Puces chez le lapin : symptômes, prévention et traitement

Article rédigé par le 4 septembre 2023

En tant que propriétaire responsable d’un lapin, vous faites tout en votre pouvoir pour garantir le bien-être de votre animal. Cependant, il y a un envahisseur furtif que vous pourriez négliger : les puces.

Les infestations de puces chez les lapins peuvent être insidieuses et causer des problèmes de santé graves. En plus de provoquer des démangeaisons, elles se nourrissent de sang pour survivre et ne se soucient pas de savoir d’où il provient, ce qui n’est pas du tout ce que vous voulez dans votre maison.

Si votre lapin attrape des puces, il y a de fortes chances qu’elles se propagent à d’autres animaux domestiques et même aux membres de votre famille si elles ne sont pas traitées.

Dans cet article, nous vous aiderons à comprendre l’importance de la prévention des puces chez les lapins et à prendre les mesures nécessaires pour maintenir votre animal en bonne santé.

Comment les lapins attrapent-ils des puces ?

Les lapins peuvent attraper des puces de la même manière que d’autres animaux domestiques, notamment les chiens et les chats. Les puces sont de petits parasites qui se nourrissent du sang de l’animal hôte. Voici comment les lapins peuvent attraper des puces :

  • Contact avec des animaux infestés: les lapins peuvent attraper des puces en entrant en contact avec d’autres animaux infestés de puces, tels que des chiens, des chats, des rongeurs sauvages ou d’autres lapins. Les puces peuvent sauter d’un animal à l’autre, ce qui facilite leur propagation.
  • Environnement infesté: les puces peuvent survivre dans l’environnement, notamment dans l’herbe, la litière, la literie ou la terre autour de la cage ou de l’enclos du lapin. Si ces zones sont infestées de puces, le lapin peut les attraper en passant du temps dans cet environnement.
  • Interaction avec des puces adultes: les puces adultes sont de petits parasites bruns ou noirs qui se déplacent rapidement. Si un lapin entre en contact direct avec des puces adultes, elles peuvent sauter sur lui et commencer à se nourrir de son sang.

Bon à savoir: le lapin peut être parasité par trois types de puces : Ctenocephalides canis (puce du chien), Ctenocephalides felis (puce du chat) et Spilopsyllus cuniculi (puce du lapin et vecteur de la myxomatose). Cette dernière est surtout présente en élevage, car ses œufs se développent avec la chaleur du nid de la femelle et des lapereaux. On appelle pullicose l’infestation d’un animal par les puces.

Le cycle de vie des puces chez le lapin

Le cycle de vie des puces chez le lapin est similaire à celui des puces chez d’autres animaux à sang chaud. Voici les principales étapes du cycle de vie des puces chez le lapin :

  1. Œuf: le cycle de vie commence par la ponte d’œufs par une femelle puce adulte. Les puces femelles pondent en moyenne 20 œufs par jour. Les œufs sont généralement pondus sur le corps du lapin, mais ils peuvent également être dispersés dans l’environnement, comme la litière du lapin.
  2. Larve: les œufs éclosent en larves après quelques jours. Les larves de puces sont aveugles, dépourvues de pattes et se nourrissent principalement de débris organiques et de matière fécale de puces adultes. Elles évitent la lumière et se cachent dans des endroits sombres et humides.
  3. Nymphe: les larves se transforment en nymphes après plusieurs stades de développement. Les nymphes sont des stades pré-pupa et se cachent également dans l’environnement. Elles sont plus mobiles que les larves.
  4. Pupa: les nymphes se transforment en pupes dans un cocon soyeux. À l’intérieur de ce cocon, la puce subit une transformation complète, y compris le développement de ses structures externes, avant de devenir un adulte.
  5. Adulte: une fois la transformation terminée, la puce adulte émerge du cocon. Elle est prête à sauter sur un nouvel hôte, comme le lapin, pour se nourrir de son sang. Les puces adultes peuvent vivre plusieurs mois sur l’hôte, et elles se reproduisent en pondant de nouveaux œufs. Les puces peuvent vivre 160 jours, ce qui représente potentiellement 3 200 nouvelles puces.
RECOMMANDÉ :  Soins au quotidien pour le cheval : hygiène, soins, alimentation et entretien

Symptômes des puces chez les lapins

Certains lapins ne présentent aucun signe, tandis que d’autres peuvent présenter une partie ou la totalité des symptômes suivants :

  • Grattage excessif : les lapins infestés de puces auront tendance à se gratter fréquemment, en particulier autour de leurs oreilles, de leur cou, de leur dos et de leur ventre. Le grattage excessif peut provoquer des irritations cutanées et des plaies.
  • Anémie: si l’infestation est grave ou si elle dure depuis un certain temps, votre lapin peut perdre tellement de sang qu’il devient anémique. Les signes d’anémie sont la faiblesse et la pâleur des gencives.
  • Peau irritée ou enflammée: les piqûres de puces peuvent causer une irritation de la peau, de l’inflammation et des rougeurs. La peau du lapin peut devenir sensible et douloureuse.
  • Comportement agité ou anxieux: les lapins infestés de puces peuvent devenir agités, anxieux ou irritable en raison de l’inconfort causé par les piqûres et les démangeaisons.
  • Perte de poils: les puces peuvent provoquer une perte de poils localisée ou généralisée chez les lapins. Cela peut être dû à l’irritation cutanée résultant des piqûres de puces ou du grattage excessif.
  • Saletés de puces: les saletés de puces (un mélange d’excréments de puces et de sang séché) sont plus faciles à voir sur la peau de votre lapin que les œufs, qui sont blancs et microscopiques.

Bon à savoir: si vous ne savez pas s’il s’agit de saletés de puces ou de saletés de jardin, essayez le test de l’essuie-tout humide. Passez une serviette en papier mouillée sur la zone concernée, si la saleté devient brun rougeâtre, votre lapin est probablement infesté.

Maladies transmises par les puces aux lapins

Les puces sont des parasites externes qui peuvent affecter les lapins et leur transmettre différentes maladies. Voici quelques-unes des maladies transmises par les puces aux lapins :

  • Myxomatose: la myxomatose est une maladie virale grave qui peut être transmise aux lapins par des piqûres de puces infectées. Les symptômes de la myxomatose comprennent des tumeurs cutanées, des yeux enflammés et des difficultés respiratoires. La maladie est souvent mortelle. Pour voir plus cliquez ici source.
  • Maladie hémorragique virale (RHD): la RHD est une autre maladie virale qui peut être transmise aux lapins par des piqûres de puces infectées. Elle provoque une insuffisance hépatique aiguë et des saignements internes, entraînant généralement la mort du lapin en quelques jours.
  • Dermatite atopique: les piqûres de puces peuvent causer une irritation cutanée chez les lapins, entraînant une dermatite atopique. Cela se manifeste par des démangeaisons, des éruptions cutanées et une perte de poils.
  • Anémie: les puces se nourrissent du sang de leur hôte, ce qui peut entraîner une anémie chez les lapins infestés. Les lapins anémiques peuvent présenter des symptômes tels que la faiblesse, la léthargie et la pâleur des muqueuses.
  • Allergies: certains lapins peuvent développer des allergies aux piqûres de puces, ce qui peut provoquer une réaction allergique cutanée, des démangeaisons intenses et des irritations.
RECOMMANDÉ :  Démodécie chez le chat : traitements et prévention efficaces

Traitement des puces chez le lapin

Le traitement des puces chez le lapin est important pour assurer sa santé et son bien-être. Le traitement passe par l’application d’un produit antiparasitaire, généralement sous forme de pipette.

Les anti-puces efficaces et sans danger pour votre petit animal sont : l’Advocate® et le Stronghold® chaton. Contactez votre vétérinaire pour connaître la posologie adaptée à votre lapin par rapport à son poids. On applique l’antipuce sur la peau du cou, application à renouveler une fois par mois.

Il est essentiel de ne jamais utiliser de produits anti-puces destinés aux chiens ou aux chats sur votre lapin, car ils peuvent être toxiques pour lui. En fin de compte, le traitement le plus efficace et le plus sûr contre les puces chez le lapin est un traitement prescrit par un vétérinaire.

Bon à savoir: on évitera le fipronil, potentiellement mortel chez le lapin (ex : FRONTLINE ®, FRONTLINE COMBO ®…). Quelques dizaines de minutes après l’administration, le lapin se met à convulser. Il perd l’équilibre et s’allonge alors souvent sur le côté. Un hépatoprotecteur et un diurétique léger seraient alors administrés.

Prévention et traitement naturel contre les puces chez le lapin

Le traitement naturel contre les puces chez le lapin peut être une alternative aux produits chimiques, mais il est essentiel de consulter d’abord un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis et des conseils adaptés à votre animal. Voici quelques méthodes naturelles que vous pouvez envisager en complément d’un traitement vétérinaire :

  • Brossage régulier: utilisez une brosse douce pour lapin pour éliminer mécaniquement les puces et les œufs de puces. Brossez doucement votre lapin à l’extérieur ou sur une surface facile à nettoyer pour éviter la dispersion des puces.
  • Bain sec: un bain sec consiste à frotter doucement la fourrure de votre lapin avec de la farine de maïs ou de la poudre de diatomées alimentaires. Cela peut aider à éliminer les puces en asséchant leur carapace.
  • Plantes répulsives: plantez des herbes répulsives telles que la menthe, la lavande ou le romarin dans l’enclos ou l’aire de jeu de votre lapin. Ces plantes peuvent décourager les puces.
  • Huiles essentielles: certaines huiles essentielles, comme l’huile de lavande ou d’eucalyptus, peuvent être diluées dans de l’eau et utilisées pour vaporiser légèrement l’enclos de votre lapin. Assurez-vous que l’huile essentielle est sans danger pour les lapins et consultez votre vétérinaire pour les dosages appropriés.
  • Alimentation saine: une alimentation équilibrée peut aider à renforcer le système immunitaire de votre lapin, le rendant moins attrayant pour les puces.
  • Consultez régulièrement un vétérinaire pour des examens de santé réguliers. Votre vétérinaire pourra vérifier s’il y a des signes d’infestation de puces et vous conseiller sur les mesures préventives.

Un nettoyage régulier de votre maison (aspirateur/nettoyage à la vapeur) contribuera à réduire l’apparition des puces. Vous pouvez également utiliser des bombes anti-puces ou d’autres sprays anti-insectes. Lorsque vous nettoyez votre maison ou que vous utilisez une bombe anti-puces ou un spray, n’oubliez pas de tenir vos lapins à l’écart pendant un certain temps ou pendant la durée indiquée sur le flacon.

N’oubliez pas que la prévention est la clé pour éviter les infestations de puces chez les lapins. Il est plus facile de prévenir les puces que de les traiter une fois qu’elles sont présentes. Assurez-vous de consulter votre vétérinaire pour des conseils spécifiques à la santé de votre lapin.

Références

https://lapin.ooreka.fr/astuce/voir/588893/puce-du-lapin

https://vcahospitals.com/know-your-pet/fleas-in-rabbits

https://www.planeteanimal.com/mon-lapin-a-des-puces-comment-les-reperer-et-les-eliminer-2794.html#anchor_3

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut