L’hypnose peut-elle soulager votre capsulaire rétractile ?

Article rédigé par le 4 mars 2024

La capsulite rétractile de l’épaule se produit lorsque le système de protection réflexe de l’épaule devient hyperactif. Ce système, connu sous le nom de système sympathique, joue un rôle essentiel et vital dans le bon fonctionnement de notre corps.

Dans notre vie quotidienne, nous effectuons des actions telles que respirer, transpirer, saliver et frissonner sans y penser consciemment. De plus, lorsque nous sommes exposés à un bruit soudain, nous sursautons automatiquement sans pouvoir le contrôler. Ce système, extrêmement sensible aux moindres stimuli, n’est pas directement influencé par notre volonté. Cependant, il est très réceptif à notre état émotionnel et au stress que nous ressentons. Découvrons ensemble dans la suite de cet article si l’hypnose peut aider à soulager cette douleur.

Qu’est ce qui provoque la capsulaire rétractile ?

La capsulite rétractile de l’épaule est due au fonctionnement essentiel de notre système sympathique, un mécanisme de défense vital. Ce système assure notre protection à travers une série de réponses simples. Par exemple, nous respirons la nuit pour vivre et nous salivons pour faciliter la digestion. Lorsqu’il fait chaud, nous transpirons pour nous rafraîchir et protéger notre peau du soleil. À l’inverse, lorsque nous avons froid, notre peau se rétracte pour réduire la surface de contact et renforcer notre derme en redistribuant la chaleur.

Le sursaut, quant à lui, vise à activer rapidement l’ensemble de notre dynamique motrice (augmentation du rythme cardiaque, mobilisation des muscles, éveil de tous nos sens) afin de pouvoir fuir rapidement.

Ce système nerveux sympathique est une arme essentielle qui a permis à nos ancêtres des cavernes de survivre. Ceux qui avaient un système sympathique extrêmement réactif pouvaient réagir plus rapidement face aux attaques des prédateurs et étaient mieux adaptés à leur environnement.

Toutefois, au fil du temps, notre environnement a considérablement évolué, et ce mécanisme de défense n’a plus besoin d’être aussi sensible au moindre stress. Les individus qui conservent un système hyper réactif sollicitent trop leur système sympathique. En cas de stress ou de choc émotionnel, la respiration devient rapide, la transpiration excessive et la digestion perturbée. Ces symptômes sont familiers à tous, bien qu’ils soient généralement latents et maîtrisés dans notre vie quotidienne. Cependant, le moindre dysfonctionnement peut provoquer une hyperactivité du système et entraîner une capsulite de l’épaule.

Quels en sont les symptômes et les manifestations cliniques ?

Les symptômes de la capsulite rétractile de l’épaule se manifestent généralement pendant une période propice associée à des problèmes personnels, familiaux ou professionnels tels que le décès, le divorce, le chômage, le licenciement ou la pression au travail.

RECOMMANDÉ :  Déchirure du biceps (longue portion) à l’épaule : Tout savoir

La maladie évolue généralement en trois phases :

  1. Une phase initiale caractérisée par une douleur intense accompagnée d’une raideur de l’épaule, souvent appelée phase chaude. Cette phase se caractérise par une inflammation importante et peut être observée à la scintigraphie.
  2. Une phase de transition où la douleur diminue progressivement jusqu’à disparaître, laissant place à une raideur plus stable de l’épaule, connue sous le nom de phase de refroidissement.
  3. Une phase de récupération des amplitudes de mobilité, également appelée phase froide, où l’épaule commence à retrouver progressivement sa fonctionnalité.

La maladie peut se manifester de deux manières différentes : de manière spontanée, sans cause apparente, ou suite à un traumatisme.

1) La capsulite spontanée de l’épaule : Elle se caractérise par l’apparition soudaine au réveil ou de manière progressive et insidieuse d’une raideur de l’épaule, accompagnée de douleurs lors des mouvements et parfois même au repos. L’épaule devient très rigide, rendant l’élévation du bras difficile. Cependant, il est possible de compenser cette raideur en inclinant le tronc et en utilisant l’articulation scapulo-thoracique entre l’omoplate (scapula) et le thorax.

Un signe distinctif est l’incapacité à effectuer une rotation externe du bras. Des gestes aussi simples que mettre un ticket dans une borne de péage ou attraper sa veste sur la banquette arrière de la voiture deviennent impossibles et sont souvent caractéristiques de la maladie.

Il n’est pas rare de développer successivement une capsulite aux deux épaules, ce qu’on appelle une capsulite bilatérale. Dans certains cas, un contexte d’anxiété, parfois enfoui, peut déclencher la même réaction de raideur et de douleur du côté opposé. On parle alors de capsulite à bascule.

2) La capsulite post-traumatique de l’épaule : Elle survient à la suite d’un traumatisme ou d’une intervention chirurgicale. Tout type de sollicitation de l’épaule, de la main ou du membre supérieur qui provoque une douleur peut entraîner un stress et une activation excessive du système sympathique. Les fractures, luxations, contusions ou interventions chirurgicales, en raison de la douleur et de l’anxiété qu’elles engendrent, sont des facteurs prédisposant à cette maladie.

Dans le cas de la capsulite post-traumatique, la raideur et la douleur de l’épaule sont intimement liées au traumatisme ou à l’intervention chirurgicale qui en sont à l’origine. Cela rend l’analyse des symptômes très complexe. Il est difficile de déterminer si une épaule raide est due à la consolidation d’une fracture, à la cicatrisation d’une intervention ou à une capsulite rétractile. Parfois, ces trois éléments sont présents simultanément. Ces complications peuvent survenir suite à une chirurgie, à un traumatisme ou à une fracture, et sont souvent désignées sous le terme de capsulite post-traumatique de l’épaule. Lorsqu’elle se développe après une opération ou une intervention chirurgicale, elle est considérée comme un risque imprévisible ou un choc psychologique, n’étant pas directement liée à une erreur médicale.

RECOMMANDÉ :  Disjonction acromio-claviculaire : explications des stades

Le patient, en raison de l’hyper-réactivité de son système réflexe, est involontairement à l’origine de cette réaction. Les différents problèmes engendrés par un traumatisme ou une intervention chirurgicale contribuent à accroître la sensation d’oppression et de stress, favorisant ainsi l’apparition de la capsulite post-traumatique.

L’hypnose peut-elle soulager cette maladie ?

Le traitement médical de la capsulite est limité, à l’exception des approches visant à réduire le stress, atténuer la douleur et rétablir un sommeil de qualité. Une prise en charge médicale et un accompagnement sont donc essentiels et bénéfiques pour soulager les symptômes de la capsulite.

En réalité, aucun traitement médical ne peut se révéler très efficace. Le rétablissement progressif vers la normalité dépend principalement d’un état global d’apaisement, à la fois sur le plan psychologique et tissulaire. En général, la récupération finale après une capsulite de l’épaule est satisfaisante.

Toutefois, l’hypnose présente l’avantage d’intégrer à la fois les aspects psychologiques et la gestion autonome de la douleur. Elle constitue une aide précieuse pour soulager les douleurs associées à la capsulite. Tous les mouvements qui exacerbent la douleur doivent être évités. Ainsi, il faudrait contacter un hypnothérapeute compétent pour vous aider à soulager cette douleur au cas où vous la ressentez.

Conclusion

Au terme de cet article, nous pouvons dire que la capsulaire rétractile est une maladie dont le traitement est plus ou moins complexe du point de vue de la médecine. Toutefois, l’hypnose du fait de sa polyvalence est un moyen que l’on peut utiliser pour soulager cette douleur. Pour ce faire, il est donc nécessaire de s’attacher les services d’un hypnothérapeute de qualité.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut