Lipome chez le chien : une tumeur bénigne (tout savoir)

Article rédigé par le 8 août 2023

Un lipome ou tumeur graisseuse est une tumeur bénigne constituée de tissu graisseux. La tumeur peut apparaître n’importe où dans les tissus du corps, mais se situe le plus souvent dans la couche sous-cutanée.

Le lipome est un trouble de santé courant, qui touche essentiellement les chiens âgés, qui souffrent d’embonpoint et ils sembleraient que les femelles soient plus susceptibles d’en souffrir. Néanmoins, ils peuvent se manifester à n’importe quel âge, race et sexe.

Jusqu’à une certaine taille, les lipomes n’entraînent aucun symptôme notable. En général, les maîtres ne les remarquent qu’en caressant leur chien et en sentant une espèce de petite boule de graisse sous la peau, étonnement facile à déplacer.

Continuez à lire cet article rédigé par une vétérinaire pour en apprendre plus sur le lipome chez les chiens, sa définition, ses symptômes, son diagnostic et son traitement.

C’est quoi un lipome ?

Un lipome est une néoplasie ou tumeur bénigne qui consiste en l’accumulation exagérée d’adipocytes(des cellules graisseuses). Autrement dit, le lipome est une boule molle constituée de tissu graisseux.

Logé juste sous la peau du chien, souvent au niveau des cuisses ou du ventre, le lipome n’est pas réellement dangereux, mais il peut gêner les mouvements du chien ou s’avérer douloureux lorsqu’il devient trop volumineux. Dans de rares cas, le lipome prétendument inoffensif peut aussi être un liposarcome malin.

Bon à savoir: les tumeurs adipeuses ont tendance à vite grandir, ce qui les rend inesthétiques et parfois effrayants. Cependant, elles peuvent devenir de taille très importante, allant de 1 à plus de 30 cm de diamètre, ce qui empêche parfois le déplacement de l’animal.

Différence entre un lipome sous-cutané et un lipome musculaire infiltrant

Le lipome infiltrant ou lipome intramusculaire, est un type de lipome qui se développe dans les muscles. Il est non encapsulé, ce qui le différencie clairement du lipome sous-cutané qui est bien délimité.

Les deux types de lipomes sont formés avec les mêmes types de cellules. Le lipome infiltrant a tendance à vite se développer. Il peut atteindre jusqu’à 20 cm de taille ou bien plus dans certains cas.

Il est susceptible d’apparaître à différents endroits du corps du chien, du thorax au membre inférieur en passant par l’abdomen et peut endommager les muscles et les tendons de l’animal. Le lipome infiltrant apparaît beaucoup moins fréquemment que le lipome sous-cutané et qu’il est plus difficile à éradiquer.

Causes

Les causes de l’apparition d’un lipome chez un chien, comme chez un humain, demeurent inexpliquées. Cependant, certains facteurs semblent prédisposer au développement de ces tumeurs bénignes.

Age: Il a été constaté que les lipomes sont très courants chez le chien âgé, avec un âge moyen d’apparition de 9 ans.

Sexe: les femelles sont prédisposées, en particulier lorsqu’elles sont obèses.

Races: les Cockers Spaniels, Teckels, Braques de Weimar, Terriers de petite taille et Labradors sont prédisposés.

RECOMMANDÉ :  Lapin Fauve de Bourgogne : Guide vétérinaire

Alimentation: les origines du lipome viennent principalement de la mauvaise alimentation de l’animal de compagnie sur le long terme. Autrement dit, si le chien est nourri incorrectement. De ce fait, il emmagasine les mauvaises graisses au fil des temps. Lors de sa vieillesse (généralement à partir de 9 ans), les enflures commencent à apparaître sous sa peau, surtout chez les femelles.

Surcharge toxique: le lipome peut aussi être causé par l’incapacité de l’organisme à se désintoxiquer des toxines de manière adéquate par altération hépatique, intestinale ou rénale.

Symptômes et diagnostic

Symptômes

En général, les maîtres ne remarquent le lipome qu’en caressant leur chien et en sentant une espèce de petite boule de graisse, ronde ou ovale et elle roule sous la peau à la palpation.

Un chien avec un lipome dans la couche sous-cutanée ne présente normalement aucun symptôme, mais dans de très rares cas où il apparaît dans le corps, des symptômes peuvent apparaître en fonction de l’organe touché par la tumeur :

Un lipome située sur la tête ou un membre (peau tendue), le chien peut ressentir que cela tire sur la peau.

Un lipome derrière l’œil le fait ressortir plus.

Une tumeur dans le muscle, elle est plus ferme, dure et moins mobile. Si elle appuie sur un vaisseau et les nerfs , le membre risque de gonfler si la tumeur empêche la circulation lymphatique ou sanguine.

Au moindre doute, il est nécessaire de consulter le vétérinaire.

Méthodes diagnostiques

L’apparition d’une boule chez le chien peut-être de nature bénigne ou maligne. C’est pourquoi il est important de consulter un vétérinaire pour s’en assurer.

le vétérinaire commence par un examen clinique qui consiste à mesurer les paramètres vitaux de votre chien (pouls, fréquence respiratoire, état des muqueuses, température), puis palpe délicatement la boule.

Le diagnostic des lipomes du chien nécessite une biopsie ou une cytoponction :

La méthode diagnostique la plus fréquemment utilisée est la cytologie : qui permet de récolter des cellules avec une aiguille afin d’observer ensuite le tout au microscope. Lors de lipome, le matériel récolté à la cytologie a un aspect huileux, graisseux. Des adipocytes matures et normaux sont visualisés en grande quantité au microscope.

L’autre option diagnostique possible est l’histopathologie (biopsie). Lors de ce test, le pathologiste observera un nodule bien circonscrit composé d’adipocytes matures pouvant être entourés d’une capsule de tissus fibreux. 

Bon à savoir : en cas de suspicion d’implication à des couches plus profondes, des tests d’imagerie avancés seront nécessaires, ce qui aidera également le chirurgien à planifier l’excision.

Traitement de différents types de lipome

Une fois que le diagnostic de la tumeur graisseuse a été réalisé, le vétérinaire peut proposer ou non un traitement. La seule manière de retirer un lipome est le retrait chirurgical.

Il s’agit d’une opération sous anesthésie, qui comporte donc forcément des risques.  C’est pourquoi parfois le vétérinaire conseillera de ne pas traiter un lipome si ce dernier n’est pas dérangeant pour le chien.

RECOMMANDÉ :  Abcès de pieds (sabots) chez le cheval : une affection douloureuse à ne pas négliger

Bon à savoir: Liposuccion, une pratique moins invasive s’est développée aux Etats-Unis pour soigner les chiens de ces lipomes. La liposuccion implique une seule incision contrairement à l’intervention chirurgicale, et le temps de récupération ne dure que deux jours. De plus, elle nécessite moins d’anesthésiant ce qui est plus sûr pour l’animal ! source

En outre, une intervention chirurgicale est indispensable, consiste à  exciser le lipome infiltrant . Toutefois, l’animal risque fortement de récidiver.

Dans certains cas où le lipome nuit au bien-être de l’animal et à sa santé, les spécialistes peuvent prendre la décision d’opter pour l’amputation (si le mal est localisé au niveau des pattes).

Si après la chirurgie, les médecins remarquent que l’ablation de la tumeur n’a pas été totale, il peut opter pour un autre traitement post-chirurgical : la radiothérapie.

Pronostic

L’évolution est bénigne en cas de lipomes sous-cutané. Le pronostic est directement lié à l’accessibilité chirurgicale. Les récidives sont rares, mais d’autres lipomes comme les lipomes musculaires infiltrants peuvent se développer ailleurs sur l’animal.

Prévention des lipomes chez le chien

Comme on ne connaît pas les causes exactes de la formation des lipomes chez les chiens, vous n’avez malheureusement aucun moyen de les empêcher de se former.

La seule mesure de prévention pertinente, non seulement pour les lipomes est d’assurer une bonne hygiène de vie. Pour ce faire, Voici quelques suggestions générales sur un mode de vie sain pour votre animal:

Alimentation équilibrée

Une alimentation équilibrée apporte à votre chien les vitamines et minéraux dont il a besoin sans surcharge de graisses.

Les aliments industriels pour animaux comportent, en effet, des ingrédients gras et sucrés qui favorisent l’embonpoint.

Dans la mesure du possible, une ration ménagère est préférable pour que vous puissiez contrôler tout ce que votre compagnon ingère.

Veillez à sélectionner une alimentation de qualité pour prévenir le surpoids et donc l’apparition de lipomes.

Exercice régulier

Quelle que soit la race de votre chien, un canidé a besoin de se dépenser pour son équilibre. Proposer à votre chien un exercice régulier sous forme de jeux et de promenades est la meilleure façon de prévenir le surpoids et d’éviter l’obésité qui est un facteur clé des lipomes chez le chien.

Bilan de santé annuel

L’idéal est de demander au vétérinaire d’effectuer un bilan au moins une fois par an afin que le moindre problème puisse être diagnostiqué le plus rapidement possible. Un diagnostic et un traitement précoces permettent d’obtenir de meilleurs résultats.

N’hésitez pas à proposer ce bilan à votre chien 2 fois par an s’il entre dans la période de vieillissement ( chiens ayant plus de 6 ans pour les chiens de grande taille, 8 ans pour les chiens moyens et 9 ans pour les chiens de petite taille ).

Références

https://chien.ooreka.fr/astuce/voir/539393/lipome-chez-le-chien

https://www.remedes-animaux.org/remedes-naturels-chien/lipome-du-chien-resorber-les-boules-de-graisses-chez-le-chien/?expand_article=1

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut