Infections cutanées chez le chat (maladies de la peau) : tout savoir

Article rédigé par le 19 septembre 2023

Les infections cutanées chez le chat sont des problèmes courants qui nécessitent une attention particulière. La peau du chat est sujette à diverses infections causées par des bactéries, des champignons, des virus ou des parasites. 

Les infections cutanées chez le chat peuvent provoquer une variété de symptômes, allant de légères irritations à des infections graves et douloureuses. Il est donc important de reconnaître les signes d’une infection cutanée et de prendre des mesures appropriées pour assurer le bien-être du chat. 

Cet article se concentre sur les causes, les symptômes, le diagnostic, la prise en charge des infections cutanées chez le chat, afin de vous aider à mieux comprendre et à prendre soin de votre félin.

Les 9 points à retenir

  1. Les infections cutanées chez le chat sont courantes et peuvent être causées par des bactéries, des champignons, des parasites ou des virus.
  2. Les symptômes courants des infections cutanées chez les chats comprennent des démangeaisons, des plaies, des éruptions cutanées ou des pertes de poils.
  3. La plupart des infections cutanées chez les chats sont spécifiques à leur espèce et ne se transmettent pas facilement à l’homme, sauf la teigne.
  4. Il est recommandé de consulter un vétérinaire dès l’apparition de symptômes afin d’obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié.
  5. Ne tentez pas de traiter les infections cutanées chez le chat par vous-même, car certains produits destinés aux humains peuvent être nocifs pour les animaux.
  6. Maintenez une bonne hygiène pour votre chat en le toilettant régulièrement et en nettoyant les plaies ou les infections cutanées existantes.
  7. Suivez les recommandations de votre vétérinaire en matière de prévention des parasites externes, tels que les puces et les tiques, qui peuvent contribuer aux infections cutanées.
  8. Une alimentation équilibrée peut aider à renforcer le système immunitaire de votre chat et prévenir les infections cutanées.
  9. Restez attentif aux signes d’infection cutanée chez votre chat et consultez un vétérinaire en cas de besoin pour assurer sa santé et son bien-être.

D’abord, qu’est-ce qu’on entend par une infection et une infection cutanée ?

Une infection se réfère à la prolifération et à la multiplication d’organismes pathogènes, tels que des bactéries, des champignons, des virus ou des parasites, dans l’organisme du chat. Lorsqu’un pathogène envahit le corps d’un chat, il peut causer des dommages et perturber le fonctionnement normal de son organisme.

Les infections cutanées spécifiquement se réfèrent aux infections qui affectent la peau et ses composants, comme les couches cellulaires, les follicules pileux ou les glandes sébacées. Ces infections cutanées peuvent se présenter sous diverses formes, allant de légères irritations à des infections plus graves comme les abcès ou les ulcères.

Une brève description de l’appareil cutané du chat

La peau du chat est relativement fine par rapport à celle d’autres animaux, comme les chiens. Cependant, certaines zones du corps, comme la plante des pattes, peuvent présenter une peau plus épaisse et plus résistante.

La peau du chat est constituée de trois principales couches : l’épiderme est la plus externe, suivie du derme et l’hypoderme est la plus profonde. L’épiderme est composé des cellules épithéliales, et le derme contient les follicules pileux.

Les chats sont connus pour leur pelage dense et leur fourrure. Les poils du chat sont formés par des follicules pileux présents dans le derme.

Quelles sont les origines des infections cutanées ?

Les infections cutanées chez le chat peuvent être causées par différentes origines.

Bactéries 

Les bactéries, telles que Staphylococcus, Streptococcus ou Pasteurella, peuvent provoquer des infections cutanées chez le chat. Ces bactéries peuvent pénétrer la peau par une plaie, une morsure, une griffure ou même par des follicules pileux endommagés.

Champignons 

Certains champignons, tels que Microsporum et Trichophyton, sont responsables de la dermatophytose, une infection fongique courante chez le chat. Cette affection est également connue sous le nom de teigne. 

Parasites externes 

Les puces, les acariens et les poux peuvent provoquer des irritations cutanées chez le chat. Les morsures de puces peuvent déclencher des réactions allergiques, tandis que les acariens peuvent causer la gale chez certains chats.

Allergies 

Les chats peuvent être allergiques à certaines substances, telles que les allergènes environnementaux (pollen, moisissures, poussière) ou les allergènes alimentaires. Ces allergies peuvent provoquer des démangeaisons chroniques, des irritations et des lésions cutanées, qui peuvent être propices aux infections.

Traumatismes cutanés 

Les plaies, les brûlures, les griffures ou les morsures peuvent également être des portes d’entrée pour les infections cutanées chez le chat, en permettant aux bactéries de pénétrer dans les couches profondes de la peau.

Existe-t-il des facteurs prédisposant le chat aux infections cutanées ?

Il est important de noter que des facteurs de prédisposition peuvent également jouer un rôle dans le développement des infections cutanées chez les chats, tels qu’un système immunitaire affaibli, des problèmes hormonaux, un stress chronique ou des conditions sous-jacentes, comme le diabète ou l’obésité.

RECOMMANDÉ :  Fracture chez le chien : types et prise en charge

Quels sont les différents types d’infections cutanées ?

Les infections cutanées chez le chat peuvent se présenter sous différentes formes, en fonction de l’agent infectieux responsable. Il y a plusieurs types d’infections cutanées chez le chat, mais nous allons voir les plus connues.

Infections bactériennes

Les infections bactériennes cutanées sont courantes chez les chats. Elles peuvent inclure :

  • La pyodermite 

C’est une infection bactérienne généralisée de la peau. Ces infections bactériennes superficielles de la peau chez le chat sont souvent causées par des bactéries de la famille des Staphylococcus, notamment Staphylococcus intermedius et Staphylococcus aureus.

  • Les abcès 

Ce sont des poches d’accumulation de pus causées par une infection bactérienne après une plaie, une morsure ou une griffure. Ils peuvent être causés par diverses bactéries, notamment Staphylococcus aureus, Streptococcus et Pasteurella multocida.

  • L’impétigo 

C’est une infection superficielle de la peau qui affecte principalement les chatons et provoque des lésions cutanées croûteuses.

  • Les infections des glandes sébacées (folliculite et furonculose) 

Elles se manifestent par des kystes (poches closes), des nodules (formation arrondie et palpable) ou des ulcères (une sorte de plaie qui ne cicatrise pas). Les bactéries les plus couramment associées aux infections des glandes sébacées chez les chats incluent : Staphylococcus intermedius, Staphylococcus pseudintermedius, Streptococcus spp et autres bactéries opportunistes. 

  • Infections de la plaie 

Les infections de la plaie chez les chats peuvent être causées par diverses bactéries, y compris des espèces de Staphylococcus (comme Staphylococcus aureus), les streptocoques et des bactéries à Gram négatif comme Pseudomonas aeruginosa.

Infections fongiques 

Les infections fongiques, ou dermatophytoses, sont également courantes chez les chats et peuvent être transmissibles à l’homme. Les principales infections fongiques cutanées chez le chat sont :

  • La teigne 

C’est une infection contagieuse causée par des champignons du genre Microsporum et Trichophyton. Elle provoque des démangeaisons, une perte de poils et la formation de lésions circulaires sans poils.

Une étude faite par Bernard Mignon a montré que Microsporum est l’agent de dermatophytose la plus courante chez le chat et le chien, mais Trichophyton est aussi impliqué. 

  • La candidose 

C’est une infection causée par le Candida, un champignon qui peut affecter la peau, les oreilles et les muqueuses, provoquant des démangeaisons, des éruptions cutanées et des plaques rouges.

Infections parasitaires 

Les parasites externes peuvent également causer des infections cutanées chez les chats. Les types d’infections parasitaires cutanées comprennent :

  • La gale 

C’est une infection causée par des acariens qui provoque des démangeaisons intenses, des lésions cutanées, des croûtes et des pertes de poils.

  • Les infestations de puces 

 Les morsures de puces peuvent entraîner des irritations cutanées, des allergies, des démangeaisons et des infections secondaires.

  • La démodécie : causée par Demodex, surtout Demodex cati et Demodex gatoi.

Infections virales

La principale infection cutanée virale décrite à ce jour est l’infection par les Poxvirus. C’est un virus dans la famille des Poxviridae, une famille commune au virus de la variole humaine.

La pododermatite est une affection de la peau des coussinets. Elle est rare et souvent associée à une infection par FIV ou Virus de l’Immunodéficience Féline ou SIDA du chat. 

Une recherche faite par S. Viaud a montré que la poxvirose est régulièrement signalée au Royaume-Uni et aux Pays-Bas et a été décrite dans de nombreux pays européens comme l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, l’Autriche et la France. Il est important de noter que ces infections cutanées peuvent parfois se chevaucher ou coexister chez un chat.

Comment se manifestent les infections cutanées ?

Les symptômes varient en fonction de l’agent responsable de l’infection. 

Infections bactériennes 

  • Éruptions cutanées, taches rouges ou irritations sur la peau.
  • Démangeaisons intenses, léchage excessif ou grattage.
  • Papules (surélévation dure de la peau) et/ou pustule (nodule contenant du pus)
  • Desquamation ou croûtes sur la peau.
  • Perte de poils (alopécie) dans la zone infectée.
  • Abcès ou ulcères cutanés avec présence de pus.
  • Rougeur, inflammation ou chaleur dans la zone infectée.
  • Mauvaise odeur provenant de la peau.

Infections fongiques (mycoses) 

  • Zones de calvitie circulaires ou ovales sur la peau (pelade).
  • Peau squameuse ou écailleuse.
  • Rougeur et inflammation de la peau.
  • Démangeaisons ou léchage excessif.
  • Présence de pellicules blanches.
  • Perte de poils dans la zone infectée.
  • Les lésions peuvent être entourées d’une bordure rouge épaisse.

Parasites externes 

  • Infestation de puces : démangeaisons intenses, grattage fréquent, présence de puces ou de petites taches noires (selles de puces) dans le pelage du chat.
  • Gale des oreilles : démangeaisons sévères aux oreilles, secouements de tête, croûtes et inflammation auriculaire, mauvaise odeur du cérumen, présence de petites mites auriculaires visibles au microscope.
  • Gale notoédrique : démangeaisons intenses sur la tête, le cou et les épaules, éruption cutanée, perte de poils, formation de croûtes, présence de petits parasites ressemblant à des taches de café moulu.
  • Démodécie : alopécie, inflammation de la peau, lésions, croûtes, et parfois aussi une séborrhée et des pustules ; otite externe en cas d’infection des oreilles.

Comment le vétérinaire peut diagnostiquer les infections cutanées chez un chat ?

Pour diagnostiquer les infections cutanées chez les chats, les vétérinaires peuvent utiliser plusieurs méthodes complémentaires. 

Examen visuel  

Le vétérinaire examinera attentivement la peau du chat pour rechercher des symptômes spécifiques tels que cités ci-dessus. L’apparence générale de la peau peut fournir des indices importants pour déterminer le type d’infection.

RECOMMANDÉ :  Mon chien est sourd : comment puis-je gérer cela ?

Échantillons de peau 

Le vétérinaire peut prélever des échantillons de la peau affectée pour les examiner de près. Cela peut se faire par grattage de la surface de la peau ou par une biopsie cutanée (prélèvement d’un petit morceau). Ces échantillons peuvent être examinés au microscope pour identifier les bactéries, les champignons ou d’autres agents pathogènes.

Cultures bactériennes 

Si une infection bactérienne est suspectée, le vétérinaire peut prélever un échantillon de pus ou de liquide de la zone infectée pour effectuer une culture bactérienne. Cela aide à identifier l’espèce bactérienne et permet de sélectionner le traitement antibiotique approprié.

Tests fongiques 

Dans le cas de suspicions d’infections fongiques, le vétérinaire peut effectuer des tests tels que des cultures de champignons ou des examens microscopiques pour déterminer l’espèce fongique responsable.

Tests de parasitologie 

Si des parasites externes sont suspectés, le vétérinaire peut effectuer des tests spécifiques pour détecter leur présence, comme l’examen microscopique des poils, des grattages cutanés ou des raclages auriculaires.

Tests complémentaires 

Selon les symptômes et les résultats des tests précédents, le vétérinaire peut également recommander des tests supplémentaires tels que des analyses sanguines ou des tests d’hypersensibilité alimentaire pour éliminer d’autres causes possibles des symptômes cutanés.

Comment prendre en charge les infections cutanées chez le chat ?

La prise en charge des infections cutanées chez les chats dépend de la cause sous-jacente de l’infection.

Traitement médical

Le traitement médical peut varier en fonction de la cause de l’infection. 

  • Pour les infections bactériennes, des antibiotiques topiques (exemple : Oxytétracycline spray) ou par voie orale (exemple : pénicilline) peuvent être prescrits. 
  • Pour les infections fongiques, des médicaments antifongiques comme l’itraconazole seront nécessaires. 
  • Dans le cas d’infestations parasitaires, des produits antiparasitaires spécifiques comme ceux à base de Fipronil sont recommandés.

Il est à noter que les infections cutanées chez le chat sont multifactorielles. Cependant, différents pathogènes peuvent infecter l’appareil cutané du chat en même temps. C’est pourquoi, traiter votre chat sans l’avis d’un vétérinaire est exclusivement déconseillé.

Nettoyage et hygiène 

Suivez les recommandations du vétérinaire en matière de nettoyage de la zone infectée. Cela peut inclure l’utilisation de solutions antiseptiques douces (comme la povidone iodée) pour désinfecter la région ou des shampoings spécifiques pour traiter les infections cutanées. Il est important de ne pas utiliser de produits non recommandés ou agressifs, car cela pourrait aggraver l’état de la peau.

Alimentation équilibrée 

Une bonne alimentation joue un rôle crucial dans la santé de la peau et du pelage du chat. Assurez-vous de nourrir votre chat avec une alimentation de haute qualité et équilibrée qui favorise une peau saine.

Suite à la recommandation de votre vétérinaire, l’ajout d’huile de saumon dans l’alimentation de votre chat peut être envisagé. L’huile de saumon est riche en oméga 3, lui donnant la capacité de renforcer le système immunitaire du chat, et d’aider à la pousse des poils.

Environnement propre 

Pour prévenir les récidives d’infections cutanées, gardez l’environnement de vie de votre chat propre et bien entretenu. Lavez régulièrement les literies, les jouets et maintenez une hygiène générale appropriée.

Suivi vétérinaire 

Il est important de suivre les instructions du vétérinaire concernant la durée du traitement et les visites de suivi. Certaines infections cutanées peuvent nécessiter un traitement à long terme pour s’assurer de leur élimination complète.

La teigne : une infection cutanée du chat potentiellement contagieuse pour vous et ses congénères

La transmission de la teigne du chat à l’homme est possible et est considérée comme zoonotique. La teigne est une infection fongique qui peut affecter la peau, les cheveux et les ongles.

La transmission de la teigne peut se produire par contact direct avec un chat infecté. Les spores du champignon responsable de la teigne peuvent être présentes sur la peau, les poils ou les griffes du chat. Si une personne entre en contact avec ces spores, elles peuvent pénétrer dans la peau et provoquer une infection.

Les personnes les plus à risque de contracter la teigne sont celles qui ont un système immunitaire affaibli, les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes. Une étude faite par Bernard Mignon a montré que les chats peuvent être porteurs sains de Microsporum canis.

 Les infections cutanées chez le chat : notre avis en tant que vétérinaire

  • Consultez un vétérinaire dès que vous remarquez des symptômes tels que des démangeaisons, des plaies, des éruptions cutanées ou des pertes de poils chez votre chat. Un vétérinaire sera en mesure de diagnostiquer la cause de l’infection cutanée et prescrire un traitement approprié.
  • N’essayez pas de traiter les infections cutanées chez votre chat par vous-même, car certains produits ou médicaments destinés aux humains peuvent être toxiques pour les animaux. Le vétérinaire pourra vous recommander des médicaments, des crèmes topiques ou des shampooings spécifiques pour traiter l’infection cutanée de votre chat.
  • En plus du traitement prescrit par le vétérinaire, vous pouvez aider à prévenir les récidives ou la propagation de l’infection en maintenant une bonne hygiène pour votre chat. Cela inclut le toilettage régulier, le nettoyage des plaies et des infections cutanées existantes, ainsi que l’utilisation d’une alimentation équilibrée pour renforcer le système immunitaire du chat.
  • N’oubliez pas également de suivre les recommandations de votre vétérinaire en termes de prévention des parasites externes tels que les puces ou les tiques, car ces parasites peuvent causer ou aggraver les problèmes cutanés chez les chats.

Références

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S075818820800068X

BSAVA Manual of Small Animal Dermatology second edition page 71; 169

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut