Mal au ventre : Signification émotionnelle

Article rédigé par le 23 février 2024

Bien sûr, vous avez sûrement déjà ressenti cette sensation où la douleur abdominale semble refléter diverses émotions, comme le suggère l’expression commune « avoir une boule au ventre » en période de stress.

Le lien entre le mal de ventre et des émotions telles que le stress, l’inquiétude, et l’anxiété est incontestable. Toutefois, il est encourageant de savoir que des actions peuvent être entreprises pour soulager ces douleurs abdominales.

Dans cet article, rédigé par un professionnel de la santé, nous explorerons en détail les relations émotionnelles liées aux maux de ventre et vous fournirons des conseils pratiques pour atténuer ces inconforts.

Les 5 points à retenir

  • 1. Le ventre ne se limite pas seulement à l’estomac et l’intestin grêle mais renferme aussi le foie et la vésicule biliaire, le pancréas et le gros intestin. Un mal de ventre peut avoir une signification émotionnelle différente selon l’organe concerné. 
  • 2. Le ventre abrite des millions de neurones intestinaux, responsables de la sécrétion de la sérotonine, une hormone clé dans la gestion des émotions.
  • 3. Des maux d’estomac vous révèlent un stress, une peur, une inquiétude, une angoisse ou une contrariété. 
  • 4. Un mal de ventre touchant l’intestin grêle peut signifier un stress, une angoisse, une culpabilité ou une peur
  • 5. Méditation, yoga, musique et nouvelle adaptation alimentaire sont conseillés pour votre bien-être. 

Le ventre : un deuxième cerveau paraît-il ? 

À l’instar du cerveau, l’intestin abrite un grand nombre de neurones, bien que leur nombre total soit estimé en millions, en contraste avec les milliards du cerveau humain.

Bon à savoir !
L’intestin produit environ 20 neurotransmetteurs, dont la sérotonine, connue comme l’hormone du bonheur. La sérotonine joue un rôle crucial dans l’équilibre psychique, la régulation de l’humeur et des comportements alimentaires, tout comme le cerveau.

L’intestin possède son propre système nerveux, avec un nerf qui assure une communication constante entre le ventre et le cerveau.

80% des messages et signaux de notre corps, tels que la faim ou la douleur sont générés dans votre ventre avant de se propager jusqu’au cerveau.

Selon des données rapportées par Isabelle Simonetto, docteur en neurosciences dans “Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau” : 

RECOMMANDÉ :  Douleur aux épaules : Signification spirituelle

Le stress, ressenti au niveau de ce deuxième cerveau, agit directement sur la muqueuse intestinale et provoque la sécrétion de sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui influence les états d’âme. Il est produit par 95% des cellules nerveuses de l’intestin. 

Mal au ventre : Découvrez les émotions associées

Votre ventre digère non seulement les aliments, mais aussi vos émotions. Il réagit au rythme des sentiments.

Les maux de ventre, la constipation et la diarrhée peuvent surgir en réaction à une contrariété, un stress ou un changement de rythme de vie.

Pour être clair, si vous êtes en proie à des troubles affectifs ou émotionnels, vous avez de grands risques de souffrir par là-même de troubles du transit.

Les émotions en rapport avec vos maux d’estomac

L’inquiétude et l’angoisse peuvent couper votre appétit. Votre estomac, bien qu’il ait une grande capacité d’extension, a ses limites.

Le stress ou la peur peuvent entraver la dilatation de ses muscles lisses, vous rendant rassasié plus rapidement ou même écœuré par une petite portion.

Au contraire, les contrariétés peuvent vous pousser à vous réfugier dans une alimentation réconfortante.

Les émotions en rapport avec vos maux d’intestins 

Le stress influence directement l’intestin. Dans une situation effrayante, votre cerveau perturbe la quiétude de votre gros intestin, l’empêchant de prendre le temps nécessaire pour absorber les liquides, entraînant ainsi des coliques.

Stress, angoisse, culpabilité ou peur sont des émotions qui impactent la météo intestinale, entraînant une altération de la composition du microbiote intestinal

Les pensées, émotions, sentiments, obsessions et soucis sont des événements émotionnels liés au cerveau et au ventre.

Le corps fait le tri : ce qui est considéré comme bon passe la barrière psychique, sinon il est évacué.

Quand vous avez mal au ventre, c’est une manière pour le corps de signaler que quelque chose ne va pas, une alarme émotionnelle.

Avis du professionnel de santé

Si les émotions peuvent influencer le fonctionnement de l’intestin et provoquer des douleurs au ventre, il ne faut pas négliger les causes mécaniques, qui peuvent être dues à des infections, des inflammations ou des obstructions des organes abdominaux.

Ces causes peuvent être graves et nécessiter une prise en charge médicale rapide.

Voici quelques exemples de maladies ou de troubles qui peuvent entraîner des douleurs au ventre : 

  • L’appendicite : il s’agit d’une inflammation de l’appendice. Elle se manifeste par une douleur intense et aiguë au niveau du bas-ventre droit, accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements. 
  • Les calculs biliaires : il s’agit de petits cailloux qui se forment dans la vésicule biliaire, un organe qui stocke la bile, cela provoque une douleur intense et soudaine au niveau du haut-ventre droit, qui peut irradier vers le dos ou l’épaule. La douleur peut être déclenchée par la consommation d’aliments gras.
RECOMMANDÉ :  Mal au genou : Signification émotionnelle 

Quelques petits conseils pour faire face à votre mal de ventre

  • Faire du yoga : c’est une pratique bénéfique pour l’esprit et le corps, soulage les tensions musculaires et apaise l’esprit, favorisant ainsi une libération des préoccupations mentales.
  • Écouter de la musique apaisante : laissez-vous bercer par la musique et respirer calmement, la musique agit sur votre humeur
  • Méditer en pleine conscience : une clé pour chasser le stress et retrouver la sérénité intérieure.
  • Optimisez votre bien-être en modifiant votre alimentation : le lien entre nutrition et gestion du stress.

Mal au ventre : quand consulter ?

On vous recommande de consulter un médecin si vous remarquez des signes inhabituels tels que :

  • De la fièvre,
  • La présence de sang dans les selles ou les urines,
  • Des vomissements incontrôlables,
  • Une perte de poids ou des signes d’infection.

Cela permettra d’identifier précisément la cause sous-jacente et de bénéficier d’un traitement adapté. Parfois, un traitement médical est essentiel pour une récupération optimale et pour éviter d’éventuelles complications ou séquelles.

Si vous êtes préoccupé par une douleur abdominale, notre annuaire en ligne est un outil précieux pour localiser rapidement des professionnels de santé qualifiés dans votre région.

Références 

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut