Santé et sommeil : les Français dorment mal et pas assez en 2024

Article rédigé par le 23 mars 2024

En moyenne, les Français ne dorment plus que 6h42 par nuit, contre 6h58 de sommeil en 2023.

Ce sont les chiffres révélés par l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) lors de la 24e Journée du sommeil en mars 2024.

En plus de cette durée de sommeil insuffisante, l’INSV souligne la dégradation de la qualité du sommeil. Zoom sur cette tendance inquiétante.

Les 4 points à retenir

  1. Les Français dorment en moyenne 6h42 par nuit, soit 16 minutes de moins qu’en 2023.
  2. L’usage excessif des écrans avant le coucher retarde l’endormissement et affecte la qualité du sommeil.
  3. La sieste, pratiquée régulièrement par 47% des Français, est une alternative préférable à la grasse matinée.
  4. La prise de conscience de l’importance du sommeil encourage l’adoption de comportements sains.

18 minutes de moins que les 7 heures par nuit recommandées

L’enquête INSV/Fondation Vinci Autoroutes menée par OpinionWay révèle une diminution continue du sommeil des Français.

En 2024, la durée moyenne du sommeil est de 6h42, soit 18 minutes de moins que les 7 heures recommandées par les experts. En comparaison avec les années précédentes, la durée moyenne du sommeil était de 6h57 en 2019 et de 6h58 en 2023.

Pour en savoir plus sur ce sujet, consulter notre article sur : Privation de sommeil : les effets à long terme sur la santé.

L’écran : le principal ennemi du sommeil

L’INSV met en lumière l’impact des écrans sur le sommeil des Français. Etre devant les écrans avant le coucher retarde l’endormissement, surtout chez les jeunes adultes de 18 à 24 ans.

En effet, le temps d’endormissement de ces derniers est de 53 minutes, contre 37 minutes pour la population générale.

En plus de la surexposition à l’écran, d’autres facteurs contribuent à la baisse de la qualité et de la durée du sommeil. Le manque d’activité physique et l’irrégularité des horaires de repas sont pointés dans les résultats de l’enquête.

Une récupération le week-end… et l’après-midi

Pour compenser l’accumulation de dette de sommeil, les Français dorment en moyenne 7 heures et 25 minutes le week-end ou en congés. Cette durée était de 8 heures et 14 minutes en 2019 et de 7 heures et 40 minutes en 2023.

RECOMMANDÉ :  Fakenews médicales : quand la désinformation met des vies en danger

Près de la moitié des Français (47%) pratiquent aussi la sieste au moins une fois par semaine.

La durée moyenne de cette pause est de 1 heure et 16 minutes. Les jeunes adultes de 18 à 35 ans font des siestes plus longues, d’une durée moyenne de 1 heure et 43 minutes.

Préférer la sieste à la grasse matinée pour pallier le manque de sommeil

Face à la baisse du sommeil nocturne, la sieste est recommandée par les experts.  Elle ne doit pas être trop longue pour éviter de perturber le sommeil suivant.

A la différence de la grasse matinée, cette solution permet de maximiser les bienfaits du sommeil diurne et de maintenir un rythme circadien optimal.

Une prise de conscience qui donne espoir

L’enquête révèle une évolution positive : les Français reconnaissent l’importance du sommeil pour leurs performances intellectuelles (80%) et physiques (72%).

Ils adoptent alors des comportements sains pour l’améliorer. Plus d’un tiers des Français pratiquent une activité physique pour mieux dormir, et 81% dînent à la même heure. Le Dr Marc Rey, président de l’INSV, se félicite de ces résultats qui montrent que les efforts de sensibilisation portent leurs fruits.

Il reste pourtant du chemin à parcourir. Rappelons-nous que la durée moyenne du sommeil reste inférieure aux recommandations

Vous cherchez un professionnel de santé pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut