Lymphoscintigraphie : Guide complet

Article rédigé par le 4 mars 2024

La lymphoscintigraphie est une technique d’imagerie médicale très utile pour les chirurgiens.

Elle permet de localiser précisément le ganglion sentinelle, qui est crucial lors de certaines interventions chirurgicales, comme dans le cas d’un cancer du sein.

Grâce à cette méthode, les médecins peuvent mieux visualiser l’anatomie du système lymphatique et planifier leur intervention de manière plus précise.

Dans cet article, nous allons explorer les informations de base de la lymphoscintigraphie, de la préparation nécessaire avant le test, jusqu’à son déroulement et ses résultats.

Si vous envisagez de passer ce test ou si vous souhaitez simplement en savoir plus sur cette technique d’imagerie, cet article est fait pour vous !

Lymphoscintigraphie : Définition

La lymphoscintigraphie est un examen médical qui permet de localiser le ganglion « sentinelle » drainant une tumeur mammaire.

Lors de cet examen, une petite quantité de produit radioactif est injectée en péri-aréolaire du sein.

Ce produit migrera jusqu’au ganglion « sentinelle » afin de le mettre en évidence.

L’objectif de cette technique est de ne prélever que le ganglion « sentinelle » pour l’envoyer à l’analyse histologique, évitant ainsi le retrait de l’ensemble des ganglions axillaires sous le bras.

En guidant le geste chirurgical, cet examen donne une information précieuse sur la nature des cellules tumorales.

La lymphoscintigraphie est donc une méthode fiable pour aider les professionnels de santé à poser un diagnostic précis et à mieux cibler les traitements.

En quoi la scintigraphie diffère-t-elle des autres techniques d’imagerie ?

La scintigraphie est une méthode d’imagerie qui se distingue des autres méthodes par son approche fonctionnelle.

Contrairement aux autres méthodes qui se concentrent sur la structure des organes, la scintigraphie permet de visualiser l’activité des organes, y compris leur fonction et leur métabolisme, à l’aide de traceurs radioactifs.

En envoyant des signaux lumineux détectés par une caméra spéciale, ce procédé fournit des informations précieuses sur les organes et les tissus, tels que leur activité métabolique, leur circulation sanguine et leur chimie.

La scintigraphie reste ainsi une méthode d’investigation très utile pour détecter les anomalies fonctionnelles et diagnostiquer de nombreuses maladies.

Rappel anatomique du système lymphatique

Le système lymphatique est un réseau complexe de vaisseaux, de ganglions et d’organes qui travaillent ensemble pour aider à protéger le corps contre les infections et les maladies.

  • Les vaisseaux lymphatiques transportent un liquide appelé lymphe, qui contient des cellules immunitaires et des déchets cellulaires ;
  • Des organes tels que la rate, le thymus ;
  • Et les ganglions lymphatiques produisent et stockent des cellules immunitaires qui combattent les envahisseurs étrangers.

Un système lymphatique sain est important pour la santé globale du corps et pour la lutte contre les infections.

Comprendre l’anatomie et la fonction du système lymphatique est essentiel pour maintenir sa santé et son bien-être à long terme.

Indications de la lymphoscintigraphie

La lymphoscintigraphie peut être utilisée pour diverses indications, notamment :

L’identification de ganglions lymphatiques sentinelles

La lymphoscintigraphie est une procédure diagnostique couramment utilisée pour l’identification de ganglions lymphatiques sentinelles, qui fonctionnent comme des sentinelles ou des gardiens pour le système lymphatique.

Cette méthode fiable et non invasive aide à détecter les premiers signes d’une éventuelle propagation du cancer, afin de pouvoir prendre des mesures appropriées à un stade précoce de la maladie.

 Grâce à des technologies modernes telles que la fluoroscopie, cette procédure peut fournir des images précises des voies lymphatiques et des ganglions lymphatiques, aidant ainsi les médecins à établir un plan de traitement personnalisé pour chaque patient.

L’évaluation de l’effet d’un traitement

L’évaluation de l’effet d’un traitement est cruciale pour déterminer si une approche donnée est efficace ou non.

Dans le domaine de la médecine, les indicateurs d’évaluation comprennent souvent des tests et des examens, tels que la lymphoscintigraphie.

Ce test d’imagerie médicale permet d’identifier les problèmes liés au système lymphatique et de déterminer si un traitement donné a eu un effet positif sur la circulation lymphatique.

En surveillant régulièrement les résultats de la lymphoscintigraphie, les médecins peuvent ajuster les doses de traitement ou les approches thérapeutiques pour obtenir les meilleurs résultats.

À cet égard, la lymphoscintigraphie est un outil essentiel pour évaluer l’effet d’un traitement.

Diagnostiquer des lymphœdèmes ou des lymphangites

Avoir un lymphœdème ou une lymphangite peut être une situation difficile à gérer pour les patients atteints.

Cette affection se caractérise par un gonflement d’un membre du corps, et peut être causée par différents facteurs tels que la perte de ganglions lymphatiques ou des dommages au système lymphatique.

Pour diagnostiquer un lymphœdème ou une lymphangite, la lymphoscintigraphie est souvent utilisée pour évaluer la circulation de la lymphe dans le corps.

La lymphoscintigraphie a été conçue pour détecter les problèmes liés au système lymphatique et peut aider les professionnels de la santé à déterminer la cause sous-jacente de vos symptômes et à recommander un traitement approprié.

La recherche de blessures ou infections dans les vaisseaux lymphatiques

La lymphoscintigraphie est un examen médical qui permet de rechercher des blessures ou infections dans les vaisseaux lymphatiques.

Cet examen est généralement prescrit pour des patients qui présentent :

  • Des ganglions gonflés ;
  • Des tumeurs ;
  • Ou des infections dans la région lymphatique haute ou basse.

Pour aider au diagnostic, la lymphoscintigraphie est une technique qui utilise une injection d’un traceur radioactif.

Ce dernier permet une visualisation en temps réel de la circulation de la lymphe dans le corps.

La lymphoscintigraphie peut donc aider à localiser les zones touchées par une infection ou une lésion.

Cette technique est souvent utilisée chez les patients présentant un risque élevé de lymphœdème, une affection qui provoque des gonflements et des douleurs chroniques.

La planification d’une intervention chirurgicale

La planification d’une intervention chirurgicale est un processus complexe qui exige une grande attention portée aux détails.

L’une des étapes cruciales dans ce processus est la lymphoscintigraphie, un examen médical qui permet de visualiser le système lymphatique. Cette procédure est utilisée pour identifier les ganglions lymphatiques sentinelles, qui jouent un rôle clé dans la propagation des cellules tumorales.

La lymphoscintigraphie aide les chirurgiens à planifier l’intervention, en leur permettant de localiser avec précision les zones à traiter et en minimisant le risque de complications.

Cette technique est essentielle pour garantir le succès de l’intervention chirurgicale et le rétablissement rapide du patient.

L’évaluation de la présence ou l’étendue d’un cancer du sein

Pour évaluer la présence ou l’étendue d’un cancer du sein, les médecins peuvent effectuer des examens tels que la lymphoscintigraphie.

Cette technique permet d’examiner les ganglions lymphatiques, qui sont souvent les premiers organes atteints par les cellules cancéreuses qui se sont propagées depuis le sein.

La lymphoscintigraphie utilise une petite quantité de produit radioactif qui est injecté dans le sein, puis capturé par les ganglions lymphatiques.

Les images obtenues permettent de visualiser la localisation et le nombre de ganglions impliqués dans la propagation de la tumeur.

Cette technique est importante car elle permet aux médecins de déterminer le stade du cancer et de planifier un traitement approprié.

Lymphoscintigraphie : Contre-indications

La lymphoscintigraphie est une procédure diagnostique sûre et efficace pour évaluer le fonctionnement du système lymphatique. Cependant, il existe des contre-indications à prendre en compte.

  • Chez la femme enceinte, cette procédure peut provoquer des lésions sur le fœtus. C’est pourquoi les médecins demandent toujours une analyse sanguine pour savoir si leur patiente est enceinte ou susceptible de l’être avant de procéder à l’injection du produit radioactif ;
  • Si vous allaitez votre bébé, vous devrez suspendre l’allaitement pendant les 24 heures qui suivent l’injection. Des consignes vous seront données pour vous assurer que votre bébé ne reçoit pas de substance radioactive pendant cette période.

Il est important de prendre en compte ces contre-indications afin d’assurer la sécurité et le bien-être de tous les patients.

Lymphoscintigraphie : Procédure

Si vous souffrez de problèmes lymphatiques et que votre médecin vous a prescrit une lymphoscintigraphie, il est normal que vous ayez des questions sur cette procédure.

RECOMMANDÉ :  Scintigraphie osseuse : Guide complet

On vous donne une explication complète de la procédure de lymphoscintigraphie, du début à la fin.

Pré-examen : Comment se préparer et s’habiller ?

Si vous êtes sur le point de subir une lymphoscintigraphie, il est important de vous y préparer correctement pour que l’examen se déroule efficacement.

  • En premier lieu, il est recommandé de porter des vêtements amples et confortables afin de vous sentir à l’aise pendant l’examen ;
  • Bien qu’il ne soit pas nécessaire de se déshabiller, il est préférable d’enlever tout bijou ou vêtement contenant des parties métalliques susceptibles de perturber les résultats de l’examen, telles que des fermetures à glissière ou des boutons ;
  • Enfin, il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour un examen de lymphoscintigraphie.

En suivant ces recommandations, vous pouvez être sûr que votre lymphoscintigraphie se déroulera de manière optimale et donnera des résultats précis pour le diagnostic et le traitement de votre problème lymphatique.

Quoi ramener ?

Lorsque vous vous rendez à votre rendez-vous de lymphoscintigraphie, il est important d’être bien préparé pour que tout se déroule en douceur.

Il est essentiel que vous apportiez tous les documents et produits dont vous aurez besoin.

Voici une liste de tout ce que vous devez apporter :

  • Votre ordonnance originale et une liste de tous les médicaments que vous prenez actuellement ;
  • Les produits de contraste qui vous ont été prescrits lors de la prise de votre rendez-vous, si nécessaire pour l’examen ;
  • Les résultats de vos analyses sanguines et autres bilans, s’ils ont été prescrits ou requis par votre médecin pour expliquer certains symptômes ou diagnostics ;
  • Les examens radiologiques antérieurs et les comptes rendus d’opérations ou d’hospitalisations, si cela peut être utile pour des diagnostics préalables ;
  • Votre carte VITALE de sécurité sociale et son attestation afin d’obtenir les remboursements et garantir un suivi ;
  • Votre carte de mutuelle ou autre assurance privée si nécessaire.

N’oubliez pas de rassembler tous ces éléments avant votre rendez-vous pour éviter toute perte de temps pendant votre examen de lymphoscintigraphie.

Chaque détail est important pour assurer un processus fluide et précis.

Lymphoscintigraphie : Arrivée

Pour faciliter votre rendez-vous de lymphoscintigraphie, nous vous recommandons d’arriver en avance, jusqu’à 10 minutes avant l’heure prévue.

Cela vous permettra de remplir les documents nécessaires et permettre au personnel administratif d’ouvrir votre dossier en cas de premier rendez-vous.

En cas de question ou d’incertitude, n’hésitez pas à parler au personnel présent. Ils seront heureux de répondre à toutes vos questions et de vous rassurer sur le processus à venir.

Rencontre avec le secrétariat

Lors de votre rencontre avec le secrétariat, vous serez invité à remplir un formulaire d’autorisation pour l’examen de lymphoscintigraphie. I

l est important de donner votre accord avant de commencer l’examen. Une fois cela fait, vous serez conduit au vestiaire par le technicien.

Vous aurez alors la possibilité de déposer vos affaires personnelles et de vous vêtir des habits nécessaires pour l’examen à venir.

Pour éviter les éventuels désagréments, nous vous conseillons de penser à aller aux toilettes avant le début de votre examen.

Rencontre avec le technicien

Lorsque vous vous préparez à subir un examen de lymphoscintigraphie, il est important de savoir comment la procédure se déroulera.

Le médecin vous injectera entre 2 et 4 seringues dans la zone péri-aréolaire où se trouve la tumeur.

Après l’injection, on vous expliquera comment effectuer doucement des massages pour faciliter la migration du produit vers les ganglions lymphatiques.

Cet examen peut être effectué la veille ou le jour même de l’intervention chirurgicale.

Après une attente de 1 à 2 heures, vous serez invité(e) à vous allonger sur la table d’examen pour effectuer votre lymphoscintigraphie.

Il est important de connaître ces détails avant l’examen pour réduire toute inquiétude ou confusion que vous pourriez ressentir.

Rencontre avec le technicien : à quoi ressemble l’équipement ?

Lors d’une rencontre avec un technicien en scintigraphie, vous pourrez observer un appareil sophistiqué utilisé pour détecter et visualiser les rayons gamma dans le corps humain.

Bien que chaque scintigraphie présente des différences spécifiques, elles ont généralement toutes une conception similaire : un lit de patient, une caméra montée sur une grande arche et un ordinateur pour collecter et traiter les données capturer des images des organes ciblés.

La plupart des équipements de scintigraphie sont assez grands et peuvent ressembler à des machines à rayons X ou aux IRM.

Toutefois, l’appareil de scintigraphie ne nécessite pas que le patient soit placé dans un tunnel étroit.

Bien que ce processus puisse sembler intimidant, les techniciens qui travaillent avec l’équipement de scintigraphie sont des experts qualifiés et formés qui surveillent le processus dans une pièce adjacente et peuvent communiquer avec le patient via un microphone afin de vous guider tout au long de la procédure, en veillant à votre confort et à votre sécurité.

Pendant l’examen

Pendant l’examen de lymphoscintigraphie, la manipulatrice en électroradiologie médicale s’assurera que vous soyez confortablement installé en position allongée.

Afin de réaliser des images scintigraphiques des ganglions lymphatiques, vous devrez retirer vos vêtements du haut du corps, en particulier votre soutien-gorge. Vous passerez sous la machine « gamma-caméra », un appareil qui génère les images, qui se trouve près de vous sans toutefois toucher votre corps.

Cette technique permet de visualiser le système lymphatique et d’identifier d’éventuelles anomalies.

Ne vous inquiétez pas, l’examen est indolore et les résultats permettront au médecin de poser un diagnostic précis et adapté à votre situation.

Lymphoscintigraphie : Durée de l’examen

Lors d’un examen de lymphoscintigraphie, la durée totale de l’examen peut varier en fonction de la diffusion du produit dans l’organisme, ce qui peut prendre entre 2 et 4 heures.

Bien que la durée puisse sembler longue, il est crucial de suivre toutes les instructions de votre médecin pour obtenir des résultats précis et fiables.

En étant patient et en suivant les instructions à la lettre, vous pouvez être sûr de bénéficier d’un excellent examen de lymphoscintigraphie.

Lymphoscintigraphie : Est-ce douloureux ?

Il est tout à fait compréhensible d’avoir des appréhensions concernant la douleur lors d’une lymphoscintigraphie. Toutefois, il est important de noter que l’examen lui-même n’est généralement pas douloureux.

La seule source potentielle d’inconfort pourrait être la mise en place du cathéter intraveineux pour l’injection du traceur radioactif.

Si vous êtes sensible à l’aiguille, vous pourriez ressentir une légère piqûre mais cela ne dure que quelques secondes.

Dans l’ensemble, la lymphoscintigraphie est un examen confortable et indolore.

Lymphoscintigraphie : Que faire si je suis claustrophobe ou anxieux(se) ?

Si vous êtes claustrophobe ou anxieux(se) et que vous devez passer une lymphoscintigraphie, il est compréhensible que cela vous inquiète.

Cependant, il est important de savoir que l’examen est ouvert et ne nécessite pas que vous passiez dans un tunnel, contrairement à une IRM.

Cela signifie que vous ne serez pas en contact direct avec l’appareil, ce qui peut vous aider à vous sentir plus à l’aise.

En cas d’anxiété, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à l’équipe médicale qui vous accompagne.

Ils peuvent vous fournir des informations supplémentaires pour vous aider à vous sentir plus serein(e) avant l’examen et à répondre à toutes vos questions ou préoccupations.

Lymphoscintigraphie : Risques, inconvénients et effets secondaires (y a-t-il des dangers ?)

Lorsque l’on se pose des questions sur la lymphoscintigraphie, il est tout à fait compréhensible de s’inquiéter des éventuels risques et effets secondaires de cette procédure.

Cependant, il est important de savoir que la lymphoscintigraphie est généralement considérée comme sûre et qu’elle ne présente pas de dangers pour les patients.

En effet, le produit administré n’est pas toxique et ne provoque aucune allergie. De plus, le produit radioactif utilisé est éliminé de votre corps dans les 24 à 48 heures qui suivent l’examen.

Il est important de noter que l’irradiation reçue est de l’ordre d’une simple radiographie et qu’après l’examen, la quantité de radioactivité résiduelle est très faible, ne représentant aucun danger pour l’entourage.

En somme, la lymphoscintigraphie n’a pas d’effets secondaires majeurs et peut être une procédure efficace pour détecter certaines pathologies.

Examens complémentaires à la lymphoscintigraphie

Bien que la lymphoscintigraphie soit un excellent moyen de visualiser le système lymphatique, il est parfois nécessaire de compléter ce diagnostic en utilisant d’autres examens.

Parmi ces examens, on peut citer :

L’échographie axillaire

L’échographie axillaire est souvent utilisée comme examen complémentaire à la lymphoscintigraphie pour détecter des ganglions lymphatiques sentinelles suspectes dans la région axillaire.

RECOMMANDÉ :  Scintigraphie pulmonaire : Guide complet

Cet examen non invasif utilise des ondes sonores pour produire des images précises de la zone axillaire.

L’échographie axillaire est également utile pour évaluer la taille et la forme des ganglions lymphatiques, ainsi que pour détecter des masses anormales.

Elle peut aider les médecins à diagnostiquer rapidement des anomalies potentiellement cancéreuses et à recommander un traitement approprié pour leurs patients.

La tomographie par émission de positons (TEP)

La tomographie par émission de positons, communément appelée TEP, est un examen complémentaire à la lymphoscintigraphie.

Ce type d’examens permet de visualiser les différentes zones affectées par une tumeur, cancer ou métastase. La TEP nécessite l’injection d’un produit radioactif dans le corps du patient, qui va se fixer sur certaines cellules cancéreuses.

Les images obtenues grâce à cette technique permettent aux médecins de déterminer la localisation exacte de la tumeur, son étendue ainsi que sa progression.

La TEP est donc un examen de plus en plus utilisé pour aider à établir un diagnostic précis et pour contrôler l’efficacité des traitements.

L’imagerie par résonance magnétique

L’IRM lymphatique est un examen complémentaire important à la lymphoscintigraphie. Cette technique permet de visualiser les vaisseaux lymphatiques et les ganglions lymphatiques avec une grande précision.

Grâce à l’IRM lymphatique, les médecins peuvent détecter les éventuelles obstructions ou anomalies dans le système lymphatique.

Cela peut être particulièrement utile pour le diagnostic et le suivi de patients atteints de lymphœdème ou de cancer.

Bien que le processus soit plus long et plus coûteux que la lymphoscintigraphie, l’IRM lymphatique est souvent utilisée pour la caractérisation précise de la pathologie lymphatique et pour identifier les zones potentielles d’intervention chirurgicale.

En somme, l’IRM lymphatique est un outil de diagnostic efficace pour les patients présentant des pathologies lymphatiques complexes.

La tomodensitométrie (TDM)

La tomodensitométrie (TDM) est un examen médical utile pour obtenir des images détaillées de l’intérieur du corps.

Cet examen complémente souvent la lymphoscintigraphie, qui vise à détecter la présence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques.

La TDM utilise des rayons X et un ordinateur pour créer des images en coupe transversale de l’ensemble du corps ou d’une partie spécifique.

Elle est souvent utilisée pour évaluer la taille et la forme d’un nodule ou d’une tumeur, ainsi que pour détecter des anomalies dans les vaisseaux sanguins ou les organes internes.

Cela permet aux médecins de diagnostiquer les problèmes de santé et de surveiller les traitements. Bien que la TDM puisse exposer le corps à des rayonnements, les avantages de cet examen sont souvent plus importants que les risques potentiels.

Discutez avec votre médecin si la TDM est appropriée pour votre situation médicale.

La biopsie du ganglion sentinelle

Lorsqu’il est question de déterminer la présence de cellules cancéreuses dans un ganglion lymphatique, la biopsie du ganglion sentinelle est un examen complémentaire à la lymphoscintigraphie et peut s’avérer très utile.

Cette technique permet d’identifier le ganglion sentinelles, c’est à dire le premier ganglion qui reçoit la lymphe provenant d’une zone donnée où se situe une tumeur.

La procédure consiste à injecter une substance radioactive dans une région proche de la tumeur ou de l’endroit où celle-ci a été retirée.

Cette substance est ensuite absorbée par les vaisseaux lymphatiques et se propage jusqu’aux ganglions lymphatiques.

La lymphoscintigraphie permet de localiser le ganglion sentinelle qui, une fois identifié, sera prélevé pour analyse.

Cette méthode est très utile pour éviter le prélèvement excessif de ganglions et pour réduire le risque de complications postopératoires.

Exemple de pathologies détectées par la lymphoscintigraphie

La lymphoscintigraphie est une technique d’imagerie médicale utile pour détecter différentes pathologies. Voici quelques exemples de pathologies qui peuvent être détectées à l’aide de cette technique :

  • Métastases ganglionnaires ;
  • Mélanome ;
  • Cancer du sein ;
  • Lymphœdème ;
  • Tumeurs malignes des tissus mous ;
  • Ganglions lymphatiques enflés ou infectés ;
  • Abcès lymphatiques ;
  • Infections virales ou bactériennes des ganglions lymphatiques ;
  • Obstructions des canaux lymphatiques ;
  • Anomalies conénitales du système lymphatique.

Comme vous pouvez le constater, la lymphoscintigraphie est une procédure très précise qui peut identifier de nombreuses pathologies.

Si vous remarquez des symptômes qui pourraient indiquer une pathologie du système lymphatique, discutez avec votre médecin de la possibilité d’effectuer un lymphoscintigraphie.

Cet examen est non seulement indolore mais peut vous aider à obtenir un diagnostic précis et adapté, ce qui est une étape importante vers un traitement adéquat.

Lymphoscintigraphie : Compte-rendu et résultats

Si vous avez récemment subi une lymphoscintigraphie et que vous vous demandez comment cela va se passer, vous pouvez être rassuré. Bien qu’il soit tout à fait normal de se sentir un peu anxieux face à l’inconnu, la procédure de remise des résultats est simple et efficace.

Premier aperçu des résultats

Après avoir subi une lymphoscintigraphie, de nombreuses questions peuvent surgir : qu’a-t-on observé ? Les résultats sont-ils rassurants ?

Un brin d’inquiétude peut se faire ressentir en attendant ces fameuses conclusions. Mais rassurez-vous, le radiologue est là pour vous aiguiller.

À la fin de l’examen, il vous délivrera une première analyse orale des résultats obtenus.

Vous pourrez ainsi en savoir plus sur les principales conclusions de l’examen, les observations réalisées et l’interprétation faite par le radiologue.

Ces informations vous permettront d’avancer dans votre démarche de soins et de répondre à vos interrogations concernant votre santé.

Transmission des résultats à votre médecin traitant

Une fois votre lymphoscintigraphie terminée, il est important de savoir que le rapport final sera envoyé directement à votre médecin traitant. Ce rapport comprendra des informations détaillées sur les résultats de votre examen, ainsi que sur les étapes de prise en charge nécessaires à votre condition spécifique.

Votre médecin traitant sera le meilleur interlocuteur pour vous expliquer les résultats de l’examen et les implications pour votre santé.

Dans certains cas, votre médecin peut recommander d’autres examens afin de clarifier le diagnostic ou de rechercher d’éventuelles anomalies supplémentaires.

Rapport d’imagerie écrit et le CD

Il est toujours rassurant de recevoir un rapport d’imagerie écrit après un examen médical. La lymphoscintigraphie n’est pas différente et vous serez informé en détail des résultats.

Cependant, vous recevrez également un CD qui contiendra toutes les images prises lors de l’examen.

Cela peut sembler anodin, mais cela peut être très utile si des questions subsistent ou si vous devez consulter un autre médecin à l’avenir.

Plateformes en ligne pour les rapports d’imagerie

Aujourd’hui, grâce à la technologie, les cliniques médicales disposent de plateformes en ligne permettant de stocker les rapports d’imagerie de leurs patients en toute sécurité.

Ces plateformes sont très avantageuses car elles permettent aux patients de retrouver facilement leurs informations, peu importe où ils se trouvent et à n’importe quelle heure.

De plus, ces plateformes sont généralement archivées pendant plusieurs années, vous pouvez donc y accéder en cas de besoin.

Lymphoscintigraphie :  Quels sont les prix ?

Si vous voulez effectuer une lymphoscintigraphie, il est essentiel de prendre en compte différents facteurs qui peuvent impacter sur les prix.

En règle générale, les coûts pour ce type de procédure médicale varient entre 150€ et 500€. Cependant, le prix peut varier selon plusieurs éléments tels que la clinique que vous choisissez ou encore la région où vous vous trouvez.

En outre, il est important de vérifier auprès de votre assurance santé si cette procédure est couverte par votre plan ou non.

Si vous avez souscrit une mutuelle, il est possible que vous soyez remboursé en tout ou en partie. Il est donc important de vérifier avec votre assurance maladie pour savoir si vous êtes éligible à une prise en charge.

N’oubliez pas d’apporter votre carte vitale et attestation pour justifier de vos droits lors de votre rendez-vous. Prenez les mesures nécessaires pour être sûr et certain des coûts avant de passer une lymphoscintigraphie.

Où puis-je obtenir une lymphoscintigraphie près de chez moi ?

Si vous voulez passer une lymphoscintigraphie près de chez vous, la première étape consiste à contacter le centre d’imagerie médicale le plus proche.

De nombreux hôpitaux et cliniques de santé proposent des lymphoscintigraphie dans le cadre de leurs services de diagnostic.

Demandez à votre médecin traitant ou à un professionnel de la santé de vous orienter vers un centre d’imagerie local spécialisé dans la lymphoscintigraphie.

En outre, de nombreux centres de radiologie peuvent être localisés en ligne en les recherchant directement.

Retrouvez les centres d’imagerie médicale près de chez vous

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

https://www.icm.unicancer.fr/fr/les-soins/departements-medicaux/medecine-nucleaire/lymphoscintigraphie#:~:text=La%20lymphoscintigraphie%20est%20un%20examen,’en%20r%C3%A9aliser%20l’ex%C3%A9r%C3%A8se.

https://www.hug.ch/cancer-du-sein/lymphoscintigraphie

Lymphoscintigraphie mammaire

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut