Cheval Frison : la perle noire des Pays-Bas

Article rédigé par le 18 décembre 2023

Le cheval Frison est une race originaire de la Frise, une province du nord des Pays-Bas. Il se distingue par sa robe noire, d’où son surnom de « perle noire« , et par son modèle baroque, influencé par les chevaux ibériques. 

Le cheval Frison est considéré comme l’une des races les plus anciennes d’Europe. Il a été tour à tour cheval de guerre, cheval de courses de trot, cheval de ferme, cheval de sport et cheval de loisir. Il a aussi donné naissance ou influencé plusieurs races de chevaux, comme le Paint Horse ou le Appaloosa. 

Le cheval Frison est aujourd’hui très apprécié pour son élégance, son caractère et ses allures, et il est utilisé principalement en dressage, en attelage et en spectacle. Dans cet article, nous allons vous présenter son histoire, ses caractéristiques, sa santé, son élevage et son utilisation. 

Le cheval Frison : 7 points à retenir

  • 1. Le cheval Frison est une race de chevaux originaire de la Frise, une province des Pays-Bas. Il se caractérise par sa robe noire, son port de tête altier, ses fanons fournis et ses allures relevées.
  • 2. Le Frison est l’une des races les plus anciennes d’Europe. Il a été utilisé comme cheval de guerre, de course, de ferme, de sport et de spectacle au cours de son histoire.
  • 3. Le Frison a failli disparaître au début du XXe siècle, à cause des croisements avec d’autres races et de la concurrence du cheval de trait lourd. Il a été sauvé grâce à la création d’un registre généalogique et à la sélection rigoureuse des reproducteurs.
  • 4. Le Frison a un modèle baroque, influencé par les chevaux ibériques. Il a une tête noble et expressive, une encolure en col de cygne, une croupe large et musclée, et des membres solides et velus.
  • 5. Le Frison a une robe toujours noire zaine, sans marques blanches. Une petite étoile en tête peut être tolérée chez les femelles et les hongres, mais pas chez les étalons.
  • 6. Le Frison a des allures amples et élastiques, avec un mouvement de genou très marqué. Il est particulièrement doué pour le dressage, l’attelage et le spectacle. Il est aussi apprécié pour son caractère calme, doux mais vif.
  • 7. Le Frison est une race très consanguine, car tous les individus actuels descendent d’un nombre limité d’étalons fondateurs. Il est donc sujet à certaines maladies génétiques.

Qu’est-ce qu’un cheval Frison ?

Le cheval Frison est une race de cheval très ancienne, qui tire son nom de la Frise, une province du nord des Pays-Bas. Il serait le résultat d’un croisement entre l’ancien cheval continental de type lourd et un cheval plus léger, de type Tarpan.

Histoire du cheval Frison

Déjà connu par les Romains, le cheval Frison a été très utilisé dans les batailles jusqu’au XVIIIème siècle, notamment par les chevaliers et les rois. Il a participé à la guerre de Cent Ans, à la guerre de Trente Ans et à la guerre de Hollande. Il était apprécié pour sa bonne volonté, sa puissance et sa résistance.

Au XIXème siècle, le Frison devient populaire pour la course de trot, une discipline où il doit parcourir une distance donnée le plus vite possible en restant au trot. Il est alors croisé avec des chevaux plus rapides, comme le Pur-sang anglais ou le Hackney, ce qui modifie son apparence et son caractère. Il devient plus léger, plus élancé et plus nerveux.

Au début du XXème siècle, le Frison faillit disparaître, en raison de l’engouement pour le cheval de trait lourd, plus adapté à la mécanisation et à l’industrialisation. Il ne restait alors plus que trois étalons frisons, dont un seul, Prins 109, fut utilisé pour la reproduction. 

C’est grâce à la Société royale d’élevage de Hollande, fondée en 1879, que la race fut sauvée et préservée. Le Frison retrouva alors son modèle baroque, influencé par les chevaux ibériques, et son caractère docile et intelligent.

Le Frison a traversé les époques en s’adaptant aux besoins de l’homme, mais il a aussi marqué l’histoire et la culture de son pays d’origine, la Frise, où il est considéré comme un symbole national. Il a aussi donné naissance ou influencé plusieurs races de chevaux, comme :

  • le Dales, 
  • le Fell, 
  • le Shire, 
  • le Paint Horse 
  • ou le Appaloosa, qui ont hérité de sa robe noire, de sa crinière fournie ou de son port de tête altier.

Les caractéristiques du Frison

Le Frison est un cheval qui se distingue par sa robe noire, sa morphologie baroque et ses allures élancées. Il possède de nombreuses qualités qui font de lui un cheval exceptionnel, tant sur le plan physique que sur le plan mental.

Le physique du Frison

Le Frison a un physique harmonieux et puissant, qui reflète son origine et son utilisation.

RECOMMANDÉ :  Bulldog Anglais : le chien national britannique

Hauteur au garrot : 1,55 m à 1,65 m

Poids adulte : 600 kg à 800 kg

Il présente les caractéristiques suivantes :

  • Une tête noble et expressive, avec des oreilles petites, pointues et mobiles, des yeux noirs et vifs, et des naseaux larges. Le chanfrein est droit ou légèrement concave, et le front est large.
  • Une encolure longue et rouée, portée haute en col de cygne. Elle est galbée et musclée, et se termine par une gorge fine et dégagée.
  • Des épaules larges, longues et obliques, qui lui donnent de l’impulsion et de l’amplitude dans ses allures. Le poitrail est puissant et profond, et le garrot est bien sorti.
  • Un dos court et robuste, soutenu par une croupe large et musclée, souvent un peu oblique. La queue est attachée bas, et très fournie. Elle est portée en panache, et peut atteindre le sol.
  • Des membres courts et fins, mais solides et bien proportionnés. Les articulations sont larges et sèches, et les tendons sont bien détachés. Les fanons sont fournis, et recouvrent des sabots larges et noirs.
  • Des crins longs, fins et ondulés, qui contrastent avec sa robe noire. La crinière est abondante et double, et peut tomber des deux côtés de l’encolure. Les crins sont souvent coupés en brosse pour mettre en valeur la forme de la tête.

Le caractère du Frison

Le Frison a un caractère remarquable, qui fait de lui un cheval attachant et agréable à vivre. 

  • Il est intelligent, il apprend vite et il comprend ce qu’on attend de lui. 
  • Il est curieux, et il aime découvrir de nouvelles choses.
  • Il est docile, il obéit volontiers à son cavalier et il accepte facilement le travail. 
  • Il est attentif, et il cherche à faire plaisir.
  • Il est affectueux, il aime le contact humain et il se montre proche de son propriétaire. 
  • Il est loyal, et il crée un lien fort avec son partenaire.
  • Il est vif, il a du sang et il peut se montrer joueur. 
  • Il a du tempérament, mais il sait rester calme et serein.
  • Il est volontaire, il a de l’énergie et il ne se lasse pas. Il a du courage, et il n’est pas peureux.

Les allures du Frison

Le Frison a des allures amples et élastiques, qui lui donnent une allure élégante et majestueuse. Il présente les particularités suivantes :

  • Il a un pas souple et régulier, avec une bonne battue à quatre temps. Il couvre bien le terrain, et il a une bonne impulsion.
  • Il a un trot relevé et cadencé, avec une bonne battue à deux temps. Il a un mouvement de genou assez prononcé, qui lui donne de l’expression et de la légèreté. 
  • Il a une bonne suspension, et il peut allonger ou rassembler son trot selon les besoins.
  • Il a un galop équilibré et rythmé, avec une bonne battue à trois temps. 
  • Il a une bonne propulsion, et il peut changer de pied facilement. 
  • Il a une bonne aptitude à rassembler, et il peut exécuter des pirouettes ou des changements de pied en l’air.
  • Il a une aptitude naturelle au passage et au piaffer, des allures de haute école qui demandent de la force, de la souplesse et de la coordination. 
  • Il peut aussi exécuter des allures latérales, comme l’épaule en dedans, le travers, le renvers ou l’appui.

La robe du Frison

Le Frison a une robe toujours noire, d’où son surnom de « perle noire« . 

Il n’a pas de marques blanches, sauf de très petites étoiles en tête, qui sont tolérées chez les femelles et les hongres, mais pas chez les étalons reproducteurs.

Il existe cependant des cas rares de Frisons porteurs de gènes récessifs, qui peuvent donner naissance à des poulains de couleur différente, comme le bai, le rouan ou le pie. Ces poulains ne sont pas reconnus par le stud-book du Frison, et ne peuvent pas être inscrits comme tels.

Les critères de sélection et de standard du Frison

Le Frison est une race qui suit des critères de sélection et de standard très stricts, établis par le stud-book du Frison, le Koninklijke Vereniging Het Friesch Paarden-Stamboek (KFPS). Ces critères de sélection et de standard du Frison sont les suivants :

  • L’aspect physique (comme décrits supra)
  • Le caractère (comme décrit supra)
  • Les allures (comme décrites supra)
  • La santé : Il doit être exempt de maladies génétiques ou de problèmes de santé.

La santé du Frison

Les maladies génétiques du Frison

Le Frison est concerné par quatre maladies génétiques principales, qui sont transmises par les parents aux poulains, et qui peuvent avoir des conséquences graves sur leur santé. Ces maladies sont :

  • Le syndrome du poulain de sang fragile qui est fatale
  • La dystrophie neuroaxonale (DNA), aussi appelée ataxie du Frison
  • La polysaccharide storage myopathy (PSSM), aussi appelée myopathie du Frison
  • L’hyperkaliémie périodique paralysante (HYPP), aussi appelée maladie de l’impressionnant

Ces maladies génétiques peuvent être dépistées par des tests ADN, qui permettent de déterminer si le cheval est sain, porteur ou atteint. Ces tests sont obligatoires pour les chevaux reproducteurs, afin d’éviter de transmettre les gènes défectueux à leur descendance. 

Les maladies causées par la consanguinité

Le Frison est souvent sujet de problème de consanguinité, vu le nombre limité d’étalons reproducteurs. Les maladies fréquemment rencontrées sont :

  • La fragilité de l’aorte
  • Le nanisme
  • Le mélanome 
RECOMMANDÉ :  Vaccins du cheval : tout comprendre (principes, protocole, risques)

Les problèmes de santé courants du Frison

Le Frison peut aussi être sujet à d’autres problèmes de santé, qui ne sont pas liés à la génétique, mais qui peuvent être dus à des facteurs environnementaux, alimentaires, infectieux ou traumatiques, comme :

  • Les coliques
  • Les tendinites, qui sont des inflammations des tendons
  • Les abcès

Bon à savoir : Le Frison est une race très consanguine, car tous les individus actuels descendent d’un nombre limité d’étalons fondateurs. Il est donc sujet à certaines maladies.

Une étude publiée en 2018 a évalué le risque de mélanome chez le Frison et a révélé que 39 % des chevaux Frison examinés présentaient des mélanomes, et que la prévalence augmentait avec l’âge

L’élevage du Frison

Le Frison est une race de cheval qui bénéficie d’un élevage rigoureux et sélectif, qui vise à préserver et à améliorer ses qualités génétiques, morphologiques, comportementales et sportives. Il existe plusieurs éleveurs, associations ou organismes qui se consacrent à la sauvegarde et à la promotion de la race, tant au niveau national qu’international.

Les principaux éleveurs, associations ou organismes du Frison

Le Frison est une race qui est gérée par un stud-book unique, le Koninklijke Vereniging Het Friesch Paarden-Stamboek (KFPS), qui signifie Société royale d’élevage de Hollande. Le KFPS est l’organisme officiel qui enregistre les naissances, les saillies, les transferts de propriété et les performances des Frisons. 

Il établit également les critères de sélection et de standard de la race, et organise des inspections, des concours, des tests et des formations pour les éleveurs et les cavaliers. Le KFPS a son siège aux Pays-Bas, mais il a des antennes dans plusieurs pays, comme la France, l’Allemagne, les États-Unis ou le Canada.

Il existe aussi des associations nationales ou régionales qui regroupent les éleveurs et les amateurs de Frisons, et qui ont pour but de les informer, de les conseiller, de les représenter et de les soutenir. Ces associations organisent des événements, des stages, des randonnées ou des ventes de Frisons. 

A titre de savoir : En France, l’association la plus importante est l’Association Française du Cheval Frison (AFCF), qui est affiliée au KFPS et qui compte environ 400 adhérents.

Le nombre de sujets recensés dans le monde et les pays où le Frison est le plus répandu

Le Frison est une race de cheval qui compte environ 60 000 sujets dans le monde, dont la moitié aux Pays-Bas, son pays d’origine. Le Frison est très apprécié dans de nombreux pays, notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Les pays où le Frison est le plus répandu sont :

  • La France, qui compte environ 4 000 Frisons, dont 2 000 inscrits au KFPS. 
  • L’Allemagne, qui compte environ 3 000 Frisons, dont 1 500 inscrits au KFPS.
  • Les États-Unis, qui comptent environ 2 500 Frisons, dont 1 000 inscrits au KFPS.
  • Le Canada, qui compte environ 1 500 Frisons, dont 500 inscrits au KFPS.

L’utilisation du Frison

Le Frison est un cheval qui peut pratiquer de nombreuses disciplines équestres, grâce à ses qualités de vitesse, de puissance, d’agilité et d’expression. Il est principalement employé :

  • en dressage
  • en attelage 
  • et en spectacle

Mais il peut aussi être utilisé pour d’autres activités, comme la randonnée, le tourisme équestre ou la thérapie assistée par l’animal.

Une étude publiée en 2019 a comparé les performances de dressage de 12 chevaux Frison et 12 chevaux Warmblood, et a trouvé que les Frisons avaient une meilleure symétrie et une plus grande amplitude de mouvement que les Warmblood.

Nos avis et conseils vétérinaires dans le choix et les soins du cheval Frison

Le Frison est un cheval de selle, de sport et de trait, qui peut être utilisé pour le dressage, l’attelage ou le loisir. Il faut donc choisir un Frison en fonction de vos objectifs et de votre niveau équestre.

Le Frison est un cheval intelligent, affectueux et vif, qui a besoin d’une relation de confiance et de respect avec son cavalier. Il faut donc lui consacrer du temps et de l’attention, et le dresser avec douceur et fermeté.

Le Frison est un cheval robuste, mais qui a quelques particularités physiques et génétiques à prendre en compte. Il faut donc lui assurer une alimentation adaptée, un suivi vétérinaire régulier, et une surveillance de ses sabots, de sa crinière, de sa queue et de sa peau.

Le Frison est un cheval élégant, qui a des allures amples et relevées. Il faut donc lui offrir un espace suffisant pour se déplacer, et lui faire faire de l’exercice régulièrement pour entretenir sa musculature et sa souplesse.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut