Lymphome chez le chien : un cancer fréquent (tout savoir)

Article rédigé par le 19 août 2023

Comme chez l’homme, le lymphome chez le chien est une tumeur cancéreuse du système lymphatique. Cette maladie est fréquente chez les chiens, mais sa cause est généralement inconnue. Elle affecte particulièrement certaines races, notamment le boxer, le scottish-terrier, le saint-bernard et le golden retriever.

Le lymphome canin représente environ 20 à 24 % de toutes les tumeurs chez les chiens et se manifeste principalement chez les patients d’âge moyen et âgés.

Le principal problème avec le lymphome est qu’il ne présente pas de symptômes spécifiques, ce qui rend le dépistage précoce difficile. Les chiens atteints de lymphome ont généralement des ganglions lymphatiques enflés, situés sous la mâchoire, devant les épaules et derrière les genoux, entre autres.

Enfin, le traitement approprié pour ce type de cancer chez votre animal est envisagé. La chirurgie et les protocoles de chimiothérapie peuvent être réalisés pour une prise en charge optimale du lymphome.

Compte tenu de la prévalence élevée de cette maladie, il est important de continuer à développer nos connaissances sur ces tumeurs et leurs traitements. Continuez à lire pour en savoir plus sur cette affection…

Lymphome chez le chien : qu’est-ce que c’est ?

le lymphome est le cancer (multiplication anormale de cellules lymphoïdes) des lymphocytes, un type de globule blanc présent dans les nœuds lymphatiques et autres organes du système immunitaire (rate, thymus, moelle osseuse…) mais peuvent également atteindre des tissus non lymphoïdes.

Le saviez-vous ?
Les lymphomes malins sont des processus néoplasiques (tumeurs cancéreuses) fréquemment rencontrés chez le chien. Ils se placent en troisième position derrière les tumeurs cutanées et les tumeurs mammaires.

Lymphome : Zoom sur le système lymphatique chez le chien

Pour bien comprendre le lymphome, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement du réseau lymphatique.  Le rôle de ce dernier est de défendre l’organisme de votre animal contre les maladies et les infections.

Pour ce faire, Il est principalement constitué de vaisseaux et de ganglions dans lesquels circule la lymphe, un liquide transparent contenant des lymphocytes: les lymphocytes B (chargé de produire des anticorps) et T (régule le système immunitaire et lutte contre les infections).

Les lymphocytes sont produits dans le thymus et la moelle osseuse tandis que leur prolifération est assuré par les ganglions (ou noeuds) lymphatiques et la rate.

Prêts à réagir en cas d’agression extérieure, les lymphocytes sont stockés dans les ganglions lymphatiques situés le long des veines, des artères et visibles notamment dans l’aine, le cou, les aisselles et, parfois, les coudes. Lorsque ces derniers sont enflés, c’est souvent le signe d’une réaction du système immunitaire.

Comment ça se développe un lymphome ?

Lors d’un lymphome, une mutation survient au niveau de la fabrication des lymphocytes, conduisant à la production de cellules anormales. Ces dernières parviennent parfois à se multiplier de manière incontrôlée en se divisant plus vite ou en vivant plus longtemps. Cela, au mépris de des défenses immunitaires de votre animal.

Petit à petit, ces cellules s’accumulent et finissent par former des tumeurs dans divers éléments du système lymphatique, en particulier les ganglions qui finissent par gonfler (stade1 de lymphome).

Les lymphomes ne sont pas des tumeurs qui se développent dans un organe précis. Alors que d’autres organes peuvent être touchés puisque les lymphocytes circulent dans tout le corps.

Bon à savoir: Si la tumeur progresse pour atteindre plusieurs ganglions lymphatiques d’une même région (ceux du thorax ou de l’abdomen par exemple), le lymphome est encore localisé ( stade3).

Mais si tous les ganglions lymphatiques de l’organisme sont atteints, ainsi que la moelle osseuse et les vaisseaux sanguins (stade4),(il s’agit d’une lymphadénopathie généralisée).  

En résumé, le néoplasme (tumeur cancéreuse) commence à se développer dans les tissus lymphoïdes et les organes tels que la moelle osseuse, la rate et les ganglions lymphatiques ; cependant, d’autres tissus comme les voies gastro-intestinales et respiratoires peuvent également être des sites d’origine.

RECOMMANDÉ :  Prendre soin des yeux de son cheval : techniques essentielles

Quels sont les causes d’un lymphome ?

Malheureusement, on ne sait pas ce qui provoque la croissance anormale des lymphocytes chez les chiens. Malgré des études sur les causes possibles (exposition chimique: pesticides, benzène, bactéries, virus, etc.), les preuves de l’existence d’une cause ne sont pas concluantes.

Mais on sait que les sujets à risque sont ceux dont le système immunitaire est affaibli (suite à un traitement ou à des pathologies). Certaines races sont plus touchées que d’autres, notamment le boxer, le scottish-terrier, le saint-bernard et le golden retriever.

Le saviez-vous ?
Les cas de lymphome félin sont fortement liés au Virus de la leucémie féline (FelV). cependant, chez les chiens, l’étiologie du lymphome n’est pas véritablement connue.

Symptômes du lymphome chez le chien

Les symptômes du lymphome sont les mêmes que chez l’homme, en fonction de la localisation. On retrouve souvent :

  • un gonflement des ganglions lymphatiques du cou ;
  • une perte de poids ;
  • une importante fatigue ;
  • des troubles digestifs ;
  • une soif importante ;
  • une fièvre persistante, etc.

Le saviez-vous ?
Les formes cliniques de lymphome sont multiples. La plus fréquente est la forme multicentrique pour laquelle on trouve de gros ganglions particulièrement détectables dans la région du cou.

Diagnostic du lymphome chez le chien

L’examen clinique oriente le vétérinaire vers une suspicion de cancer qu’il va confirmer par des examens complémentaires.

Le lymphome chez le chien est souvent assez facile à diagnostiquer pour les vétérinaires qui prélèvent un petit échantillon de tissu ou de cellule de l’organe affecté.

Le plus souvent, votre vétérinaire effectuera une aspiration à l’aiguille fine, qui permet d’extraire un échantillon des ganglions lymphatiques de votre chien ou d’autres organes touchés.

Une biopsie chirurgicale peut également être pratiquée et permet de confirmer la présence d’un lymphome cancéreux, lorsque la cytoponction est douteuse. Elle consiste à prélever un fragment de tissu de la tumeur, au moyen d’un bistouri, sous anesthésie générale du chien.

Une fois le lymphome confirmé, les vétérinaires effectuent des tests spécialisés pour déterminer si votre chien est atteint d’un lymphome à cellules B ou à cellules T (ce qui peut aider à établir un pronostic).

Certains vétérinaires recommandent également des tests pour déterminer à quel point le lymphome s’est propagé dans le corps de votre chien.

Ces tests supplémentaires comprennent des analyses de sang et d’urine, des radiographies du thorax et de l’abdomen, une échographie abdominale et une aspiration de la moelle osseuse.

Traitement du lymphome chez le chien

Le traitement des lymphomes peut reposer sur de la cortisone qui a pour but de diminuer l’œdème (le gonflement) autour de la tumeur, si le niveau de malignité de la tumeur est faible.

Mais dans les autres cas, un protocole de monochimiothérapie ou bien encore de polychimiothérapie est proposé pour diminuer voire éliminer les symptômes. Le but est surtout de pouvoir soulager l’animal et lui apporter un certain confort au quotidien pendant et après le traitement. Les traitements sont très bien tolérés comparativement à chez l’humain.

RECOMMANDÉ :  Inflammation des glandes anales chez le chat : explication vétérinaire

Le saviez-vous?
La cortisone, bien que souvent très efficace contre le lymphome, ne doit pas pour autant être utilisé seule trop longtemps (en pratique pas plus de 15 jours et seulement en urgences pour soulager rapidement l’animal).
En effet, si cette indication n’est pas respectée des mécanismes de résistance sont induits et les chimiothérapies deviennent moins efficaces.

Toutefois, la chimiothérapie (qui tue les cellules cancéreuses dans tout le corps) entraîne des effets secondaires chez près de la moitié des chiens traités comme des vomissements ou de la diarrhée et aussi la perte de poils qui est rare mais plus marquée chez certaines espèces comme les caniches, les bobtails ou les schnauzers).

Bon à savoir: Il existe plusieurs protocoles de traitement contre le lymphome : 
Le protocole de monochimiothérapie ( chimiothérapie avec une seule drogue (la doxorubicine) et protocole de polychimiothérapie ( on associe alors plusieurs médicaments anti cancéreux). Ce dernier comporte, le protocole de Cotter et le protocole de type L-CHOP. Ce sont les protocoles de choix aujourd’hui.

Il est également possible de traiter certaines formes de lymphomes en ayant recours à la chirurgie. C’est le cas des formes localisées qui n’impactent qu’un organe ou plusieurs, mais sans métastases.

La radiothérapie peut également être mise en place dans le protocole de traitement ( cas des formes localisées de lymphomes ).

La durée et les résultats du traitement du lymphome sont très variables en fonction du type de lymphome et de son stade. Néanmoins, chez le chien on ne peut pas espérer beaucoup plus que soulager les symptômes.

Pronostic

Le pronostic est sévère et l’espérance de vie des chiens malades est donc courte, surtout sans traitement. les véritables guérisons restent exceptionnelles

Le traitement palliatif du lymphome est efficace à 65-90% selon le protocole choisi et amène une qualité de vie normale et un temps de survie d’un an en moyenne (variant de 9 à 2 ans en général).

Suivi et prise en charge d’un chien atteint d’un lymphome

Une surveillance régulière est nécessaire, en fonction du type de lymphome, du stade d’évolution de la maladie et surtout de la réponse au traitement réalisé. Les consultations de suivi, les examens complémentaires prescrits auront pour objectif de surveiller un risque de rechute.

Voici quelques conseils pour la prise en charge de votre chien atteint d’un lymphome :

  • Gardez toujours des bols d’eau fraîche pour votre chien à la maison et dans votre jardin, si possible.
  • Gardez toujours un œil sur les selles et les vomissements de votre chien. Si un changement de couleur ou de quantité est noté par, alertez votre vétérinaire.
  • Ne donnez jamais de nourriture humaine à un chien atteint de lymphome. Il peut causer de la diarrhée, des vomissements et d’autres complications.
  • Il est également important d’amener votre chien à des examens vétérinaires réguliers pour s’assurer que le cancer ne s’est pas propagé ailleurs.
  • Il est recommandé de faire un suivi mensuel pendant 18 mois, puis tous les 2 mois pour le cas des lymphomes de haut grade.

Conclusion

Le lymphome est la troisième forme de cancer la plus répandue chez le chien, mais il est aussi l’un de ceux que les vétérinaires soignent le mieux aujourd’hui. C’est une maladie invasive qui se développe rapidement et qui réduit l’espérance de vie de votre chien faute de traitement adapté.

Il n’existe pas de moyen de prévention pour le lymphome chez le chien. Aucun vaccin ou médicament ne peut le protéger de cette forme de cancer répandue. En revanche, une bonne hygiène de vie peut aider à réduire le risque que l’animal ne tombe malade et développe un lymphome.

Enfin, c’est également un bon moyen de détecter toute anomalie de manière précoce grâce à un bilan de santé général. Un chien en bonne santé a moins de risque de développer un lymphome.

Références

https://chien.ooreka.fr/comprendre/lymphome-chien#:~:text=Lymphome%20du%20chien%20%3A%20proche%20du%20lymphome%20de%20l’homme&text=Comme%20pour%20l’homme%2C%20il,%2C%20la%20moelle%20osseuse%2C%20etc.

https://www.caninejournal.com/lymphoma-in-dogs/

https://lemagduchien.ouest-france.fr/dossier-872-lymphome-chien.html

https://catedog.com/chien/03-sante-chien/17-maladies-tumorales-chien/cancer-tumeur-lymphome-du-chien/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.7 / 5. Nombre de votes 7

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut