Le cheval arabe : une race noble et versatile qui a façonné l’histoire de l’équitation

Article rédigé par le 4 mars 2024

Le cheval arabe est l’une des races de chevaux les plus anciennes et les plus influentes du monde. Originaire du Moyen-Orient, il a été développé par les Bédouins nomades, qui le considéraient comme un symbole de noblesse et de fidélité. 

Le cheval arabe se distingue par sa beauté, son intelligence, son endurance et sa fidélité. Il a participé au développement de nombreuses autres races de chevaux, grâce à son effet amélioratif. 

Dans cet article, nous allons vous présenter les origines, les caractéristiques, le caractère, les soins et la santé du cheval arabe. Nous allons également vous parler de son influence culturelle et de son élevage actuel. Nous espérons que cet article vous permettra de mieux connaître et apprécier cette race de cheval exceptionnelle.

Le cheval arabe : les points essentiels à retenir

  • 1. Le cheval arabe est une race de chevaux de selle originaire du Moyen-Orient, caractérisée par sa tête au profil concave et son port de queue relevé.
  • 2. Le cheval arabe est l’une des races les plus anciennes et les plus influentes du monde, car il a contribué à l’amélioration de nombreuses autres races, comme le cheval Andalou.
  • 3. Le cheval arabe était élevé par les Bédouins nomades dans des conditions climatiques difficiles, ce qui lui conférait une grande résistance, une endurance exceptionnelle et une proximité avec l’homme.
  • 4. Le cheval arabe a été utilisé pour la guerre, le commerce, le sport et la culture, et il a une grande importance religieuse et artistique dans le monde arabe et au-delà.
  • 5. Le cheval arabe est actuellement l’une des races les plus populaires et les plus répandues au monde, avec plus de 80 pays d’élevage sur les cinq continents. Il excelle notamment dans les compétitions d’endurance et les concours de beauté.

Origine et histoire du cheval arabe

L’origine du cheval arabe remonte à plusieurs milliers d’années, dans les déserts de la péninsule arabique. C’est là que les tribus nomades bédouines ont développé et préservé cette race, en la sélectionnant pour sa robustesse, sa vitesse, son endurance et sa fidélité. 

Le cheval arabe était considéré comme un membre de la famille, et partageait la tente avec ses propriétaires. Il était aussi utilisé comme cheval de guerre, de commerce et de prestige.

Le cheval arabe a commencé à se répandre dans le monde grâce à l’expansion de l’islam, qui a conquis de vastes territoires au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et en Europe. Ils ont été appréciés et recherchés par les autres peuples, qui les ont croisés avec leurs propres races, donnant naissance à de nombreux chevaux de sang arabe, comme :

  • le Barbe, 
  • le Berbère, 
  • le Turkmène, 
  • l’Andalou, 
  • le Lipizzan, 
  • le Pur-sang anglais, etc.

Au cours des siècles, le cheval arabe a continué à fasciner et à attirer les éleveurs du monde entier, qui ont organisé des expéditions et des importations pour acquérir les meilleurs spécimens. Il a ainsi été élevé dans des haras royaux, impériaux ou nationaux, comme :

  • en France, 
  • en Autriche, 
  • en Pologne, 
  • en Allemagne, 
  • en Angleterre, etc. 

Il a aussi été introduit en Amérique, où il a connu un grand succès, notamment grâce au roman L’Étalon noir.

En 2017, il y avait 1 834 immatriculations de chevaux arabes en France, soit 12 % du total des immatriculations de races françaises de chevaux de selle

Caractéristiques physiques du cheval arabe

Le cheval arabe est un cheval de selle qui se distingue par ses caractéristiques physiques uniques. 

L’apparence 

Le cheval arabe a une allure élégante et noble, avec :

  • une tête fine et expressive, 
  • un profil concave, 
  • un front large, 
  • des oreilles petites et pointues, 
  • des yeux grands et vifs, 
  • des narines larges et mobiles, 
  • un museau étroit
  • de l’encolure longue et arquée, 
  • le garrot saillant, 
  • le dos court et droit, 
  • la croupe horizontale et musclée, 
  • la queue attachée haut et portée relevée. 
  • les membres fins et solides, avec des articulations sèches et des sabots ronds et durs. 
RECOMMANDÉ :  Anémie chez le chat : tout savoir sur ce trouble chez le félin

Bon à savoir : Le cheval arabe n’a pas de fanons aux pieds.

La morphologie 

Taille moyenne : 1,50 m au garrot

Poids moyen : 400 kg. 

Format carré (hauteur au garrot est égale à sa longueur de corps). 

Bon à savoir : Le cheval arabe a un squelette léger, avec 17 côtes, 5 vertèbres lombaires et 16 vertèbres caudales, au lieu de 18, 6 et 18 chez la plupart des autres chevaux. Il a aussi une capacité respiratoire et cardiaque supérieure à la moyenne, ce qui lui confère une grande endurance.

La robe 

Le cheval arabe peut avoir toutes les robes simples, c’est-à-dire les couleurs de base sans taches ni marques blanches. Les robes les plus fréquentes sont :

  • le bai, 
  • l’alezan, 
  • le gris 
  • le noir. 

Remarques : Le blanc est très rare, et le rouan est interdit par le standard de la race. Le cheval arabe peut avoir des marques blanches sur la tête (étoile, liste, ladre, etc.) ou sur les membres (balzanes, zain, etc.), mais elles doivent être discrètes et harmonieuses.

Les particularités 

Quelques particularités différencient le cheval arabe des autres races de chevaux. Par exemple : 

  • Il a une veine jugulaire très visible sur son cou 
  • Il a aussi une peau fine et sensible, qui réagit facilement aux caresses et aux stimuli extérieurs. 
  • Il a également une crinière et une queue peu fournies, qui sont le résultat d’une adaptation au climat désertique de ses origines.

Caractère et comportement du cheval arabe

Le cheval arabe est un cheval qui a un caractère et un comportement remarquables, qui reflètent son lien étroit avec l’homme et son adaptation au climat désertique

La personnalité 

Le cheval arabe est un cheval :

  • loyal, 
  • obéissant, 
  • intelligent 
  • affectueux
  • très communicatif
  • curieux, 
  • attentif 
  • doué d’une bonne mémoire

Bon à savoir : Le cheval arabe est très attaché à son cavalier, qu’il considère comme un membre de sa famille. Il exprime ses émotions par ses oreilles, ses yeux, ses narines et sa queue. 

Le tempérament 

Le cheval arabe est un cheval 

  • énergique, 
  • ardent 
  • courageux
  • très sensible

Bon à savoir : Le cheval arabe a beaucoup d’influx nerveux, ce qui lui donne une grande réactivité et une forte volonté. Il est très sensible, et peut être impressionnable ou nerveux s’il n’est pas bien éduqué ou si son environnement est stressant. Il a besoin de respect, de confiance et de complicité avec son cavalier.

Les aptitudes 

Le cheval arabe est un cheval polyvalent, qui excelle dans de nombreuses disciplines équestres. Il est particulièrement doué pour :

  • l’endurance, 
  • les courses, 
  • les concours de modèle et allures, 
  • et la randonnée. 

Bon à savoir : Le cheval arabe est l’une des races les plus rapides et les plus endurantes du monde, capable de parcourir plus de 160 km en une journée.Il a aussi une vitesse remarquable, qui lui vaut le surnom de « cheval du vent ». Il a une bonne maniabilité, une bonne souplesse et un bon équilibre. Il est capable de franchir des obstacles naturels avec aisance.

Le cheval arabe : une prédisposition aux maladies génétiques

Bon à savoir: Le cheval Arabe a une durée de vie moyenne de 25 à 30 ans

Le cheval arabe est un cheval rustique, qui a une forte résistance aux maladies. Cependant, il n’est pas à l’abri de certaines maladies, notamment :

  • La myélopathie dégénérative équine 
  • Le syndrome du poulain lavande (LFS)
  • L’ Abiotrophie cérébelleuse (AC)
  • Le trouble de l’immunodéficience combinée sévère (SCID)
  • La malformation occipitale atlanto-axiale (OAAM)

Bon à savoir : Le cheval arabe est aussi susceptible de contracter du colique ou de la fourbure qui sont deux maladies fréquentes chez tous les chevaux.

RECOMMANDÉ :  Otite chez le chat : d’où vient-t-elle et comment la traiter ?

Le cheval arabe dans la culture

Le cheval arabe est un cheval qui a une influence culturelle majeure, qui se manifeste dans l’art, la littérature, le cinéma, ainsi que dans son élevage actuel.

Dans l’art

Le cheval arabe est souvent représenté comme un symbole de beauté, de noblesse et de fidélité. Il inspire de nombreux artistes, comme le peintre anglais George Stubbs, qui réalise des portraits réalistes et élégants de chevaux arabes.

Dans la littérature

Le cheval arabe est souvent associé à des récits d’aventure, de voyage et de guerre, qui mettent en valeur sa vitesse, son courage et sa loyauté. Il apparaît dans des œuvres classiques, comme Don Quichotte de Cervantès, qui monte un cheval arabe nommé Babieca; ou Les Mille et Une Nuits, qui racontent les exploits de chevaux arabes légendaires, comme Abjer, le cheval du roi Salomon.

Dans le cinéma

Le cheval arabe est souvent présenté comme un animal majestueux, intelligent et attachant, qui suscite l’admiration et l’émotion du spectateur. Il est le héros de plusieurs films, comme L’Étalon noir de Carroll Ballard.

Dans son élevage actuel

Le cheval arabe est l’une des races les plus populaires et les plus appréciées au monde, pour sa beauté, son intelligence, son caractère et ses performances. Il est élevé dans plus de 80 pays sur les cinq continents, et il est géré par la World Arabian Horse Organization (WAHO), qui veille à préserver et à promouvoir la race. 

Le cheval arabe est utilisé pour diverses disciplines équestres, notamment l’endurance, les courses, les concours de modèle et allures, et la randonnée. Il est aussi une source de fierté et de richesse pour les pays arabes, qui organisent des événements prestigieux, comme le Salon du cheval d’El Jadida au Maroc, ou le Festival international du cheval arabe d’Abu Dhabi aux Émirats arabes unis.

Soins et santé du cheval arabe : nos conseils vétérinaires

Le cheval arabe est un cheval rustique, intelligent et sensible, qui nécessite des soins adaptés à ses besoins. 

L’alimentation

Le cheval arabe est un cheval sobre, qui se contente d’une alimentation en simple fourrage. Cependant, vous devez satisfaire ses besoins nutritionnels comme toutes les autres races de chevaux. 

Remarque : Il faut éviter de le nourrir avant ou après un effort, pour prévenir les coliques.

Le logement 

En étant un cheval d’origine désertique, le cheval arabe supporte bien les variations de température et les conditions difficiles. Cependant, il a besoin d’un abri confortable, propre et aéré, où il peut se reposer et se protéger des intempéries. 

Bon à savoir : Il a besoin d’un espace suffisant, pour se déplacer et se dépenser. Il a besoin de contacts sociaux, avec d’autres chevaux et avec l’homme, pour s’épanouir et être heureux.

Le toilettage 

Le cheval arabe est un cheval qui a une robe et une peau fines et sensibles. Il a ainsi besoin d’un toilettage régulier, pour entretenir sa robe et sa peau, et pour renforcer le lien avec son cavalier. En effet, tout comme les autres races de chevaux.

L’éducation 

Le cheval arabe est un cheval intelligent, énergique et volontaire, qui apprend vite et qui a une grande mémoire. Il a ainsi besoin d’une éducation précoce, douce et ferme, pour canaliser son énergie et développer son potentiel. 

L’entraînement 

Puisque le cheval arabe est un cheval polyvalent, il a besoin d’un entraînement adapté, varié et progressif, pour maintenir sa forme et sa motivation. 

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

www.classequine.com

www.waho.org

www.planeteanimal.com

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut