Diabète félin : identifier et prendre en charge (conseils vétérinaire)

Article rédigé par le 22 août 2023

Le diabète félin est une pathologie fréquente. Son incidence tend vers une augmentation. L’obésité et le surpoids sont parmi les facteurs de risque de cette maladie.

Les chats âgés tendent à développer le diabète félin. Certaines races comme les birmans sont également prédisposées à la pathologie. Il s’agit d’un trouble hormonal qui atteint davantage les mâles que les femelles.

Le diabète félin se remarque facilement à cause d’une augmentation de la sensation de soif chez le félin, couplée à une augmentation de la production d’urine. Le chat présente une perte de poids significative malgré un appétit conservé voire accru. La guérison à long terme du félin dépend fortement de la précocité de la prise en charge.

La gestion du diabète félin ne s’arrête pas chez le vétérinaire mais également à la maison. Pour bien réagir et adopter les gestes corrects pour la gestion du diabète félin, suivez donc nos conseils !

Le diabète félin : en quoi consiste cette maladie ?

Définition et description du diabète félin

Appelé également « Diabète mellitus » ou « diabète sucré », le diabète félin est un trouble endocrinien (ou hormonal) très courant chez le chat domestique et sauvage. Il s’agit de l’un des troubles hormonaux les plus fréquents chez le chat. N’importe quelle race peut être atteinte par cette pathologie, mais la race birmane est la plus exposée due une hérédité.

Physiopathologie du diabète félin : quels sont les mécanismes qui induisent la pathologie ?

Lorsque le félin consomme ses croquettes ou ses pâtés, ces aliments sont digérés par l’estomac et deviennent des nutriments dans lesquels ils puisent de l’énergie. Le glucose est le nutriment principal source d’énergie dans l’organisme du félin. L’insuline participe dans la régulation du taux de glucose dans le sang lorsque ce glucose est converti en réserves et en énergie. 

En cas de diabète félin, le corps du chat ne parvient pas à métaboliser correctement ce glucose issu de l’alimentation. Le sucre s’accumule ainsi dans le sang (glycémie élevée) au lieu d’être puisé pour devenir énergie par les cellules du corps. Les félins qui ont ce trouble sont alors dits « diabétiques ». 

En cas de diabète félin, soit la production d’insuline par le pancréas est insuffisante, soit l’insuline n’est pas suffisamment utilisée au niveau des cellules. Dans ce dernier cas, on parle de résistance à l’insuline. La dessin ci-après montre le pancréas, l’organe qui produit l’insuline chez le chat.

Prédispositions et facteurs du diabète félin

Le risque de développer le diabète félin augmente avec l’âge du chat. Les mâles sont plus prédisposés à la maladie que les femelles (70% des chats atteints sont des mâles). Les félins en surpoids sont plus susceptibles de développer le diabète félin que les chats qui ont un poids santé. 

En effet, environ 60% des chats qui ont ce problème de santé présentent un surpoids, et les chats en surcharge pondérale ont 3.9 fois plus de risques de développer le diabète félin. La stérilisation, en induisant une inactivité responsable de prise de poids chez le félin, est un facteur favorisant la maladie.

Les chats de race birmane sont plus prédisposés à développer le diabète félin en raison de facteurs héréditaires. La photo ci-après montre cette race reconnaissable par sa jolie couleur caractéristique et ses yeux bleus.

RECOMMANDÉ :  Le chat Lykoi ou chat loup-garou: un chat atypique

Comment reconnaître le diabète félin ?

Les types de la maladie et les variations

Il existe deux formes du diabète félin :

  • Le diabète de type 1
  • La diabète de type 2

Le diabète de type 1 est rare chez le chat, tandis que le type 2 est plus commun et représente 80% des cas de diabètes félins. Ce diabète félin de type 2 associe une production insuffisante d’insuline à un défaut d’utilisation ou résistance de ce dernier au niveau des cellules.

Les symptômes du diabète félin

Quelques symptômes font penser immédiatement au diabète félin :

  • Une alternance de polyurie/polydipsie : c’est-à-dire que le chat présente une soif intense avec une envie très fréquente d’uriner.
  • Une perte de poids malgré un appétit conservé voire accru
  • Des infections récurrentes des voies urinaires
  • Un mauvais état du pelage

Quand consulter en cas de suspicion de diabète félin ?

Une consultation chez le vétérinaire est primordiale dès que le propriétaire soupçonne l’existence de diabète félin chez son chat. En effet, le diabète félin évolue assez rapidement, entraînant un affaiblissement de l’animal. L’efficacité du traitement dépend de la précocité de la prise en charge.

Comment se présente un cas urgent de diabète félin ?

Les symptômes suivants constituent les signes d’alertes d’une complication du diabète félin:

  • vomissement
  • refus de se nourrir
  • abattement

Des soins intensifs et une hospitalisation seront alors requis car il s’agit de cas de diabète compliqué. En effet, puisque le chat se trouve en état de famine, ceci peut entraîner ce qu’on appelle un « coma diabétique » qui peut lui être fatal.

Le diagnostic du diabète félin

La suspicion de cette pathologie repose d’abord sur les symptômes rapportés par le propriétaire du chat. Si celui-ci remarque qu’il est amené à remplir trop fréquemment la gamelle d’eau et/ou à constater que la litière est trop souvent humide.

Lorsque le chat présente un diabète, le glucose reste dans le sang et/ou est évacué dans l’urine. Le vétérinaire va donc essayer de mettre en évidence la présence d’une hyperglycémie c’est-à-dire d’une quantité élevée de sucre dans le sang, tout en vérifiant la présence de sucre dans l’urine du félin en combinant deux types d’analyses :

  • Un test sanguin
  • Un test urinaire

Les deux types de tests sont complémentaires. En effet, certains chats développent une hyperglycémie de stress à la vue d’un vétérinaire, et ceci peut fausser les résultats si on ne complète pas avec un test urinaire. Le test urinaire permet également de détecter des infections urinaires qui sont le plus souvent des complications du diabète félin.

A l’auscultation, le vétérinaire examinera également les facteurs de risque du diabète félin chez votre compagnon : l’embonpoint, la déshydratation, l’état du foie via une palpation précise.

Options de traitement du diabète félin

Chez le vétérinaire

  • Une hospitalisation nécessaire

L’objectif du traitement mis en place par le vétérinaire est la suppression des symptômes du diabète félin. Le chat sera hospitalisé durant une journée entière pour subir des tests. Des injections d’insuline seront nécessaires pour pallier au déficit

  • Un traitement médicamenteux pour supprimer les symptômes du diabète félin 
  • Une adaptation de l’alimentation

Le suivi à la maison

Le rôle du propriétaire est très important dans la gestion du diabète félin. C’est en ce sens que les plus consciencieux des vétérinaires auront tendance à bien expliquer au propriétaire l’investissement attendu avant de mettre en place un traitement. En effet, prendre en charge un chat atteint de diabète félin est contraignant et chronophage.

Des contrôles réguliers chez le vétérinaire seront requis dans les premiers mois après le diagnostic de la pathologie. Le vétérinaire pourra être amené à mettre sur votre chat un capteur de glycémie durant les premières semaines qui suivent son hospitalisation. Ce capteur enregistrera des graphes sur l’évolution du taux de glycémie de votre félin et permettra à votre vétérinaire d’ajuster la dose d’insuline à administrer et la réponse de votre chat au traitement.

RECOMMANDÉ :  Phéromones pour chat : quand et comment les utiliser ?

Des injections d’insuline à domicile seront effectuées par le propriétaire. 

Il s’agit d’un geste qui a priori pourrait faire peur, mais qui deviendra vite une habitude. Certains chats nécessiteraient un traitement à vie, tandis que d’autres vont réagir efficacement et pourront arrêter leur traitement. Ceci va dépendre de la gravité de l’atteinte des cellules et de la précocité de la prise en charge du chat atteint de diabète félin : 82% des chats diagnostiqués avec un diabète félin dans les 6 mois vont vite recouvrer leur santé.

Pronostic et évolution du diabète félin

Comme énoncé précédemment, vivre avec le diabète est contraignant, cependant si le traitement est administré correctement, il y a de fortes chances que le traitement soit allégé, voire arrêté. Un chat diagnostiqué très tôt vivra a un bon pronostic de guérison et d’espérance de vie.

Prévention

La prévention du diabète félin est très importante. Il s’agit de maintenir son chat dans un poids et un embonpoint correct qui ne menacent pas sa santé. Pour ce faire, des exercices (arbres à chat, promenades) sont de bonnes alternatives, surtout pour les chats castrés qui ont tendance à grossir.

L’alimentation correcte avec des aliments adaptés aux félins est également primordiale. Il convient d’éviter de donner des aliments sucrés de types sucreries ou biscuits destinés aux humains à votre carnivore.

Les principes qu’il convient de retenir concernant la gestion du diabète félin à la maison

La prise en charge à la maison d’un chat atteint du diabète félin est contraignant. Cependant, il existe des points à retenir qui pourront améliorer votre quotidien avec votre chat malade :

  • Il convient de demander avec précision à votre vétérinaire les modalités de traitement de votre chat, les signes qu’il faut surveiller ainsi que les manipulations des différents outils comme le capteur de glycémie
  • Demandez également à répéter plusieurs fois en sa présence les  gestes qui vous paraissent difficiles, comme l’injection d’insuline. Cela vous évitera de paniquer une fois que vous serez seul à la maison
  • Demandez des précisions quant au mode de conservation des médicaments qui vous seront donnés
  • Vérifiez souvent que l’insuline que vous avez conservé n’a pas changé de couleur
  • Toujours s’assurer d’avoir un stock suffisant surtout pendant le week-end et les congés prolongés
  • Veillez à faire l’injection à la même heure. Choisir des moments calmes avec votre chat pour le faire.
  • Inscrivez dans votre agenda les rendez-vous chez le vétérinaire et les analyses que votre chat devra faire
  • S’assurer de toujours avoir à proximité le numéro de votre vétérinaire, et de l’appeler en urgence si vous observez des changements de symptômes, un refus de se nourrir, ou si vous avez besoin d’une recharge d’ordonnance

Le diabète félin est une pathologie qui survient suite à une défaillance dans le fonctionnement de l’insuline. Il en résulte une non-utilisation du sucre comme source d’énergie pour l’animal, entraînant l’accumulation de ce dernier dans le sang et dans les urines. Le diagnostic repose justement sur la détection du glucose à la fois dans le sang et dans l’urine.

Le traitement du diabète félin repose sur l’insulinothérapie et une adaptation alimentaire, en plus des médicaments pour soulager les symptômes. Le pronostic reste bon si  le chat réagit efficacement et si le traitement est mis en place précocement. Des gestes précis et un investissement sont requis pour une prise en charge optimale du félin malade.

Référence

https://www.purina.fr/articles/chat/sante/besoins-speciaux/symptomes-diabete

https://www.passeportsante.net/fr/sante-animale/Fiche.aspx?doc=diabete-chez-chat-faire-mon-chat-diabetique

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/le-diabete-chez-le-chat/

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/le-diabete-chez-le-chat/

Diabète sucré félin
Diabète félin

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut