Lombalgie : Causes possibles (tout savoir)

Article rédigé par le 29 février 2024

La lombalgie, ces douleurs ressenties dans le bas du dos au niveau des vertèbres lombaires, peut affecter chacun d’entre nous à un moment de notre vie.

Il peut s’agir d’un signe anodin, mais parfois, il peut révéler une condition plus sérieuse nécessitant une attention médicale appropriée.

Cet article rédigé par une professionnelle de santé, a pour but de vous informer en détail sur les principales causes de la lombalgie et de vous fournir des conseils sur la manière de soulager voire de traiter cette affection.

Lombalgie : les 4 points à retenir

  • 1 – La lombalgie peut avoir diverses origines : la lombalgie commune, la lombalgie inflammatoire ou symptomatiques, la lombalgie secondaire à une douleur projetée.
  • 2 – La lombalgie, qu’elle soit commune, inflammatoire, symptomatique ou secondaire à une douleur projetée, peut être influencée par divers facteurs de risque. Des éléments tels que la sédentarité, les mauvaises postures ou encore le surpoids, peuvent contribuer à déclencher ou aggraver cette affection.
  • 2 – Les principaux symptômes de la lombalgie incluent des douleurs sourdes et pénétrantes dans le bas du dos, parfois irradiant vers les jambes aggravées par une mauvaise posture prolongée associée à une contracture des muscles paravertébraux.
  • 3 – La meilleure solution pour soulager une lombalgie reste la consultation d’un professionnel de santé afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate.

Rappels sur les éléments anatomiques constituant le dos

La colonne vertébrale, ou rachis, est une structure osseuse composée de 33 vertèbres alignées, s’étendant de la base du crâne jusqu’au bassin.

Parmi ces vertèbres, les 5 vertèbres lombaires jouent un rôle crucial dans la mobilité et le soutien du bas du dos. Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral agissant comme un coussin amortisseur de choc.

Au-delà de la colonne vertébrale, le dos intègre divers groupes musculaires essentiels. Les muscles grands dorsaux, les plus larges du corps humain, enveloppent la totalité du dos, tandis que les muscles lombaires assurent la stabilité dans la région inférieure. Les muscles trapèzes forment la masse musculaire du haut du dos.

D’autres muscles, tels que le grand rond, le rhomboïde, le petit rond et le sous-épineux, ainsi que les extenseurs de la colonne vertébrale, contribuent également au soutien global du dos.

Cette complexe anatomie souligne l’importance d’une attention particulière à la santé de la colonne lombaire et des muscles associés pour prévenir les lombalgies et maintenir une posture équilibrée.

Quelles sont les causes d’une lombalgie ?

La lombalgie peut trouver son origine dans divers facteurs, qu’ils soient inflammatoires ou mécaniques, et peut se manifester de manière aiguë ou chronique. Parmi ces causes, on peut citer :

Facteurs favorisant la douleur dans le haut du dos

Certains comportements du quotidien peuvent favoriser l’apparition de douleurs dans la partie supérieure du dos, notamment :

  • Une mauvaise posture prolongée (position assise ou debout)
  • Un mode de vie sédentaire
  • Une mauvaise alimentation
  • Un mauvais tonus musculaire
  • Le vieillissement
  • Le stress
  • L’obésité ou le surpoids
  • Le tabagisme
  • Le port de charge excesivement lourde.

Lombalgie commune ou mécanique

C’est une lombalgie caractérisée par une douleur à caractère mécanique, indiquant qu’elle se manifeste lors de la mise en charge des vertèbres lombaires et diminue au repos. Elle englobe :

La discopathie dégénérative

La discopathie dégénérative ou dégénérescence discale correspond à une destruction graduelle du disque intervertébral qui touche surtout les sujets âgés.

RECOMMANDÉ :  Douleur dans le haut du dos : Causes possibles ? (Que faire ?)

Avec l’âge, le disque intervertébral se déshydrate progressivement jusqu’à une destruction complète.

C’est donc une conséquence naturelle du vieillissement mais elle devient pathologique quand elle entraîne un mal de dos handicapante ou une perte de la mobilité limitant les activités quotidiennes.

D’ailleurs, une étude menée par P N Sambrook et al. a démontré que la génétique aurait une influence directe sur la dégénérescence discale au niveau lombaire et cervicale.

La hernie discale lombaire

La hernie discale se produit lorsque le coussin entre les vertèbres, appelé disque intervertébral, sort de sa place normale et appuie sur les nerfs ou la moelle épinière.

Cela se produit souvent à cause de l’usure du disque, mais des blessures graves ou des problèmes de naissance peuvent aussi être à l’origine.

Cette condition entraîne des douleurs sévères dans le bas du dos, parfois étendues jusqu’aux jambes si les nerfs sont comprimés, accompagnées de faiblesse musculaire et d’engourdissement dans les jambes.

L’arthrose lombaire

L’arthrose lombaire est une maladie qui affecte la partie inférieure de la colonne vertébrale, connue sous le nom de rachis lombaire.

Elle peut toucher les disques entre les vertèbres (discarthrose) ou les parties postérieures de la colonne vertébrale (arthrose zygapophysaire).

Elle est fréquente chez les personnes de plus de 50 ans et se manifeste par des douleurs dans le bas du dos qui peuvent irradier vers les jambes, accompagnées d’une raideur importante des muscles près de la colonne vertébrale.

Généralement considérée comme une maladie bénigne, l’arthrose lombaire peut évoluer vers un problème plus sérieux appelé canal lombaire étroit, surtout si les lésions osseuses associées à l’arthrose s’aggravent.

Le canal lombaire étroit

Un canal lombaire étroit correspond à un rétrécissement du calibre du canal médullaire au niveau lombaire comprimant ainsi les racines nerveuses à destination des membres inférieurs.

Il se manifeste par une lombalgie qui peut être associée à une douleur sciatique, des problèmes à la marche (une fatigabilité à la marche, une perte de force musculaire dans les membres inférieurs, une perte de l’équilibre) et des troubles sexuels et sphinctériens.

C’est une pathologie grave qui peut évoluer vers une paralysie en absence d’une prise en charge adéquate.

La lombalgie fonctionnelle

La lombalgie fonctionnelle est une lombalgie chronique d’origine psychogène.

C’est le résultat d’un mode de vie stressant qui se répercutent au niveau lombaire.

Lombalgie symptomatique ou inflammatoire

La lombalgie symptomatique ou inflammatoire se caractérise par une douleur dite « d’horaire inflammatoire ». En d’autres termes, la douleur survient au repos et s’apaise lors des mouvements ou des activités.

Elle comprend :

La spondylodiscite

La spondylodiscite est une infection d’un disque intervertébral et des vertèbres adjacents, induite par des bactéries.

Elle entraîne généralement des douleurs lombaires intenses, une fièvre, une paralysie transitoire, un trouble de la sensibilité au niveau des jambes et une raideur rachidienne importante.

Traumatisme

Une lombalgie peut résulter d’une fracture causée par une chute ou un impact fort au niveau des vertèbres cervicales ou dorsales, souvent observée chez les sportifs.

Elle peut également découler d’une fracture par tassement vertébral, caractéristique des compressions des vertèbres, ou d’une fracture ostéoporotique, plus courante chez les personnes âgées en raison de la fragilité osseuse liée à l’ostéoporose.

Origine tumorale

Une tumeur osseuse primitive ou une métastase osseuse (localisation secondaire d’un cancer) peut être à l’origine d’une douleur du rachis lombaire appelée douleur neuropathique.

La douleur lombaire peut être accompagné d’une grande fatigue, une perte de l’appétit, un déficit moteur ou sensitive.

Douleur projetée d’une atteinte viscérale ou sacro-iliaque

La lombalgie peut également découler d’une douleur projetée provenant d’une atteinte viscérale ou sacro-iliaque.

En d’autres termes, la lombalgie n’est qu’une douleur secondaire, la cause principale étant située ailleurs dans le corps.

RECOMMANDÉ :  Amygdalite : L'essentiel à savoir

Quels sont les symptômes d’une lombalgie ?

Les principaux symptômes d’une lombalgie comprennent :

  • Douleurs sourdes et pénétrantes du rachis lombaire pouvant irradiée vers les jambes en cas de sciatalgie associée
  • Douleur aggravée par une position assise ou debout prolongée et calmée par la position couchée car elle décharge la colonne vertébrale
  • Contracture permanente des muscles paravertébraux

Comment soulager une lombalgie ?

La démarche la plus efficace pour soulager la lombalgie est de consulter un professionnel de la santé, de préférence un rhumatologue, afin de bénéficier d’une prise en charge adaptée et efficace.

En général, le médecin peut vous prescrire :

  • Des antalgiques ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (par voie orale ou en application cutanée) pour soulager la douleur.
  • Des relaxants musculaires pour réduire la contracture des muscles paravertébraux.
  • Des séances de kinésithérapie dans le but de soulager les tensions musculaires et les raideurs articulaires ainsi que de rééquilibrer la chaîne articulaire et musculaire.
  • Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas d’affection sévère telle qu’une hernie discale, un canal cervical étroit ou une fracture vertébrale. Il faudrait noter qu’une intervention chirurgicale peut faire suite à une physiothérapie.

En cas de douleur légère, on préconise l’application d’un patch chaud ou froid sur la zone douloureuse. Pour plus d’efficacité, il est conseillé d’alterner un patch chaud et froid au moins toutes les heures.

Conseil du professionnel de santé !
Pour prévenir l’apparition d’une lombalgie il est essentiel de choisir un matelas ferme ou mi-ferme contenant au moins une mousse haute densité.

Quand consulter un médecin pour une lombalgie?

Lorsque vous faites face à une lombalgie, il est essentiel d’être attentifs.

Bien que la plupart des douleurs au bas du dos puissent s’améliorer avec le repos et des antalgiques simples, si la douleur persiste au-delà ou devient très invalidante malgré ces mesures, il est vivement recommandé de prendre rendez-vous avec votre médecin.

Votre bien-être est primordial, et une consultation permettra d’assurer une prise en charge appropriée pour soulager efficacement votre lombalgie.

Bonus !
Si vous êtes confrontées à des lombalgies, notre annuaire en ligne devient un outil essentiel pour localiser rapidement des professionnels de la santé qualifiés dans votre région.

Foire aux questions (FAQ)

Comment prévenir l’apparition d’une lombalgie ?

Quelques mesures préventives peuvent aider à prévenir l’apparition d’une lombalgie :

  • Proscrire les postures « vicieuses » ou inadaptées de la vie quotidienne
  • Adoptez un mode de vie sain avec une alimentation équilibrée riche en vitamines, en sels minéraux et en calcium pour prévenir l’ostéoporose.
  • Pratiquez une activité physique régulière et maintenir un poids santé
  • Eliminer tout facteur de stress de votre vie de tous les jours
  • Utiliser un matelas adéquat
  • Evitez le tabagisme

Quand s’inquiéter d’un mal de dos ?

Plusieurs signes doivent vous alarmer devant un mal de dos :

  • Des douleurs au dos réveillant la nuit et au réveil
  • Des douleurs d’apparition soudaine et qui s’aggrave dans le temps
  • Des douleurs survenant après un traumatisme ou un choc important.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. Comment soigne-t-on le mal de dos ? – VIDAL
  2. j.lpm.2010.10.01520220205-15504-ox2p71-libre.pdf (d1wqtxts1xzle7.cloudfront.net)
  3. Les référentiels des Collèges 2020, Rhumatologie, Elsevier Masson, 624 pages.
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut