes respiratoires

Le nez d’un lapin est délicat, mais son bon fonctionnement revêt une importance cruciale, étant donné que les lapins ne respirent pas par la bouche. Toute obstruction nasale chez le lapin doit être traitée rapidement et avec sérieux.

Si le lapin éternue fréquemment ou présente un écoulement nasal collant aux poils, c’est que ses voies respiratoires sont irritées voire enflammées. Sans consultation rapide, des complications peuvent vite se développer, l’écoulement se faisant plus épais et plus purulent, rendant la respiration du lapin encore plus problématique.

Un lapin qui peine à respirer peut même siffler, et une infection pulmonaire peut alors s’installer rapidement.

Les signes cutanés

Le lapin, comme beaucoup d’autres animaux, perd beaucoup de poils pendant la mue. Le poil suit un cycle de vie, poussant puis tombant. Cependant, des pertes excessives en dehors de ces périodes sont des symptômes qu’il faut investiguer.

Les lapines en proie à une grossesse nerveuse peuvent se mettre à arracher leurs poils pour construire un nid, imitant ainsi le comportement des lapines sur le point de mettre bas. Ce comportement peut également toucher tous les lapins, indépendamment de leur sexe, s’ils sont confrontés à un stress intense (comme un environnement bruyant ou instable), sont anxieux ou s’ennuient.

Un lapin qui s’arrache les poils peut aussi signaler une souffrance interne, peut-être due à un organe défaillant. En se mutilant, l’animal cherche peut-être à soulager sa douleur.

Les lapins sont souvent sujets aux calculs urinaires, qui sont particulièrement douloureux. Chez les femelles non stérilisées, des infections utérines ou des tumeurs peuvent également causer ces comportements.

Si votre lapin se consacre intensément à lécher ou à gratter une partie de son corps, assurez-vous qu’il n’y a pas de blessure. Consultez un vétérinaire pour exclure toute cause médicale telle que des parasites, des champignons, des problèmes internes ou des abcès. Il est également possible qu’il arrache ses poils en réaction à la présence d’un parasite.

RECOMMANDÉ :  Vaccination pour chien et chiots: tout savoir (prix, protocole, âge)

Signes de problèmes oculaires

Si les yeux coulent ou semblent infectés cela peut être une simple conjonctivite comme une infection plus grave ou un problème dentaire( la racine d’une dent ou un abcès touche le canal lacrymal). Il faut consulter et ne rien mettre dans les yeux avant d’avoir la prescription de votre vétérinaire.

Grincement de dents

Le grincement des dents et le comportement prostré de votre lapin sans raison apparente sont des signes de souffrance, potentiellement liés à des problèmes de molaires. Consultez un vétérinaire.

Température anormale

Les oreilles jouent un rôle crucial dans la régulation de la température du lapin. Si elles sont excessivement chaudes, cela peut signaler une fièvre ou une surchauffe.

Cependant, une température corporelle de 38.5°C est normale pour un lapin, et une consultation n’est pas nécessaire à ce stade. La fièvre chez les lapins se manifeste réellement à partir de 40°C.

Si votre lapin semble léthargique et présente des signes de froid, cela pourrait indiquer une hypothermie, souvent liée à des problèmes digestifs. Dans ce cas, une consultation rapide est essentielle.

Bon à savoir : la fièvre surgit lorsque des envahisseurs menacent le corps. Le système immunitaire réagit en éliminant bactéries, virus, allergènes ou parasites, freinant ainsi la progression de la maladie par l’augmentation de la température. Les causes diverses de la fièvre signalent des anomalies dans le corps du lapin, et il est essentiel de les repérer rapidement.

Les signes de troubles urinaires

Un lapin qui change ses habitudes en évitant sa litière, il urine très fréquemment, il montre des difficultés pour uriner (il se met en position pour uriner, mais ne fait que quelques gouttes), il n’urine plus ou très peu, il semble uriner du sang n’est pas dans un état normal.

L’urine d’un lapin peut varier du clair au rouge vif. Pas de panique pour l’urine rouge, ce n’est pas toujours du sang. Surveillez d’autres signes comme des difficultés à uriner, une perte d’appétit ou une température élevée.

Restez vigilant aux symptômes associés à l’urine rouge, qui peut persister plusieurs jours. En cas de doute, consultez votre vétérinaire pour vérifier la présence éventuelle de sang dans les urines de votre lapin.

De même, un animal émettant une odeur inhabituelle, ayant des poils souillés et négligeant sa toilette, est un animal en souffrance ou malade.

Comment savoir si un lapin est en bonne santé ?

Un lapin en pleine forme arbore un pelage doux et brillant, un nez propre et sec, des yeux vifs et clairs, des oreilles propres, et il gère son alimentation, sa mobilité, et ses besoins de manière adéquate. Il ne dégage aucune odeur anormale.

De plus, son caractère curieux le pousse à explorer activement son espace et les nouveaux environnements.

Références

https://lemagdesanimaux.ouest-france.fr/dossier-864-lapin-malade-signes-trompent-pas.html

https://resources.bestfriends.org/article/common-signs-sick-rabbit

https://www.vtnac-brussels.be/lapins/sante-veterinaire-lapin-bruxelles/les-signes-de-douleur-chez-le-lapin/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut