Lésion SLAP (épaule) : Définition et prise en charge

Article rédigé par le 25 juillet 2023

Les lésions SLAP (de l’anglais Superior Labrum Anterior to Posterior) sont des blessures qui touchent le labrum supérieur antérieur de l’épaule.

Elles se produisent généralement en raison de traumatismes aigus ou de mouvements répétitifs de l’épaule. Cette blessure peut affecter les personnes de tous les âges, mais elle est plus fréquente chez les sportifs. 

Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur la lésion SLAP, y compris sa définition, les symptômes qui lui sont associés et les diverses possibilités de traitement.

Comprendre la lésion SLAP

Définition et anatomie 

L’articulation gléno-humérale relie la tête de l’humérus à la glène de l’omoplate.

Une lésion SLAP est une blessure du labrum supérieur antérieur de l’épaule qui est un anneau de cartilage qui entoure l’articulation de l’épaule et contribue à la stabilité et à la mobilité de l’articulation. 

Lorsqu’il est endommagé, il peut entraîner des douleurs, une diminution de la force et de la mobilité de l’épaule, ainsi que des sensations de clics ou de verrouillages.

Symptômes de la lésion SLAP

Les symptômes courants d’une lésion SLAP comprennent :

  • Douleur profonde dans l’épaule, qui peut irradier vers le bras ;
  • Sensations de clics, de verrouillages ou de blocages dans l’épaule ;
  • Diminution de la force et de la stabilité de l’épaule ;
  • Difficulté à effectuer des mouvements spécifiques de l’épaule, tels que le lancer d’une balle.

La lésion SLAP : quelles sont les causes ?

Les lésions SLAP peuvent être causées par différents facteurs, tels que :

  • Traumatismes directs à l’épaule, tels que des chutes ou des collisions ;
  • Mouvements répétitifs de l’épaule, notamment chez les athlètes pratiquant des sports nécessitant des mouvements de lancer ;
  • Vieillissement naturel et usure du cartilage.

Classification de la lésion SLAP

La lésion SLAP peut être classifiée en fonction de l’étendue du détachement du labrum et de la déchirure du tendon du biceps

Cette classification permet de mieux caractériser la gravité de la blessure et d’adapter le traitement en conséquence.

On distingue les quatre types de lésions SLAP comme suit :

  • Type 1 : Il s’agit d’une lésion légère avec une déchirure mineure du labrum, mais sans détachement.
  • Type 2 : Cette catégorie implique une déchirure du labrum avec détachement du tendon du biceps.
  • Type 3 : il s’agit d’une déchirure plus étendue du labrum, s’étendant jusqu’à la cavité glénoïde.
  • Type 4 : C’est une lésion complexe où le labrum et le tendon du biceps sont tous deux gravement touchés.
RECOMMANDÉ :  Rupture du grand pectoral : Définition et prise en charge (tout savoir)

Diagnostic de la lésion SLAP

Le diagnostic d’une lésion SLAP nécessite une évaluation médicale approfondie. Les méthodes couramment utilisées pour diagnostiquer une lésion SLAP comprennent :

Évaluation physique

Un médecin spécialisé dans les troubles de l’épaule effectuera un examen physique détaillé pour évaluer les mouvements de l’épaule, la force musculaire et la présence de douleur. 

Ils peuvent également effectuer des tests spécifiques pour reproduire les symptômes de la lésion SLAP.

Ils peuvent également effectuer des tests spécifiques pour reproduire les symptômes de la lésion SLAP.

Imagerie par Résonance Magnetique

Des examens d’imagerie médicale, tels que l’IRM (imagerie par résonance magnétique) peuvent être utilisés pour faire le diagnostic d’une lésion SLAP.

L’IRM est un outil d’imagerie non invasif qui utilise des ondes magnétiques et des radiofréquences pour créer des images détaillées des tissus mous et des structures osseuses de l’épaule.

Cet examen permet aux médecins de visualiser le labrum et le tendon du biceps, ainsi que d’identifier toute déchirure ou détachement.

Pour mieux visualiser le labrum, le spécialiste peut avoir recours à l’arthro-IRM.

Il s’agit d’une technique d’imagerie avancée qui combine l’IRM traditionnelle avec l’utilisation d’un agent de contraste à base de gadolinium. Ce contraste permet de mieux visualiser les tissus mous et les structures articulaires, en particulier le labrum et les tendons autour de l’épaule.

Il aide également à différencier les tissus normaux des tissus endommagés ou inflammatoires, permettant ainsi un diagnostic plus précis.

L’Arthrographie de l’épaule

L’arthrographie est une procédure où un agent de contraste est injecté directement dans l’articulation de l’épaule, suivi d’une radiographie ou d’une tomodensitométrie (TDM) pour obtenir des images claires de l’intérieur de l’épaule.

Cette méthode peut également aider à identifier les anomalies dans le labrum et le tendon du biceps.

Une fois le diagnostic établi avec précision, une prise en charge adaptée peut être mise en place pour favoriser une récupération optimale de l’épaule blessée

Options de traitement de la lésion SLAP

Les options de traitement pour une lésion SLAP peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure. 

Approches non chirurgicales

Repos et modifications de l’activité

Dans les cas de lésions SLAP légères, le repos et la modification des activités qui sollicitent l’épaule peuvent être suffisants pour permettre la guérison.

Évitez les mouvements qui exacerbent la douleur et suivez les conseils du médecin traitant.

Kinésithérapie ou Physiothérapie

La kinésithérapie (physiothérapie) joue un rôle crucial dans la récupération des lésions SLAP. Les exercices de renforcement et d’étirement spécifiques aident à restaurer la force musculaire et la mobilité de l’épaule. 

RECOMMANDÉ :  Acromioplastie: temps de récupération (tout savoir)

Un physiothérapeute peut recommander un programme personnalisé en fonction des besoins individuels du patient.

Médicaments et injections

Des médicaments anti-inflammatoires et des injections de corticostéroïdes sont prescrits pour soulager la douleur et réduire l’inflammation associée à la lésion SLAP. Cependant, ils ne traitent pas la cause sous-jacente de la blessure.

Intervention chirurgicale

Dans les cas de lésions SLAP graves ou lorsque les approches non chirurgicales n’ont pas donné les résultats escomptés, la chirurgie est recommandée, telle que :

Réparation arthroscopique

La réparation arthroscopique est une technique chirurgicale utilisée pour traiter les lésions SLAP. Elle consiste à insérer de petits instruments et une caméra dans l’épaule par de petites incisions.

Le chirurgien répare ensuite le labrum endommagé à l’aide de sutures ou d’ancres spéciales.

Réparation ou reconstruction ouverte

Dans certains cas complexes, une réparation ou une reconstruction ouverte peut être nécessaire.

Cette procédure implique une incision plus grande pour accéder directement à l’épaule et réparer le labrum.

Processus de récupération après une lésion SLAP

Après une intervention chirurgicale ou une période de traitement non chirurgical, la récupération d’une lésion SLAP peut prendre du temps. 

Voici quelques aspects importants du processus de récupération :

Rééducation post-opératoire

Si une chirurgie a été réalisée, une rééducation post-opératoire est essentielle pour restaurer la force, la mobilité et la fonction de l’épaule.

Un physiothérapeute guidera le patient à travers des exercices spécifiques et des étapes de rééducation pour favoriser la guérison.

Prévention des récidives

Après la récupération, prenez des mesures pour prévenir les récidives de lésions SLAP.

Cela peut inclure le renforcement musculaire de l’épaule, l’adoption de techniques appropriées lors d’activités physiques et le respect des recommandations du médecin traitant.

Références

https://groupesantepourtous.com/anatomie-de-lepaule/

https://www.chirurgie-orthopedique-paris.com/pathologies/slap-lesion-de-lepaule/#slap-lesion-epaule-definition

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut