Allergies chez le chat : symptômes, prise en charge et prévention

Article rédigé par le 13 août 2023

Les chats, tout comme les autres espèces, peuvent être sujets à des allergies diverses. Une allergie est une réaction excessive de l’organisme à un élément présent dans l’environnement ou dans la nourriture. Il y a plusieurs types d’allergies chez le chat, selon l’élément responsable et selon le délai d’apparition des réactions de l’organisme.

Les allergies alimentaires et les allergies dites atopiques, c’est-à-dire venant de l’environnement, sont les plus fréquentes chez le chat. L’allergie dans sa forme extrême, appelée « choc anaphylactique » est mortelle pour votre compagnon à quatre pattes. C’est une situation d’urgence où il convient d’avoir les bons réflexes et de bien réagir.

Le diagnostic des allergies chez le chat repose sur l’observation des symptômes et quelques tests sur votre animal.

Pour pouvoir tout connaître sur les allergies chez le chat, ainsi prévenir le choc anaphylactique en adoptant de bons réflexes, voici quelques informations importantes sur les allergies chez le chat.

En quoi consistent les allergies chez le chat ?

Quelques notions de vocabulaire

Afin de mieux comprendre et de mieux réagir face à l’allergie chez votre chat, voici quelques notions à comprendre :

Allergie 

Une allergie est une réaction excessive de l’organisme face à un élément qui est normalement inoffensif. Le corps de l’animal considère l’allergène comme une menace. L’animal développe ainsi des réactions de défense qui se traduisent par des symptômes divers.

Allergène 

Une allergène est toute substance ou élément qui induit une réaction allergique chez un sujet. Chaque animal est unique : une allergène peut induire des réactions chez un chat mais est complètement toléré par un autre.

Les causes des allergies chez le chat

Les allergies chez le chat sont relativement courantes. Plusieurs allergènes peuvent entraîner des réactions allergiques chez cet animal. Tout comme chez les humains, les plus courants sont : les pollens, les puces, les acariens, les aliments et les produits d’entretien.

Les différents types d’allergies chez le chat

On distingue plusieurs types d’allergies :

Selon les allergènes en cause

  • Allergies alimentaires 

Les ingrédients alimentaires peuvent être à l’origine d’allergies chez le chat. Le poulet, les céréales, les produits laitiers, les crustacés, les viandes de bœuf sont les plus souvent identifiés. En cas de cause d’origine alimentaire, les manifestations sont souvent sur la peau, le système digestif et les voies respiratoires

Les vomissements et les diarrhées sont les symptômes les plus fréquents.

  • Allergies environnementales ou atopie : 

L’environnement et le milieu de vie de votre chat peuvent également comporter des allergènes. On peut citer les acariens, les moisissures, les pollens, les parfums et les produits de nettoyage.

La manifestation de ce type d’allergie peut être saisonnier. C’est le cas des pollens. En ce qui concerne les produits ménagers, vous remarquerez des manifestations chez votre chat après chaque utilisation.

  • Allergies dues aux piqûres de puces (DAPP)

L’allergie aux piqûres de puces va plus loin qu’un simple grattage sur la zone piquée. Il s’agit d’une généralisation des irritations sur l’ensemble du corps. Le chat ressent également une forte démangeaison, à l’origine d’un léchage excessif ou de mordillements jusqu’au sang.

Dans ce cas d’allergie chez le chat, c’est la salive de la puce qui induit la réaction. On parle aussi de « dermatite miliaire »  à cause des nombreuses nodules sur le dos de l’animal. La blessure due au léchage excessif de la peau peut être sujet à des infections secondaires par des bactéries.

  • Le complexe granulome éosinophilique félin (CGEF)

Derrière ce nom un peu compliqué se cache une allergie typique aux chats. On n’identifie pas de cause connue. Les recherches actuelles supposent que l’infestation massive par des puces peut être un élément déclencheur.

RECOMMANDÉ :  Mon chien a le ventre qui gargouille : Explication vétérinaire

On reconnaît cette allergie par des nodules dans la bouche du chat, au niveau des muqueuses, à l’intérieur des cuisses et à d’autres parties du corps.

  • Les allergies aux piqûres d’insectes

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une réaction allergique aux dards et venins des insectes. Elle est facilement reconnaissable car elle s’accompagne d’une boursouflure à l’endroit de la piqûre.

  • Les allergies aux médicaments et vaccins

Ces allergies surviennent peu après l’ingestion de médicament ou l’administration d’un vaccin. Elles sont plus rares chez les chats.

Selon les délais de manifestation

On distingue :

  • L’allergie de type I ou hypersensibilité immédiate

Comme son nom l’indique, son apparition fait suite immédiatement après l’exposition. C’est une question de minutes, voire de secondes après le contact avec l’allergène. Il s’agit de l’allergie la plus courante chez les félins.

  • L’allergie de type II et de type III

Ce sont des allergies qui se manifestent en quelques heures après l’exposition. Généralement, les symptômes apparaissent 4 à 6 heures après le contact de l’animal avec l’allergène. La différence entre les deux réside dans le mécanisme qui entraîne les réactions de l’organisme.

  • L’allergie de type IV ou hypersensibilité retardée

Ce sont des allergies qui se manifestent après plusieurs heures ou jours.

Les symptômes de l’allergie chez le chat

Les allergies courantes et bénignes

Les symptômes des allergies chez le chat sont très variés. Les plus courants sont :

  • Des démangeaisons intenses
  • Des écoulements du nez et des yeux
  • Des symptômes digestifs comme le vomissement et/ou la diarrhée
  • Des difficultés respiratoires
  • Des éternuements
  • Des manifestations cutanées : gonflement, rougeur etc… La présence d’urticaires sur la peau est visible chez les chats à poils courts. Cependant pour les chats à poils longs, le propriétaire remarque la rugosité en touchant le pelage.

Certains comportements de votre animal sont aussi révélateurs d’une allergie :

  • Un léchage excessif ou mordillement jusqu’à se blesser ou à avoir une zone dépilée
  • Un grattage excessif 
  • Un refus de s’alimenter malgré l’intérêt pour la nourriture. En effet, l’appétit de votre animal est intact, mais les nodules dans sa bouche l’empêchent de se nourrir. Il s’intéresse à la nourriture mais n’y touche pas ou peu.

En cas d’allergie à la litière, certains symptômes peuvent être:

  • une rhinite c’est-à-dire un écoulement nasal continu de couleur clair
  • une conjonctivite 
  • une difficulté respiratoire 
  • des démangeaisons
  • un refus d’aller d’utiliser la litière pour faire ses besoins

En cas d’allergie aux croquettes, le chat présentera : 

  • des symptômes gastriques (vomissements, diarrhées)
  • des réactions cutanées comme les démangeaisons et les grattages excessifs 

Le choc anaphylactique

L’allergie chez le chat peut aller d’une forme bénigne à une forme qui menace sa vie. Cette forme grave de l’allergie se traduit par ce qu’on appelle « le choc anaphylactique ».

Reconnaître un choc anaphylactique

Il s’agit d’un type de réaction allergique très sévère.

Le choc anaphylactique se traduit par :

  • Une baisse de la pression artérielle de l’animal
  • Une difficulté respiratoire soudaine et sévère
  • Une perte de contrôle de la vessie et de l’intestin. Il en résulte une incontinence des selles et des urines
  • Une arythmie voire un arrêt cardiaque

Les bons réflexes à adopter pour éviter le choc anaphylactique 

A cause de la mortalité qu’il peut induire, mieux vaut adopter certains réflexes pour éviter le choc anaphylactique.

  • Une surveillance de son chat après chaque nouveau vaccin

Un chat allergique à un vaccin présente une faiblesse extrême accompagnée d’une pâleur des gencives, une enflure et rougeur faciale, des vomissements pouvant être accompagnés d’une difficulté respiratoire. Si de tels symptômes apparaissent dans les 6 heures après un vaccin, il convient de le ramener dans les plus brefs délais chez le vétérinaire.

  • En cas de piqûre d’une guêpe ou d’une abeille : retirer le dard puis appliquer une glace à l’endroit de la piqûre.
  • N’oubliez pas de mentionner dans son carnet de santé la cause de l’allergie si elle est identifiée. Ce geste aidera pour les prochaines consultations et pour votre propre mémoire, surtout si vous avez de nombreux félins. 
  • En cas d’allergie au vaccin, votre vétérinaire prescrira un médicament qui atténuera les réactions avant l’administration.
RECOMMANDÉ :  Avoir un deuxième chien : Avantages et défis ( avis vétérinaire)

Quels sont les comportements à adopter en urgence en cas d’allergie ?

En cas d’allergie, et avant d’être pris en charge chez le vétérinaire, il convient de : 

  • retirer la cause de l’allergie si elle est identifiée
  • isoler l’animal dans le calme
  • lui mettre une collerette pour éviter les grattages, léchages et les blessures
  • désinfecter s’il y a des plaies

Comment est diagnostiqué l’allergie chez un chat?

Le diagnostic de l’allergie se base sur les symptômes. Le vétérinaire pourra ensuite faire passer au chat des tests d’allergie cutanés, sanguins ou un test de réactivité pour déterminer l’allergène responsable. Un test de réactivité consiste à exposer l’animal à une très faible quantité d’allergène afin de surveiller la réaction dans les 15 jours.

Votre vétérinaire essayera de retracer l’historique des habitudes et des activités de votre félin. Il tentera également, par ses questionnaires, de situer les changements dans les habitudes de votre chat. 

Si l’allergie est de type I ou immédiate, il vous posera des questions sur ce que votre chat a fait peu avant la crise. Dans le cas où c’est une allergie de type IV ou retardée, il déterminera les causes en retraçant les activités d’il y a plusieurs jours. Votre aide lui sera donc précieuse en mentionnant les changements survenus dans les derniers jours : changement de marque de croquettes, changement de marque de litière, une promenade à un endroit inhabituel ou un voyage.

Quelques situations ressemblent à une allergie sans en être une :

  • Une intoxication alimentaire, à cause des symptômes gastriques
  • Le rhume du chat, à cause des symptômes respiratoires

Quels sont les options de traitement de l’allergie ?

La prise en charge consiste selon les cas à une combinaison de plusieurs des traitements cités ci-dessous:

  • L’administration d’antihistaminiques par le vétérinaire
  • L’administration de produits apaisants pour soulager les urticaires dans le cas échéant
  • Le bannissement des causes de l’allergie. Il peut s’agir de changement alimentaire ou de changement de marque de litière.
  • Le port de collerette pour empêcher le léchage excessif
  • Des traitements antibiotiques en cas de surinfection des plaies
  • Le régime d’éviction : il s’agit de lui donner une alimentation hypoallergénique pendant un temps limité. Ceci permet à l’organisme d’avoir du temps pour se soigner. Elle se fait en général durant 8 semaines. La reprise d’une alimentation normale se fera progressivement par la suite.

Pronostic est espérance de vie d’un chat allergique

  • En l’absence de choc anaphylactique 

Le pronostic est très bon. Un chat avec une allergie bien identifiée peut vivre aussi longtemps que ses congénères. Quelques adaptations alimentaires ou de mode de vie sont nécessaires pour vivre avec son allergie.

  • En cas de choc anaphylactique

La survie de l’animal dépend du délai de prise en charge.

Comment prévenir la manifestation d’allergie chez votre animal domestique ?

Même s’il peut paraître difficile d’éliminer tous les allergènes présents dans l’environnement, quelques gestes peuvent minimiser l’apparition des allergies :

  • Le déparasitage du chat : la lutte contre les puces et tiques est fondamentale
  • Tenir un carnet sur les allergies de votre animal, surtout si vous avez plusieurs félins
  • La prévention des contacts avec les allergènes connues
  • Éviter les changements soudains dans son alimentation ou sa litière. Une méthode consiste à mélanger progressivement la nouvelle marque à l’ancienne pendant quelques jours.

L’allergie est une situation très courante chez nos animaux domestiques, notamment les chats. Généralement, un chat allergique peut vivre aussi longtemps que les autres chats, moyennant quelques adaptations dans son mode de vie. Cependant, une allergie peut être mortelle en cas de choc anaphylactique si la prise en charge tarde.

Le traitement est généralement à base d’antihistaminique et de l’éloignement de la source de l’allergie. Plusieurs mesures permettent d’éviter au maximum l’apparition d’une allergie. Ceci comprend le déparasitage régulier de l’animal et une bonne gestion des changements (de marque de croquettes ou de litière).

Références

Le rhume du chat : tout savoir

Hill, P., Warman, S., & Shawcross, G. (2012). Les 100 consultations les plus fréquentes en médecine des animaux de compagnie. Éd. Med’com.

https://www.zooplus.fr/magazine/chat/sante-et-bien-etre-du-chat/les-allergies-chez-le-chat

https://www.santevet.be/fr/articles/allergie-du-chat

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/allergies-chez-le-chat/

https://www.rover.com/fr/blog/allergie-chez-le-chat/

Les réactions vaccinales

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut