Insuffisance cardiaque chez le chat : tout comprendre de la maladie

Article rédigé par le 18 août 2023

L’insuffisance cardiaque chez le chat est une maladie grave affectant le cœur en réduisant l’efficacité de pompage du cœur. Il s’agit d’une maladie insidieuse : les symptômes n’apparaissent généralement que lorsque la maladie a impacté sérieusement le cœur de votre chat et les autres organes qui subissent sa défaillance.

Il s’agit d’une urgence vétérinaire.

L’insuffisance cardiaque chez le chat est une maladie qui peut entraîner la mort de l’animal. Elle atteint généralement les chats âgés et les jeunes chats atteints de malformations cardiaques. Elle entraîne une série de symptômes comprenant une difficulté respiratoire, une perte de conscience, une intolérance à l’effort du chat atteint.

Un diagnostic précoce permet de rallonger l’espérance de vie de votre chat. L’efficacité des traitements dépend de la précocité du diagnostic et de la prise en charge. L’insuffisance cardiaque chez le chat est une maladie qu’on peut prévenir, moyennant une connaissance de ses mécanismes et des gestes adéquats pour la prévenir.

Afin d’être correctement préparé face à l’insuffisance cardiaque chez le chat et agir de la meilleure des façons, lisez notre article ! 

Comprendre l’insuffisance cardiaque chez le chat

Définition et description de l’insuffisance cardiaque chez le chat

L’insuffisance cardiaque chez le chat est l’ensemble des symptômes qui surviennent suite à la défaillance du cœur dans son rôle de pompage du sang. C’est une maladie silencieuse.

Quelques rappels anatomiques et physiologiques du cœur du chat

Le cœur du chat, comme tout autre animal, est responsable du pompage du sang nécessaire pour les besoins de l’organisme. C’est un organe musculaire situé dans la cage thoracique du chat. 

Ses contractions et relâchement ont comme rôle l’éjection de sang chargé en oxygène vers les muscles et les organes, ainsi que l’envoi du sang chargé en gaz carbonique venant de ces organes pour l’envoyer vers les poumons.

L’insuffisance cardiaque chez le chat survient quand il y a une défaillance dans ce rôle de pompage du cœur. Les organes ne reçoivent donc pas suffisamment d’oxygène dont ils ont besoin pour fonctionner correctement. Ils ont également une difficulté à se débarrasser du gaz carbonique.

Le sang qui ne circule pas suffisamment va alors s’accumuler. Une pression dans les veines va se produire secondairement, entraînant entre autres un œdème pulmonaire ou accumulation d’eau au niveau des poumons, responsable à son tour d’une grande difficulté respiratoire ou dyspnée aiguë chez le chat.

Facteurs et causes de l’insuffisance cardiaque du félin domestique

Plusieurs facteurs entraînent l’insuffisance cardiaque chez le chat. On peut citer par exemple les malformations et les cardiomyopathies c’est-à-dire des maladies qui réduisent la capacité de pompage du cœur. Cependant les chats âgés sont les plus atteints par l’insuffisance cardiaque.

Il s’agit d’une maladie insidieuse et silencieuse. Elle ne tend à se manifester que lorsque les capacités du cœur sont fortement diminuées. Dans le cas où elle se manifeste, cette manifestation est souvent soudaine et brutale.

RECOMMANDÉ :  Emphysème chez le cheval : symptômes, traitements, moyens de prévention

 En effet, l’accumulation de liquide dans les poumons occasionne une difficulté respiratoire et un affaiblissement.

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque chez le chat

Malgré la pluralité des facteurs qui induisent l’insuffisance cardiaque chez le chat, les symptômes tendent à se ressembler lorsque le cœur est atteint. On note ainsi :

  • Une tendance à la fatigue, puis une fatigue soudaine
  • Une accélération de la respiration

Si la fréquence respiratoire d’un chat se situe généralement entre 25 et 35 respirations par minute, celui d’un chat insuffisant cardiaque est nettement augmenté.

  • Une toux est parfois observée
  • Une intolérance à l’effort
  • Une augmentation de la fréquence cardiaque

A l’auscultation ( faite par le vétérinaire ou par le propriétaire du chat lui-même), la fréquence cardiaque dépassera les 110 à 140 battements normaux chez le chat.

  • Une difficulté respiratoire

D’autres symptômes plus généraux peuvent également apparaître :

  • Une perte de connaissance brève et soudaine

Ceci résulte de l’insuffisance de sang qui parvient au cerveau du chat.

  • Une paralysie brutale du train postérieur du chat
  • Une coloration grisâtre des muqueuses de la bouche due à un défaut d’oxygénation 
  • Un choc circulatoire qui se traduit chez le chat par une hypothermie c’est-à-dire une baisse de la température corporelle et une faiblesse générale.

Si normalement, la température rectale du chat se situe vers les 38 et 39°C, en cas de choc circulatoire, celle-ci peut descendre jusqu’à 34°C

  • L’arrêt cardiaque peut survenir en dernier lieu avant la mort de l’animal

Ces symptômes atteignant l’état général du chat sont toujours des situations d’urgence. Il est essentiel d’emmener l’animal chez un vétérinaire dans les plus brefs délais.

Comportement à adopter en cas d’insuffisance cardiaque chez le chat

Deux facteurs font que souvent, la prise en charge d’un chat atteint d’insuffisance cardiaque est tardive :

  • La nature de la maladie elle-même : insidieuse et silencieuse
  • Le mode de vie du chat : parfois en vagabondage, le propriétaire est rarement témoin des pertes de conscience brèves de l’animal

Il convient donc de faire particulièrement attention aux chats lorsqu’ils ont un âge avancé. Dès l’apparition des premiers symptômes de difficulté respiratoire et de perte de conscience même brève, il est impératif de l’emmener chez le vétérinaire. Ce dernier lui fera passer tous les examens nécessaires pour confirmer et poser le diagnostic.

Diagnostic 

Le diagnostic repose sur :

  • les constats des symptômes rapportés par le propriétaire du félin. 
  • En cas de soupçon d’une insuffisance cardiaque chez le chat, le vétérinaire procèdera à l’auscultation

Le vétérinaire écoutera les battements cardiaques de l’animal pour détecter présence d’arythmies cardiaques (des battements irréguliers du cœur), la présence de liquide dans les poumons et dans d’autres organes.

  • Des examens plus poussés comme l’ECG ou électrocardiogramme, des radiographies, de l’échographie ainsi que des prises de sang

Options de traitement

Les traitements de l’insuffisance cardiaque chez le chat constituent un ensemble qui peut varier légèrement en fonction des symptômes et des organes submergés par du liquide. Généralement, il s’agit de :

  • Une hospitalisation de quelques jours afin de permettre une surveillance poussée de l’animal et de l’évolution des symptômes
  • Un traitement médicamenteux à vie, qui est adapté individuellement et pouvant être corrigé en fonction de l’amélioration et de la réponse du chat au traitement
  • Un traitement médicamenteux pour drainer le liquide qui s’accumule dans les organes, généralement des diurétiques (médicaments qui poussent le chat à évacuer le liquide sous forme d’urine). Parfois, une ponction est même nécessaire.
  • Un médicament qui corrige l’arythmie cardiaque
RECOMMANDÉ :  Top 20 des chats les plus beaux

À la disparition des symptômes et lorsque l’état du chat est jugé suffisamment stable, le retour à la maison peut se faire mais sous haute surveillance par le propriétaire.

Un suivi régulier par le vétérinaire est fortement indiqué : de fréquence hebdomadaire pour le premier mois suivant le diagnostic, cela se fera de plus en plus espacé en fonction de la réponse du chat au traitement.

Pronostic

Si les symptômes sont légers ou si le chat est asymptomatique au moment du diagnostic, l’espérance de vie peut dépasser les 5 ans. Cependant le pronostic d’une insuffisance cardiaque chez le chat est hélas le plus souvent sombre. En effet, la maladie, due à sa déclaration tardive et à sa forme insidieuse, est souvent à un stade avancé lors de la prise en charge. 

L’insuffisance cardiaque chez le chat est une maladie qui a tendance à s’aggraver au fil des ans. Le traitement évite la souffrance de l’animal et permet au propriétaire de lui fournir un bien-être pour lui exprimer son affection.

Prévention

Pour éviter de faire face à l’insuffisance cardiaque chez le chat, il convient de :

  • Dès le départ d’exiger une attestation prouvant que le chat que vous allez acheter est en bonne santé.
  • Demander conseils auprès de votre vétérinaire sur une alimentation correcte dès son jeune âge. En effet, l’obésité est un des facteurs secondaires de maladies cardiaques chez le chat
  • Procéder à un bilan de santé régulier (annuel ou bi-annuel) pour votre chat
  • Rester attentif aux symptômes cités précédemment et emmener votre animal dans l’heure qui suit chez le vétérinaire en cas de suspicion : fréquence respiratoire élevée, essoufflement sans effort, couleur grisâtre ou bleutée des muqueuses.

L’insuffisance cardiaque chez le chat est une maladie qui affecte le cœur entraînant divers symptômes, à l’instar de fatigue, de difficulté respiratoire et de perte de conscience chez le chat atteint. Il s’agit d’une maladie grave pouvant entraîner la mort de l’animal.

Les symptômes résultent de la réduction de l’efficacité de la capacité de pompage du cœur, privant ainsi les organes et le cerveau de l’oxygène dont ils ont besoin pour correctement fonctionner.

L’insuffisance cardiaque chez le chat reste cependant une maladie qu’on peut traiter, moyennant une prise médicamenteuse à vie et un suivi régulier. La détection et le diagnostic précoce de la maladie offrent le meilleur pronostic pour votre félin. C’est en ce sens que les visites de routine pour faire un bilan de santé chez le vétérinaire sont importantes. 

Référence

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/insuffisance-cardiaque-chez-le-chat/

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chat/conseils-sante/insuffisance-cardiaque-chez-le-chat/

https://vetfocus.royalcanin.com/fr/scientifique/prise-en-charge-du-chat-insuffisant-cardiaque

Insuffisance cardiaque du chat : symptômes, traitement

https://www.veterinairedesrochettes.fr/fr/article/les-maladies-cardiaques-chez-le-chat#

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut