Syndrome vestibulaire chez le chien : causes, symptômes et traitements

Article rédigé par le 17 octobre 2023

Le syndrome vestibulaire chez le chien est une pathologie qui touche les organes responsables du maintien de l’équilibre de l’animal. On parle ainsi de syndrome puisqu’il s’agit d’un ensemble de symptômes qui traduisent, dans ce cas-ci, d’un dysfonctionnement dans le maintien de l’équilibre du chien.

Les principaux symptômes du syndrome vestibulaire chez le chien sont un penchement de la tête, un nystagmus ou mouvement involontaire des yeux, et une perte de repère dans l’espace. Certaines races comme les bergers allemands et les Akita Inu sont plus sensibles de développer le syndrome. Les chiens âgés de plus de 8 ans sont également plus vulnérables face à cette pathologie.

Si votre chien est dans cette tranche d’âge, ou si tout simplement vous voulez être le mieux préparé possible aux éventuelles manifestations de vieillesse de votre fidèle compagnon, cet article est pour vous. Nous vous invitons donc à le lire jusqu’au bout.

Les 6 points clés à retenir sur le syndrome vestibulaire chez le chien

  • 1. Le syndrome vestibulaire touche les organes responsables de l’équilibre et se traduit par des problèmes d’équilibre et de repère dans l’espace chez le chien.
  • 2. Certaines races comme le berger allemand et l’akita inu sont plus susceptibles que d’autres races de développer le syndrome vestibulaire. De même, les chiens âgés de plus de 8 ans ont plus de chance de développer la pathologie.
  • 3. Les causes du syndrome vestibulaire sont notamment : des cas de traumatismes, des empoisonnements médicamenteux, des otites internes à répétition , des tumeurs. Parfois, surtout lorsque le chien est très âgé, aucune de ces causes n’est pointée. Il s’agit alors d’un syndrome vestibulaire idiopathique ou sans cause précise connue.
  • 4. On recense plusieurs symptômes du syndrome vestibulaire chez le chien, entre autres, un penchement de la tête d’un côté, un nystagmus, un torticolis, des difficultés pour le chien de coordonner ses mouvements, des vomissements.
  • 5. Le diagnostic du syndrome vestibulaire chez le chien repose sur un examen minutieux du conduit auditif, des tests auditifs et des imageries de la région de la tête.
  • 6. Le traitement du syndrome vestibulaire chez le chien est très variable, suivant les causes et la localisation des lésions.
RECOMMANDÉ :  Chat qui hurle à la mort : les causes possibles et que faire ?

Syndrome vestibulaire chez le chien : qu’est-ce que c’est au juste ?

Un « syndrome » est un ensemble de plusieurs symptômes. Lorsqu’on parle de « syndrome vestibulaire » chez un chien, il est donc question de plusieurs symptômes liés à une défaillance au niveau des organes responsables de l’équilibre. Cette atteinte se traduit ainsi par des troubles de l’équilibre chez l’animal.

Ce syndrome survient généralement de manière brutale at a tendance à inquiéter le propriétaire de chien. Cependant, que vous vous sentiez rassurés, dans la grande majorité des cas, les chiens se remettent de ce trouble.

Quelques notions d’anatomie en lien avec le syndrome vestibulaire

Le système vestibulaire est montré sur le schéma suivant. C’est l’organe qui assure l’équilibre chez le chien et il se trouve dans l’oreille interne. Une atteinte de ce système vestibulaire chez le chien entraîne ainsi des troubles de l’équilibre.

Ce système vestibulaire est situé au niveau de l’oreille interne du chien. Ses rôles sont : 

  • La coordination des mouvements des yeux et de la tête du chien
  • La coordination des mouvements des membres et du corps
  • L’équilibre du chien 

Existe-t-il des chiens plus vulnérables que d’autres au syndrome vestibulaire ?

Les chiens âgés de plus de 8 ans sont les plus vulnérables à cette pathologie. Certaines races sont également plus susceptibles de le développer. C’est le cas par exemple du berger allemand et de l’Akita Inu (race représentée par la photo ci-après)

Quels sont les facteurs et les causes du syndrome vestibulaire chez le chien ?

Même si les causes du syndrome vestibulaire ne sont pas toujours clairs, quelques origines de la maladie ont été identifiés comme susceptibles de le provoquer : 

  • Un traumatisme
  • Un empoisonnement
  • Une tumeur
  • Aucune cause visible

Chez les chiens âgés, le syndrome vestibulaire est souvent idiopathique, c’est-à-dire sans raison connue apparente. Il s’agit du syndrome vestibulaire gériatrique. Les fonctions de l’oreille interne du chien âgé peuvent ainsi cesser sans prévenir.

Quels sont les symptômes du syndrome vestibulaire chez le chien ?

En cas de syndrome vestibulaire chez le chien, on observe souvent les symptomes ci-après : 

  • Penchement de la tête du chien d’un côté
  • Un nystagmus ou mouvement involontaire des yeux
  • Un torticolis
  • Des mouvements imprécis des membres
  • Difficulté pour le chien de se répérer dans l’espace
  • Des vomissements
  • Une respiration saccadée 
  • Une réticence à se déplacer surtout chez les chiens âgés

Comment reconnaître alors que votre chien a un torticolis ?

Comme on a pu le voir dans la section précédente, le torticolis est un des symptômes du syndrome vestibulaire. Tout comme chez nous les humains, le torticolis peut etre assez douloureux et handicapant. On reconnaît un torticolis chez le chien par : 

  • Une réticence au mouvement
  • Une position figée
  • Une position basse de la tête

Comment est diagnostiqué le syndrome vestibulaire chez le chien ?

Plusieurs examens seront nécessaires au vétérinaire avant d’être sûr qu’il s’agit bien du syndrome vestibulaire : 

  • Un examen minutieux de l’oreille notamment sa conduite interne
  • Des tests auditifs
  • Des scanners  de la région de la tête
RECOMMANDÉ :  Boxer ou Deutscher Boxer : un molosse au caractère très doux

Comment est traité le syndrome vestibulaire chez un chien ?

Il convient d’emmener votre chien chez le vétérinaire si jamais ce dernier présente les symptômes qui ont été cités. Seule une consultation vétérinaire pourra confirmer s’il s’agit bien de syndrome vestibulaire. La prise en charge du syndrome vestibulaire chez le chien comprend :

La mise au repos de l’animal

Une hospitalisation de quelques jours est requise.

Un traitement spécifique aux causes du syndrome

Un traitement suivant la localisation de la lésion à l’origine du syndrome vestibulaire

  • Si la pathologie vient de la lésion de l’oreille interne

Dans ce cas précis, le vétérinaire prescrira des antibiotiques pour la prise en charge de l’otite. Cet traitement se fera avec ou sans chirurgie, selon la gravité de l’atteinte.

  • Si la pathologie est liée à une tumeur dans l’oreille interne

Ici, il s’agit principalement de gène occasionné par la présence de la tumeur. Le traitement dans ce cas précis, est la chirurgie ou une chimiothérapie, selon la nature de la tumeur.

  • Lorsque le syndrome vient d’un traumatisme crânien

Suite à un traumatisme, un syndrome vestibulaire peut se manifester par des vomissements et une perte d’équilibre. Dans ce cas, votre vétérinaire prescrtira à votre toutou des calmants ainsi qu’un suivi soutenu de son état de santé. Dans l’éventualité où son état s’empire, une hospitalisation est requise.

  • Si le syndrome vestibulaire est l’effet d’un traitement

Dans le cas où ce syndrome résulte de la prise d’un médicament non toléré par votre chien, une identification puis un arrêt de la prise du medicament responsable sera conseillé par le vétérinaire.

  • Si le syndrome vestibulaire est causé par une lésion au cerveau due à une inflammation

Des anti-inflammatoires et des anti-infectieux capables d’atteindre le cerveau seront administrés par votre vétérinaire dans ce cas.

  • Si le syndrome vestibulaire est idiopathique c’est-à-dire sans cause identifiée

Dans ce cas, le vétérinaire peut vous conseiller d’attendre que les symptômes disparaissent d’eux-mêmes. Généralement c’est le cas, ainsi on parle simplement des effets de la vieillesse. Le syndrome va alors alterner entre apparition et disparition, et ce jusqu’à la fin de vie de votre compagnon.

Peut-on prévenir l’apparition du syndrome vestibulaire chez le chien ?

Compte tenu de la plupart des causes qui sont, soit héréditaires, soit idiopathiques, il est difficile de prévenir l’apparition du syndrome vestibulaire, surtout lorque le chien atteint un certain âge. Cependant, les bilans de santé périodiques sont conseillés, pour traiter à temps par exemple les otites et pour éviter leur fréquente récidive. Il convient également d’éviter l’automédication pour votre animal, pour minimiser les risques de développer le syndrome vestibulaire dû à l’empoisonnement.

Notre avis de vétérinaire concernant le syndrome vestibulaire chez le chien

A cause de la similarité de la symptomatologie, les propriétaires de chiens âgés auront tendance à confondre la maladie avec une attaque cérébrale qui est cependant plus grave. Seuls les examens effectués par un vétérinaire pourront différencier les deux pathologies.

Certains signes cliniques comme l’inclinaison de la tête de votre chien, peuvent persister à vie.

Références

https://www.vetostore.com/nos-conseils/comment-soulager-le-syndrome-vestibulaire-du-chien.html

https://chien.ooreka.fr/astuce/voir/591963/syndrome-vestibulaire-du-chien

https://monvet.com/fr/fiche-informative/386/le-syndrome-vestibulaire-du-vieux-chien

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut