Aliments toxiques pour chevaux : les identifier pour réagir efficacement

Article rédigé par le 2 mars 2024

« Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison » Paracelse (médecin suisse, 16ᵉ siècle)

Les aliments toxiques pour les chevaux sont innombrables. Certains sont plus connus que d’autres et la liste est loin d’être exhaustive. L’intoxication par les aliments chez les chevaux peut avoir des conséquences fatales sur l’animal.

Les signes d’intoxication chez le cheval peuvent venir directement de l’ingestion d’aliments toxiques tels que certaines plantes. Mais ils peuvent également venir de la contamination des aliments qui ne représentent pas de danger, dans les conditions normales, par des produits chimiques ou par des moisissures.

Dans cet article rédigé par une vétérinaire, vous aurez à la fois les informations sur les aliments toxiques pour le cheval, comment limiter les risques d’intoxication, ainsi que les signes d’intoxication chez l’animal. Vous aurez également des conseils sur les gestes à adopter en cas d’intoxication de votre animal.

Les 4 points à retenir sur l’intoxication alimentaire chez le cheval

  • 1. Les chevaux sont des animaux monogastriques. Ils ont un système digestif fragile. Le contenu de l’estomac d’un cheval est assez petit : de l’ordre de 15 à 18 litres. De ce fait, un cheval doit se nourrir en de nombreuses petites portions étalées dans la journée
  • 2. Plusieurs aliments sont toxiques pour le cheval. C’est le cas notamment de certaines plantes ingérées directement. Mais le cheval peut également être intoxiqué de manière indirecte lorsque des aliments sains ont été contaminés par des moisissures ou en contact de produits chimiques.
  • 3. On peut limiter l’intoxication par les aliments chez le cheval en axant les efforts sur l’amélioration des conditions de stockage, ou en identifiant les plantes et produits à l’origine des intoxications fréquentes.
  • 4. Les signes d’intoxication chez le cheval sont, entre autres, des désordres respiratoires, digestifs, une baisse de forme. 

Particularités du tube digestif chez le cheval

Le cheval est un animal dont le tube digestif est fragile. Il est un herbivore monogastrique, c’est-à-dire avec un seul estomac qui a une capacité de 15 à 18 litres, ce qui est assez petit. Par conséquent, un cheval doit manger en petites portions tout au long de la journée.

RECOMMANDÉ :  Chien qui claque des dents : Faut-il s'inquiéter ? (explication vétérinaire )

Son intestin grêle est long et sinueux. Le cheval produit en continu de la bile. La mastication est une étape importante, car la production de salive contribue à réguler l’acidité des aliments, protégeant ainsi les parois de l’estomac.

Quels sont les aliments toxiques pour les chevaux ?

La liste suivante n’est pas une liste exhaustive. En effet, les sources d’intoxication chez le cheval sont multiples.

Bon à savoir : les chevaux à l’état sauvage s’intoxiquent rarement, car ils ont la capacité de sélectionner ce qu’ils mangent. Cependant, les éleveurs et professionnels de la santé tendent à observer que les chevaux domestiqués sont plus sujets à des intoxications.

Les plantes toxiques pour les chevaux

Plusieurs espèces sont toxiques pour les chevaux. C’est le cas notamment des : 

  • Prêles
  • Fougères
  • If
  • Cytrise
  • Robinier
  • Millepertuis
  • Renoncule
  • Laurier rose : à l’origine de nombreuses pertes en chevaux chaque année en France, car il est toxique pour son cœur
  • Les rhododendrons
  • Le gênet
  • Le colchique d’automne a été reporté à l’origine d’un cas d’intoxication chez des Pur-Sang arabes du même élevage dans l’étude de Chedid en 2022

Les champignons et les moisissures

Il convient de noter que toute moisissure est toxique pour le cheval. Les manifestations peuvent être : 

  • Des allergies cutanées
  • Des difficultés respiratoires
  • Des problèmes oculaires
  • Des problèmes digestifs 

La toxicité des toxines émises par les moisissures et les champignons dépend de la quantité ingérée par le cheval. Lorsque le cheval ingère une grande dose de toxines, on observe des symptômes soudains et d’une grande ampleur : c’est l’intoxication aiguë.

Lorsque l’intoxication se fait à petites doses, mais de manière répétée et qui s’accumule, on peut être face à une intoxication chronique dont les symptômes sont : 

  • Des désordres respiratoires
  • Une perte d’appétit
  • Une baisse de performance
  • Une atteinte de l’état général : comme la fatigue

Les autres produits de la ferme 

Des produits de la ferme ainsi que des additifs peuvent être toxiques pour les chevaux lorsqu’ils sont en grande quantité. C’est le cas notamment : 

  • Des blés : ils peuvent être à l’origine de coups de sang et d’ulcères gastriques
  • Des sons et enveloppes : trop riches en phosphore, ils empêchent l’absorption du calcium et leur intoxication à long terme provoque des désordres métaboliques et des carences
  • La mélasse : utilisée pour la bonne tenue des granulés, ils peuvent être responsables de diarrhées et d’ulcères gastriques en trop grande quantité.

Les autres sources d’intoxication par les aliments pour le cheval

Les intoxications pour le cheval peuvent également venir de manière indirecte à partir : 

  • Des additifs alimentaires : généralement incorporés par erreur dans les chaînes de fabrication des aliments à destination des chevaux
  • Un excédent de minéraux et de vitamines (fer, sélénium, iode…), qui sont incorporés dans l’aliment
  • Des pesticides utilisés dans le traitement des semences et qui sont au contact des aliments
RECOMMANDÉ :  Myxomatose chez le lapin : prévention et traitement efficaces

Le chocolat, à cause de la théobromine qu’il contient, est toxique à haute dose

Bon à savoir : le chocolat fait partie des produits dopants à détecter avant les courses de chevaux

Comment limiter l’exposition de mon cheval aux aliments toxiques ?

Pour limiter les risques d’intoxication chez le cheval, il convient de : 

  • Surveiller les herbes qui poussent sur le parcours de votre animal
  • Identifier les étapes propices au développement des toxines : c’est le cas par exemple des champignons de terrain avant la récolte, ainsi que des champignons de stocks après la récolte.
  • Optimiser les conditions de récolte : il s’agit par exemple de sélectionner des espèces résistantes aux moisissures, ou encore de faire la récolte dans les conditions climatiques qui ne favorisent pas le développement des moisissures
  • Bien nettoyer les installations
  • Optimiser la ventilation
  • Disposer des palettes sous les stocks de nourriture : ceci afin que les fourrages ne soient pas en contact direct avec le sol.
  • Veiller à la bonne qualité de l’eau 

La note de l’expert : toute maladie dont la cause n’est pas déterminée doit amener à l’analyse de la qualité de l’eau pour écarter une éventuelle intoxication de la nappe souterraine.

Quels sont les signes d’intoxication par les aliments chez le cheval ?

Plusieurs signes peuvent faire penser à l’intoxication alimentaire chez le cheval : 

  • Une baisse de forme
  • Des troubles respiratoires
  • Des troubles digestifs et urinaires

Des troubles locomoteurs et nerveux comme les convulsions

Quand consulter en cas d’intoxication chez le cheval ?

En cas d’intoxication chez le cheval, il est primordial de réagir le plus vite possible en emmenant votre cheval chez votre vétérinaire. Si possible, emmenez avec vous l’étiquette du produit en cause afin de chercher un antidote. Si vous cherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Aliments toxiques pour le cheval
Leptospirose du cheval
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.7 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut