Épilepsie chez le chien : comprendre et agir efficacement

Article rédigé par le 11 juillet 2023

L’épilepsie chez les chiens est une affection neurologique qui se manifeste souvent par des crises convulsives généralisées. Il peut être déroutant et effrayant pour les propriétaires d’animaux de compagnie de voir leur chien traverser de telles crises pour la première fois. Comprendre les causes, les symptômes et les traitements de l’épilepsie chez les chiens est essentiel pour aider votre animal à vivre une vie saine et confortable.

Les crises d’épilepsie chez les chiens peuvent être partielles (ou focales) ou généralisées, en fonction de la partie du cerveau concernée. Les crises partielles présentent des symptômes dans une partie spécifique du corps, tandis que les crises généralisées impliquent tout le corps. Les chiens atteints d’épilepsie peuvent souffrir de crises sporadiques ou fréquentes, et il est important de consulter un vétérinaire si les crises sont régulières ou prolongées.

Qu’est-ce qu’une crise d’épilepsie du chien ?

La crise d’épilepsie chez le chien est un trouble neurologique causé par une activité électrique anormale dans le cerveau du chien. Cette activité entraîne des convulsions et éventuellement une perte de conscience. C’est un problème assez courant puisqu’on estime que l’épilepsie touche environ 5% des chiens.

Remarque : les crises sont décrites comme étant d’apparition soudaine (paroxystique), brèves (quelques minutes en général) et récidivante. Il n’est possible de parler d‘épilepsie qu’après au moins deux crises convulsives pour satisfaire au critères des crises.

Signes et symptômes

Les signes d’une crise d’épilepsie chez le chien sont généralement assez visibles et reconnaissables. Les symptômes les plus courants comprennent:

  • Convulsions et contractions musculaires intenses.
  • Claquement de mâchoires.
  • Tremblements.
  • Salivation excessive.
  • Perte de contrôle des mouvements.
  • Perte de conscience.
  • Miction incontrôlée.

Remarque : une crise d’épilepsie dure généralement quelques minutes, mais la durée qui sépare deux crises peut varier de quelques jours à plus d’un an.

Les premières crises d’épilepsie chez les chiens se manifestent, en général, entre 1 et 5 ans. D’abord espacées de plusieurs mois, elles se rapprochent progressivement jusqu’à atteindre une fréquence de plusieurs crises par jour.

Attention ! une crise généralisée qui dure trop longtemps (plus de 5 min) ou des crises qui se répètent dans la journée peuvent conduire à un status epilepticus (une crise continuelle qui ne s’arrête plus) qui va mettre en jeu la vie de votre animal. Dans ces cas de figure, il convient de consulter en urgence un vétérinaire.

Causes de l’épilepsie

Il existe plusieurs facteurs et causes qui peuvent provoquer des crises d’épilepsie chez les chiens. Parmi les plus courantes, on trouve:

  • Prédisposition génétique: certaines races de chiens (le labrador, le Golden Retriever et le Beagle) sont plus susceptibles de développer des crises d’épilepsie que d’autres.
  • Traumatismes crâniens: les traumatismes crâniens peuvent provoquer des lésions cérébrales qui entraînent des crises d’épilepsie.
  • Tumeurs cérébrales: les tumeurs situées dans le cerveau peuvent provoquer des crises d’épilepsie en altérant l’activité électrique normale du cerveau.
  • Infections du système nerveux: les infections virales, bactériennes ou fongiques du système nerveux central peuvent provoquer des crises d’épilepsie en endommageant les tissus cérébraux.
  • Maladies métaboliques: les maladies affectant le métabolisme du corps peuvent entraîner des problèmes neurologiques, dont les crises d’épilepsie.

Il est important de noter que parfois, la cause exacte de l’épilepsie chez un chien ne peut pas être déterminée. Dans ce cas, on parle d’épilepsie idiopathique.

RECOMMANDÉ :  Parvovirose chez le chien : une gastro entérite virale grave et mortelle

Diagnostiquer l’épilepsie chez les chiens

L’épilepsie est un trouble neurologique qui peut affecter les chiens. Afin de bien diagnostiquer cette condition, il est crucial de déterminer s’il s’agit d’épilepsie primaire (idiopathique et peut survenir en l’absence de lésion au cerveau) ou secondaire (due à la présence d’une lésion cérébrale et causée par une autre condition médicale).

Quels sont les tests et examens à faire ?

Pour diagnostiquer l’épilepsie chez les chiens, les vétérinaires effectueront généralement une série de tests et examens. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • Une analyse sanguine : pour vérifier la présence d’infections, dysfonctionnements des reins ou du foie, et hypoglycémie.
  • Une IRM : pour analyser l’état et l’activité du cerveau.
  • Un scanner : pour détecter la présence de lésions cérébrales.
  • Un électro-encéphalogramme : pour examiner l’activité électrique du cerveau du chien.
  • Une ponction de LCS (Liquide Cérébro-Spinal) pour rechercher une épilepsie lésionnelle.

Il est important de noter qu’il n’existe pas de diagnostic définitif pour l’épilepsie primaire. Le seul moyen de la confirmer est de procéder à un diagnostic par élimination.

Différencier les types de crises

Il existe plusieurs types de crises épileptiques chez les chiens. Voici quelques-uns des principaux symptômes qui peuvent aider à les différencier :

  • Crises partielles : lors d’une crise partielle, le chien présente des tremblements localisés, des convulsions unilatérales ou une modification du comportement (anxiété ou agressivité).
  • Crises généralisées : pendant une crise généralisée, le chien tombe sur le côté et présente des convulsions symétriques (tremblements ou mouvements de « pédalage » des quatre pattes). Il peut également avoir la mâchoire qui claque et baver abondamment.
  • Crises focales : Ces crises n’affectent qu’une partie du cerveau et peuvent entraîner des contractions musculaires localisées, des mouvements involontaires ou des comportements inhabituels.
  • Crises d’absence : Les crises d’absence sont rares chez les chiens et se caractérisent par un arrêt soudain des activités normales, une perte de conscience ou un état de « figement » temporaire.

Bon à savoir : une crise généralisée ne présente, la plupart du temps, pas de danger immédiat pour votre animal . Elle dure, en général, moins de 2 minutes et équivaut à un effort physique de type « sprint ». L’animal est souvent inconscient. Il ne souffre pas pendant la crise mais il peut éventuellement se blesser et/ou avoir des courbatures le lendemain.

En identifiant les différents types de crises épileptiques et en effectuant les tests et examens appropriés, on peut établir un diagnostic précis et choisir le traitement le plus adapté pour gérer l’épilepsie chez le chien.

Traitements et médicaments

Les traitements pour l’épilepsie chez les chiens consistent principalement en l’administration de médicaments antiépileptiques. Ces médicaments sont spécifiquement conçus pour contrôler les crises et améliorer la qualité de vie de votre animal. Il est important de consulter un vétérinaire pour déterminer le meilleur traitement pour votre chien.

L’antiépileptique est donné à une posologie initiale qui sera ajustée en fonction de la réponse de l’animal. Il peut être administré entre une et trois fois par jour selon le médicament utilisé, idéalement à heure relativement fixe (à +/- une heure).

Options thérapeutiques

Plusieurs médicaments antiépileptiques sont disponibles pour traiter les crises chez les chiens. Ils peuvent être utilisés seuls ou en combinaison selon les besoins de l’animal:

  • Phénobarbital : C’est l’un des médicaments les plus couramment utilisés pour traiter l’épilepsie chez les chiens. Il agit en freinant l’activité électrique anormale du cerveau qui provoque les crises.
  • Potassium Bromide : Ce médicament est souvent utilisé en combinaison avec le phénobarbital pour améliorer l’efficacité du traitement. Il est également utilisé comme traitement de première intention pour les chiens présentant une intolérance au phénobarbital.
  • Levetiracetam : Il s’agit d’un autre médicament antiépileptique qui peut être utilisé en monothérapie ou en association avec d’autres médicaments. Il est considéré comme une option de traitement pour les chiens qui ne répondent pas bien aux autres médicaments^[1^].
RECOMMANDÉ :  Oreilles chaudes chez le chat : quand s’inquiéter ? Conseils vétérinaires

Il est important de noter que le traitement doit être ajusté et suivi attentivement par un vétérinaire pour assurer une gestion adéquate des crises et éviter les effets secondaires.

Bon à savoir : le succès de la thérapie de l’épilepsie chez votre chien dépend de plusieurs facteurs. En cas d’épilepsie symptomatique, il est avant tout décisif de pouvoir traiter la maladie sous-jacente à l’origine des crises. Cependant, si votre chien souffre d’épilepsie idiopathique, plus le diagnostic est posé tôt et plus le traitement commence tôt, meilleures sont les chances de soulager les symptômes.

Effets secondaires

Bien que les médicaments soient efficaces pour contrôler les crises, il y a aussi un risque d’effets secondaires qui peut varier d’un chien à l’autre. Les effets secondaires courants associés aux médicaments antiépileptiques comprennent:

  • Somnolence.
  • Augmentation de l’appétit.
  • Gain de poids.
  • Ataxie (manque de coordination des mouvements).
  • Polydipsie (soif excessive) et polyurie (urination excessive).

Il est essentiel de surveiller de près les effets secondaires et de signaler tout changement à votre vétérinaire, car des ajustements de la posologie ou un changement de médicament peuvent être nécessaires.

En somme, les traitements pour les chiens souffrant d’épilepsie existent et peuvent améliorer considérablement leur qualité de vie. Consultez toujours un vétérinaire pour discuter des options de traitement et surveiller régulièrement les progrès et les effets secondaires de votre chien.

Comment gérer une crise épileptique à la maison ?

Premiers secours

Lorsque votre chien entre en crise épileptique, il est important de rester calme et d’adopter les bonnes pratiques pour assurer sa sécurité. Voici quelques étapes à suivre :

  1. Ne touchez pas le chien et n’essayez pas de tenir sa tête ou sa langue, car vous pourriez vous faire mordre. 1
  2. Mettez-le en sécurité en éloignant de lui tout objet ou meuble qui pourrait le blesser pendant la crise. 2
  3. Gardez votre calme et évitez de crier ou d’ajouter du stress à la situation. Éloignez les enfants, si nécessaire. 3

Prévention des crises futures

Pour prévenir les crises épileptiques futures, il est primordial d’adopter une routine régulière et de surveiller la santé de votre chien. Voici quelques recommandations :

  • Donnez la médication prescrite par le vétérinaire sans oubli et toujours à la même heure. 4
  • Assurez-vous que votre chien dispose d’une routine de sommeil stable et évitez les épisodes de stress. 5
  • Visitez régulièrement le vétérinaire pour un examen de santé afin de détecter rapidement tout problème de santé qui pourrait causer des crises. 6

En suivant ces conseils, vous serez mieux en mesure de gérer les crises épileptiques de votre chien à la maison et d’assurer son bien-être au quotidien.

Références

  1. (https://www.vetostore.com/nos-conseils/connaitre-l-epilepsie-du-chien-et-vivre-avec.html)

  2. (https://chien.ooreka.fr/fiche/voir/672181/crise-d-epilepsie-du-chien-que-faire)

  3. (https://chien.ooreka.fr/fiche/voir/672181/crise-d-epilepsie-du-chien-que-faire)

  4. (https://www.homeoanimo.com/blogs/sante-animale/remedes-naturels-epilepsie-chien)

  5. (https://www.homeoanimo.com/blogs/sante-animale/remedes-naturels-epilepsie-chien)

  6. (https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chien/conseils-sante/epilepsie-chez-le-chien/)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut