Rhume du chat : tout savoir (explication vétérinaire)

Article rédigé par le 8 août 2023

Au cours des saisons froides, vous remarquez que votre compagnon félin renifle, présente un écoulement nasal ou éternue ? Il peut bien s’agir du rhume du chat. En effet, il n’y a pas que les humains qui peuvent être enrhumés.

Également appelé « syndrome respiratoire félin », il s’agit d’une affection très courante chez nos amis à quatre pattes.

Le rhume du chat est le plus souvent causé par plusieurs virus, notamment le calicivirus félin (FCV) et l’herpèsvirus félin (FHV).

Cette maladie attaque principalement les voies respiratoires supérieures (bouche, nez, larynx, trachée) du félin.

Le rhume du chat peut devenir mortel pour l’animal dans sa forme grave appelée “coryza”, en l’absence de prise en charge adéquate à temps. Le coryza atteint le plus souvent les chats les plus jeunes et les plus vieux, et ceux qui sont déjà affaiblis par une autre maladie.

Cependant, des manières de protéger votre animal et de prévenir la maladie existent.

Pour en savoir un peu plus, et afin d’adopter les gestes adéquats en cas de rhume du chat, je vous invite à lire la suite !

Le rhume du chat : tout comprendre

Quelques notions d’anatomie

Les virus et les bactéries responsables du rhume chez le chat attaquent préférentiellement ce qu’on appelle « les voies aériennes supérieures ». Il s’agit de l’ensemble formé par la bouche, le nez, le larynx et la trachée, comme indiqué sur la photo ci-après.

Les causes du rhume du chat

Tout comme chez nous les humains, plusieurs bactéries et virus peuvent être la cause de ce rhume. Les virus les plus souvent rencontrés sont le calicivirus félin (FCV) et l’herpèsvirus félin (FHV). Les bactéries identifiées sont Chlamydophila felis et Bordetella bronchiseptica.

Il est important de noter que certaines bactéries profitent de l’affaiblissement de l’organisme du chat pour aggraver la maladie. Ce sont des bactéries opportunistes, responsables d’une surinfection bactérienne.

Fréquence d’apparition de la maladie

Tous les âges sont sensibles au rhume du chat. Cependant, les plus jeunes, les plus vieux et les non-vaccinés sont les plus susceptibles de développer une forme grave.

La vulnérabilité des chats au rhume est accrue pendant la saison froide. Ceci est dû à l’affaiblissement de l’organisme. Il en résulte une baisse de l’immunité chez votre compagnon à quatre pattes.

Toutes les races sont égales face au rhume. Il ne semble pas y avoir de races de chat plus prédisposées que d’autres.

Comment se transmet cette maladie du chat?

Les micro-organismes responsables de cette maladie peuvent se trouver sur les objets souillés par les morves ou les sécrétions d’autres chats malades. La maladie peut également se transmettre par l’air ambiant.

Un animal est contaminant tant qu’il a des symptômes, d’où l’importance de l’isoler.

Les facteurs de gravité du rhume du chat

La gravité des symptômes du rhume du chat varie en fonction de plusieurs facteurs :

  • l’âge du chat : les chatons et très jeunes chats sont plus vulnérables que les chats adultes. Les chats très vieux sont également susceptibles de développer une forme grave du rhume.
  • l’état général de l’animal : un chat en bonne santé développe moins la forme grave, tandis qu’un chat atteint par une autre maladie risque fort de le développer .
  • le statut immunitaire: un chat vacciné est moins susceptible de développer une forme grave du rhume. Ceci justifie l’importance de la vaccination de votre félin.
  • le type de micro-organismes : les symptômes sont plus ou moins graves selon l’association des bactéries ou virus en cause.
RECOMMANDÉ :  Mon chien mange des cailloux : Comment l'arrêter ?

Les symptômes du rhume du chat

En termes d’apparition et de durée, on distingue deux formes de cette pathologie : la forme aiguë et la forme chronique.

  • La forme aiguë 

La forme aiguë est celle qui apparaît brutalement avec des signes très visibles. Elle peut disparaître comme elle est apparue, c’est-à-dire soudainement. Elle peut également évoluer vers une forme chronique en fonction de l’immunité de l’animal.

  • La forme chronique

La forme chronique est celle qui dure depuis plus de trois mois, voire toute une vie de l’animal.

Le rhume simple

Votre chat peut présenter plusieurs de ces symptômes :

  • de fréquents éternuements
  • un écoulement nasal
  • une conjonctivite et/ou un écoulement oculaire
  • de la fièvre (autour de 40 degrés si la température normale se situe entre 38 et 39 degré)
  • une fatigue du chat avec moins de disposition à jouer : somnolence du félin plus que d’habitude, ou bien tendance à se cacher.
  • parfois une toux, mais ce symptôme n’est pas obligatoire

La forme grave du rhume du chat : le coryza ou rhume du cerveau ou grippe du chat

Comme déjà annoncé précédemment, certains chats peuvent développer une forme grave du rhume, notamment les plus jeunes, les vieux chats et les non vaccinés. Le coryza peut leur être mortelle.

Les symptômes peuvent comprendre, en plus des symptômes du rhume simple :

  • une fatigue extrême
  • des écoulements purulents du nez, voire de la bouche
  • une persistance de fièvre.
  • des plaques rouges ou des ulcères dans la bouche
  • une perte d’odorat : si vous passez un délicieux poisson devant son nez, il ne réagira pas.
  • un sifflement à la respiration

Notons que ces symptômes ne sont pas obligés de tous se présenter. Seuls quelques-uns suffisent généralement pour que le vétérinaire établisse un diagnostic

Diagnostic du rhume du chat

Le diagnostic se base généralement sur l’observation des symptômes et les examens cliniques. Votre vétérinaire va prendre la température de votre animal et va observer les différents symptômes.

Des prélèvements en vue d’une identification des germes ayant entraîné le rhume peuvent également être indiqués.

Quelques maladies ou situations peuvent faire penser au rhume du chat sans en être un :

  • une affection dentaire
  • la présence de corps étrangers dans les voies respiratoires
  • la présence de tumeur

Seuls les examens de votre vétérinaire pourront confirmer le rhume du chat en cas de persistance des symptômes.

Comportement à adopter si vous suspectez un rhume chez votre chat

Dès l’apparition des symptômes

Il est recommandé:

  • d’isoler votre chat et de le mettre dans un endroit calme, à la fois pour lui, et pour ses congénères car il peut les contaminer
  • de le réchauffer avec des couvertures ou près d’une cheminée
  • de bien l’hydrater, car les sécrétions et la fièvre favorisent des pertes en eau de son organisme
  • de le placer deux à trois fois par jour dans une pièce humide, en faisant vaporiser de l’eau à proximité
  • d’emmener votre animal chez un vétérinaire en cas d’urgence
RECOMMANDÉ :  Cavalier King Charles Spaniel : Origine, caractère, prix (tout savoir)

Comment reconnaître une urgence en cas de rhume?

Quatre situations requièrent d’emmener d’urgence votre animal de compagnie chez le vétérinaire :

  • si vous n’observez pas d’amélioration de son état dans les 24 à 48 heures
  • si vous observez une aggravation des symptômes
  • si le museau de votre chat change de couleur et si l’écoulement nasal devient jaunâtre
  • si votre chat est très jeune ou très vieux

En effet, des surinfections, dues aux bactéries qui vont profiter de l’affaiblissement de votre animal, peuvent entraîner sa mort.

Options de traitement 

Il n’y a pas de traitement spécifique pour le rhume du chat. Les médicaments serviront à soulager les symptômes, et à redonner son bien-être à votre félin préféré.

Votre vétérinaire pourra alors, selon les circonstances, administrer des anti-inflammatoires, des gouttes nasales et oculaires, des vitamines pour redonner de la force à votre animal.

Il peut également administrer des médicaments contre la toux.

Pronostic en cas de rhume chez votre chat

En cas de rhume simple, votre félin a de fortes chances de recouvrer la santé et d’être à nouveau l’animal joueur que vous avez toujours connu.

Cependant, en cas de coryza, votre chat peut en mourir si le nécessaire n’est pas fait à temps.

Comment prévenir cette maladie ?

Il est difficile de prévenir complètement le rhume du chat, tant les micro-organismes responsables sont nombreux.

Cependant, la vaccination régulière avec des rappels à jour, réduisent de manière conséquente les risques de forme grave.

L’hygiène de la litière, de la gamelle et le non-contact avec des chats malades sont également importants. De préférence, il convient d’éviter de mettre votre animal en collectivité. Si vous y êtes obligé, toujours vérifier la mise à jour des rappels de son vaccin.

Il est également préférable de demander des fortifiants à votre vétérinaire avant la mise en collectivité de votre animal.

La vaccination contre le rhume du chat se fait entre 8 et 12 semaines de vie. Les rappels sont annuels ou se fait tous les trois ans.

Le rhume du chat est une maladie fréquente du félin. Souvent bénigne, il peut entraîner la mort de l’animal en cas de forme grave appelée coryza.

Les principaux symptômes ressemblent à ceux du rhume chez l’humain : larmoiement, éternuement, écoulement nasal, conjonctivite, fièvre.

Les chats très âgés et les plus jeunes sont les plus susceptibles de développer une forme grave. Il convient de les emmener le plus vite possible chez le vétérinaire.

Il convient également, en cas d’aggravation de symptômes ou de changement de couleur de muqueuses, d’emmener votre chat chez le vétérinaire, quel que soit son âge.

Références

Hill, P., Warman, S., & Shawcross, G. (2012). Les 100 consultations les plus fréquentes en médecine des animaux de compagnie. Éd. Med’com.

https://lemagduchat.ouest-france.fr/dossier-615-coryza-rhume-chat.html

https://lemagduchat.ouest-france.fr/dossier-615-coryza-rhume-chat.html

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/coryza-le-rhume-du-chat-ou-infection-des-voies-respiratoires-superieures/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut