Soins dentaires du cheval : conseils vétérinaire

Article rédigé par le 12 novembre 2023

Les problèmes dentaires chez le cheval constituent un des soucis majeurs dans la santé des équidés. Pour cela, les soins dentaires du cheval sont des actes importants pour prévenir ces problèmes et le protéger.

Les dents du cheval constituent un des piliers dans la digestion des aliments. A défaut d’avoir les soins dentaires requis, le cheval risque de présenter d’autres problèmes de santé comme les coliques et des problèmes locomoteurs.

Une visite annuelle chez un vétérinaire pour vérifier la santé de la bouche de votre cheval est nécessaire. Lisez donc notre article pour avoir une idée précise des différents problèmes dentaires susceptibles d’atteindre votre cheval, des facteurs prédisposants et de la manière de lui apporter des soins dentaires.

Les 5 points à retenir sur les soins dentaires du cheval

  • 1. Les problèmes dentaires sont parmi les problèmes les plus fréquemment rencontrés en médecine équine. 
  • 2. Le cheval adulte possède 36 à 40 dents selon son sexe. La pousse des dents se fait de manière progressive chaque année, permettant ainsi de déterminer l’âge du cheval.
  • 3. Les éléments dans la bouche d’un cheval ont des rôles bien précis et travaillent en synergie pour assurer dès le départ une bonne digestion. Le dysfonctionnement des dents par exemple, va impacter sérieusement la digestion chez un cheval et peut entraîner des coliques.
  • 4. Les visites annuelles chez le vétérinaire permettent de détecter le plus tôt possible les facteurs prédisposants aux problèmes dentaires, ainsi que de les corriger. Par exemple, pour corriger les inégalités de mâchoires, l’opération se fait entre 3 et 8 mois d’âge de l’animal. Le vétérinaire pourra également détecter des pathologies d’ordre mécanique, des décalages des mâchoires, des pathologies douloureuses et des caries dentaires.
  • 5. Plusieurs facteurs prédisposent le cheval aux problèmes dentaires. C’est le cas notamment du mode d’élevage qui empêche le cheval de mastiquer longtemps son aliment, d’une mauvaise conformation des mâchoires ou du vieillissement.

Plusieurs signes permettent de reconnaître un cheval qui présente des problèmes dentaires, à savoir une lenteur exagérée dans la prise d’alimentation, un amaigrissement ou le rejet de longues fibres ou de graines entières non digérées dans les crottins

Anatomie des dents chez le cheval

Le cheval mâle possède 40 dents tandis que la jument en a 36. La pousse des dents du cheval se fait de manière continue : entre 4 à 5 millimètres par an. Cette poussée continue permet de déterminer l’âge d’un cheval.

Les dents d’un cheval sont constitués de : 

  • 12 incisives 
  • 12 prémolaires et molaires 
  • 4 crochets en plus chez les mâles et certains juments

En plus de ces dents classiques, certains chevaux, ont, plus rarement ce qu’on appelle : 

  • Les dents de loup sont des dents de très petite taille. Elles sont situées juste avant le prémolaire sur la mâchoire supérieure. Elles sont traditionnellement retirées.
  • Les dents de cochon sont l’équivalent des dents de loup, mais sur la mâchoire inférieure

Entre les incisives et les prémolaires, on observe un espace vide qui s’appelle « barre ». Les chevaux ont des dents d’adultes vers 5 ans d’âge

Quels sont les rôles des dents chez les chevaux ?

Les dents sont particulièrement importantes chez les chevaux.

  • Les incisives servent à couper les herbes
  • Les molaires et prémolaires broient les fibres 
RECOMMANDÉ :  Engorgement chez le cheval: tout savoir sur cette affection

Les dents du cheval travaillent en synergie avec les autres parties de la bouche : 

  • Les lèvres permettent au cheval de détecter et de saisir les aliments
  • La langue du cheval trie les aliments. Ceux qui ne sont pas repris par le cheval sont évacués au niveau de la barre
  • Les muscles au niveau des joues relient les mâchoires pour permettre un broyage efficace des aliments
  • La salive, sécrétée abondamment par les glandes salivaires servent pour humidifier les aliments 

Pourquoi les soins dentaires du cheval sont si importants ?

Chez le cheval, les dents ont un premier rôle dans la digestion : ils servent pour la préhension et la mastication des aliments. Le cheval est un animal herbivore. Son estomac est unique et petit contrairement à ceux d’autres herbivores ruminants chez lesquels l’estomac est compartimenté en plusieurs poches. 

Cette conformation de l’estomac le pousse à brouter entre 15 et 20h par jour en mastiquant lentement dans les conditions naturelles. Cependant, ces conditions naturelles sont rarement réunies chez le cheval d’élevage. C’est pour cette raison que les soins dentaires chez le cheval d’élevage sont particulièrement importants.

Une inefficacité des dents du cheval ont ainsi : 

Incidence sur la digestion

La réduction du mouvement masticatoire, appelé également mouvement lemniscate, entraîne des conséquences que l’appareil digestif du cheval, notamment une mauvaise assimilation des nutriments. Une étude faite par Abdellah et Aissah (2016) pointe les problèmes dentaires comme une des causes majeures de coliques obstructives chez le cheval.

Incidence sur le travail physique

Chez le cheval, les problèmes dentaires sont parmi les premières causes d’amaigrissement en l’absence de pathologie. Cet amaigrissement entraîne par la suite des soucis au niveau de sa performance.

Incidence sur les appareils locomoteurs 

Même si on ne fait pas tout de suite le lien, des problèmes bucco-dentaires du cheval peuvent provoquer des inconvénients sur l’appareil locomoteur du cheval. En effet, la transmission de la demande du cavalier via le mors dans la bouche du cheval peut ne pas être efficace lorsque le cheval a une mauvaise dentition.

Quels sont les causes fréquentes des problèmes dentaires chez le cheval ?

L’élevage contemporain des chevaux

Notre mode d’élevage actuel des chevaux constitue une source de fragilisation des dents de cette espèce. En effet, la mâchoire du cheval est adaptée à un mode de vie à l’état naturel où il broute des herbes à longueur de journée (plus de 12h par jour). La fourniture en concentré et en soin réduit considérablement cette durée de la mastication.

L’usure des dents du cheval se fait donc moins bien et moins régulièrement.

Mauvaise conformation des mâchoires

Un autre facteur des problèmes dentaires chez le cheval est l’existence d’une mauvaise conformation des mâchoires. Le cheval est appelé « bégu » c’est-à-dire avec une mâchoire supérieure plus avancée, ou au contraire « prognathe », lorsque c’est la mâchoire inférieure qui avance, mais cette dernière est plus rare.

Cette conformation entraîne une usure inégale des dents.

Le vieillissement du cheval

L’âge avancé du cheval est aussi un facteur des problèmes dentaires. La perte d’une dent entraîne par exemple une usure inégale des dents. La dent opposée à celle qui est absente va s’user moins vite que les autres.

Quels sont les différents problèmes dentaires identifiés chez les chevaux ?

Les problèmes dentaires constituent le troisième problème médical le plus rencontré chez les équidés. Il s’agit alors : 

Des pathologies bucco-dentaires d’ordre mécanique

Ce problème résulte de la réduction du mouvement masticatoire à cause de la non-uniformité de la cavité buccale. Ceci se produit par exemple lorsqu’une dent est plus longue que le reste., entraînant une « dominance » c’est-à-dire une non-usure de la dent qui se trouve à l’opposé de celle qui dépasse les autres.

RECOMMANDÉ :  Colite du chat : soulager et prévenir cette affection intestinale

Dans la photo suivante, nous verrons des dents abîmés de cheval avec des usures inégales.

Ainsi, le glissement normal des dents les unes sur les autres est entravé par cette dominance.

Les décalages maxillaires ou mandibulaires

Cette fois-ci, il s’agit d’un décalage de quelques dents qui empêche, comme dans le cas de la dominance, le glissement normal des dents les unes sur les autres.

Les pathologies qui occasionnent des douleurs

Certains problèmes dentaires vont occasionner des douleurs dans la bouche d’un cheval. C’est le cas des caries dentaires, de la parodontite ou des maladies qui touchent la gencive. Le cheval évitera ainsi de mastiquer avec la dent cariée, et ceci réduit significativement l’efficacité de sa mastication, rendant à la longue difficile la digestion.

La carie dentaire

Il s’agit d’une maladie des tissus durs de la dent. Elle est due à la décalcification induite par la présence de micro-organismes qui s’accumulent dans la dent. Chez les équidés, la cause principale n’est pas le sucre comme chez les humains, mais plutôt une stagnation d’aliments qui vont fermenter.

Quels sont les signes de problèmes dentaires chez le cheval ?

Plusieurs signes doivent alerter le propriétaire du cheval :

  • Le cheval n’a pas beaucoup d’appétit ou mange trop lentement que d’habitude
  • Le cheval recrache de petites boulettes de fourrage tout en mangeant
  • Le cheval se défend lors du travail
  • Le cheval a une mauvaise haleine
  • Le cheval maigrit ou perd de l’état
  • Les crottins du cheval contiennent des fibres très longues ou des grains entiers non mastiqués

Comment prendre soin de l’hygiène dentaire de votre cheval ?

Une visite annuelle du vétérinaire

La visite annuelle chez un vétérinaire est un acte sérieux à ne pas manquer. L’examen buccal d’un cheval est effectué uniquement par une personne formée en ce sens. En effet, il s’agit d’un acte qui présente un danger de morsure et qui nécessite l’usage de matériels adaptés comme le pas d’âne comme sur la photo qui suit.

Lors de la visite annuelle, le vétérinaire ou le technicien dentiste équin y recherchera : 

  • Un bec de perroquet 

Il s’agit des inégalités des mâchoires supérieures et inférieures mentionnées précédemment et qui prédisposent le cheval à des problèmes dentaires. En cas de différence marquée, une correction chirurgicale pourra se faire entre 3 et 8 mois d’âge du poulain.

  • La coiffe 

La coiffe est la présence de dents molaires de lait au-dessus des prémolaires définitives. Ces dents de lait n’ont donc pas été expulsées par les dents définitives. Ces dents peuvent empêcher la croissance correcte des dents définitives.

  • Les dents de loup et les dents de cochon

Ce sont des dents présentes en avant des premières prémolaires définitives, essentiellement sur la mâchoire. Ces dents supplémentaires occasionnent une douleur lorsque le mors est en place et appuie dessus.

  • Les caries dentaires

Un râpage dentaire

Il s’agit d’un acte qui consiste à limer les surdents. Chez un cheval adulte, il peut être effectué tous les 2 ans et consiste à l’aplanissement des pointes des dents.

Notre avis de vétérinaire sur les soins dentaires du cheval

Les soins de la bouche du cheval et l’examen des dents sont des soins indispensables. Malheureusement, ce sont des actes souvent négligés par méconnaissance. Notre conseil en tant que vétérinaire, maintenant que vous avez lu votre article, et d’apporter une attention particulière à la santé bucco-dentaire de votre cheval.

Nous vous conseillons également de surveiller la manière avec laquelle votre cheval prend sa nourriture. Il convient de donner un repas volumineux à votre animal afin de stimuler une mastication plus longue.

Références

Dents du cheval : fonctionnement et entretien
Quels sont les soins dentaires à réaliser régulièrement?

https://www.vetostore.com/nos-conseils/comment-entretenir-les-dents-de-votre-cheval.html

LES PATHOLOGIES BUCCO-DENTAIRES DES ÉQUIDÉS

https://gemmo-animaux.com/soigner-la-bouche-de-son-cheval/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut